Laitue pommée

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

  1. Exigences générales
    • 1.1 Catégories
    • 1.2 Caractéristiques variétales analogues
    • 1.3 Convenablement emballée et marquée
    • 1.4 Méthodes d'inspection
  2. Calibre
  3. Couleur
  4. Propreté
  5. Fraîcheur
  6. Maturité ou fermeté
  7. Apprét
  8. Défauts permanents
    • 8.1 Nervures médianes cassées
    • 8.2 Pommes fendues
    • 8.3 Doubles
    • 8.4 Insectes
    • 8.5 Blessures mécaniques
    • 8.6 Grosses nervures médianes
    • 8.7 Tiges florifères
    • 8.8 Autres défauts permanents
  9. Défauts d'état
    • 9.1 Meurtrissures
    • 9.2 Nervures médianes écrasées
    • 9.3 Pourriture
    • 9.4 Décoloration
    • 9.5 Dommages par le gel
    • 9.6 Autres défauts d'état
  10. Tolérance générales
  11. Exigences pour le mouvement des laitues pommées
    • 11.1 Mouvement interprovincial
    • 11.2 Exportation
    • 11.3 Importation

1. Exigences générales

1.1 Catégories

Les catégories de la laitue pommée sont Canada No. 1 et Canada No 2. Ces normes s'appliquent seulement aux types de laitue « pommée » ou « Iceberg ». Ceci inclut les variétés de laitue qui ont des pommes fermes et croustillantes mais, ne sont pas incluses les variétés qui ont des pommes molles et une texture huileuse comme les types « Boston », « Beurre » ou « Bibb » ne sont pas incluses les laitues de type « Romaine » dont leurs feuilles ont une habitude de croître dans une position droite et ne sont pas incluses les laitues de type feuillu qui n'ont aucune formation de pomme.

1.2 Caractéristiques variétales analogues

La laitue pommée, des deux catégories, doit avoir des caractéristiques variétales analogues, c'est-à-dire que le type « Iceberg» ne doit pas être mélangé, à un type ferme « Grosse de Boston ».

1.3 Convenablement emballée et marquée

1.3.1 Exigences

Le Règlement exige que la laitue soit « convenablement emballée ». La laitue doit répondre aux exigences comme stipulées aux annexes I et II du Règlement sur les fruits et les légumes frais et les exigences sur le marquage doivent être identifiées directement sur l'emballage ou sur une étiquette qui lui sera fixée. Vous trouverez toutes les exigences concernant le marquage à la partie III du Règlement ou à l'annexe VIII du Manuel d'inspection.

1.3.2 Emplissage des emballages

Dans certains cas, il peut y avoir une corrélation entre l'emplissage de l'emballage et des dommages trouvés sur les pommes de laitue. Lorsque des dommages sur les pommes de laitue sont associés à l'emplissage des contenants les termes suivants devront être utilisés :

Très serré : Très serré s'applique aux situations extrêmes désignées par le mot serré » c'est-à-dire trop serré pour donner de bons résultats et risquant d'abîmer les produits; des défauts tels que le déformation des pommes, l'écrasement des pommes ou l'écrasement des nervures médianes sont caractéristiques d'un emballage très serré.

Serré : Serré signifie suffisamment rempli pour empêcher que les pommes de laitue ne bougent à l'intérieur du contenant et suffisamment serré sans causer des dommages aux pommes de laitue.

Assez serré : Assez serré signifie que l'emballage n'est pas idéal mais se situe entre « serré » et « lâche ». Cependant les pommes de laitue sont suffisamment serrées pour empêcher de bouger à l'intérieur du contenant. Dans des conditions normales de manutention, aucun dommage ne sera fait aux pommes de laitue.

Lâche : Lâche signifie que le contenant n'est visiblement pas assez plein et qu'il y a une possibilité ou une évidence que les pommes de laitue bougent librement. Les pommes peuvent être endommagées.

1.3.3 Nombre de pommes par contenant

Lorsque la laitue pommée est logée dans des emballages, 10 % des emballages peuvent contenir plus ou moins de pommes que le nombre qui est marqué sur le contenant. Ceci signifie que 90 % des contenants doivent renfermer le nombre exact de pommes indiqué. Chaque contenant qui aura au moins une pomme en plus ou en moins que le nombre inscrit sur le contenant devra être rapporté.

1.4 Méthodes d'inspection

1.4.1 Terminologie utilisée

Voici quelques-une des définitions qui seront utilisées :

Pomme : Consiste en un groupe de feuilles attachées au système radiculaire de la plante.

Feuilles enveloppantes : Ce sont les feuilles qui n'enveloppent que partiellement la partie comestible de la pomme.

Feuilles de la pommes : Toutes les feuilles qui enveloppent d'assez près la pomme et qui en forment la partie comestible.

Feuille de tête : Il s'agit de la feuille la plus externe de la pomme. C'est la première feuille qui couvre la moitié de la couronne et qui n'est pas séparée de la partie supérieure de la couronne par plus de 1-1/4 de pouce (31.8 mm).

Couronne : La moitié supérieure de la partie comestible de la pomme.

Nervures médianes : La veine centrale de la feuille.

Base de la tige : Consiste en un endroit sur la tige où toutes les feuilles sont attachées et où le système radiculaire de la plante se développe.

