Oignons

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

  1. Exigences générales
    • 1.1 Catégorie
    • 1.2 Caractéristiques variétales analogues
  2. Calibre
    • 2.1 Exigences
    • 2.2 Établissement du calibre
  3. Maturité
  4. Couleur
  5. Défauts permanents
    • 5.1 Doubles
    • 5.2 A Blessures par les insectes
    • 5.2 B Tunique interne semblable au papier
    • 5.3 Blessures mécaniques
    • 5.4 Spécimens ovoïdes
    • 5.5 Vieilles racines
    • 5.6 Tiges florifères
    • 5.7 Taches
    • 5.8 Insolation
    • 5.9 Coup de soleil
    • 5.10 Collets épais
    • 5.11 Vieux feuillage
    • 5.12 Collets humides
    • 5.13 Autres défauts permanents
  6. Défauts d'état
    • 6.1 Meurtrissures
    • 6.2 Coupures
    • 6.3 Pourriture
    • 6.4 Dommage par le gel
    • 6.5 Épluchage
    • 6.6 Nouvelles pousses de racines
    • 6.7 Charbon ou décoloration poudreuse noire
    • 6.8 Germes
    • 6.9 Tuniques translucides
    • 6.10 Tuniques aqueuses
    • 6.11 Autres défauts d'état
  7. Tolérances
    • 7.1 Tolérances au point d'expédition
    • 7.2 Tolérances à destination
  8. Exigences pour le mouvement des oignons
    • 8.1 Mouvement interprovincial
    • 8.2 Exportation
    • 8.2.1 Exigences
    • 8.2.2 Exportation aux États-Unis
    • 8.3 Importation

Annexe I - Résumé du règlement d'importation des oignons pour les États-Unis

1. Exigences générales

1.1 Catégorie

Les catégories des oignons sont Canada No. 1, Canada No. 1 à mariner et Canada No. 2.

Sauf pour le calibre et la tolérance additionnelle pour les spécimens ovoïdes, les oignons de la catégorie Canada No. 1 à mariner doivent répondre aux exigences des oignons nouveaux Canada No. 1, c-à-d : dont les collets peuvent être modérément secs seulement et les oignons peuvent seulement céder légèrement à une pression modérée.

1.2 Caractéristiques variétales analogues

La définition des variétés caractéristiques et analogues signifie que les oignons dans un emballage doivent avoir la même couleur, c-à-d : jaune, blanc ou rouge et sont du même type, c-à-d : à repiquer, pour semence, blanc argenté (Silverskin) ou espagnol.

2. Calibre

2.1 Exigences

Le diamètre d'un oignon est pris à angle droit sur l'axe longitudinal (voir le Manuel d'inspection en ce qui concerne la façon de mentionner le « Calibre » sur le certificat). Les exigences au sujet du calibre pour les oignons sont comme suit :

Canada No. 1

  • 1-3/4 de pouce à 3 pouces (44.5 à 76.3 mm) lorsque l'écart de grosseur n'est pas déclaré sur l'emballage ou l'étiquette, ou;
  • l'emballage n'est pas transparent, ou les oignons peuvent être emballés conformément à d'autres écarts de grosseur si le diamètre minimum est 1-3/4 de pouce (44.5 mm) et que l'écart de grosseur est indiqué sur l'emballage ou l'étiquette;
  • les oignons emballés dans un contenant transparent ou étalés en vrac peuvent avoir toute grosseur et l'écart de grosseur n'a pas à être indiqué, pourvu que le diamètre minimum n'est pas inférieur à 1-3/4 de pouce (44.5 mm).
  • les oignons peuvent être marqués avec un « diamètre minimum et plus » pourvu que le minimum ne soit pas inférieur à 2-1/4 de pouces (57.3 mm).

Exemple : 2-1/4 de pouces (57.3 mm) et plus, 2-1/2 de pouces (63.5 mm) et plus, etc.

