Céleri

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

  1. Exigences générales
    • 1.1 Catégories
    • 1.2 Terminologie
    • 1.3 Caractéristiques variétales analogues
    • 1.4 Emballage et marquage convenables
      • 1.4.1 Exigences
      • 1.4.2 Nombre de pieds par contenant
      • 1.4.3 Marquage convenable
  2. Calibre
    • 2.1 Exigences
    • 2.2 Mesure du calibre
  3. Couleur
  4. Propreté
  5. Fraîcheur
  6. Défauts permanents
    • 6.1 Gerçures des branches et fendillements bruns
    • 6.2 Crevasses de croissance
    • 6.3 Dommages causés par les insectes out les mollusques
    • 6.4 Dommages mécaniques ou branches cassées
    • 6.5 Tiges florifères
    • 6.6 Parage
    • 6.7 Autres défauts permanents
  7. Défauts d'état
    • 7.1 Cœur noir ou pourriture du cœur
    • 7.2 Brûlures
    • 7.3 Pourriture
    • 7.4 Décoloration
    • 7.5 Dommages causés par le gel
    • 7.6 Céleri creux
    • 7.7 Zones éraflées ou meurtries
    • 7.8 Autres défauts de détérioration
  8. Tolérances générales
  9. Exigences relatives aux expéditions de céleri

1.Exigences Générales

1.1 Catégories

Pour le céleri, les catégories et noms de catégories sont Canada No. 1, Cœur Canada No. 1 et Canada No. 2.

La catégorie Cœur Canada No. 1 comprend les mêmes exigences que celles de Canada No. 1, sauf en ce qui a trait à l'uniformité de la grosseur, au diamètre minimum et à la longueur minimale du pied.

1.2 Terminologie

Les termes définis ci-après seront utilisés tout au long du présent manuel :

Pied de céleri : se dit d'un groupe de tiges courtes et épaisses attachées au système radiculaire de la plante.

Base : se dit du point d'attache des branches et inclue la racine.

Branche : se dit de la portion comestible du pied, qui est semblable à une tige. Elle comprend la nervure médiane, le nœud et les feuilles.

Feuillage ou Feuille : Se dit de la portion de la branche située au dessus du premier point d'attache.

Nervure Médiane : Se dit de la portion de la branche située entre le point d'attache, au niveau de la racine, et le premier nœud.

Nœud : Se dit du premier point d'attache des feuilles ou de l'extrémité supérieure de la nervure médiane.

1.3 Caractéristiques variétales analogues

Seule la catégorie Canada No. 1 exige que les branches du cœur soient caractéristiques de la variété parvenue à maturité, quant à leur nombre, à leur longueur et à leur grosseur.

Caractéristique, veut dire les types de céleris longs et droits ne devraient pas être mélangés avec les types courts et trapus, non plus que les types verts avec les types dorés, blanchissants ou blancs.

Cette exigence ne s'applique pas à la catégorie Canada No. 2.

1.4 Emballage et marquage convenables

1.4.1 Exigences

Le Règlement exige que le céleri soit proprement emballé. Les pieds de céleri qui répondent aux exigences énoncées ci-dessous peuvent être rapporter ainsi.

Proprement emballé : signifie que le céleri est emballé de façon à ce qu'il ne soit pas lâche, qu'il ne subisse pas de pression excessive ou d'autres conditions qui résulteront probablement en des dommages au cours de la manutention ou de l'expédition.

Lâche : se dit d'un emballage qui n'est clairement pas rempli et dans lequel le déplacement du produit est possible ou évident.

Pression excessive ou très serré : signifie que l'emballage est trop rempli, ce qui cause un renflement de l'emballage et endommage le produit qui se trouve à l'intérieur.

L'utilisation des termes lâche et pression excessive ou très serré signifie que le produit ne répond pas aux exigences relatives à l'emballage convenable.

1.4.2 Nombre de pieds par contenant

Lorsque le céleri se trouve dans des boîtes, dix pour cent (10 %) de ces boîtes peuvent contenir un nombre de pieds qui est supérieur ou inférieur de cinq pour cent (5 %) au nombre indiqué sur les contenants.