1.4.2 Échantillonnage

La laitue est inspectée en nombre. Au cours de l'inspection de la laitue, le contenu complet de chaque carton doit être examiné.

1.4.3 Méthode d'inspection de la laitue

Tout d'abord, la fermeté doit être vérifiée. La bonne façon d'y parvenir consiste à placer la base de la pomme ou de la tige dans une main et le sommet de la pomme dans la paume de l'autre main en étendant les doigts sur les côtés de la partie compacte, sous les feuilles enveloppantes. Presser la pomme une seule fois. Des pressions répétées peuvent briser la structure des nervures, rendant ainsi difficile la détermination exacte de la fermeté.

Après avoir établi la fermeté, les feuilles enveloppantes et les feuilles de la pomme sont examinées pour les défauts permanents et d'état. Afin d'éviter des pertes trop grandes à l'expéditeur, l'inspecteur du point d'expédition écartera délicatement les feuilles enveloppantes en prenant soin de ne pas les casser inutilement.

Pour déterminer la présence de défauts internes, l'inspecteur frappera la base de la tige d'un coupe sec de façon à briser toutes les nervures médianes qui sont attachées à la base de la tige. Ensuite, il ou elle pourra écarter les feuilles de la pomme pour l'examen interne. Tous les endroits de la partie compact devront être ouverts afin de faire un examen complet.

1.4.3.1 Laitues enveloppées

Lors d'une inspection de laitues enveloppées, toutes les feuilles sont comptabilisées comme feuille de la pomme. Donc indépendamment du type de feuille, toutes les feuilles sont comptabilisées comme feuille de la pomme.

1.4.4 Inspection pour défauts internes

L'inspecteur ne doit pas, sans discernement, ouvrir les pommes de laitue pour y chercher des défauts internes. Il ou elle devrait, toutefois, déterminer au début de l'inspection si les défauts internes sont existants.

Pour ce faire, il ou elle choisira, au hasard, cinq pommes dans chacun des deux premiers contenants échantillonnées et ouvrira les 10 pommes. Si aucun défaut interne n'est trouvé, il ne sera plus nécessaire d'ouvrir d'autres pommes.

Si l'inspecteur trouve des défauts internes comme la brûlure de la pointe, des tiges florifères ou d'autres défauts, alors il sera important que son échantillonnage soit uniforme. Un minimum de cinq pommes pour chacun des contenants à échantillonner qui restent seront choisies, au hasard, sans tenir compte des défauts extérieurs.

Toutes les pommes ainsi choisies seront ouvertes, et les spécimens défectueux seront rapportés par rapport aux pommes ouvertes. Une fois que les laitues ouvertes ont été évaluées pour les défauts internes, celles qui restent dans le contenant seront évaluées pour les défauts externes.

1.4.5 Comment rapporter l'état des feuilles

Pour décrire clairement l'état de la laitue à destination, l'inspecteur rapportera les défauts qui altèrent les feuilles enveloppantes séparément de ceux qui touchent les feuilles de la pomme. Lorsqu'une pomme individuelle a une combinaison de défauts qui affectent les feuilles enveloppantes et les feuilles de la pomme, rapporter le défaut qui est le plus sérieux.

Exemple : la pourriture sur les feuilles enveloppantes est plus sérieuse que la décoloration sur les feuilles de la pomme. Cependant, lorsque le même défaut affecte, à la fois, les feuilles enveloppantes et les feuilles de la pomme, rapporter le défaut sur les feuilles de la pomme tout en mentionnant, en termes généraux, que le défaut affecte aussi les feuilles enveloppantes.

Exemple : en moyenne 10 % variant de nul à 15 % des pommes atteintes de pourriture sur les feuilles de la pomme touchant de 1 à 4 feuilles, 2 pour la plupart et touchant aussi plusieurs feuilles enveloppantes.

Au point d'expédition, l'inspecteur devrait toujours séparer la pourriture touchant les feuilles enveloppantes et la base de la tige de la pourriture touchant les feuilles de la pomme. La pourriture devra être rapportée selon l'ordre suivant. Les feuilles de la pomme seront rapportées en premier et lorsque la pourriture n'est pas présente sure les feuilles de la pomme, rapporter la base de la tige avant les feuilles enveloppantes.

Voici quelques exemples :

  • En moyenne 12 %, variant de nul à 20 %, des pommes atteintes de pourriture sur les feuilles de la pomme et touchant de 1 à 4 feuilles, 2 pour la plupart. De plus, toutes les pommes ont 2 ou 3 feuilles enveloppantes atteintes de pourriture.
  • 100 % des pommes atteintes de pourriture la plupart affectant 2 ou 3 feuilles enveloppantes seulement.
  • Feuilles enveloppantes : En moyenne 12 % variant de 8 % à 17 %, des pommes atteintes de pourriture sur 2 à 4 feuilles. En moyenne 20 % variant de 15 % à 25 % des pommes atteintes de décoloration brune touchant 2 à 4 feuilles et touchant plus de la moitié de la surface globale des feuilles.
  • Feuilles de la pomme : En moyenne 9 %, variant de 5 % à 12 % des pommes atteintes de pourriture sur 1 à 4 feuilles, la plupart du temps 3 ou 4 feuilles. En moyenne 5 % variant de 2 % à 7 % des pommes atteintes de taches roussâtres sur plus de 2 feuilles.
  • Aucune pourriture en évidence. En moyenne 15 % variant de 8 % à 22 % des pommes atteintes de brunissement marginal touchant 2 à 5 feuilles enveloppantes. En moyenne 12 % des pommes ouvertes variant de 8 % à 15 % des pommes atteintes de brûlure de la pointe touchant 1 à 4 feuilles de la pomme, la plupart du temps 1 ou 2 feuilles.
  • En moyenne 15 % variant de 12 % à 20 % des pommes atteintes de pourriture touchant toutes les feuilles enveloppantes. En moyenne 6 % variant de 2 % à 9 % des pommes atteintes de nervure rose touchant plus de 4 feuilles. Décoloration brunâtre pénétrant plus de 1/2 pouce (12.7 mm) dans la base de la tige représente en moyenne 22 % variant de 15 % à 30 %.

