Bleuets

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

En Général

La seule catégorie de bleuets est Canada No. 1.

Inspection obligatoire

Commerce inter-provincial

Tous les bleuets cultivés à Terre-Neuve devront être sujet à une inspection obligatoire. Des laissez-passer peuvent être émis sur des lots quittant cette province.

Les bleuets cultivés au Nouveau-Brunswick, à l'Île du Prince Édouard et en Nouvelle-Écosse et emballés dans des contenants d'une capacité de six litres ou moins devront être sujet à une inspection obligatoire. Aucun laissez-passer ne doit être émis sur des lots de bleuets quittant ces provinces.

Exportation

Seulement les bleuets cultivés à Terre-Neuve devront être sujet à une inspection obligatoire au moment de l'exportation.

Exception

Les exceptions générales d'inspection suivantes ne s'appliquent pas aux bleuets qui sont expédiés des provinces du Nouveau Brunswick, de l'Île du Prince Édouard et de la Nouvelle-Écosse ou des États ci-hauts mentionnés.

  • aux bleuets donnés à un organisme qui a qualité d'organisme de charité enregistré selon la Loi de l'impôt sur le revenue;
  • aux bleuets transportés à bord d'un navire, un train, un véhicule automobile, un avion ou tout autre moyen de transport afin de nourrir l'équipage ou les passagers; et
  • aux expéditions de bleuets comprenant 15 contenants ou moins.

Méthode d'inspection

Température : Il est difficile de prendre la température des bleuets. Il est donc nécessaire d'enfoncer le thermomètre le plus possible au centre du contenant jusqu'à une profondeur atteignant la ligne de repère du thermomètre.

La température peut varier d'un contenant à l'autre, et même à l'intérieur d'un même contenant. Il faut donc prendre la température de plusieurs contenants d'un même lot, et il est même souhaitable de prendre la température en plusieurs points dans le même contenant. Indiquer sur le certificat les températures extrêmes, mais porter sur la feuille de travail toutes les températures observées.

Échantillonnage : Lors de l'échantillonnage de plateaux de bleuets, prélever autant de plateaux de tous les points du lot qu'en exigent le plan d'échantillonnage. Se rappeler qu'il s'agit là d'un échantillonnage minimal. Deux chopines au hasard de chaque plateau doivent être inspectées lorsqu'il s'agit de plateaux de 12 chopines.

Lors de l'inspection de chopines ou de pintes de bleuets, examiner le contenu complet de chaque échantillon. Lors de l'inspection de paniers, prenez un échantillon d'une pinte pour chaque panier et en examiner le contenu en entier. Il est difficile de prélever un tel échantillon sans altérer l'état du produit. La méthode recommandée consisterait à verser les bleuets dans un autre panier tout en prélevant quelques onces à la fois, de façon à constituer un échantillon suffisant d'une pinte.

Calcul des pourcentages : Pour les bleuets, tous les pourcentages de défauts sont établis au poids.

L'inspecteur doit donc vérifier souvent le poids d'une chopine ou d'une pinte. De fait, le poids des bleuets varie d'une saison à l'autre, d'une région à l'autre, et aussi en fonction de la teneur en sucre.

Le poids de chaque échantillon doit être inscrit en livres ou en dixième de livre sur les feuilles de travail, alors que les défauts de chaque échantillon doivent être inscrit en nombre.

Le pourcentage est déterminé selon l'évaluation du nombre de bleuets dans chaque dixième (1/10) de livre. L'inspecteur doit vérifier souvent le nombre de bleuets que contient un dixième (1/10) de livre à l'aide d'une balance. Normalement, les bleuets blancs, non mûrs pèsent deux fois moins que les bleuets mûrs, bien colorés.

Les corps étrangers doivent être mis à part pendant l'inspection et pesés ensemble à la fin de l'inspection.