Cela signifie que le nombre de pieds dans chaque boîte peut varier selon les chiffres du tableau suivant.

Nombre de pieds par contenant Variation permise
0 - 9 0
10 - 29 1
30 - 49 2
50 - 69 3
70 - 89 4

1.4.3 Marquage convenable

Toutes les boîtes doivent porter le nom commun du produit (à moins que ce produit soit clairement visible à travers l'emballage), la quantité nette (nombre de pieds), le nom et l'adresse (y compris le code postal) de la partie responsable et, dans le cas des produits canadiens et des produits préemballés importés (produits en emballage de cellophane), le nom de la catégorie.

2. Calibre

2.1 Exigences

Les catégories Canada No. 1 et Canada No. 2 exigent que le céleri soit calibré. La catégorie Cœur Canada No. 1 ne comprend pas d'exigences relatives au calibre.

Voici les exigences de calibre pour chaque catégorie :

Canada No. 1

  • doit avoir un pied d'une longueur minimale de 30,5 cm (12 pouces); ou
  • doit avoir une nervure médiane d'une longueur moyenne minimale de 17,8 cm (7 pouces); ou
  • doit avoir un diamètre minimum de :
    • 63,5 mm (2 1/2 pouces) lorsque la boîte comprend plus de 24 pieds de céleri; ou
    • 76,2 mm (3 pouces) lorsque la boîte comprend 24 pieds de céleri ou moins; ou
  • le diamètre des pieds qui se trouvent dans une boîte ne doit pas varier de plus de 38,1 mm (1 1/2 pouce), et leur longueur, de plus de 51 mm (2 pouces).

Canada No. 2

  • aucune exigence minimale quant à la longueur des pieds de céleri;
  • aucune exigence minimale quant à la longueur moyenne des nervures médianes;
  • les pieds doivent avoir un diamètre minimum de 63,5 mm (2 1/2 pouces);
  • aucune exigence minimale quant à l'uniformité des pieds de céleri qui se trouvent dans une boîte.

2.2 Mesure du calibre

La longueur du pied : Est la distance qui sépare le point où la racine principale est coupée et un point correspondant en moyenne l'extrémité du groupe extérieur des branches.

La longueur moyenne de la nervure médiane : Est la longueur moyenne de toutes les nervures médianes situées sur le groupe extérieur; elle est mesurée entre le point d'attache, situé à la base, et le premier nœud.

Le diamètre du pied : Est la largeur du pied mesurée à 51 mm (2 pouces) au-dessus du point d'attache de la branche la plus basse.

3. Couleur

Les deux catégories de céleri ne comprennent pas d'exigences relatives à la couleur. Toutefois, la couleur des pieds de la catégorie Canada No. 1 doit être caractéristique de la variété, et toute couleur qui diffère de la couleur de la variété parvenue à maturité peut influer sur le classement.

Pour plus de détails sur la décoloration, veuillez consulter les sections 7.2 et 7.4 du présent manuel.

4. Propreté

Normalement, les pieds de céleri sont lavés, et la propreté ne constitue pas un problème réel. Cependant, lorsque les pieds de céleri n'ont pas été lavés et qu'il y a de la poussière de terre noire entre les branches ou autour de la base, l'inspecteur ne doit pas considérer le céleri comme endommagé.

Les pieds de céleri souillés de terre croûté seront rapportés lorsque la terre croûtée couvrira une zone équivalant à plus de 38,1 mm (1 1/2 pouce) de longueur et à plus de la moitié de la largeur de la branche, et

Canada No. 1
Sur plus de deux (2) branches. 

Canada No. 2
Sur plus de quatre (4) branches.

5. Fraîcheur

Le céleri de catégorie Canada No. 1 doit être frais.

Les pieds sont dits frais lorsque leur succulence et leur turgescence sont normales et qu'ils sont en outre faciles à casser, fermes et croustillants.

