Manuel des oeufs en coquille - Chapitre 4 - Inspection des produits

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Table des matières

4.1 Objectif de l'activité

Les œufs en coquille sont échantillonnés et inspectés pour s'assurer que les exigences réglementaires relatives à la catégorie, à la salubrité et à la qualité sont respectées.

4.2 Références

Loi sur les produits agricoles au Canada

Règlement sur les œufs

Liste de référence pour les matériaux de construction, les matériaux d'emballage et les produits chimiques non alimentaires acceptés (ACIA)

4.3 Équipements requis

  • Lampe de mirage
  • Balance et pesées d'essai
  • Jauge de la chambre à air
  • Annexe II Table des nombres aléatoires
  • Table d'unité Haugh et micromètre
  • Spatule
  • Estampille d'inspection de l'ACIA (requise pour une certification)
  • Combinaison ou sarrau (selon les exigences du Centre opérationnel)
  • Chaussures hygiéniques
  • Désinfectant (inclus à la Liste de référence) - flacon pulvérisateur, seau, brosse

4.4 Formulaires requis

Œufs en coquille-Rapport d'inspection de produits au point d'origine (CFIA/ACIA 4196)

Annexe IV Tableau de suivi du changement de régime

Rapport d'inspection des œufs en coquille à destination (CFIA/ACIA 1017)

Pré-classement/Canada Œufs tout-venant-Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427)

Rapport d'inspection des œufs en coquille/d'œufs transformés (CFIA/ACIA 5109)

Demande d'inspection (Œufs ou Œufs transformés) (CFIA/ACIA 5435)

Certificat d'inspection/classement (Œufs et Volaille) (CFIA/ACIA 1022)

Avis de rétention (CFIA/ACIA 3256)

Avis de levée de rétention (CFIA/ACIA 3257)

4.5 Classement

Le classement des œufs comprend normalement le nettoyage (habituellement par lavage), le mirage, la pesée (Canada A et B) et l'emballage en contenants portant la dénomination de catégorie fédérale applicable.

Le Règlement sur les œufs prévoit quatre catégories d'œufs : Canada A, Canada B, Canada C et Canada Œufs tout-venant (COTV). Le Règlement sur les œufs limite le classement, ainsi que l'apposition d'une dénomination de catégorie prévue à ce règlement, aux inspecteurs et postes d'œufs agréés auprès du gouvernement fédéral.

Les œufs emballés dans un contenant portant une dénomination de catégorie fédérale doivent rencontrer les exigences de la catégorie marquée jusqu'à la date Meilleur avant.

4.5.1 Éligibilité au classement

Les œufs possédant les caractéristiques suivantes ne sont pas éligibles au classement. Lorsqu'identifiés au cours d'une inspection, ils sont considérés rejetés :

  • œufs dégageant une odeur étrangère à celle d'un œuf normal
  • œufs d'une couleur inhabituelle à celle d'un œuf normal
  • œufs moisis
  • œufs qui ont séjourné dans un incubateur, ou
  • œufs qui sont falsifiés, contaminés ou autrement non comestibles

4.5.2 Facteurs considérés dans les normes de classification

Les trois facteurs utilisés pour déterminer la catégorie sont :

Qualité interne

  • Forme et position du jaune, en fonction de l'épaisseur ou de la minceur de l'albumen
  • Taille ou profondeur de la chambre à air
  • Présence ou absence de défauts internes (p. ex. caillots sanguins, taches de chair)

Coquille

  • Propreté
  • Forme
  • Intégrité (p. ex. fêlures)

Poids

  • Il y a six classes de poids (calibres) pour les œufs de catégorie A : Très petit (ATP), Petit (AP), Moyen (AM), Gros (AG), Extra gros (AEG) et Jumbo (AJ)
  • Une exigence relative au poids minimal de l'œuf est prévue pour la catégorie Canada B
  • Il n'y a aucune exigence relative au poids de l'œuf pour la catégorie Canada C et la catégorie Canada Œufs tout-venant

4.5.3 Normes de classification

Les normes de classification figurent à l'annexe I du Règlement sur les œufs. Un sommaire de ces normes est présenté sous la forme d'un tableau à l'annexe I du présent chapitre.

4.5.3.1 Canada A

Les œufs doivent rencontrer les normes énumérées ci-après pour être classés dans la catégorie Canada A.

