Panais

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Caractéristiques variétales analogues

Exigence pour les catégories Canada No. 1, Canada No. 1 découronnées et Canada No. 2. Les différents types de variétés ne peuvent être mélangés.

Maturité

Il n'y a pas d'exigence quant à la maturité pour les diverses catégories, mais le calibre, la fermeté et la texture ligneuse peuvent être considérés comme des indices de l'âge ou du vieillissement des panais.

Les panais des catégories Canada No. 1 et Canada No. 2 doivent être « fermes et non de texture ligneuse.«  Dans le cas de la catégorie Canada No. 1, « ferme signifie que les panais ne cèdent pas sous une pression modérée et qu'ils ne sont pas mous, ridés, flétris, ou caoutchouteux. Dans le cas de la catégorie Canada No. 2, « ferme » signifie qu'ils ne sont pas mous, ridés, flétris ou caoutchouteux.

Les panais qui ont connu une longue période de croissance (gros panais rugueux) peuvent avoir un coeur ligneux. Pour savoir si un panais a un coeur ligneux, il suffit de le couper perpendiculairement à l'axe longitudinal. S'il faut plus de force pour couper le coeur que pour la chair qui l'entoure, indiquer que le panais a une texture ligneuse.

Parage

Il n'est pas permis de découronner les panais des catégories Canada No. 1 et Canada No. 2. Dans le cas de la catégorie Canada No. 1, une autre exigence est que la longueur des feuilles de 75% des panais ne doit pas dépasser 1/2 pouce, et la longueur des feuilles des autres panais ne doit pas dépasser 1 pouce. Dans le cas de la catégorie Canada No. 2, la longueur des feuilles ne doit pas dépasser 1 pouce.

La catégorie spéciale « Canada No. 1 - découronnées » est réservée aux panais dont toutes les couronnes ou épaules ont été enlevées, mais qui à tout autre égard répondent aux exigences de la catégorie Canada No. 1.

Texture lisse

La catégorie Canada No. 1 exige que les panais soient « passablement lisses », c'est-à-dire qu'un panais ne peut être rugueux, ridé ou couvert de radicelles secondaires au point d'en diminuer sensiblement l'apparence.

Dans le cas de la catégorie Canada No. 2, les panais ne doivent pas être rugueux, ridés ou couverts de radicelles secondaires au point d'en diminuer gravement l'apparence.

Racines secondaires

On doit signaler la présence de ce défaut, conformément aux exigences suivantes :

Canada No. 1
Doit être exempt de racines secondaires qui affecte raisonnablement l'apparence. A toute fin pratique, cela signifie qu'il n'en faut presque pas. Ne tolérez pas plus de 3 spécimens rugueux dépassant 1 pouce (25.4 mm).

Canada No. 2
Doit être exempt de racines secondaires qui en affecte gravement l'apparence. Ne tolérez pas plus de 6 spécimens rugueux dépassant 1 pouce (25.4 mm).

Forme

La forme des panais constitue un problème moins grave que pour les carottes.

Canada No. 1
Les panais ne doivent pas avoir la forme d'un navet, ni être fourchus ou difformes au point d'en altérer sensiblement l'apparence. Ils peuvent présenter une légère courbure, ou une double courbure légère dans le même plan; les courbes accentuées et les doubles courbures en tire-bouchons avec étranglements sont considérées comme défauts.

Canada No. 2
Les panais ne doivent pas être sensiblement fourchus ou tire-bouchonnés au point d'en altérer gravement l'apparence. Les panais peuvent être courbés mais non au point de présenter des étranglements qui pourraient causer une perte de plus de 10% en poids.

NOTA : Tout panais dont une partie fourchue est enlevée, est considéré comme rebus.

Propreté

Canada No. 1
Les panais doivent être « raisonnablement propres », c'est-à-dire que chaque spécimen doit être pratiquement exempt de saleté en croûte (normalement séchée), de moisissure ou de matière pourrie, et ne doit pas présenter de saletés adhérentes ou de taches couvrant une surface globale de plus de 15% de la surface totale du panais. « Pratiquement exempt » signifie 5% de la surface totale.

Canada No. 2
Les panais doivent être assez propres pour que leur apparence ou leur valeur marchande ne soient pas gravement altérées par les saletés ou les taches. « Gravement altérées » signifie que les saletés ou les taches ne couvrent pas plus de 50% de la surface, dont au plus 25% de la surface recouverte de saleté en croûte (normalement séchée).

La mention « Lavés » peut figurer sur l'emballage si avant d'être emballés les panais ont été lavés et sont « propres », c'est-à-dire qu'il n'y a pratiquement pas de saleté en croûte normalement séchée. La propreté est indiquée sur le certificat à la rubrique « Couleur ».