La catégorie Canada No. 2 ne comprend pas d'exigence de fraîcheur, mais l'apparence du céleri ne doit pas être gravement altérée, c'est-à-dire que le pied ne devra pas être flétri ou flasque.

Flasque ou flétri signifie mou, faible, retombant et manquant de turgescence, souvent à cause d'une perte d'eau.

6. Défauts permanents

6.1 Gerçure des branches et fendillements bruns

La gerçure et les fendillements bruns sur les branches sont des symptômes d'une carence en bore; ils seront donc discutés ensemble. Veuillez noter que ces deux défauts n'apparaissent pas nécessairement de façon simultanée.

La gerçure des branches se caractérise par de nombreuses fentes isolées se formant transversalement aux nervures médianes ou par des déchirures sur la face externe (abaxiale) des nervures médianes, bien que la face interne puisse également être atteinte.

Les fendillements bruns touchent seulement la face interne des branches, le long de l'axe longitudinal. La zone endommagée paraît ondulée, et sa couleur varie entre le tan verdâtre et le brun foncé. Dans les cas graves, il se forme des fentes horizontales dans les lésions.

Ces défauts sont rapportés :

Canada No. 1
Lorsqu'ils touchent sensiblement plus de deux (2) branches.

Canada No. 2
Lorsqu'ils touchent gravement plus de quatre (4) branches.

6.2 Crevasses de croissance

Les crevasses de croissance sont des fendillements verticaux qui se produisent généralement au point d'attache de la branche, à la base des pieds.

Ils peuvent être causés par une croissance très rapide, notamment lorsqu'une période de pluie suit une longue période de sécheresse. La grosseur des crevasses peut varier, mais habituellement, il y a guérison, et aucune pourriture ne s'attaque au dommage.

Ce défaut est rapporté :

Canada No. 1
Lorsque les crevasses touchent plus de deux (2) branches et qu'elles mesurent plus de 12,7 mm (1/2 pouce) de longueur.

Canada No. 2
Lorsque les crevasses touchent plus de quatre (4) branches et qu'elles mesurent plus de 12,7 mm (1/2 pouce) de longueur.

6.3 Dommages causés par les insectes ou les mollusques

Voici un certain nombre d'insectes ou mollusques qui attaquent le plus fréquemment le céleri.

Le ver-gris : Le ver-gris se nourrit habituellement sur la partie inférieure des branches et souvent du côté interne. Il faut normalement écarter les branches pour déceler les dommages.

Les limaçons : Les limaçons sont de petits mollusques bruns qui mesurent habituellement entre 6,35 mm (1/4 pouce) et 25,4 mm (1 pouce) de longueur. Les limaçons se nourrissent habituellement sur la nervure médiane des branches ou sur les branches du cœur ou près de celles-ci. Les limaçons ne sont pas des insectes, cependant, les dommages causés par les limaçons seront rapportés comme étant des dommages causés par des insectes.

Les mineuses : Les mineuses sont de petits vers jaunâtres qui creusent leur chemin sous l'épiderme et produisent des canaux de tissus morts ressemblant à des sentiers, à des tunnels ou à des cloques blanches sur les feuilles, des parties supérieures des branches et les nervures médianes. Sur ces dernières, on les trouve sur les deux faces interne et externe. Les feuilles prennent une apparence cloquées.

Les tisseuses : Les tisseuses sont des insectes qui causent souvent des dommages au céleri. Leur présence est indiquée par des petites toiles tissées parmi les feuilles. Les larves se nourrissent du feuillage et de la partie supérieure des branches du céleri. Les nervures médianes peuvent aussi être sérieusement attaquées par les larves, habituellement sur leur face interne.

Nota : Ces descriptions n'ont pour but que d'aider l'inspecteur à reconnaître les dommages. Ce dernier ne doit jamais identifier les insectes ou le genre de dommage causé.

Les dommages causés par les insectes ou les limaçons sont rapportés :

Canada No. 1

  • lorsque les insectes ou les limaçons sont présents; ou
  • lorsque les dommages touchent les branches intérieures du pied; ou
  • lorsque les dommages touchent une surface globale de plus de 6,45 cm2 (1 pouce2) sur les branches extérieures du pied.