Qualité interne
  • Jaune
    • Contour indistinct (n'est pas clairement visible) et la membrane n'est pas rompue
    • Forme ronde.
    • Raisonnablement bien centré (n'adhère pas à la coquille) : la position du jaune est fonction de la qualité de l'albumen ferme
  • Albumen
    • Raisonnablement ferme pour garder le jaune au centre
  • Chambre à air
    • Maximum 5 mm de profondeur
    • Chambres à air flottantes et tremblotantes sont permises
  • Aucun défaut interne n'est permis.
Coquille
  • Propreté
    • Aucune saleté n'est permise. Remarque: Les collants ou les étiquettes apposés directement sur les œufs ne sont pas considérés comme des saletés. Des collants peuvent être appliqués s'ils sont entreposés et utilisés de façon hygiénique et s'ils ne gênent pas le fonctionnement normal de l'équipement dans le poste d'œufs. Les collants peuvent couvrir une surface maximale de 2,5 cm2
    • Un maximum de trois taches sont permises, et le total de leurs surfaces ne peut dépasser 25 mm2. Remarque : Une marque par jet d'encre (p. ex. date de Meilleur avant, marque de commerce) imprimée directement sur la coquille d'un œuf n'est pas considérée comme une tache. Si la présence d'albumen sur la coquille cause un problème (p. ex. œufs adhérant au carton), il devrait être considéré comme une tache
  • Forme et intégrité
    • Les œufs de catégorie A devraient pouvoir résister à une manutention normale. La coquille doit avoir une forme normale ou presque normale Les œufs difformes (p. ex. longs et minces) peuvent casser durant la distribution et devraient être classés dans une catégorie inférieure
    • Les rides qui n'affectent pas l'intégrité de la coquille sont permises
    • Les œufs normaux peuvent comporter des rugosités sans que cela indique nécessairement une faiblesse de la coquille. Cependant, les coquilles très rugueuses ou poreuses ou celles qui présentent des dépôts de calcium localisés (dimensions supérieures à celles d'un 25 sous) indiquent une faiblesse et devraient être retirés de la catégorie A
    • Aucune fêlure n'est permise
Poids
  • Le calibre selon le poids des œufs de catégorie Canada A est défini à l'annexe III du Règlement sur les œufs.
  • Chaque œuf doit respecter le poids minimal du calibre déclaré
  • Le calibre des œufs est traité séparément de la qualité, mais les deux facteurs doivent être pris en considération dans la détermination de la catégorie
  • La désignation du calibre des œufs Canada A doit apparaître sur l'étiquette

4.5.3.2 Canada B

Les œufs doivent rencontrer les exigences énumérées ci-après pour être classés dans la catégorie Canada B.

Qualité interne
  • Jaune
    • Contour peut être visible et la membrane ne doit pas être rompue
    • Flotte librement à l'intérieur lorsqu'on fait tourner l'œuf sur lui-même (jaune n'adhère pas à la coquille) et peut être de forme légèrement oblongue
    • Les œufs présentant plus qu'un très léger développement du germe (œufs avec un vaisseau ou anneau sanguin) sont considérés rejetés
  • Chambre à air
    • Maximum 9 mm de profondeur
    • Chambres à air flottantes et tremblotantes sont permises
  • Aucun défaut interne n'est permis
Coquille
  • Propreté
    • Aucune saleté n'est permise. Remarque : Les collants ou les étiquettes apposés directement sur les œufs ne sont pas considérés comme des saletés. Des collants peuvent être appliqués s'ils sont entreposés et utilisés de façon hygiénique et s'ils ne gênent pas le fonctionnement normal de l'équipement dans le poste d'œufs. Les collants peuvent couvrir une surface maximale de 2,5 cm2
    • Les taches sont permises, mais le total de leurs surfaces ne doit pas dépasser 320 mm2. Remarque : Une marque par jet d'encre (p. ex. dates de péremption, marques de commerce) qui est imprimée directement sur la coquille d'un œuf n'est pas considérée comme une tache. Si la présence d'albumen sur la coquille cause un problème (p. ex. œufs adhérant au carton), il devrait être considéré comme une tache
  • Forme et intégrité
    • La forme peut être légèrement anormale
    • La coquille peut comporter des rugosités
    • La coquille peut avoir des rides bien nettes
    • Aucune fêlure n'est permise
  • Poids
    • Le poids minimal est de 49 grammes
    • Aucune désignation de calibre n'est permise sur l'étiquette

4.5.3.3 Canada C

La catégorie Canada C est une catégorie destinée à la transformation et permet de disposer en toute sécurité des œufs fêlés. Les œufs Canada C doivent être expédiés vers un poste d'œufs transformés agréé par le fédéral et pasteurisés de manière à maîtriser le risque élevé de contamination par Salmonella, ou d'autre forme de contamination microbienne, que peuvent présenter les œufs fêlés.