Par exemple : « Caractéristiques, propres, lavés », « Caractéristiques, raisonnablement propres » ou « Caractéristiques, la plupart propres, quelques-uns sales ». Dans le dernier cas, le pourcentage de panais dont l'apparence est gravement altérée par des saletés ou des taches figurera à la rubrique « Défauts de catégorie » si le lot ne satisfait pas aux normes et qu'un certificat est émis.

Convenablement emballés

C'est une exigence pour les deux catégories; elle signifie que les panais logés dans un emballage ne sont ni libres ni trop tassés ni dans un autre état susceptible de provoquer des avaries au cours de la manutention ou du transport.

Longueur

Canada No. 1
minimum de 5 pouces - (127 mm)

Canada No. 2
minimum de 4 pouces - (101.6 mm)

Diamètre

Canada No. 1

  • Minimum de 1 pouce - (25.4 mm) et maximum de 3 pouces (76.3 mm);
  • 1 3/4 pouce - (44.5 mm) minimum dans le cas d'emballages portant la mention « 1 3/4 pouce et plus, 44.5 mm et plus » ou suivant le cas, ou;
  • Minimum de 1 pouce - (25.4 mm) et;
  • être conformes à l'écart de grosseur indiqué sur l'emballage, ou
  • être emballés dans un emballages transparents, ou
  • être étalés en vrac dans le magasin de détail.
  • lorsqu'ils sont présentés sous forme de produits préemballés, ne varient pas plus de 1 1/2 pouce (38.1 mm) de diamètre.

Canada No. 2
Minimum de 1 pouce - (25.4 mm)

Spécimens cassés

Ce défaut est permis dans les deux catégories, pourvu que la cassure soit lisse, propre et ne soit pas trop décolorée, et pourvu que les spécimens cassés répondent aux exigences minimales de longueur et de diamètre de la catégorie.

A destination, si l'on trouve des morceaux dans l'emballage, considérer les spécimens cassés comme défaut d'état; sinon, considérer comme défaut permanent.

Racines moelleuses

Probablement le résultat de mauvaises conditions de croissance ou du gel, les racines atteintes ont une texture fibreuse et spongieuse. Dans le but de déterminer la présence de racines moelleuses, les panais qui rencontrent des indications de spongiosité doivent être coupés ou brisés afin d'exposer une section perpendiculaire à l'axe longitudinal.

Ce qui permet de noter en même temps la fraîcheur des panais lors de la coupe ou de la brisure. Les panais nettement spongieux ou poreux constituent des défauts dans les deux catégories.

Crevasse de végétation

Canada No. 1
On doit tenir compte des crevasses profondes et rugueuses. Ne pas tenir compte des crevasses lisses, peu pro-fondes et qui n'altèrent pas sensiblement l'apparence des panais. Altérant sensiblement l'apparence signifie :

  • Une crevasse affectant plus d'un tier de la longueur du panais;
  • plus d'une crevasse affectant une surface de plus de la moitié de la longueur du panais;
  • plus de 1/4 de pouce en largeur;
  • plus de 1/4 de pouce en profondeur.

Canada No. 2
En tenir compte s'il y a plusieurs crevasses ou si les crevasses sont assez profondes et longues pour altérer gravement l'apparence des panais.

Altérant gravement l'apparence signifie :

  • Une crevasse affectant plus de la moitié de la longueur du panais;
  • plus d'une crevasse affectant une surface de plus de 2/3 de la longueur du panais;
  • plus de 1/4 de pouce en largeur;
  • plus de 1/4 de pouce en profondeur.

Couronnes endommagées par des moyens mécaniques

Canada No. 1
En tenir compte si les dommages :

  • excèdent 1/2 pouce de profondeur
  • sont décolorés sensiblement, ou
  • couvrent une surface globale de plus de la moitié du diamètre du panais.

Cela signifie que le panais peut être découronné et que les dommages peuvent s'étendre sur 1/2 pouce dans l'épaule, pourvu qu'au moins la moitié de la couronne soit conservée.

Canada No. 2
Les panais peuvent présenter des dommages sur la couronne dans la mesure où leur apparence ou leur valeur marchande n'est pas gravement altérée. L'inspecteur en jugera, en acceptant des dommages plus importants que dans le cas de la catégorie Canada No. 1.

Blessures d'origines mécaniques, causées par les insectes ou d'autre sources

Elles comprenant les coupures, les meurtrissures, etc., à des parties autres que la couronne ou l'épaule.