2. Calibre

Il n'existe aucune exigence sur le diamètre minimal et maximal de la laitue. Toutefois, les laitues de la catégorie Canada No. 1 ne doivent pas varier, lorsqu'elles sont logées dans un contenant de plus de 2 pouces (51 mm) de diamètre et 10 % des contenants peuvent contenir des pommes qui dépassent la variation de grosseur permise. Il est bon de se rappeler que ce 15 % comprend aussi les contenants qui ont plus ou moins de pommes que le nombre qui y est marqué. Pour établir la variation de grosseur d'une pomme de laitue, il faut mesurer son diamètre, soit la plus grande distance mesurée à angle droit avec l'axe longitudinal de la laitue (ligne allant de la base de la tige jusqu'à la partie supérieure de la couronne de la laitue).

Il n y a pas de telle exigence pour la catégorie Canada No. 2.

3. Couleur

Il n'existe pas d'exigence concernant la couleur comme telle, pour l'une ou l'autre des catégories toutefois, la couleur de la pomme doit être caractéristique de la variété et toute couleur autre que le vert normal peut affecter la catégorie.

Au point d'expédition la couleur doit être décrite sur le certificat sous l'en-tête Couleur. p. ex. : vert caractéristique. À destination, toute décoloration affectant la catégorie sera rapportée sous l'en-tête « État ». Pour plus de précisions sur ces décolorations, consulter la Section 9.6 du présent manuel.

4. Propreté

La présence de boue ou de saleté sèche sur les feuilles de la pomme est causée par la pluie ou une irrigation abondante. Cette situation peut être évitée si des soins vents durant la croissance lorsque la formation de la pomme n'est pas encoure bien serrée, peuvent être à l'origine de la présence de saleté les feuilles.

La saleté sur les pommes de laitue sera rapportée par un inspecteur :

Canada No. 1

Lorsque la pomme est sensiblement salie par de la « terre noire » ou de la poussière de  « terre noire » ou lorsque les feuilles enveloppantes ou les feuilles de la pommes sont sensiblement recouvertes de boue ou que la base de la tige est recouverte de croûte de boue ou de saleté sèche.

Canada No. 2

Lorsque les pommes sont gravement salies par de la « terre noire » ou de la poussière de « terre noire » ou lorsque les feuilles de la pomme sont fortement salies par de la boue ou des saletés.

5. Fraîcheur

Les deux catégories exigent que les feuilles de la pomme soient croustillantes et aient une succulence normale. Les feuilles enveloppantes ne doivent pas être plus que légèrement flétries dans les deux catégories, mais elles ne doivent pas être desséchées ou ratatinées.

Les termes suivants sont utilisés pour décrire la fraîcheur :

Croustillant : Croustillant signifie turgescent et facile à casser, ce qui dénote un état de fraîcheur souhaitable.

Flétri : Flétri signifie retombant, mou, manquant de turgescence, état habituellement dû à une rapide transpiration.

Desséché : Desséché signifie séché, qui a perdu son humidité en même temps que sa forme, état pire que celui des laitues flétries.

Ratatiné : Ratatiné signifie ridé, altéré ou plissé, avec changement marqué de la forme et souvent des dimensions, cas exceptionnel résultant d'une transpiration excessive ou du vieillissement.

À destination, l'inspecteur devra rapporter en termes généraux les laitues pommées qui ont leurs feuilles enveloppantes gravement desséchées ou ratatinées et qui ont leurs feuilles de la pomme gravement flétries ou desséchées. p.ex. : toutes les feuilles enveloppantes sont desséchées et quelques pommes ont 1 ou 2 feuilles de la pomme flétries.

6. Maturité ou fermeté

Même s'il n'y a aucune exigence pour la maturité dans les deux catégories, la fermeté (solidité) est un facteur à considérer. Les feuilles de laitue poussent de l'intérieur et germent hors du système radiculaire. Les pommes molles ont de très grande espaces d'air entre les feuilles. Les pommes dures, fermes ou passablement fermes présentent des couches de feuilles séparées par de minces couches d'air. L'absence de ces espaces d'air indique le début de la sénescence tandis que la présence de poches d'air excessivement grosses est un signe d'immaturité.

La fermeté de la laitue doit être indiquée comme suit :

Canada  No. 1
La pomme doit avoir une partie compacte qui ne cède que légèrement à la pression cela signifie que la pomme sera dure ou ferme.