Canada No. 2

  • lorsque les insectes ou les limaçons sont présents; ou
  • lorsque les dommages touchent une surface globale de plus de 25,81 cm2 (2 pouce2) par pied.

Nota : Si les insectes ou les limaçons observés sont vivants, rapportez ce défaut comme un défaut d'état. Si les insectes ou les limaçons sont morts, rapportez ce défaut comme un défaut permanent.

6.4 Dommages mécaniques ou branches cassées

Il s'agit généralement de branches cassées en raison d'une dure manipulation au cours de l'emballage. Les branches cassées au-dessus du premier nœud ne doivent pas être rapportées sur le certificat.

Les dommages mécaniques ou les branches cassées sont rapportées :

Canada No. 1
Lorsque plus de deux (2) branches par pied sont touchées.

Canada No. 2
Lorsque plus de quatre (4) branches par pied sont touchées.

6.5 Tiges Florofieres

Normalement, sur les pieds de céleri où il n'y a pas encore de tiges florifères, toutes les branches prennent leur origine à la base du plant. Lorsque les tiges florifères se développent, les branches ont tendance à s'éloigner du centre pour pousser à des points situés au-dessus de la base. Cette condition est apparente seulement lorsque les tiges florifères sont bien développées.

L'inspecteur devra rapporter la présence de tiges florifères dans toutes les catégories si le premier nœud de ces tiges florifères est visible lorsque les branches sont écartées de façon normale, c'est-à-dire à un point situé environ à la moitié ou au deux tiers de la longueur du pied. Cette façon de procéder limite la longueur acceptable des tiges florifères à environ 15,2 cm (6 pouces).

Si l'inspecteur trouve des tiges florifères régulièrement dans tout le lot et qu'il n'a aucune raison de croire qu'elles ont poussé après l'emballage, le céleri doit être considéré comme un défaut permanent.

Toutefois, si le céleri a été expédié depuis longtemps, comme l'indiquerait le jaunissement plus prononcé du feuillage des pieds des première couches du chargement et une irrégularité dans le pourcentage de tiges florifères qui se sont formées dans chaque boîtes qui pourrait indiquer que les tiges florifères se sont formées après l'emballage, le défaut doit être considéré comme un défaut d'état.

6.6 Parage

Canada No. 1
Le céleri de cette catégorie doit être :

Parage : de façon à ce que toutes les branches extérieures grossières ou endommagées et les drageons aient été enlevés; et de façon à ce que la partie de la racine principale qui reste ne mesure pas plus de 76,2 mm (3 pouces) de longueur.

NOTA : Cette tolérance de 76,2 mm (3 pouces) comprend les radicelles attachées à la racine principale

Parage excessif : Rapporter le pied qui a plus de deux (2) branches détachées.

Canada No. 2
Il n'existe aucune exigence particulière quant au parage des pieds de la catégorie Canada No. 2.

Parage : Les inspecteurs devraient s'assurer que l'apparence du céleri n'est pas gravement touchée par un parage inapproprié; et

Parage excessif : Rapporter le pied qui a plus de quatre (4) branches détachées.

6.7 Autres défauts permanents

Les pieds de céleri doivent être exempts de dommages, de défauts ou d'une combinaison de dommages et de défauts autres que ceux qui sont mentionnés aux sections 6.1 à 6.6., et :

Canada No. 1
Qui altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport du céleri.

Canada No. 2
Qui altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport du céleri.

7. Défauts d'état

7.1 Cœur noir ou pourriture du cœur

Le cœur noir ou pourriture du cœur est une maladie physiologique du céleri.

Ses symptômes caractéristiques sont la présence de tissus nécrosés noirs dans le bout des feuilles du cœur ou sur toute la surface des folioles. Dans les cas graves, les branches centrales peuvent également être noircies. Le cœur noir se détecte facilement sur les pieds de céleri dont les branches sont peu nombreuses ou écartées. Toutefois, sur les pieds dont les branches sont serrées, celles-ci doivent être écartées pour localiser les feuilles malades.