NOTA : Lorsque la grosseur ou l'écart de grosseur doit être indiqué, elle fait partie du nom de la catégorie et doit par conséquent y être associée de près.

Canada No. 1 Petits

  • 1-1/4 de pouce à 1-3/4 de pouce (31.8 à 44.5 mm) de diamètre

NOTA : Veuillez vous référer à la section 7 pour une tolérance spéciale sur les oignons cultivés à partir de bulbilles et ceci pour les mois de juillet et août.

Canada No. 1 Jumbo
Un diamètre minimum de 3 pouces (76.3 mm).

Canada No. 1 à mariner

  • 1/2 pouce à 1 pouce (12.7 à 25.4 mm) de diamètre, ou
  • 1/2 pouce à 1-1/2 de pouce (12.7 à 38.1 mm) de diamètre pourvu que l'écart soit indiqué sur le sac ou l'étiquette.

Exemple : Canada No. 1 à mariner 1/2 pouce à 1-1/2 de pouce (12.7 à 38.1 mm). 

Canada No. 2
Un diamètre minimum de 1-3/4 de pouce (44.5 mm).

2.2 Établissement du calibre

Pour établir le calibre d'un oignon, il faut mesurer son diamètre, soit la plus grande distance mesurée à angle droit avec l'axe longitudinal du légume (ligne allant du collet jusqu'à la racine). Pour déterminer les spécimens défectueux, les inspecteurs devront utiliser un anneau-calibreur en métal. Les spécimens douteux seront placés sur l'anneau. Si l'oignon supporte son propre poids sans qu'il ne passe pas à travers de l'anneau, il sera rapporté comme ne rencontrant pas la grosseur maximale lors de la détermination du calibre supérieur, mais il rencontrera la grosseur inférieure lors de la détermination du calibre inférieur. Par contre, si l'oignon passe à travers de l'anneau, il sera rapporté comme ne rencontrant pas les normes de la grosseur inférieure lors de la détermination du calibre inférieur, mais il rencontrera la grosseur supérieure lors de la détermination du calibre supérieur.

3. Maturité

Canada No. 1
Les oignons doivent être fermes et bien séchés, ce qui signifie :

  1. que le collet est bien sec, sauf pour les oignons qui sont récoltés et vendus avant le 16 septembre de chaque année, qui peuvent avoir le collet modérément sec seulement, ce qui signifie que le collet peut être souple et laisser une sensation d'humidité; mais, l'humidité ne peut pas être extraite du collet par pression; et
  2. que les oignons ne cèdent pas à une pression modérée, sauf pour ceux récoltés avant le 16 septembre de chaque année, qui peuvent céder à une pression modérée, mais ne doivent pas être mous.

Canada No. 2 
La fermeté et le séchage sont considérés de la même façon que pour les oignons nouveaux; c-à-d : être modérément secs et céder légèrement seulement à une pression modérée.

4. Couleur

Canada No. 1 
Même s'il n'y a pas, dans nos normes, des exigences quant à la couleur, le certificat doit montrer sous l'en-tête « Couleur », la couleur de la variété ainsi que la propreté constatée.

Exemple : Jaunes, propres, brillants, quelques-uns ternes. Si le lot ne satisfait pas à la catégorie à cause des taches, le rapporter sous l'en-tête couleur en termes généraux et inscrire le pourcentage actuel de spécimens qui ne répondent pas à la catégorie sous l'en-tête « Défauts de catégorie ».

Canada No. 2 
La seule exigence est que les oignons ne soient pas tachés ou salis au point d'altérer gravement l'apparence ou la vente. Sur le certificat, l'en-tête « Couleur » doit être complétée de la même façon que pour la catégorie Canada No. 1.

5. Défauts permanents

5.1 Doubles

Canada No. 1
Oignon double signifie un oignon dont la forme indique clairement plus d'un centre de végétation, par son apparence asymétrique par la faiblesse de la tunique qui recouvre les deux centres de végétation qui sont visibles

Canada No. 2
On rapporte le double si la tunique extérieure est brisée et laisse voir plus d'un centre de végétation.