En plus de répondre aux exigences énumérées ci-après, les œufs éligibles aux catégories Canada A et Canada -peuvent également être emballés dans cette catégorie.

Les œufs qui ne rencontrent pas les exigences de la catégorie C sont considérés rejetés.

Qualité interne
  • Jaune
  • Contour peut être prononcé et nettement oblong
  • Membrane n'est pas rompue
  • Le jaune n'adhère pas à la coquille
  • Chambre à air
  • Aucune restriction de profondeur de la chambre à air
  • Chambres à air flottantes et tremblotantes sont permises
  • Défauts internes
  • Les caillots sanguins et les taches de chair ne dépassant pas 3 mm de diamètre sont permis
  • Aucun autre défaut interne n'est permis
Coquille
  • Propreté
  • Aucune saleté n'est permise
  • La surface totale des taches ne doit pas excéder le tiers (1/3) de la surface de la coquille. Si la présence d'albumen sur la coquille cause un problème (p. ex. œufs adhérant aux plateaux), il devrait être considéré comme une tache
  • Forme et intégrité
  • Les œufs fêlés ne peuvent être classés que dans cette catégorie
  • Aucun œuf coulant n'est permis
Poids
  • Il n'y a pas de calibres ou de restrictions de poids pour cette catégorie

4.5.3.4 Canada Œufs tout-venant

Comme les œufs Canada Œufs tout-venant sont habituellement acheminés pour transformation ultérieure, ils ne sont généralement ni lavés, ni mirés, ni calibrés. Cependant, les œufs tout-venant doivent répondre aux exigences de qualité minimales prescrites par le Règlement sur les œufs. Cette catégorie, tout comme les autres catégories canadiennes, ne peut être apposée que dans des postes d'œufs agréés par le fédéral.

Normes relatives aux Œufs tout-venant

Au plus :

  • 10 % d'œufs ayant une coquille fêlée
  • 5 % d'œufs avec une coquille sale, dans le cas où la surface de la saleté est supérieure à 160 mm2
  • 3 % d'œufs qui coulent ou sont rejetés
  • 15 % au total d'œufs fêlés, sales et rejetés

À l'occasion, selon les besoins de l'offre, les œufs Canada Œufs tout-venant peuvent être acheminés vers un poste d'œufs agréé pour y être classés de nouveau pour le marché des œufs de tables.

4.5.3.5 Œufs rejetés

Tout œuf affichant l'une ou l'autre des caractéristiques suivantes est rejeté :

  • les œufs possédant les caractéristiques indiquées à la section 4.5.1
  • les œufs dont la marque de teinture a pénétré la coquille
  • les œufs ayant un caillot sanguin ou une tache de chair de plus de 3 mm de diamètre
  • les œufs affichant plus qu'un très léger développement du germe (œufs avec un vaisseau ou un anneau sanguin)
  • les œufs Canada Œufs tout-venant avec saletés sur plus de 160 mm2
  • les œufs Canada A, -ou C avec une saleté sur la coquille
  • les œufs coulants
  • les œufs présentant une tache couvrant plus du tiers (1/3) de leur surface
  • les œufs présentant l'un des défauts internes énumérés ci-après :
    • pourriture noire - le mirage dévoile un intérieur noir et, en général, une odeur très rance se dégage
    • caillot sanguin - caillot ou trace de sang dans l'albumen ou sur le jaune
    • anneau sanguin -étape avancée du développement du germe signalé par l'apparition d'un anneau rouge sur le jaune
    • œuf taché de sang -sang répandu dans l'albumen
    • albumen coagulé -une partie de l'albumen présente des signes de coagulation
    • jaune verdâtre -œuf dont le jaune est de couleur verte ou olive
    • pourriture rouge -état résultant de la rupture de la membrane vitelline entraînant le mélange du jaune et de l'albumen
    • pourriture aigre -état résultant de la présence possible de bulles près du contour de la chambre à air et une odeur aigre se dégage lorsqu'on brise la coquille
    • tache de pourriture -tache de moisissures à l'intérieur de la coquille ou le long de fêlures sur la coquille
    • jaune collé - adhérence de la membrane du jaune à la coquille à un point tel qu'elle n'est pas libre lorsqu'on fait tourner l'œuf
    • pourriture blanche - état dans lequel le jaune est couvert d'une croûte de couleur pâle, l'albumen est souvent aqueux; l'œuf dégage habituellement une odeur nauséabonde
    • albumen verdâtre - état dans lequel l'albumen prend une couleur verdâtre et devient fluorescent sous une lumière noire