Nota : Pour chaque échantillon, vous devez figurer les quantités des défauts en nombre. Il faut ensuite convertir les totaux de chaque défaut en livres et dixième de livre, puis en pourcentage. Les corps étrangers, y compris les bleuets verts, doivent être mis à part et pesés à la fin de l'inspection, puis inscrits en poids total (voir l'exemple ci-dessus).

Exemple de calcul :

80 Bleuets = 1/10 lb.
39 bleuets = x
x = 39 ÷ (80 x 10)
= 39 ÷ 800
= ,048

et 11,2 lb. = 100 %
0,048 lb. = x
x = (,048 x 100 %) ÷ 11,2
= 4,8 % ÷ 11,2
= 0,428 %
= moins que ½ %

Calibre passablement uniforme : Les bleuets doivent être de calibre passablement uniforme. Ceci signifie que la variation du calibre n'est pas suffisante pour altérer sensiblement l'apparence générale du lot. Il doit y avoir plusieurs petits bleuets pour que l'apparence soit sensiblement altérée (les bleuets très gros n'affectent pas l'apparence). Sans la présence de plusieurs bleuets très petits, le lot sera toujours considéré comme ayant un calibre passablement uniforme. Il est permis d'être indulgent en ce qui concerne le calibre lors de l'inspection.

Bien formés : On trouve rarement des bleuets malformés, mais si la forme caractéristique n'y est pas, ce défaut doit être noté comme malformé.

Bien colorés : Les couleurs caractéristiques acceptables des bleuets sont pourpre bleuâtre, pourpre et noir bleuâtre. Les bleuets rouges ne satisfont pas aux normes de coloration.

90 % des bleuets doivent atteindre la couleur caractéristique acceptable des bleuets lorsque mature, pour qu'ils soient considérés comme bien colorés. L'inspecteur doit prendre note des bleuets blancs ou rouges pour chaque contenant et indiquer leur nombre sur sa feuille de travail, mais il ne doit pas mentionner "manque de coloration" sur le certificat que si leur pourcentage excède 10 %.

Sous la rubrique couleur, utiliser l'expression bien colorés ou un terme général suivi de bien colorés, suivi d'un pourcentage de bleuets qui manquent de coloration s'il excède 10 %.

Exemple : La plupart bien colorés, en moyenne, 20 % des bleuets manquent de coloration.

Une condensation est une pellicule blanchâtre sur la surface des bleuets et qui est avantageuse, mais n'est pas obligatoire. La surface des bleuets doit avoir une couleur uniforme, si elle est en partie décolorée, indiquer un manque de coloration.

Si l'appliquant désire que le manque d'uniformité de la couleur figure sur le certificat, l'inspecteur n'est autorisé à le faire, sous la rubrique couleur, que si plus de 10 % des bleuets manquent de coloration. Autrement, elle doit être mentionnée sous la rubrique État avec la mention : (n'affectant pas la catégorie).

Nota : Selon notre règlement, les bleuets verts, ne sont pas des bleuets qui manquent de coloration, mais sont considérés comme des corps étrangers. Tout au cours de l'inspection, il faut les mettre à part et les peser avec les autres corps étrangers à la fin de l'inspection.

Corps étrangers : Ils comprennent les bleuets verts, les feuilles, les tiges, les saletés ou tous autres corps étrangers.

Insectes et larves d'insectes : Selon le Règlement, les bleuets doivent être apparemment exempts d'insectes ou de larves d'insectes. Ceci signifie qu'un inspecteur doit faire une inspection visuelle du lot basée sur les mêmes procédures d'inspection décrites dans les autres parties de ce manuel.

  • Si les bleuets sont trouvés avec des insectes ou des larves d'insectes, ceci sera considéré comme un défaut. Tous les bleuets défectueux seront rapportés et comptés sous la tolérance générale de trois pour cent. Si moins de trois pour cent de défauts sont trouvés, alors un certificat pourra être émis.
  • Si des larves de la mouche du bleuet sont trouvées dans un lot qui autrement répond à l'exigence générale de la catégorie, retenir le certificat et référer ce lot à la Protection des plantes pour de plus amples directions.