5.2 A Blessures par les insectes

On trouve généralement la blessure de la mouche de l'oignon à la base du bulbe; cependant, on peut la trouver comme d'autres blessures par les insectes sur d'autres parties du bulbe.

On considère ce défaut lorsque :

Canada No. 1

  • la larve de l'insecte est présente, ou
  • les trous faits par la larve pénètrent plus loin que la partie dure de la racine de l'oignon, ou
  • les trous faits par la larve pénètrent plus qu'une tunique comestible sur la partie extérieure de l'oignon.

Canada No. 2

  • la larve de l'insecte est présente,
  • un seul trou pénètre plus que deux tuniques comestibles,
  • deux trous pénètrent plus que trois tuniques comestibles au total.

5.2 B Tunique interne semblable au papier

Ce défaut est caractérisé par une tunique brune semblable à du papier entre les tuniques charnues adjacentes et qui s'étend du collet vers la bulbe. Ce défaut sera rapporté.

Canada No. 1
lorsque la tunique semblable au papier s'étend dans la bulbe sur plus de :

  • 12.7 mm (1/2 pouce) dans un oignon de diamètre plus petit que 51 mm (2 pouces);
  • 19 mm (3/4 pouce) dans un oignon de 51 mm (2 pouces) à 76 mm (3 pouces) de diamètre;
  • 25.4 mm (1 pouce) dans un oignon de diamètre plus grand que 76 mm (3 pouces). 

Canada No. 2 
Lorsque la tunique semblable au papier affecte gravement la comestibilité de l'oignon.

5.3 Blessures mécaniques

Canada No. 1
Les considérer lorsqu'elles affectent plus qu'une tunique comestible.

Canada No. 2 
On les comptes lorsqu'elles pénètrent plus que deux tuniques.

NOTA : Lorsque les oignons sont excessivement apprêtés au niveau du collet, ce défaut sera rapporté de la même façon que les blessures mécaniques. Cependant, l'inspecteur devra le spécifier sur le certificat.

Exemple : Blessures mécaniques principalement faites par un décolletage excessif.

5.4 Spécimens ovoïdes

Canada No. 1 
Les oignons ovoïdes dont la longueur dépasse une fois et demie le diamètre seront rejetés.

Canada No. 2
Ce n'est pas un défaut à considérer dans cette catégorie.

5.5 Vieilles racines

Canada No. 1 
On les considère lorsqu'elles sont grossières, denses et ont plus de 1 pouce (25.4 mm) de longueur et ne peuvent être enlevées par les manipulations ordinaires.

Canada No. 2 
On compte les oignons dont les racines sont épaisses et denses et altèrent gravement l'apparence.

5.6 Tiges florifères

C'est une tige dure semblable à celle du « Mais » qui va jusqu'au centre de l'oignon. C'est de l'oignon que pousse cette tige qui produit la fleur et les graines. Les tiges florifères sont considérées comme défaut dans toutes les catégories.

5.7 Taches

Lorsque l'on inspecte pour les taches on doit considérer que les pelures adhérentes et non les pelures externes séchées.

Ne rapportez que les taches qui contrastent de façon marquée avec la couleur de fond, celles qui forment des plages décolorées (par exemple, noir, gris foncé ou brun rouille). On doit additionner ces plages pour déterminer la surface totale affectée.

Canada No. 1 
Un lot d'oignons ne répondrait pas à cette catégorie si plus de 10 % des spécimens avaient plus de 25 % de leur surface tachée. Ceci signifie que jusqu'à 10 % des oignons au poids peuvent être tachés entièrement, tandis que la balance des oignons ne doit pas avoir plus de 25 % de leur surface tachée. Ne considérer comme tachés que les oignons dont les taches présentent un contraste frappant avec la couleur de base.

