Exigences en matière d'étiquetage des boissons alcoolisées
Information propre au produit pour la liqueur

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Nom usuel pour la liqueur

Pour ce qui est des liqueurs, lorsqu'une saveur est indiquée sur l'étiquette, la désignation de la saveur fait partie du nom usuel et doit donc être accolée au terme « liqueur ». Lorsqu'aucune saveur n'est indiquée, le terme « liqueur » suffit comme nom usuel [B.02.070, RAD].

Liqueur contenant de la crème
Il est interdit d'utiliser le nom usuel « liqueur » pour une boisson alcoolisée, si la crème est un ingrédient, puisque la crème n'est pas permise dans les normes relatives à la liqueur [B.02.070, RAD]. La crème ne peut être ajoutée indirectement comme préparation aromatisante puisqu'elle n'est pas considérée comme une préparation aromatisante. Tout ajout de crème fait du produit final une boisson alcoolisée non normalisée qui nécessite une liste des ingrédients. Un mot comme « liqueur » pourrait être utilisé dans le nom usuel d'une boisson alcoolisée non normalisée de la sorte.
Eau-de-vie de fruits avec ajout de sirop d'érable
Un produit à base d'eau-de-vie de fruits additionné de 13 % de sirop d'érable pur ne peut pas être décrit comme une « liqueur » ou une « liqueur aromatisée à l'érable », car il ne respecte pas la norme de composition établie pour une liqueur dans le Règlement sur les aliments et drogues [B.02.070, RAD]. Les noms usuels suivants seraient acceptables : « eau-de-vie avec sirop d'érable » ou « liqueur aromatisée à l'érable ».
Liqueur obtenue à partir de saveur artificielle
Une boisson alcoolisée contenant uniquement de l'alcool, un agent édulcorant et un arôme artificiel ne peut être appelée une « liqueur » parce qu'elle n'est pas conforme à la norme relative aux liqueurs [B.02.070, RAD]. Toutefois, une boisson alcoolisée contenant uniquement de l'alcool, un agent édulcorant et un arôme naturel peut porter le nom de « liqueur », car un arôme naturel est une « préparation de principes sapides ou odorants, ou des deux, extraits de la plante aromatique dont la préparation tire son nom » [B.10.005, RAD]. Une telle boisson satisfait donc aux normes définissant une liqueur.

Utilisation du terme « Sec » pour les liqueurs

Les liqueurs doivent contenir un minimum de 2,5 % d'agent édulcorant [B.02.070(b), RAD]. La teneur de maintes liqueurs étant souvent bien supérieure à ce minimum, on peut se demander s'il est approprié d'utiliser le terme « sec ».

Consultez également la section Utilisation du terme « sec » pour de l'information générale sur les allégations relatives au terme « sec » pour toutes les boissons alcoolisées.

Déclarations comparatives sur les liqueurs légères (Allégations relatives à la faible teneur en alcool)

Lorsqu'une allégation comparative est effectuée pour la réduction en alcool d'une liqueur légère, le point de référence de 23 % en alcool pourrait être employé, car c'est le minimum requis par la norme sur les liqueurs [B.02.70, RAD]. Une déclaration stipulant que le produit « contient au moins (X) % de moins d'alcool que les liqueurs régulières/normalisées » serait alors exacte. Si, toutefois, la comparaison est effectuée par rapport à une marque précise, alors la teneur en alcool réelle de cette marque devrait être utilisée à titre de comparaison. Les déclarations caractérisant la teneur en alcool des boissons alcoolisées contenant plus de 0,5 % d'alcool sont permises selon l'alinéa B.01.502(2)j) du RAD. La différence de pourcentage indiquée dans l'allégation comparative doit être exacte et non trompeuse.

Consultez également la section Allégations comparatives dans la page Qualité et composition pour de l'information supplémentaire.

Liqueurs légères édulcorées sans valeur nutritive (Allégations relatives à l'énergie réduite)

Une liqueur édulcorée avec un ingrédient sans valeur nutritive comme le sucralose peut être décrite comme une « liqueur légère » si elle respecte les exigences de l'allégation relative à la teneur nutritive « léger » en répondant aux conditions de l'allégation « énergie réduite ». La section Allégations « léger » décrit les critères de composition et d'étiquetage pour l'allégation qui doivent être remplis aux termes des Allégations « Léger ».

Cette allégation occasionne la perte de l'exemption de l'exigence relative au tableau de la valeur nutritive pour le produit [B.01.401(3)ii), RAD].

Les exigences suivantes s'appliquent dans ce cas, en plus des exigences de base en matière d'étiquetage des boissons alcoolisées :

Date de modification :