Éléments du tableau de la valeur nutritive
Glucides

Aux fins d'étiquetage, la déclaration de la teneur en glucides doit inclure les sucres (p. ex., les monosaccharides tels que le glucose, et les disaccharides tels que le saccharose), l'amidon, les fibres alimentaires, les polyalcools (p. ex., isomalt, lactitol, maltitol, sirop de maltitol, mannitol, sorbitol, sirop de sorbitol, xylitol, érythritol), le glycérol et le polydextrose.

La teneur en glucides peut être déterminée en soustrayant la teneur en protéines, en lipides, en cendres et en humidité du poids du produit.

Fibres alimentaires

La Politique sur l'étiquetage et la publicité des produits alimentaires contenant des fibres alimentaires (Santé Canada, mai 2017) définit les fibres alimentaires comme suit :

Les fibres alimentaires sont :

  1. les glucides ayant un degré de polymérisation de 3 ou plus naturellement présents dans les aliments d'origine végétale et n'étant ni digérés ni absorbés dans l'intestin grêle; et
  2. les fibres nouvelles acceptées.

Les fibres nouvelles sont des ingrédients fabriqués de façon à constituer des sources de fibres alimentaires; ce sont des glucides qui ont un degré de polymérisation de 3 ou plus et qui ne sont ni digérés ni absorbés dans l'intestin grêle. Elles sont issues de la production synthétique ou obtenues à partir de sources naturelles qui ne présentent pas d'antécédents d'utilisation sûre en tant que fibre alimentaire ou qui ont subi une transformation de nature à modifier les propriétés des fibres qu'elles contiennent. Les fibres nouvelles acceptées ont au moins un effet physiologique démontré par des données scientifiques probantes généralement reconnues.

La partie 1 de la définition des fibres alimentaires telle qu'indiquée dans la Politique sur l'étiquetage et la publicité des produits alimentaires contenant des fibres alimentaires vise les matières végétales comestibles qui ont des antécédents d'utilisation en tant qu'aliments et qui ont été transformées ou cuites selon des procédés classiques. Elles comprennent notamment les fruits, les légumes, les légumineuses à grain, les graines, les noix, les céréales et les légumineuses.

La partie 2 de la définition comprend notamment les substances tirées de sous-produits agricoles et de matières végétales brutes, les substances d'origine animale ou bactérienne, les substances chimiquement modifiées et les produits de synthèse. Elles n'ont habituellement pas d'antécédents d'utilisation en tant que sources de fibres alimentaires. De plus, les fibres nouvelles peuvent également comprendre les produits utilisés en concentration plus élevée que les concentrations normales prévues pour le régime alimentaire.

Santé Canada n'a pas d'exigence réglementaire en ce qui concerne une évaluation préalable à la mise en marché des nouvelles sources de fibres. Cependant, une nouvelle source de fibres doit être sans danger pour la consommation humaine et avoir un effet physiologique reconnu pour les fibres. Les déclarations et les allégations concernant les fibres sont sujettes à une surveillance réglementaire. Les fabricants et les importateurs doivent être en mesure de divulguer les preuves justifiant de la salubrité et de l'effet physiologique de leur nouvelle source de fibres conformément à la Politique sur l'étiquetage et la publicité des produits alimentaires contenant des fibres alimentaires de Santé Canada.

Lors de la soumission volontaire, par le fabricant ou le vendeur, de la trousse d'information sur une nouvelle fibre aux fins d'examen, une évaluation est effectuée par le Bureau des sciences de la nutrition de la Direction des aliments de Santé Canada et peut donner lieu à l'envoi d'une lettre d'opinion sur l'acceptabilité de l'ingrédient alimentaire comme source de fibres alimentaires.

Les fabricants qui envisagent d'utiliser des sources de fibres nouvelles et qui ont besoin de renseignements supplémentaires devraient communiquer avec l'Unité de la gestion des demandes et de l'information au sein de la Direction des aliments de Santé Canada.

La Liste des fibres alimentaires évaluées et acceptées par la Direction des aliments de Santé Canada est disponible dans le but d'aider les intervenants à reconnaître et à utiliser les produits de marque et les produits génériques jugés acceptables en tant que sources de fibres.

Pour calculer la valeur énergétique des fibres alimentaires, consulter la section sur la valeur énergétique.

Analyse des fibres alimentaires

Le 1er avril 2012, l'ACIA a adopté la méthode 2009.01 de l'Association of Analytical Communities (AOAC) pour l'évaluation de la conformité. La Politique sur l'étiquetage et la publicité des produits alimentaires contenant des fibres alimentaires de Santé Canada donne aussi une liste des méthodes acceptées et validées, pouvant être utilisées dans la quantification des fibres.

Date de modification :