La pourriture du Cœur peut s'accentuer au cours de l'expédition. Toute coloration noire qui se trouve sur les feuilles du Cœur doivent être rapportée dans les deux catégories.

7.2 Brûlures

Il existe deux genres de brûlures, la brûlure circosporéenne ou hâtive et la brûlure septorienne ou tardive. Ces maladies sont causées par deux sortes de champignons.

Brûlure hâtive : Cette maladie apparaît sur les feuilles de céleri comme des taches circulaires jaune pâle, qui s'agrandissent rapidement pour devenir brunes. Lorsque le temps est humide, le centre des vieilles taches prend une couleur grise à cause de la croissance du champignon. Lorsqu'elles sont présentes sur les branches, les lésions se propagent dans le sens de la longueur des branches. Les lésions se distinguent de celles de la brûlure tardive par leur couleur gris jaunâtre et par l'absence des sporanges noirs observés dans les lésions de la brûlure tardive.

Brulûre tardive : Cette maladie se caractérise aux premiers stades par des petites taches jaunâtres, mais ces dernières deviennent brunes, grisâtres ou même noires avec le temps. Les taches peuvent être soit isolées, soit regroupées en de larges îlots. Des sporanges noirs et brillants se forment sur le tissu mort ainsi que sur le tissu adjacent, d'apparence normale. Sur les branches, les taches sont allongées dans le sens de la longueur des branches. Les lésions naissantes, non décelées, s'agrandiront au cours de l'expédition ou de l'entreposage.

Les deux genres de brûlures sont rapportées :

Canada No. 1
Lorsque les feuilles de plus d'une (1) branche ou de plus d'une (1) nervure médiane sont atteintes.

Canada No. 2
Lorsque les feuilles de plus de deux (2) branches ou de plus de deux (2) nervures médianes sont atteintes.

NOTA : À destination, il ne faut pas nommer ce défaut; mais il faudra plutôt décrire sur le certificat les symptômes ou l'état du produit.

7.3 Pourriture

Le terme pourriture s'emploie pour décrire une détérioration qui comprend une décomposition enduit par un champignon ou une bactérie et qui est de nature complète et progressive.

Les inspecteurs ne sont pas des pathologistes. Il n'est donc pas de leur ressort de nommer la genre particulier de pourriture qui atteint les pieds de céleri.

Toute pourriture molle ou décomposition doit être rapportée dans les deux catégories. Dans le cas des feuilles, frotter la région atteinte entre ses doigts afin de s'assurer que c'est de la pourriture et non pas seulement une zone aqueuse d'une feuille.

À destination, l'inspecteur doit mentionner la partie où il a observé la pourriture (exemple : 3 % de pourriture généralement affectant les nervures médianes).

7.4 Décoloration

Le décoloration des feuilles ou des branches peut être dû à divers pathogènes ou peut être une indication de la fraîcheur plus ou moins grande des pieds de céleri.

Normalement, le jaunissement est un indicateur de la fraîcheur plus ou moins grande des pieds alors les couleurs variant entre le tan, le brun et le noir est un indice de la présence d'un pathogène.

Rapporter dans les deux catégories :

Le jaunissement des feuilles intérieures et du feuillage n'est pas considéré comme une détérioration, et l'inspecteur ne devrait pas le rapporter au point d'expédition. Cependant, à destination, il peut être rapporter en termes généraux lorsque le feuillage des pieds a plus de vingt-cinq pour cent (25 %) de feuilles jaunes ou jaunissantes. Le jaunissement des nervures médianes peut être accepté à la fin de l'automne, une fois que le céleri a subi les températures plus fraîches.

Le décoloration allant du brun au noir sur les feuilles ou les nervures médianes est beaucoup plus grave que le jaunissement et il doit être rapporté dans les deux catégories (exemple : 15 % des pieds de céleri montrant un brunissement qui atteint presque toutes les feuilles).