4.5.3.6 Œufs fêlés provinciaux

À partir du 1er avril 2013, conformément au Règlement sur les œufs, tous les œufs non classés reçus au poste d'œufs agréé doivent être classés et marqués d'une catégorie fédérale avant d'être commercialisés, comme exemple, Canada C pour les œufs propres fêlés. Les postes d'œufs agréés ne peuvent marquer des œufs comme fêlures provinciales.

4.6 Inspection des produits

L'inspection des œufs en coquille a pour but de déterminer si le produit respecte les exigences de la dénomination de catégorie indiquée sur le contenant d'œufs. Les inspections sont effectuées autant sur les produits destinés au commerce intérieur que sur les produits importés et exportés. Tout produit certifié par l'ACIA doit avoir été inspecté. Le produit peut également être inspecté sur demande pour en confirmer la qualité.

Les types d'inspections suivantes peuvent être effectués :

  • Inspection au point d'origine : inspection à n'importe quel endroit où les œufs ont été classés, emballés ou remballés; ou toute inspection aux fins d'exportation ou de commerce interprovincial;
  • Inspection à destination : tout autre type d'inspection, incluant celle effectuée chez un grossiste, un détaillant, un distributeur ou un établissement de transformation; ou toute inspection de produits importés;
  • Inspection des Œufs tout-venant : inspection réalisée sur des œufs Canada Œufs tout-venant;
  • Inspection de pré-classement : inspection réalisée sur des œufs non classés pour déterminer s'ils sont éligibles au classement dans la catégorie Canada A.

4.6.1 Étapes générales de l'inspection des produits

Des méthodes d'échantillonnage scientifiques doivent être utilisées pour assurer que l'échantillon est représentatif de la population, d'une taille adéquate et non biaisé. Pour qu'un échantillonnage soit valable, l'inspecteur doit suivre les lignes directrices d'échantillonnage et respecter les exigences relatives à la taille de l'échantillon, à l'échantillonnage aléatoire et à l'examen soigné du produit.

4.6.1.1 Préparation de l'inspection

Avant son arrivée sur les lieux de l'inspection, l'inspecteur rassemble l'équipement, les rapports et les formulaires requis pour les tâches à exécuter. Le véhicule et les vêtements doivent être propres, et l'inspecteur doit être équipé pour prendre des mesures de biosécurité.

  • À son arrivée, l'inspecteur doit s'assurer que les mesures de biosécurité sont appliquées.
  • L'inspecteur doit ensuite installer l'équipement et vérifier qu'il fonctionne correctement. Les installations utilisées par l'inspecteur doivent être propres et ne doivent d'aucune façon empêcher l'inspecteur de mener l'inspection correctement.

4.6.1.2 Sélection des lots

  • Différents lots d'œufs sont choisis dans la salle de conservation pour l'inspection. L'établissement est responsable de s'assurer que les œufs sont accessibles pour l'inspection et doit fournir l'aide nécessaire à l'inspecteur, au besoin.
  • Un lot désigne toute quantité d'œufs qui, pour une raison quelconque, est considérée comme une entité distincte aux fins d'inspection.
  • Pour les inspections de routine des produits canadiens, l'inspecteur a le privilège de choisir la quantité d'œufs qui composeront chaque lot ; toutefois, un lot ne devrait contenir que des œufs d'un même calibre. Par exemple, l'inspecteur pourrait désigner comme lot des œufs d'un calibre donné, d'une même marque de commerce ou portant une même date de péremption ou date Emballé le ou, encore, un nombre donné de palettes d'œufs de même calibre.
  • Pour les inspections de produits importés (inspections à destination), les lots sont déterminés par le Système de contrôle et de suivi à l'importation (SCSI) (voir le Chapitre 8 - Œufs en coquille - Importation).
  • Pour les inspections des produits à exporter et les inspections sur demande en vue d'une certification, tous les produits couverts par la certification doivent être inspectés, car seul un produit inspecté peut être certifié. Tous les produits couverts par la certification peuvent être inspectés en tant qu'un seul lot (le cas échéant) ou en tant que lots multiples lorsqu'il y a différents calibres et/ou différentes catégories d'œufs.