Canada No. 2
Un lot d'oignons ne rencontre pas les exigences de cette catégorie si plus de 10 % des spécimens ont plus de 50 % de leur surface tachée. Ceci signifie que jusqu'à 10 % des spécimens, au poids, peuvent être complètement tachés tandis que le reste ne peut avoir plus de 50 % de surface tachée.

5.8 Insolation

L'insolation est une décoloration verdâtre causée par l'exposition aux rayons du soleil sans que les tissus soient détruits comme dans le cas du « Coup de soleil ». Quelques variétés ont un reflet verdâtre naturel de la chair qui est restreint à un côté de la bulbe. C'est une condition naturelle et elle ne doit pas être confondue avec l'insolation. Elle est concentrée dans un endroit et est d'un vert plus foncé.

Canada No. 1 
On considère l'insolation comme avarie lorsque 10 % des oignons dans un lot montrent une insolation qui est plus foncée que vert pâle et affecte plus de 15 % de la surface de l'oignon.

Canada No. 2 
L'insolation n'est pas considérée.

5.9 Coup de soleil

Ce défaut arrive généralement au cours de la récolte lorsque les bulbes sont exposés aux rayons du soleil chaud et brillant. Les tissus de l'oignon exposés sont tués et deviennent mous et glissants. Dans des conditions favorables, les tissus brûlés sèchent en laissant des affaissements avec une apparence de cuir qui sont décolorés et presque blancs.

Canada No. 1

  • tout tissu affecté qui n'est pas sec devrait être considéré dans la tolérance pour la pourriture;
  • tout tissu affecté qui est sec et affaissé et pénètre plus qu'une tunique, est considéré.

Canada No. 2

  • tout tissu mouillé doit être considéré dans a tolérance pour la pourriture;
  • toute superficie sèche affaissée doit être considérée lorsqu'elle a pénétré plus de deux tuniques extérieures.

5.10 Collets épais

Ce sont des oignons qui ont la forme d'une bouteille, et sont rejetés dans les deux catégories si la forme de l'oignon ressemble à celle d'une bouteille qui n'a à peu près pas ou pas d'épaule.

5.11 Vieux feuillage

Ce terme est appliqué au feuillage original, séché qui n'a pas été enlevé à la récolte.

Canada No. 1
Plus de 25 % des spécimens ont des tiges de plus de 3 pouces (76.3 mm) de longueur.

Canada No. 2
Plus de 50 % des oignons ont des tiges séchés de plus de 3 pouces (76.3 mm) de longueur.

5.12 Collets humides

Parfois, il arrive que si on exerce une pression sur le collet de l'oignon, il en sort du jus; on ne doit pas en conclure que c'est de la pourriture. On doit couper ces spécimens avant de les déclarer comme pourris. Ce défaut est considéré dans les deux catégories.

5.13 Autres défauts permanents

Comptez tout défaut ou blessure ou d'une combinaison de défauts et de blessures, autres que ceux décrits aux sections 5.1 à 5.12, qui :

Canada No. 1
Altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport des oignons.

Canada No. 2
Altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport des oignons.

6. Défauts d'état

6.1 Meurtrissures

Canada No. 1
Lorsque la chair n'est pas brisée, considérer la meurtrissure si plus que deux tuniques sont définitivement molles et que la superficie affectée excède 5 % de la surface de l'oignon. 

Canada No. 2 

  • Lorsque la chair n'est pas brisée, considérer la meurtrissure si plus de trois tuniques sont définitivement molles et que la superficie affectée excède 10 % de la surface de l'oignon. 
  • Si la chair est brisée, la meurtrissure doit être considérée de la même façon que les « Coupures » dans les deux catégories.

6.2 Coupures

Canada No. 1
Les considérer lorsqu'elles affectent plus qu'une tunique comestible.

Canada No. 2 
On les compte lorsqu'elles pénètrent plus que deux tuniques.