NOTA : La décoloration causée par les brûlures devra être rapportée sous cette rubrique à destination. Consulter la section 7.2 du présent manuel.

7.5 Dommages causés par le gel

Les dommages dus au gel font que les feuilles et les branches paraissent flétries ou aqueuses lorsque dégelées. Un léger gel cause des dépressions dans le tissu parenchymateux situé entre les crêtes, sur la face convexe des branches. En outre, l'épiderme a tendance à se séparer, à se relâcher et parfois à se fendre. Sur la face concave, les zones gelées sont circulaires, et l'épiderme est lâche mais demeure entier, ce qui cause la formation de cloques. Ces deux genre de lésions tournent au brun avec le temps.

Les dommages dus au gel sont rapportés :

Canada No.1

  • Lorsque la nervure médiane est décolorée et atteint plus d'une (1) branche; ou
  • Lorsque la nervure médiane n'est pas décolorée mais que l'épiderme de plus de la moitié (1/2) d'une nervure médiane est cloqué ou pelé sur plus de deux (2) branches; ou
  • Lorsque plus de quatre (4) branches sont cloquées ou pelées de quelque façon.

Canada No. 2

  • Lorsque la nervure médiane est décolorée et atteint plus de deux (2) branches; ou
  • Lorsque la nervure médiane n'est pas décolorée mais que l'épiderme de plus de la moitié (1/2) d'une nervure médiane est cloqué ou pelé sur plus de quatre (4) branches; ou
  • Lorsque plus de six (6) branches sont cloquées ou pelées de quelque façon.

Le feuillage cloqué ou pelé : devrait pas être rapporté à moins que ces dommages n'altèrent sensiblement l'apparence, c'est-à-dire plus de la moitié (1/2) du feuillage. Le feuillage cloqué ou pelé devrait être rapporté en termes généraux.

La décoloration du feuillage : devra être rapportée sous la rubrique décoloration plutôt que sous les dommages causés par le gel. Parce que ce sont les nervures médianes qui sont comestibles alors que le gel du feuillage n'altère que seulement l'apparence; il n'est donc pas aussi grave que les dommages causés par le gel aux nervures médianes.

7.6 Céleri creux

Le céleri creux ne se voit pas de l'extérieur, mais les branches touchées deviennent molles et s'écrasent à la pression. La partie centrale de ces branches est vide, et une certaine partie ou la plupart des tissus sont blancs, spongieux et paraissent secs. Le céleri creux que l'on observe sur le marché est un signe de sénescence qui peut apparaître avant ou après la récolte ou par suite des dommages causés par le gel survenue dans les champs. Les branches plus vieilles de l'extérieur sont atteintes avant les plus jeunes, et souvent, seuls les branches les plus externes sont touchées.

L'inspecteur doit rapporter les pieds de céleri dont les nervures médianes sont creuses :

  • Dans la portion entre un point situé à 38,1 mm (1 1/2 pouce) au-dessus du point d'attache des branches et le premier noeud; ou
  • Dans la portion entre un point situé à 38,1 mm (1 1/2 pouce) au-dessous du premier noeud et le point d'attache des branches; ou
  • Aux deux extrémités de la branche, sur une longueur globale d'au moins 38,1 mm (1 1/2 pouce).

Rapporter :

Canada No. 1
Les pieds de céleri dont plus de deux (2) branches sont atteintes.

Canada No. 2
Choisir le cas le plus strict des deux suivants :

  • les pieds de céleri dont plus de quatre (4) branches sont atteintes; ou
  • les pieds de céleri dont plus de la moitié (1/2) des branches extérieures sont atteintes.

7.7 Zones éraflées ou meurtries

Ces deux défauts se caractérisent par des zones aplaties, décolorées ou meurtries sur l'extérieur des nervures médianes, habituellement par suite d'un frottement, d'une friction ou d'une forte pression soudaine au cours de la manutention. Habituellement, cet état n'est pas observé au moment de l'emballage, mais il apparaît plus tard comme une décoloration allant du gris au noir.