Canada No. 1
En tenir compte si la blessure :

  • a plus de 3/16 de pouce de profondeur, ou
  • est sensiblement décolorée, ou
  • couvre une surface globale excédant la moitié du diamètre du panais.

Canada No. 2
En tenir compte si la blessure ne peut être enlevée sans entraîner une perte de 10 % en poids du panais.

Tiges florifères

Dans les deux catégories, tenir compte de la présence de toute ombelle tige portant les graines.

Pourriture

Les deux catégories doivent en « être exemptes » l'inspecteur doit tenir compte de toute présence de pourriture. Pourriture signifie toute décomposition molle et spongieuse. Il faut aussi tenir compte, dans les tolérances relatives à la pourriture, de toute décomposition à épanchement résultant de dommages causés par le gel.

Dommages causés par le gel et panais gelés

Des cristaux de glace peuvent se former dans des panais gelés sans causer de dommages apparents après leur dégel. Dans les cas où des dommages se produisent, les panais peuvent fendre, ramollir, prendre une apparence aqueuse, se couvrir de petites crevasses radiales ou même subir une décomposition aqueuse (dont on tient compte, comme on l'a mentionné à la rubrique « Pourriture », dans les tolérances relatives à la pourriture). Parce que les panais peuvent être soumis à plusieurs degrés de gel et ensuite dégelés sans qu'aucun dommage ne paraisse, il est préférable que les inspecteurs évaluent les dommages après le dégel complet. Si l'on a noté la présence de cristaux de glace au moment de la première inspection, en faire mention à la rubrique « Remarques » du certificat.

Par exemple : « Le 24 mars 1978, les températures ont été prises et des échantillons mis de côté pour permettre aux dommages causés par le gel de devenir plus apparents. Des cristaux de glace ont été remarqués dans la plupart des spécimens dans tous les sacs ». Si l'on ne note aucune présence de cristaux de glace au cours de la première inspection, il ne faut faire aucune mention de dommages causés par le gel. En d'autres termes, décrire simplement le défaut constaté.

Surfaces aqueuses

Lors du lavage, l'épiderme peut être meurtri, éraflé ou autrement rompu et ces surfaces deviennent alors aqueuses et éventuellement de gris foncé à noir. Lorsque ces surfaces sont séchées, elles peuvent devenir spongieuses ou liégeuses. De la même façon, les dommages causés par le gel peuvent rompre l'épiderme et causer le même état.

Canada No. 1
En tenir compte si les dommages entraînent une perte de plus de 5 %.

Canada No. 2
En tenir compte si les dommages entraînent une perte de plus de 10 %. Les inspecteurs doivent être prévoyants pour ne pas confondre cet état avec la pourriture.

Décoloration

La couleur des panais peut varier du blanc au blanc crème; les frottements au cours des manipulations et de l'emballage peuvent les décolorer, et une oxydation subséquente peut encore les décolorer. Pour les deux catégories, considérer les décolorations comme taches.

Après lavage, les panais peuvent avoir une apparence terne, et parfois prendre une coloration beige ou tan pâle.

Canada No. 1
Une décoloration plus foncée qu'une couleur légèrement brune ne doit pas dépasser 15 % de la surface totale.

Canada No. 2
Une décoloration plus foncée qu'une couleur légèrement brune ne doit pas dépasser 50 % de la surface totale.

Croissances secondaire de feuilles

On observe souvent la croissance de nouvelles feuilles sur les panais qui ont été entreposés. Dans les deux catégories, considérer comme défaut de parage.

Tolérances

Une marge additionnelle de 5 % est prévue à destination pour les défauts d'état. Cette marge comprend un maximum de 2 % de pourriture additionnelle.

Point d'expédition

  • 4 % inférieurs,
  • 8 % supérieurs,
  • 2 % de pourriture,
  • 6 % de défauts de catégorie autres que le calibre, mais y compris 2% de pourriture,
  • 10 % des emballages, lorsqu'il s'agit de panais préemballés, peuvent contenir des panais présentant un écart de grosseur supérieur à 1 1/2 pouce - (38.1 mm) de diamètre.

À destination

  • 4 % inférieurs,
  • 8 % supérieurs,
  • 4 % de pourriture,
  • 11% de tous autres défauts autres que le calibre, mais y compris 4 % de pourriture. (Les défauts de catégorie autre que le calibre doivent être limités à 6 %),
  • 10 % des emballages, lorsqu'il s'agit de panais préemballés peuvent contenir des panais présentant un écart de grosseur supérieur à 1 1/2 pouce - (38.1 mm) de diamètre.
Date de modification :