4.6.1.3 Détermination du nombre d'unités d'un lot (N)

Une unité est constituée de tout contenant de 60 à 180 œufs (5 -15 douzaines). Si les œufs sont emballés dans des contenants de plus de 15 douzaines (p. ex. 24 douzaines ou 30 douzaines), l'inspecteur devrait définir ce qui constituera une unité avant de choisir l'échantillon. Pour maintenir la validité statistique du plan d'échantillonnage, une unité ne doit pas contenir plus de 180 œufs (15 douzaines). Par exemple, l'inspecteur peut décider que chaque contenant de 24 douzaines constituera 2 unités de 12 douzaines et assigne alors un numéro à chaque unité de 12 douzaines.

4.6.1.4 Détermination de la taille de l'échantillon (n)

La méthode d'échantillonnage consiste à prélever au hasard dans le lot le nombre d'unités désignées (n) nécessaire pour constituer l'échantillon, comme l'exige le plan d'échantillonnage approprié. Pour les inspections au point d'origine et à destination, il y a des plans d'échantillonnage distincts qui sont décrits en détail dans les sections appropriées du présent chapitre.

4.6.1.5 Choix des unités à l'aide de la table des nombres aléatoires

Une fois que la taille de l'échantillon a été déterminée, il faut numéroter chaque unité du lot d'une façon cohérente de 1 à > N =, > N = étant le nombre total d'unités dans le lot. Utiliser la table des nombres aléatoires (annexe II) pour sélectionner les unités à inspecter. L'utilisation de cette table assure que chaque unité du lot a la même probabilité d'être sélectionnée pour l'inspection. La table des nombres aléatoires est utilisée comme suit :

  • n'est la taille de l'échantillon, tel que déterminé par le plan d'échantillonnage.
  • Choisir au hasard un point de départ sur la table des nombres aléatoires.
  • Extraire des nombres comprenant autant de chiffres que > N = (p. ex. 200 comprend 3 chiffres) en parcourant la table des nombres aléatoires de gauche à droite.
  • Chacun des nombres extraits, qui se situe entre 1 et > N =, est retenu.
  • Continuer jusqu'à que > n = nombres aient été retenu.

Sélectionner les unités du lot qui correspondent aux nombres retenus sur la table des nombres aléatoires. Ce sont ces unités qui seront inspectées. Les unités prélevées sont désignées individuellement par unité et collectivement par échantillon.

Exemple: Un lot contient 600 boîtes d'œufs, et la taille de l'échantillon > n = est 13 unités. Les boîtes du lot sont numérotées, de façon cohérente, de 1 à 600 et la table des nombres aléatoires est ensuite utilisée. Si, dans la table des nombres aléatoires, on choisit au hasard comme point de départ la septième rangée et la sixième colonne et que l'on parcourt le tableau jusqu'à obtenir 13 nombres distincts de trois chiffres entre 1 et 600 inclusivement, l'échantillon à inspecter sera constitué des boîtes portant les numéros suivants : 399, 460, 484, 472, 592, 512, 557, 162, 391, 021, 475, 309 et 263.

Pour l'inspection, 60 œufs (5 douzaines) par unité sont toujours examinés. Les œufs devraient être choisis au hasard à divers emplacements dans l'unité. Lorsque les œufs sont prélevés, l'inspecteur doit veiller à ne pas endommager le produit.

4.6.2 Inspection au point d'origine

Une inspection au point d'origine est effectuée :

  • à l'endroit où les œufs ont été classés et emballés ou remballés;
  • pour la certification de produits destinés à l'exportation ou au commerce interprovincial (peut avoir lieu ailleurs qu'à l'endroit où les œufs ont été classés).

4.6.2.1 Plans d'échantillonnage au point d'origine

Les inspections au point d'origine sont effectuées selon l'un des deux plans d'échantillonnage figurant au tableau I et au tableau II ci-après. Ces plans sont basés sur la désignation du calibre et de la catégorie.

  • Tableau I - Œufs Canada A (sauf les calibres Extra gros et Jumbo) et Canada B.
  • Tableau II -Œufs Canada A de calibres Extra gros et Jumbo.
  • Pour l'inspection des œufs Canada C, voir la section 4.6.2.2.