Ces défauts devront être rapportés :

Canada No. 1

Lorsque la décoloration touche plus de deux (2) branches sur une superficie globale de 6,45 cm2 (1 pouce2).

Canada No. 2
Lorsque la décoloration touche plus de quatre (4) branches sur une superficie globale de 6,45 cm2 (1 pouce2).

7.8 Autres défauts de détoriation

Les pieds de céleri doivent être exempts de dommages, de défauts ou combinaison de dommages et de défauts autres que ceux qui sont mentionnés aux sections 7.1 à 7.7, et :

Canada No. 1
Qui altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport du céleri. 

Canada No. 2
Qui altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport du céleri.

8. Tolérances générales

Nonobstant les dispositions susmentionnées, dans le classement du céleri, la norme de classement dans une catégorie sera considérée comme satisfaite lorsque :

  • Dix pour cent (10 %) au plus des emballages, lorsque le céleri est logé dans les emballages, contiennent cinq pour cent (5 %) de pieds de céleri en plus ou en moins que le nombre indiqué sur l'emballage
  • Dix pour cent (10 %) au plus des emballages, lorsque le céleri est logé dans les emballages, contiennent des pieds qui excèdent la variation de grosseur permise. (Consulter la section 2.1 - catégorie Canada No.1)
  • Cinq pour cent (5 %) en nombre de pieds de céleri ont un diamètre ou une longueur inférieurs aux dimensions minimales
  • Deux pour cent (2 %) en nombre de pieds de céleri sont atteints par la pourriture
  • Cinq pour cent (5 %) en nombre de pieds de céleri ont les mêmes défauts de catégorie
  • Dix pour cent (10 %) en nombre de pieds de céleri ont des défauts de catégorie autres que ceux mentionnés aux paragraphes a), b) et c) mais qui comprennent ceux décrits aux paragraphes d) et e).

9. Exigences relatives aux expéditions de céleri

9.1 Expéditions interprovinciales

Le céleri ne doit pas être expédié ou transporté d'une province à l'autre à moins qu'il ne soit emballé ou marqué de façon convenable et qu'il ne réponds à l'une des catégories suivantes :

  • Canada No.1
  • Cœur Canada No. 1
  • Canada No. 2.

Le céleri qui n'est pas conforme aux exigences susmentionnées ou qui est expédié dans des contenants non normalisé (exemple : des contenants en vrac) ne doit pas être expédié d'une province à l'autre à moins qu'une exemption ministérielle n'ait été accordée par le Ministre ou un délégué du Ministre.

9.2 Exportations

Le céleri qui est exporté à l'extérieur du pays doit répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes :

  • Canada No.1
  • Cœur Canada No. 1
  • Canada No. 2.

Le céleri qui n'est pas conforme aux exigences susmentionnées ou qui est expédié dans des contenants non normalisés ne doit pas être exporté à moins qu'une exemption ministérielle n'ait été accordée par le Ministre ou un délégué du Ministre. Dans ce dernier cas, le destinataire étranger est tenu de fournir à Agriculture Canada une confirmation écrite de la transaction. La confirmation pourra être transmise sous la forme d'un télex, d'une lettre portant l'en-tête de la société ou d'une télécopie d'une lettre portant l'en-tête de la société.

9.3 Importations

Le céleri importé doit répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes :

  • Canada No.1
  • Cœur Canada No.1
  • Canada No.2.

En outre, Agriculture Canada a conclu une entente avec le ministère de l'Agriculture des États-Unis qui accorde à leurs inspecteurs le pouvoir d'inspecter le céleri destiné au Canada selon les normes américaines suivantes :

  • U.S. Extra No. 1
  • U.S. No. 1
  • U.S. No. 2.

De même, ces exigences s'appliquent au céleri destiné au marché du frais qui a été classé, emballé et marqué de façon convenable. Le céleri qui ne correspond pas à l'une de ces catégories ou qui est expédié dans des contenants ne répondant pas aux normes canadiennes ne doit pas être importé à moins qu'une exemption ministérielle n'ait été accordée par le Ministre ou un délégué du Ministre.

Date de modification :