6.3 Pourriture

Signifie tout blettissement humide ou gluant comme la pourriture du collet mais non le collet humide, la pourriture de la tunique extérieure y compris toute insolation humide, la pourriture du coeur, la pourriture molle, ou toute condition gluante de l'oignon. Ceci s'applique aux deux catégories.

6.4 Dommage par le gel

Il est à peu près impossible pour l'inspecteur de différencier si une tunique aqueuse est le résultat du gel ou d'une autre cause. À moins que l'inspecteur sache antérieurement que les oignons ont été gelés (c-à-d : les avoir examinés alors qu'ils étaient gelés et avant leur dégel), il ne pourra rapporter l'avarie comme « Superficies aqueuses qui ressemblent à des dommages par le gel », mais rapporter comme « Avaries de tuniques aqueuses », etc. Les oignons qui sont gelés doivent être dégelés complètement avant d'essayer d'évaluer les dommages. Et pour évaluer les dommages, on doit couper l'oignon au centre avec un couteau très aiguisé, sinon, le tissu sera meurtri par la coupe; puis, faire d'autres coupes, de la racine au collet, afin de bien établir l'étendue du dommage. On rapportera ce défaut lorsque :

Canada No. 1

  • la superficie affectée a une apparence mouillée, imbibée d'eau ou translucide,
  • l'avarie par le gel a séché et affecte une superficie globale équivalente à plus d'une tunique extérieure complète,
  • la blessure a laissé l'oignon moins que ferme. 

Canada No. 2 
Ce défaut sera considéré de la même façon que dans la catégorie Canada No. 1, sauf que l' avarie devra affecter au total l'équivalent de plus de deux tuniques comestibles extérieures.

NOTA : Les spécimens qui étaient gelés et qui ont séché ne doivent pas être moins que raisonnablement fermes, c-à-d : céder légèrement seulement à une pression modérée.

6.5 Épluchage

Canada No. 1
Un lot d'oignons ne répondrait pas à cette catégorie si plus de 25 % des oignons avaient plus de 15 % de la chair exposée des spécimens. Ceci signifie que veut dire jusqu'à 25 % des oignons au poids peuvent avoir jusqu'à 100 % de la chair exposée tandis que la balance ne peut pas avoir plus de 15 % de la chair exposée.

Canada No. 2
Un lot d'oignons ne rencontre pas les exigences de cette catégorie si plus de 25 % des spécimens ont plus de 30 % de chair exposée. Ceci signifie que jusqu'à 10 % des spécimens, au poids, peuvent avoir jusqu'à 100 % de chair exposée tandis que le reste ne peut avoir plus de 30 % de chair exposée.

6.6 Nouvelles pousses de racines

Canada No. 1

  • au point d'expédition, on considère toute nouvelle poussée de racines.
  • à destination, on les compte si elles ont plus de 1/4 de pouce (6.35 mm) de longueur et sont suffisamment denses pour altérer matériellement l'apparence. 

Canada No. 2

  • au point d'expédition, elles sont considérées lorsque toute nouvelle pousse dépasse 1/4 de pouce (6.35 mm) de longueur.
  • à destination, on les compte si elles ont plus de 1/2 pouce (12.7 mm) de longueur et sont assez denses pour altérer gravement l'apparence.

6.7 Charbon ou décoloration poudreuse noire

Ce défaut est caractérisé par des points noirs ou des taches poudreuses noires généralement présents sur la tunique extérieure, mais parfois aussi entre plusieurs tuniques extérieures. Sur le certificat, la meilleure description pourrait être « Avarie causée par une décoloration poudreuse noire des tuniques extérieures ».

Canada No. 1
Considérer ce défaut de la même façon que les « Taches ».

Canada No. 2
On considère ce défaut lorsque l'apparence est gravement altérée.

6.8 Germe

Canada No. 1

  • au point d'expédition, toute nouvelle croissance visible en déchirant le collet ou qui peut être perçue dans le collet est rejeté. Pour fin de vérification, couper des spécimens.
  • à destination, on tient compte des germes seulement si on les voit hors du collet, c-à-d : sans avoir à le briser.

