Exigences d'étiquetage et de composition pour les céréales et les produits de boulangerie
Nom usuel – céréales et produits de boulangerie

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Pour les céréales et les produits de boulangerie qui satisfont à une des normes réglementaires du titre 13 du RAD, le nom apparaissant en caractères gras dans le RAD est le nom usuel approprié de ce produit.

Biscotti

Le nom usuel « biscotti » est utilisé par le grand public et peut être utilisé seul, sans plus d'explications.

Son

Le mot « son » renvoie au son de blé et le mot « blé » n'a pas à être précisé dans le nom usuel. Si le son provient d'une autre source que celle du son de blé, le nom de la céréale doit alors être précisé, p. ex., « son d'avoine ».

Pour obtenir des renseignements sur la déclaration du blé aux fins d'étiquetage des allergènes, voir la section sur la déclaration des allergènes alimentaires et du gluten.

Chapelure et chapelure de blé grillée

Les noms communs suivants sont acceptables pour les divers types de chapelure vendue seule ou dans une liste d'ingrédients comme constituant d'un aliment :

En général, « chapelure de (nom du type de pain) » est le nom commun utilisé pour de la chapelure de ce type de pain. Par exemple, « chapelure de pain enrichi » ou « chapelure de pain blanc enrichi » sont des noms communs de chapelure de produits respectant les normes pour le pain enrichi ou le pain blanc enrichi dans l'article B.13.001 du RAD. D'autres exemples inclus la « chapelure de pain de seigle », la « chapelure de pain aux pommes de terre », etc.

« Chapelure » est un nom commun pouvant être utilisé soit pour :

  • des miettes de pain respectant les normes pour le pain ou le pain blanc enrichi de l'article B.13.001 du RAD;
  • en tant que terme générique se référant à un mélange de chapelure de différents types de pains respectant les normes des articles B.13.021 à B.13.029 du RAD.

Dans les deux cas précédents, la chapelure vendue en tant que produit nécessite une liste d'ingrédients. Lorsque « chapelure » est utilisée comme terme générique, la liste d'ingrédients doit comprendre tous les types de pains utilisés. Pour des renseignements sur la déclaration des composantes lorsque la chapelure est utilisée en tant qu'ingrédient, voir Exemption de déclaration des constituants - La chapelure et la chapelure de blé grillé.

« Chapelure de pain grillé » est un nom commun faisant référence aux utilisations de « chapelure » mentionnées précédemment sous forme de pain grillé. Lorsque véridique, le qualificatif « grillé » peut aussi être ajouté à la formule « chapelure de (nom du pain) » afin de former une expression comme « chapelure de pain de seigle grillé ».

« Chapelure de blé grillé » est un nom commun optionnel pour de la chapelure de blé composé de pâte cuite faite à partir de farine et d'eau qui pourrait ne pas être levée (p. ex. pain pita) ou être levée chimiquement ou à l'aide de levure, et qui respecte les normes pour le pain ou le pain enrichi dans les articles B.13.021 à B.13.022 du RAD.

De la chapelure de pains levés à l'aide de levure respectant les normes de l'article B.13.021 et B.13.022 des RAD peuvent utiliser le nom commun « chapelure ou chapelure de pain enrichi » ou « chapelure de blé grillé ».

Pain du déjeuner et pain du midi/soir

« Pain du déjeuner » et « pain du midi/soir » sont des noms usuels acceptables désignant le pain répondant aux normes pour le pain [B.13.021, RAD]. Ces termes ne sont pas considérés comme sous-entendant que l'aliment est un substitut de repas, un repas préemballé ou, dans le cas du déjeuner, un déjeuner instantané. Le message véhiculé est qu'il s'agit d'un pain à consommer à ce moment de la journée ou avec ces repas.

Si un produit est représenté comme un aliment qui remplacerait un repas complet, comme le petit déjeuner ou le dîner, il doit répondre à des exigences spécifiques. Voir les substituts de repas pour plus d'informations.

Risotto

Le terme « risotto » est défini dans les dictionnaires français et anglais comme du riz cuit dans du bouillon avec de la viande ou des fruits de mer et assaisonné. Puisque le nom usuel « risotto » est le nom sous lequel le produit est généralement connu, il est acceptable de l'utiliser sans d'autre explication ou précision.

Shortbread

Le nom usuel « shortbread », lorsqu'utilisé pour désigner des biscuits, est acceptable, puisqu'il est reconnu comme un type de biscuit. Aucune description supplémentaire n'est requise dans le nom usuel.

Pains de composition spéciale

Une norme distincte s'applique aux pains de composition spéciale [B.13.029, RAD]. Elle permet l'utilisation d'ingrédients qui ne sont pas prévus dans la norme générale s'appliquant au pain (tels que les fruits, les noix, les graines et les ingrédients aromatisants) ou à d'autres ingrédients (principalement les farines et les fécules) et en quantités plus grandes que ne le prévoit la norme générale.

Il faut noter que lorsqu'un pain de composition spéciale est également conforme à une norme du titre 13 du RAD, en plus de se conformer à la norme sur les pains de composition spéciale [B.13.0.29, RAD], il doit être identifié sur l'étiquette par le nom usuel prescrit par cette norme. Par exemple, un pain contenant une partie (en poids) de raisins pour deux de farine utilisée doit être désigné « pain aux raisins », car il satisfait à la norme prescrite à B.13.025 du RAD. Le fabricant ne peut désigner ce pain « pain aux fruits », même si celui-ci contient le minimum de fruits requis dans un pain aux fruits comme le précise le tableau « Pains de composition spéciale : ingrédients spéciaux » ci-dessous.