Dure : signifie que la pomme est compacte, solide, le plus haut degré de solidité.

Ferme : signifie que la pomme est compacte, mais qui peut céder légèrement sous une pression modérée.

Canada  No. 2
la pomme a une formation caractéristique cela signifie que la pomme doit être passablement ferme ou peut être molle.

Passablement ferme : signifie que la pomme a une formation caractéristique et elle est ni molle ni spongieuse. Elle a une bonne partie comestible.

Molle : signifie que la pomme se comprime facilement. Elle est spongieuse mais elle a quand même une formation de pomme.

Au point d'expédition, indiquer la fermeté sous l'en-tête « Maturité » du certificat. À destination, indiquer la fermeté sous l'en-tête « Défauts de catégorie » seulement si le demandeur le réclame ou lorsque le lot ne rencontre pas la norme.

7. Apprêt

La laitue des deux catégories doit être bien apprêtée, c'est-à-dire, que la base de la tige doit être coupée tout près du point d'attache des feuilles enveloppantes. Il ne doit pas rester plus de huit (8) feuilles enveloppantes attachées à la tige. Il n'y a aucun minimum relatif au nombre de feuilles enveloppantes nécessaires. Il est parfois possible que la pomme de laitue soit apprêtée de façon à ce que des feuilles ne soient pas attachées à la tige. Les pommes ainsi apprêtées auront des feuilles qui perdront leur succulence normale et deviendront flétries.

Les pommes de laitue qui sont apprêtées de trop prêt seront rapportées dans les deux catégories lorsque les feuilles de la pomme ne sont pas croustillantes ou lorsqu'elles ne sont pas de succulence normale.

En plus de ces exigences, les feuilles enveloppantes grossières, endommagées ou inacceptables pour quelque autre raison doivent être enlevées dans le cas de la catégorie Canada No. 1, tandis que les vieilles feuilles enveloppantes doivent être enlevées dans le cas de la catégories Canada No. 2.

8. Défauts permanents

8.1 Nervures médianes cassées

Ce défaut se rencontre sur les pommes excessivement dures. Les feuilles internes poussent sur les feuilles externes au point de casser les nervures médianes. Habituellement, les cassures sont nettes et peuvent également prendre une coloration rougeâtre.

Il ne sera pas dans l'intention d'un inspecteur d'ouvrir les pommes de laitue afin d'y chercher ce défaut à moins que des signes extérieurs indiquent des nervures médianes cassées. Il ne faut pas confondre les nervures médianes cassées avec celles qui ont été écrasées par des moyens mécaniques ou par pression. Ces deux défauts doivent être rapportés distinctement. (Voir la section 9.2 pour la description des nervures médiane écrasées).

Les nervures médianes cassées seront signalées :

Canada  No. 1
Lorsque les nervures médianes sur plus de 2 feuilles de la pomme sont brisées.

Canada  No. 2
Lorsque les nervures médianes sur plus de 4 feuilles de la pomme sont brisées.

8.2 Pommes Fendues

Les pommes qui sont ouvertes doivent être considérées comme fendues. Les pommes fendues, comme les nervures médianes cassées, résultent de la pression due à une croissance de la pomme (pommes trop denses). Dans les deux catégories, une pomme fendue ou ouverte doit être rapportée.

8.3 Doubles

Occasionnellement, certains plants produisent deux points de végétation. C'est habituellement dû au fait que la croissance des jeunes plants a été gravement affectée par les mauvaises conditions climatiques. Les pommes qui montrent clairement la formation de plus d'un point de végétation devront être rapportées.

8.4 Insectes

8.4.1 Présence d'insectes

La présence d'une certaine quantité d'insectes doit être rapportée pour les deux catégories. Dans le cas des feuilles de la pomme, rapporter lorsque plus de 5 pucerons et/ou insectes vivants ou morts sont présents ou encore un ver vivant ou mort est décelé. Sur les feuilles enveloppantes, rapporter lorsqu'on y trouvera plus de 15 pucerons et/ou insectes vivants ou morts ou encore un ver vivant ou mort.

Si les insectes ou les vers sont vivants, considérer le fait comme un défaut d'état car ils n'auraient pas pu être présents au point d'expédition. S'ils sont morts, considérer le fait comme un défaut permanent car fort probablement, ils étaient présents au point d'expédition. S'il y a des insectes ou des vers vivants et morts, considérer le fait comme un défaut d'état.

8.4.2 Dommages par les insectes

Les pommes endommagées par l'alimentation des vers ou des insectes sont pratiquement sans utilité à moins que les dommages ne soient que très légers. Les dommages causés aux feuilles enveloppantes ne devront pas être rapportés.

Les dommages causés par les insectes ou les vers devront être r rapportés lorsque :

Canada  No. 1

  • plus de 2 feuilles de la pomme sont touchées;
  • des chiures ou des excréments s'y trouvent en quantité suffisante pour être visibles.

Canada  No. 2

  • plus de 4 feuilles de la pomme sont touchées;
  • des chiures ou des excréments s'y trouvent en quantité suffisante pour altérer gravement l'apparence de la pomme.