Canada No. 2

  • au point d'expédition, considérer le germe seulement s'il est visible hors du collet.
  • à destination, si la partie visible dépasse 1/2 pouce (12.7 mm) de longueur.

6.9 Tuniques translucides

Ce défaut peut être reconnu par des tuniques charnues ayant un état gorgé d'eau et une apparence translucide, (non décoloré). Il est important que l'inspecteur comprenne la signification « tunique entière ». Ces deux mots veulent dire que l'état du défaut doit pénétrer une tunique entière qui entoure l'oignon. Pour juger ce défaut, l'inspecteur doit couper premièrement l'oignon de façon perpendiculaire, c-à-d : dans l'axe tige-racine. De cette façon, il pourra identifier complètement les zones affectées. Pour bien exécuter cette opération, l'inspecteur doit se munir d'un couteau bien aiguisé afin de ne pas meurtrir les cellules de l'oignon car en les écrasant elles peuvent donner l'apparence d'écailles translucides. Les oignons devront être comptés comme défaut lorsque :

Canada No. 1
plus de l'équivalent de deux tuniques entières de texture charnue ayant un état gorgé d'eau et translucide.

Canada No. 2
plus de l'équivalent de quatre tuniques entières de texture charnue ayant un état gorgé d'eau et translucide.

6.10 Tuniques aqueuses

Ce défaut peut être reconnu par des tuniques charnues de couleur jaune ou brune et ayant un état gorgé d'eau. La couleur grisâtre et gorgé d'eau dont nous rencontrons souvent n'est pas considéré comme un défaut. L'inspecteur devra être vigilant afin de s'assurer qu'il y a une décoloration jaune ou brune bien définie sur les tuniques. Les oignons devront être comptés comme défaut lorsque :

Canada No. 1
l'équivalent d'une tunique entière de texture charnue ayant un état gorgé d'eau et décoloré.

Canada No. 2
plus de l'équivalent de deux tuniques entières de texture charnue ayant un état gorgé d'eau et décoloré.

6.11 Autres défauts d'état

Comptez tout défaut ou blessure ou d'une combinaison de défauts et de blessures, autres que ceux décrits aux sections 6.1 à 6.10, qui :

Canada No. 1 
altèrent sensiblement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport des oignons.

Canada No. 2
altèrent gravement l'apparence, la comestibilité ou l'aptitude au transport des oignons.

7. Tolérances

7.1 Tolérances au point d'expédition

Tolérances individuelles et chacune doit être considérée séparément

En dessous du calibre minimum = 5 %
Au dessus du calibre maximum = 5 %
Dommage par l'épluchage (seulement Canada No. 1) = 25 %
Dommage par les taches (seulement Canada No. 1) = 10 %
Spécimens ovoïdes (seulement Canada No. 1 à mariner) = 10 %

Le total combiné ne doit pas dépasser 5 %

Défauts permanents et d'état = 5 %
Pourriture = 2 %

Pour les oignons de catégorie Canada No. 1 Petits qui ont été cultivés à partir de bulbilles (à repiquer), 15 % des oignons au poids peuvent dépasser la grosseur maximale prescrite ou désignée au cours des mois de juillet et août.

7.2 Tolérances à Destination

Tolérances individuelles et chacune doit être considérée séparément

En dessous du calibre minimum = 5 %
Au dessus du calibre maximum = 5 %
Dommage par l'épluchage (seulement Canada No. 1) = 25 %
Dommage par les taches (seulement Canada No. 1) = 10 %
Spécimens ovoïdes (seulement Canada No. 1 à mariner) = 10 %

Le total combiné ne doit pas dépasser 10 %

Défauts permanents et d'état = 10 %
Pourriture = 4 %

Pour les oignons de catégorie Canada No. 1 Petits qui ont été cultivés à partir de bulbilles (à repiquer), 15 % des oignons au poids peuvent dépasser la grosseur maximale prescrite ou désignée au cours des mois de juillet et août.