Blessures causées par les insectes - Tout bleuet piqué par un insecte ou atteint de blessures causées par les insectes est considéré comme bleuet endommagé et doit être déduit de la tolérance générale.

Fermeté : Les exigences de la catégorie sont que les bleuets soient bien formés, sains et exempts de défauts qui pourraient en altérer sensiblement l'apparence. Les bleuets plissés ou mous sont considérés comme des défauts.

Mous : Les bleuets qui sont excessivement matures peuvent être déformés ou aplatis dans l'emballage par le poids des fruits qui les couvrent, d'où une indication qu'ils sont mous ou demeureront aplatis après avoir été légèrement pressés entre les doigts, ce qui est une autre indication de bleuets mous.

Plissés : Ne pas tenir compte d'un bleuet flétri comme un défaut, excepté si l'épiderme est ridé.

Pourriture et moisissure : Le principal défaut d'état que l'on trouve dans les bleuets est la pourriture. Celui-ci doit toujours être mentionnée sur le rapport d'inspection. Ne pas confondre les bleuets fendus ou écrasés avec des bleuets pourris. La pourriture implique une décomposition des tissus.

À destination, il n'est pas toujours possible de séparer les bleuets fendus ou écrasés, et les bleuets pourris. Il est alors possible de les regrouper ensemble de la façon suivante : Bleuets écrasés, coulants et/ou pourris, en moyenne de espace %.

Les bleuets pourris sont souvent accompagnés de moisissure. La moisissure doit toujours être inscrite sur le certificat en termes généraux, de façon à indiquer la proportion d'un contenant qui en est atteinte et l'endroit, dans le wagon ou le lot, où l'on a trouvé les contenants atteints.

Exemple : Bleuets fermes et mûrs. À l'avant du chargement, quelques plateaux montrent de 1 à 5 chopines, surtout 2 ou 3 chopines, partiellement atteintes sur le dessus de moisissure blanche. En moyenne de 2 % de pourriture.

Bleuets écrasés : Les bleuets qui ont l'épiderme brisé sont considérés comme bleuets écrasés. Si les tissus sont décolorés mais ne présentent aucune décomposition, les bleuets doivent encore être considérés comme écrasés et non comme pourris. S'ils coulent, il faut l'indiquer.

Exemple : Bleuets écrasés, en moyenne de 2 %, la plupart en état d'écoulement, quelques autres sont mouillés et collants, dus à cet état.

Bleuets mouillés et collant : Seulement les bleuets affectés par le jus des bleuets qui coulent, doivent être considérés comme mouillés et collants. Un bleuet mouillé par la condensation ou la rosée est encore considéré comme sec et l'inspecteur ne doit pas en tenir compte. C'est un état normal. Les bleuets mouillés et collants se déduisent de la tolérance générale de 3 %.

Dommages causés par le gel : Les bleuets peuvent se congeler facilement pour la conservation, mais les bleuets frais atteints par le gel se conservent difficilement et perdent leur valeur marchande.

Les bleuets atteints par le gel perdent leur fermeté et ont une apparence terne. L'épiderme cède facilement à une légère pression et les bleuets sont sensibles à la pourriture. S'il n'y a pas de décomposition de tissus, il faut indiquer que les bleuets sont mous et d'apparence terne. Ce défaut se déduit aussi de la tolérance générale de 3 %.

Toute décomposition des tissus doit être considérée comme pourriture. Il faut indiquer toute évidence de cristaux de glace.

Tolérances

Les tolérances sont appliquées par le poids :

Pourriture …1 %
Corps étrangers …1 % / 3 % au total
Défauts de catégorie …3 %

Tolérance spéciale :

Bleuets qui manquent de coloration 10 %.

Date de modification :