8.5 Blessures mécaniques

Ce dommage physique est principalement causé par le manque de soins ou par une manutention brutale. Il arrive parfois que les coupeurs de laitue ou les emballeurs enlèvent des parties de feuilles de la pomme afin d'enlever des parties décolorées ou autres défauts qu'ils considèrent comme altérant l'apparence de la pomme.

Les blessures mécaniques sont rapportées lorsque :

Canada  No. 1
Plus de 2 feuilles de la pomme sont déchirées de façon appréciable ou qu'elles ont des morceaux arrachés.

Canada  No. 2
Plus de 4 feuilles de la pomme ont été déchirées.

Nota : Ce défaut ne sera pas rapporté comme affectant les feuilles enveloppantes.

8.6 Grosses nervures médianes

Dû à de certaines conditions de croissance, les nervures médianes deviennent parfois très proéminentes. Dans ce cas, les pommes ne sont pas considérées comme défaut quelle que soit la gravité de leur état. Toutefois, elles peuvent être rapportées seulement si le demandeur le réclame. Si tel est le cas, elles seront rapportées en termes généraux si la gravité est suffisamment prononcée pour en altérer l'apparence du lot. p. ex.  : plusieurs pommes ont de grosses nervures apparentes.

8.7 Tiges florifères

Souvent des caractéristiques externes, comme la forme de la pomme et un étalement entre les points d'attache des nervures médianes à la base de la tige, peuvent être le signe de la formation d'une tige florifère, mais cette indication n'est pas sûre dans tous les cas. Lorsque l'inspecteur a des doutes, il ou elle doit ouvrir la pomme pour vérifier si la tige florifère est présente.

Pour les deux catégories, rapporter toute pomme dont l'aspect extérieur montre clairement la formation d'une tige florifère. Cela comprendra tout spécimen très mal formé qui aura l'apparence d'une pomme à tige florifère.

8.8 Autres défauts permanents

Les autre défauts permanents qui ne sont pas décrits aux section 8.1 à 8.7 sont rapportés comme suit :

Les laitues pommées doivent être exemptes de tout autre défaut ou blessure ou d'une combinaison des deux que.

Canada No. 1
Altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport de la laitue. « Altèrent sensiblement » signifie que plus de 2 feuilles de la pomme sont altérées par un défaut ou une blessure.

Canada No. 2
altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport de la laitue; et

  • ne peuvent être enlevés sans entraîner une perte d'une partie de la portion compacte de la pomme. « altèrent gravement » signifie que plus de 4 feuilles de la pomme sont altérées par un défaut ou une blessure.

9. Défauts d'état

9.1 Meurtrissures

Il s'agit d'un problème rare dans les cartons de laitue bien emballés mais qui peut être le résultat d'un déplacement de la charge ou d'un manque de soins durant la manutention. Les pommes meurtries présentent souvent une coloration rose due aux cellules endommagées ou une apparence aqueuse. La décoloration rose du tissu meurtri peut ressembler à celle de la nervure rose, bien qu'un examen sérieux révèle un dommage physique. S'il convient de les rapporter elles seront indiquées sur le certificat comme une décoloration brune rougeâtre ou une apparence aqueuse résultant de meurtrissures.

Les meurtrissures seront rapportées lorsque :

Canada No. 1

  • plus d'une feuille de la pomme est sensiblement meurtrie, ou
  • plus de 2 feuilles de la pomme sont légèrement meurtries.

« Sensiblement meurtrie » signifie qu'un tiers de la feuille est touché. « Légèrement meurtrie » signifie que le quart de la feuille est touché.

Canada No. 2
Plus de 4 feuilles de la pomme sont gravement meurtries. « gravement meurtries » signifie que la moitié de la feuille est touché.

9.2 Nervures médianes écrasées

Les nervures médianes écrasées sont principalement causées par un manque de soins ou de précautions durant la manutention. Habituellement, une ou deux nervures médianes manutention. Habituellement, une ou deux nervures médianes sont écrasées, mais parfois la pression est tellement grande que toute la pomme tend à être cubique plutôt que sphérique. Habituellement, la brisure n'est pas aussi nette que dans le cas des nervures médianes cassées (voir la section 8.1).

Les nervures médianes écrasées sont rapportées lorsque :

Canada No. 1
plus de 2 feuilles de la pomme sont brisées par toute cause autre qu'une croissance anormale.

Canada No. 2
plus de 4 feuilles de la pomme sont brisées par toute cause autre qu'une croissance anormale.

9.3 Pourriture

Le terme pourriture est utilisé pour désigner une détérioration amenant la décomposition, qui est provoquée par un champignon ou une bactérie et qui est de nature progressive et complète.

La présence de pourriture molle, de blettissement ou de brûlure brune doit être rapportée pour les deux catégories. Frotter la zone affectée entre les doigts pour s'assurer qu'il s'agit bien de pourriture et non simplement d'une partie aqueuse de la feuille. La pourriture doit être mentionnée sous trois en-tête pourriture sur les feuilles enveloppantes; pourriture sur les feuilles de la pomme et pourriture sur la base de la tige. Toutefois, si la pourriture affecte plus de deux parties, rapporter seulement la partie la plus importante et ne jamais compter deux fois la même pomme. Les feuilles de la pomme doivent être rapportées les premières, puis la base de la tige et finalement les feuilles enveloppantes. Une description en termes généraux doit être faite sur le certificat si la pourriture touche plus d'une partie (Voir les exemples à la section 1.4.5.).