8. Exigences pour le mouvement des oignons

8.1 Mouvement Interprovincial

Les oignons ne devront pas être expédiés ni transportés d'une province à une autre à moins qu'ils ne soient logés dans un emballage régulier, marqué selon les exigences prescrites et qu'ils répondent à l'une des catégories suivantes : Canada No. 1, Canada No. 1 à mariner et Canada No. 2.

Les oignons qui ne répondent pas aux exigences précitées ou qui sont transportés en vrac, ne devront pas être expédiés interprovincialement à moins qu'ils aient fait l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre.

8.2 Exportarion

8.2.1 Exigences

Les oignons qui sont exportés à l'extérieur du pays doivent répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes : Canada No. 1, Canada No. 1 à mariner et Canada No. 2.

Ces exigences s'appliquent aux oignons convenablement emballés et qui se rendent aux marchés de la consommation à l'état frais. Les oignons en vrac destinés au remballage ou à la transformation ou ceux qui ne répondent pas aux exigences précitées, feront l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre. Dans de tels cas, le destinataire étranger devra nous fournir une confirmation écrite de la transaction. Cette confirmation pourra prendre la forme d'un télex, d'une lettre télécopie rédigée sur du papier à en-tête de la dite compagnie ou une lettre originale.

8.2.2 Exportation aux États-Unis

Une entente existe avec le ministère de l'Agriculture des États-Unis et elle nous donne le pouvoir de certifier les oignons, selon leurs « Ordres de mise en marché », tout en répondant aux exigences américaines d'importation. Pour répondre à cette entente, notre personnel doit certifier les oignons en fonction de leurs exigences de grosseur et de maturité et il doit voir le lot chargé dans le véhicule.

Si, dans la situation où un système positif d'identification du lot est en place dans l'entrepôt, alors seulement une inspection d'entrepôt sera effectuée. L'inspection doit être faite sur un lot identifiable. Dans chaque cas, l'inspecteur doit être sûr que l'identité d'un tel lot ne sera pas perdue avant le chargement et pendant l'expédition. Il doit par conséquent veiller à examiner le véhicule sur lequel le lot sera chargé et enregistrer son numéro d'immatriculation, ou au moins obtenir ce renseignement du demandeur. Cette information sera rapportée sous l'en-tête « Remarques » du certificat et ainsi que sur la preuve d'inspection, par exemple, « L'expéditeur déclare que le produit sera expédié à bord de la remorque portant le numéro d'immatriculation ».

NOTA : Pour aucune raison, des inspections d'entrepôt ne doivent être faites sur des produits qui sont destinés aux États-unis, lorsque les lots individuels ne peuvent être distingués des autres au moment de l'inspection.

En ce qui concerne les exigences de grosseur, les inspecteurs devront prendre connaissance des Ordres de mise en marché actuels des États-Unis. Ils doivent certifier les oignons aux exigences les plus élevées de chaque pays.

Veuillez consulter l'annexe I, afin de savoir sous quel calibre et quelle exigence de maturité, vous devrez certifier un chargement d'oignons allant aux États-Unis. Pour de plus amples informations concernant les ordres de mise en marché veuillez consulter votre surveillant.

Pour se conformer à l'entente intervenue, le certificat ou la preuve d'inspection doit porter les informations suivantes :

  • lieu et date de l'inspection;
  • nom de l'expéditeur ou du demandeur;
  • quantité d'oignons couverte par le certificat;
  • principales marques d'identification du contenant;
  • initiales et numéro du wagon de chemin de fer, numéro d'immatriculation de la remorque, nom du bateau, ou autres identifications du mode de transport;
  • la déclaration suivante doit également figurer sous l'en-tête Certification :

« Répond aux exigences du Règlement sur les fruits et légumes frais et répond aux exigences des États-Unis relatives aux 7 U.S.C. 608 e-1. »

8.3 Importation

Les oignons qui sont importés doivent répondre aux exigences de l'une des catégories suivantes : Canada No. 1, Canada No. 1 à mariner et Canada No. 2.