Le tableau ci-dessous énumère certains pains de composition spéciale et indique la quantité minimale de l'ingrédient spécial.

Pains de composition spéciale : ingrédients spéciaux Tableau 1
Type de pain
(nom usuel acceptable)
Ingrédient spécial Quantité minimale d'ingrédients spéciaux exprimée en % de farine
Pain Graham Farine Graham 150
Pain au lait Solides de lait 6 [B.13.022d), RAD]
Pain aux pommes de terre Farine de pommes de terre 5
Pain au miel Miel 5
Pain au fromage Fromage 12
Pain d'avoine Avoine 20
Pain de blé concassé Blé concassé 20
Pain au germe de blé Germe de blé 2
Pain aux œufs Solides d'œufs entiers 1,5
Pain aux fruits Fruits 40
Pain triticale Farine triticale 20
Pain de seigle Farine de seigle 20
Pain d'épeautre Farine d'épeautre 20
Pain aux raisins Raisins avec ou sans pépins 50 [B.13.025, RAD]
Pain aux raisins Mélange de raisins secs et de raisins de Corinthe 35 pour les raisins [B.13.025, RAD]

L'inclusion des ingrédients spéciaux ci-dessus peut également modifier la valeur nutritive du pain. Si une entreprise souhaite utiliser un nom commun qui reflète la variation de la valeur nutritive, toutes les exigences de l'allégation relative à la valeur nutritive applicable doivent être respectées. Par exemple :

Pains non normalisés

Les produits ressemblant à un pain, mais ne répondant pas à la norme du pain en raison de certains ingrédients ou d'autres différences, ne peuvent être appelés « pain ».

La levure est un ingrédient obligatoire du pain; par conséquent, les produits de pain sans levure doivent indiquer qu'ils ne contiennent aucune levure dans leur nom usuel ou utiliser un autre nom usuel. Par exemple, le nom usuel pourrait comprendre « pain » (p. ex., pain de blé germé) ainsi qu'une indication précisant la façon dont le produit diffère de celui standard; par exemple : « sans levure » sur le panneau principal (p. ex., pain de blé germé – sans levure) ou même « pain sans levure » pour les produits tels que le pain pita, les chapatis, etc.

Il n'est pas acceptable d'utiliser le terme « pain » pour des produits de type craquelin, tels qu'un « pain plat », lequel n'est pas fait avec de la pâte à levure, à moins que le pain ne fasse partie d'un nom usuel composé formé d'un seul mot. Ainsi, les appellations « pain plat », « pain suédois » « croustipain » ou « craquelin » sont des noms usuels acceptables pour un produit ne répondant pas à la norme relative au pain.

Voir la section Modification des noms usuels pour aliments normalisés pour plus de renseignements sur la façon de choisir un nom usuel courant pour de tels produits.

Farine

Le nom usuel de la farine vendue seule ou dans la liste d'ingrédients peut être indiqué par les appellations « farine », « farine blanche », « farine enrichie » ou « farine blanche enrichie ». Les vitamines et le fer utilisés pour enrichir la farine doivent être indiqués par le nom usuel de leurs sources (à moins qu'une exemption de déclaration des constituants ne s'applique), p. ex., chlorhydrate de thiamine (ou mononitrate), riboflavine, niacine (ou nicotinamide) et fer réduit.

Farine ne répondant pas à la norme relative à la taille des grains moulus

Si un produit de farine satisfait à la norme de composition de la farine à l'exception de la taille de grains moulus, le nom usuel « farine » peut être modifié de sorte à représenter le grain moulu plus grossièrement, par exemple « farine grossière », « farine de blé grossière » ou « farine de boulangerie grossière » seraient tous des noms usuels acceptables pour ce produit.

Pain à haute teneur en fibres

Dans certains cas, un ingrédient à haute teneur en fibres est ajouté au pain afin d'en augmenter la teneur en fibres. Lorsque la norme relative au pain applicable n'autorise pas un tel ajout, le produit ainsi obtenu ne peut être désigné par le nom usuel « pain ». Un nom usuel acceptable serait « pain additionné de fibres de (nom de la source de fibres) », pourvu que la source de fibres procure 2 g de fibres alimentaires par portion. Voir la section sur les Allégations relatives aux fibres alimentaires pour plus de renseignements sur les allégations relatives aux fibres alimentaires autorisées.

Riz sauvage

Le riz sauvage ne fait pas partie de la norme relative au riz [B.13.010, RAD] parce qu'il est considéré comme une herbe. Toutefois, « riz sauvage » est un nom usuel approprié pour cet aliment, y compris dans la liste d'ingrédients, puisqu'il s'agit du nom par lequel il est couramment désigné. Puisque « sauvage » renvoie ici au type d'aliment et non à la façon dont il a été cultivé, il est acceptable peu importe qu'il ait été cultivé dans un lac ou dans une rizière.

Il n'existe aucune exigence canadienne qui oblige à faire la distinction sur les étiquettes alimentaires entre le riz sauvage cultivé dans des rizières et le riz sauvage cultivé dans des lacs. Il est toutefois acceptable de faire ce genre de distinction, au moyen d'expressions factuelles du genre « riz sauvage provenant d'un lac canadien », « riz sauvage naturel recolté dans des lacs » et autres expressions analogues.

Date de modification :