9.4 Décoloration

La décoloration de la laitue peut être provoquée par une combinaison de divers facteurs comme les maladies, les désordres physiologiques, la maturité, les dommages dûs au dioxyde de carbone, à une faible teneur en oxygène ou au soleil. Ces décolorations sont difficiles à distinguer les uns des autres car les cellules de la laitue, peu importe la cause, meurent souvent en groupes, prennent une teinte de rouge ou de brun et s'affaissent. Par conséquent, la forme, pomme doivent être essentiellement connues pour qu'elles puissent être identifiées.

Pour les fins d'inspections, la décoloration devra être indiquée selon les termes suivants :

Base de la tige décolorée, nervure rose, autre décoloration des nervures médianes, brunissement marginal, taches roussâtres, brûlures de la pointe et autre décoloration de la feuille.

9.4.1 Base de la tige décolorée

La couleur de la partie coupée de la tige n'est pas nécessairement un bon indice de la qualité. D'abord, elle pourrait avoir été coupée récemment. Ensuite, la couleur de la tige des pommes de laitue conservées dans des conditions semblables varie grandement du rose clair au brun rougeâtre. C'est habituellement de résultat de l'oxydation. À l'occasion, la base de la tige aura une apparence aqueuse ou aura une décoloration qui pénétrera la tige.

Les laitues dont la base de la tige est décolorée doivent être rapportées lorsque :

Canada No. 1
La décoloration pénètre plus d'un quart de pouce (6.35 mm) dans la tige,

Canada No. 2
La décoloration pénètre plus d'un demi-pouce (12.7 mm) dans la tige.

9.4.2 Nervure rose

La nervure rose apparaît à la suite d'un bris de cellules qui accompagne la formation d'espaces d'air dans les nervures médianes. Toutefois, ce n'est pas toutes les cellules brisées qui tournent au rose de même que ce n'est pas toutes les cellules roses qui sont brisées. La croissance rapide est une des causes possibles des nervures roses car elles sont fréquemment associées au bris des cellules. La sénescence est également en cause car les pommes dures sont plus sujettes aux nervures roses que les pommes fermes.

La nervure rose sera mentionnée lorsque :

Canada No. 1
Les nervures médianes de plus de 2 feuilles de la pomme ont des zones de couleur rose foncé couvrant globalement plus de 2 pouces (51 mm) de longueur sur une surface vue de l'extérieur de chaque feuille.

Canada No. 2
La couleur rose foncé apparaît sur une longueur globale de plus de 4 pouces (101.6 mm) sur chaque feuille ou couvre la feuille entière si elle a moins de 4 pouces (101.6 mm) de longueur.

9.4.3 Autre décoloration des nervures

La décoloration qui est dans le tissu et qui est visible de l'extérieur de la surface devra être considérée. La décoloration des nervures des feuilles enveloppantes ne sera pas considérée pour les deux catégories.

Ces avaries seront rapportées lorsque :

Canada No. 1

Au point d'expédition :

  • la longueur globale des zones décolorées brunes ou noires sur les surfaces extérieures de la nervure excède un pouce (25.4 mm) et affecte plus d'une feuille de la pomme.

À destination :

  • la longueur globale des zones décolorées brunes ou noires sur les surfaces extérieures de la nervure excède un pouce (25.4 mm) et affecte plus de 2 feuilles de la pomme.

Canada No. 2

Au point d'expédition :

  • la longueur globale des zones décolorées brunes ou noires sur les surfaces extérieures de la nervure excède 2 pouces (51 mm) et affecte plus de 2 feuilles de la pomme.

À destination :

  • La longueur globale des zones décolorées brunes ou noires sur les surfaces extérieures de la nervure excède 2 pouces (51 mm) et affecte plus de 4 feuilles de la pomme.

9.4.4 Brunissement marginal

Le brunissement marginal est confiné aux feuilles enveloppantes et aux feuilles externes de la pomme, et les extrémités mortes, brunes, peuvent être enroulées. Les causes exactes du brunissement marginal ne sont pas clairement connues. Cependant, on sait que le brunissement marginal peut être aggravé par de longues périodes de transport ou par des températures trop élevées durant le transport. Le brunissement marginal ne doit pas être confondu avec la brûlure de la pointe. (Voir la section 9.4.6). Le brunissement marginal a des marges bien définies comparativement à des marges veinées irrégulières que l'on retrouve chez la brûlure de la pointe. De plus, le brunissement marginal est confiné aux feuilles externes comparativement à la brûlure de la pointe qui n'est pas nécessairement confinée aux feuilles externes.

Le brunissement marginal doit être rapporté comme suit :

Canada No. 1

Au point d'expédition :

Feuilles enveloppantes : lorsque la marge entière est décolorée sur une feuille;

Feuilles de la pomme : lorsque la longueur globale dépasse un pouce (25.4 mm) et affecte plus d'une feuille.

À destination :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la longueur globale dépasse un pouce (25.4 mm) et affecte plus de 2 feuilles.

Canada No. 2

Au point d'expédition :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la longueur globale dépasse 3 pouces (76.3 mm) et affecte plus de 2 feuilles.

À destination :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la longueur globale dépasse 3 pouces (76.3 mm) et affecte plus de 4 feuilles.