Rappelons que ces exigences sont celles qui s'appliquent aux oignons qui sont emballés convenablement et qui se rendent aux marchés de consommation à l'état frais. Les oignons en vrac destinés au remballage ou à la transformation, ou qui ne répondent pas aux exigences précitées, devront faire l'objet d'une exemption ministérielle accordée par le Ministre ou le délégué du Ministre.

Les oignons importés certifiés Conformes aux exigences canadiennes d'importations doivent avoir un diamètre minimum de 1-1/4 pouce (31.8 mm) (article 36(1)(k)(v) du Règlement sur les fruits et légumes frais) ou selon le diamètre prescrit par l'ordre de mise en marché courant (l'article 36(3) et (4) du Règlement sur les fruits et légumes frais). Les États-Unis n'ont pas une catégorie US. No. 1 Small similaire à ce que le Canada possède (article 50 (2) tableau II, annexe I).

À l'occasion, les receveurs canadiens demandent que les lots d'oignons importés des États-Unis qui ont été certifiés précédemment comme Conformes aux exigences canadiennes d'importations soient ré-inspectés au Canada en fonction des normes canadiennes même si, à première vue, la catégorie US No. 1 est l'équivalent de Canada No. 1 avec un diamètre minimum de 1-3/4 pouce (44.5 mm). Les inspecteurs à qui l'on demande de faire de telles inspections devraient prendre soin de consulter les documents d'expédition afin de noter sur quelle catégorie les produits ont été classés au point d'expédition aux États-Unis. Ils devraient en outre tenir compte des Ordres de mise en marché courants et renseigner les demandeurs sur les exigences canadiennes minimales d'importation relatives aux oignons particulièrement sur le calibre minimum de 1-1/4 pouce (31.8 mm) tel que prescrit par l'Ordre de mise en marché américaine.

Annexe I

Résumé du règlement d'importation des oignons pour les États-Unis

Les oignons exportés aux États-Unis pour fin de transformation, d'alimentation animal, de charité ou de secours et expédiés sous le formulaire d'exemption des produits sont exemptés des exigences de ce règlement et ne requièrent pas d'inspection obligatoire.

NOTA : Les oignons expédiés sous les exigences canadiennes minimales de calibre, mais répondant au règlement d'importation américain tel que décrit plus bas, doivent être accompagnés d'une exemption ministérielle et doivent être marqués selon le cas.

Période

  • Du 10 mars au 4 juin de chaque saison

Exigences minimales de catégorie

  • 80 % Canada No. 1 ou pas plus de 20 % de défauts qui ne répondent pas aux exigences de la catégorie Canada No. 1 pourvue que pas plus de 10 % de ces défauts ne répondent pas aux exigences de la catégorie Canada No. 2 et inclus dans ce 10 % pas plus de 2 % de pourriture

Exigences minimales de calibre

  • Variétés blanches : 1 pouce (25.4 mm) de diamètre minimum
  • Autres variétés : 1 3/4 pouce (44.5 mm) de diamètre minimum

Exigences minimales de maturité

  • Aucune exigence de maturité

Période

  • Du 16 juin au 9 mars de chaque saison

Exigences minimales de catégorie

  • Canada No. 2

Exigences minimales de calibre

  • Variétés blanches : 1 pouce (25.4 mm) de diamètre minimum.
  • Toutes les autres variétés : 1 1/2 pouce (38.1 mm) de diamètre minimum

Exigences minimales de maturité

  • Modérément secs

NOTA : Le règlement d'importation des oignons ne s'applique pas aux oignons rouges tressés durant cette période et ces oignons ne requièrent pas d'inspection obligatoire.

Date de modification :