Nota : Lorsque le brunissement marginal est considéré comme n'affectant pas la catégorie, cet état peut être rapporté sur le certificat, en termes généraux, seulement à la demande du requérant.

9.4.5 Taches roussâtres

Cette expression sert à décrire certaines décoloration de la feuille qui ne peuvent être différenciées les unes de autres avec aucun degré de certitude. Les taches roussâtres sont caractérisées par de petites taches de couleur tan, brune ou olive, distribuées au hasard sur la surface de la feuille touchée. Lorsque l'affection est sévère, les taches peuvent se fusionner et former des zones décolorées de forme irrégulière. Sur les nervures médianes, les taches sont habituellement longitudinales et en forme de dépression, tandis que sure le limbe, elles semblent peu profondes, plus rondes et plus diffuses.

Les taches roussâtres sont rapportées lorsque :

Canada No. 1
Le nombre et la dimension des taches altèrent « sensiblement » l'apparence de la pomme. Ceci signifie que les taches sont présentes globalement sur plus de 1/4 de pouce (6.35 mm) et sur plus de 2 feuilles.

Canada  No. 2
Le nombre et la dimension des taches altèrent « gravement » l'apparence de la pomme. Ceci signifie que les taches sont présentes globalement sur plus de 1/4 de pouce (6.35 mm) et sur plus de 4 feuilles.

9.4.6 Brûlure de la pointe

La brûlure de la pointe est une maladie physiologique causée par les conditions de croissance. Au début, de petits points ou des lésions étroites de couleur jaune clair ou blanc cassé apparaissent au bord de la feuille. Ces points ou ces lésions s'agrandissent et deviennent jaune ou brun et ont une marge veinée irrégulière comparativement à la marge bien nette que l'on retrouve dans le brunissement marginal. La brûlure de la pointe n'est pas nécessairement confinée aux feuilles externes comme le brunissement marginal. Elle se répand habituellement assez rapidement et peut se changer en pourriture lorsque les condition s'y prêtent.

Pour les deux catégories, toute brûlure de la pointe des feuilles de la pomme doit être rapportée. Cependant, pour les feuilles enveloppantes, elle sera signalée comme les autres décolorations de la feuille. (Voir section 9.4.7.).

Nota : Parfois la brûlure de la pointe se retrouve seulement sur les feuilles internes sans que la pomme n'ait aucune indication sur les feuilles externes. Dans ce cas, voir la section sur l'inspection des défauts internes (Section 1.4.4.).

9.4.7 Autres décoloration de la feuille

Toute autre décoloration non décrite dans les sections précédentes seront mentionnées selon les normes suivantes :

Canada No. 1

Au point d'expédition :

Feuilles enveloppantes : lorsque plus d'une feuille enveloppante a la moitié de sa surface décolorée en jaune ou en brun ou lorsque sa marge entière est décolorée

Feuilles de la pomme : lorsque la décoloration jaune ou brune s'étend sur une surface équivalente à la moitié de la couronne.

À destination :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la décoloration touche plus de 2 feuilles de la pomme à un degré quelconque.

Canada No. 2

Au point d'expédition :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la décoloration jaune ou brune s'étend sur une surface équivalent à la couronne entière.

À destination :

Feuilles enveloppantes : ne pas en tenir compte pour la catégorie;

Feuilles de la pomme : lorsque la décoloration touche plus de 4 feuilles de la pomme à un degré quelconque.

Nota : Ne pas rapporter dans les deux catégories comme « avarie » les feuilles enveloppantes déchirées, boursouflées ou pelées qui ne sont pas décolorées. Une décoloration blanchâtre de l'épiderme est considérée comme normale.

9.5 Dommages par le gel

La laitue gèle autour de -0.6 ° C. La séparation de l'épiderme du tissu sous-jacent, appelée également boursouflage, est l'indice le plus fréquent des dommages par le gel de la laitue. Sur les feuilles extérieures, les cellules mortes de l'épiderme séparé sont de couleur tan mais elles sont blanches lorsqu'elles sont sur les feuilles mieux protégées contre le dessèchement. La laitue gravement touchée par le gel présente une apparence aqueuse lorsque le tissu a dégelé.

Le gel durant le transport peut habituellement être distingué du gel en plein champ. Dans le premier cas, les dommages tendent à être confinés ou à être plus graves sur les pommes situées à la périphérie d'un carton et sont également plus fréquents dans les cartons qui se trouvent à la périphérie du chargement. Par contre, les pommes gelées au champ sont réparties au hasard dans le chargement.

L'expression « dommages par le gel » doit être rapportée seulement s'il y a des cristaux de glace en présence. Dans le cas contraire, rapporter les dommages comme des surfaces pelées, boursouflées ou aqueuses ressemblant à des dommages par le gel.

Les dommages par le gel sont rapportés comme suit :

Canada No. 1

  • si la surface est boursouflée ou pelée sans être décolorée, rapporter lorsque plus de 2 feuilles de la pomme sont affectées sur plus des 3/4 de la couronne;
  • si la surface est décolorée, rapporter comme pour la décoloration (voir section 9.4.7.);
  • si la surface est aqueuse et affecte plus de 2 feuilles de la pomme;
  • en présence de cristaux de glace, décrire la profondeur de pénétration.

Canada No. 2

  • si la surface est boursouflée ou pelée sans être décolorée, rapporter lorsque plus de 4 feuilles de la pomme sont affectées sur plus des 3/4 de la couronne;
  • si la surface est décolorée, rapporter comme pour la décoloration (voir section 9.4.7.);
  • si la surface est aqueuse et affecte plus de 4 feuilles de la pomme;
  • en présence de cristaux de glace, décrire la profondeur de pénétration.

Nota : La laitue ne doit pas être « frottée » ni « brossée » pour déterminer le dommage dû au pelage ou au boursouflage.

Il est très important de montrer l'emplacement où les dommages se sont produits tant dans l'emballage que dans le véhicule. L'emplacement des spécimens touchés prouve habituellement sans aucun doute que les dommages ont eu lieu avant ou après le chargement.

Par exemple :

  • Des dommages par le gel répartis au hasard dans les cartons et au hasards dans la charge d'un véhicule seront un indice que le gel a eu lieu avant le chargement (gel en plein champ).
  • Des dommages par le gel trouvés dans des spécimens et des cartons touchant ou adjacents au plancher, aux parois et aux portes du véhicule seront un indice que le gel a eu lieu durant le transport ou après le chargement du véhicule.

Il sera bon de signaler sur le certificat l'endroit où les dommages par le gel ont eu lieu ou n'ont pas eu lieu si les faits portent à cette conclusion. Cette déclaration ne doit pas être faite sur le certificat si des lots de laitue ont été mis de côté du véhicule, car ces lots ne font pas partie de la charge initiale.

On doit s'efforcer d'inspecter le contenu au complet du véhicule lorsqu'il est complètement chargé et que la charge est gelée. Il sera de mise de prendre note des températures et de décrire la charge et l'emplacement des cartons gelés (si possible). Tous les cartons doivent être examinés et les résultats et le nombre de cartons gelés et non gelés seront rapportés sur le certificat.

9.6 Autres défauts d'état

Les autres défauts d'état qui ne sont pas décrits aux sections 9.1 à 9.5 sont rapportés comme suit : les laitues pommées doivent être exemptes de tout autre défaut ou blessure ou d'une combinaison des deux que :

Canada No. 1

  • Altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport de la laitue.
  • Altèrent sensiblement signifie que plus de 2 feuilles de la pomme sont altérées par un défaut ou une blessure.

Canada No. 2

  • altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport de la laitue; et
  • ne peuvent être enlevés sans entraîner une perte d'une partie de la portion compacte de la pomme.
  • altèrent gravement signifie que plus de 4 feuilles de la pomme sont altérées par un défaut ou une blessure.

10. Tolérances générales

Nonobstant les dispositions du présent Règlement sur le classement des laitues pommées, ou considère que les normes de catégorie pour une catégorie donnée seront respectées si au plus.

  • 10 % des emballages, lorsque la laitue pommée est logée dans des emballages peuvent contenir moins ou plus de pommes que le nombre qui y est marqué ou peuvent contenir des pommes qui dépassent la variation de grosseur permise,
  • 2 % des pommes en nombre peuvent être atteintes de pourriture à la partie compacte,
  • 3 % des pommes en nombre peuvent être atteintes de pourriture, et
  • 10 % des pommes en nombre peuvent avoir des défauts de catégorie.

11. Exigences pour le mouvement des laitues pommées

11.1 Mouvement interprovincial

Les laitues pommées ne devront pas être expédiées ni transportées d'une province à une autre à moins qu'elles ne soient logées dans un emballage régulier marqué selon les exigences prescrites et qu'elles répondent à l'une des catégories suivantes : « Canada No. 1 » et  « Canada No. 2 ».

Les laitues pommées qui ne répondent pas aux exigences précitées ou qui sont transportées dans des emballages non réguliers (p. ex.  : boîte-palette), ne devront pas être expédiées interprovincialement à moins qu'elles aient fait l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre.

11.2 Exportation

Les laitues pommées qui sont exportées à l'extérieur du Canada doivent répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes : « Canada No. 1 » et « Canada No. 2 ».

Les laitues pommées qui ne répondent pas aux exigences précitées ou qui sont transportées dans des emballages non réguliers ne seront pas exportées à moins qu'elles aient fait l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre. Dans de tels cas, le destinataire étranger devra nous fournier une confirmation écrite de la transaction. Cette confirmation pourra prendre la forme d'un télex, d'une lettre télécopie rédigée sur un papier à en-tête de la dite compagnie ou une lettre originale.

11.3 Importation

Les laitues pommées qui sont importées doivent répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes :  « Canada No. 1 » et  « Canada No. 2 ».

Dans le cas du U.S.D.A. , nous avons une entente avec eux et leurs inspecteurs ont le pouvoir de certifier les laitues pommées destinées au Canada selon leurs catégories suivantes : « U.S. Fancy », « U.S. No. 1 » et « U.S. No. 2 ».

Rappelons que ces exigences sont celles qui s'appliquent aux laitues pommées qui sont emballées convenablement et qui se rendent aux marchés de consommation à l'état frais. Les laitues pommées qui ne répondent pas aux exigences précitées ou qui ne répondent pas aux exigences de nos emballages réguliers, ne seront pas importées à moins qu'elles aient fait l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre.

Date de modification :