Remarque: On a élaboré ces plans d'échantillonnage selon la norme internationale ISO/2859/1, en utilisant les niveaux de qualité acceptable (NQA). Le NQA est le pourcentage de cas de non-conformité ou de défauts par cent unités qui sont acceptables la majeure partie du temps selon la méthode d'échantillonnage employée. Un NQA de 25,0 % a été choisi pour les calibres Canada A Jumbo et Canada Extra gros et un NQA de 10, 0 % pour les autres catégories et calibres.

Tableau I : Plan d'échantillonnage : programme des œufs en coquille
Plan d'échantillonnage pour les œufs Canada A (sauf les calibres Extra gros et Jumbo) et Canada B
Taille du lot (nombre d'unités)Régime réduit
Taille de l'échantillon
Régime réduit
Ac
Régime réduit
Re
Régime normal
Taille de l'échantillon
Régime normal
Ac
Régime normal
Re
Régime élevé
Taille de l'échantillon
Régime élevé
Ac
Régime élevé
Re
2 - 90 2 0 2 5 1 2 8 1 2
91 - 150 3 1 3 8 2 3 8 1 2
151 - 280 5 1 4 13 3 4 13 2 3
281 - 500 8 2 5 20 5 6 20 3 4
501 - 1200 13 3 6 32 7 8 32 5 6
1201 - 3200 20 5 8 50 10 11 50 8 9
3201 - 10000 32 7 10 80 14 15 80 12 13
plus 10 000 50 10 13 125 21 22 125 18 19
Tableau II : Plan d'échantillonnage : programme des œufs en coquille
Plan d'échantillonnage pour les œufs Canada A de calibres Extra gros et Jumbo
Taille du lot (nombre d'unités)Régime réduit
Taille de l'échantillon
Régime réduit
Ac
Régime réduit
Re
Régime normal
Taille de l'échantillon
Régime normal
Ac
Régime normal
Re
Régime élevé
Taille de l'échantillon
Régime élevé
Ac
Régime élevé
Re
2 - 15 2 1 2 2 1 2 3 1 2
16-25 2 1 3 3 2 3 3 1 2
26-90 2 1 3 5 3 4 5 2 3
91-150 3 2 4 8 5 6 8 3 4
151-280 5 3 6 13 7 8 13 5 6
281-500 8 5 8 20 10 11 20 8 9
501-1200 13 7 10 32 14 15 32 12 13
plus 1200 20 10 13 50 21 22 50 18 19

Les plans d'échantillonnage figurant au tableau I et au tableau II sont subdivisés en fonction du régime d'inspection. Il faut connaître la taille du lot (N) et le régime d'inspection du produit à inspecter pour déterminer le nombre d'unités à sélectionner pour l'échantillon (taille de l'échantillon > n =). Les trois régimes d'inspection suivants sont utilisés :

  • Élevé : Lorsque la conformité antérieure est faible pour un produit d'un calibre/catégorie donné.
  • Normal : Lorsque la conformité antérieure est moyenne pour un produit d'un calibre/catégorie donné.
  • Réduit : Lorsque la conformité antérieure est élevée pour un produit d'un calibre/catégorie donné.

Le régime d'inspection applicable à un lot est fonction du résultat des inspections antérieures menées sur des produits de la même catégorie de suivi, comme l'indique le tableau de suivi du changement de régime (voir la section 4.6.2.3 pour plus de détails). Lorsque plusieurs lots sont inspectés pendant une même visite, le résultat d'inspection d'un lot peut affecter le régime d'inspection applicable au prochain lot à inspecter (lorsque les deux lots entrent dans la même catégorie de suivi). Le passage d'un régime d'inspection à un autre s'effectue selon les règles gouvernant le changement de régime. Les détails sur les règles gouvernant le changement de régime, ainsi que sur le suivi du régime d'inspection des produits, figurent à la section 4.6.2.3. Le régime d'inspection initial d'un poste d'œufs nouvellement agréé est normal pour tous les calibres et catégories d'œufs.

Quand une inspection au point d'origine est effectuée ailleurs qu'à l'endroit où les œufs ont été classés (sauf dans le cas d'une certification à l'exportation), le régime d'inspection à employer est celui utilisé pour un produit de même catégorie/calibre au poste d'œufs d'origine. On peut devoir communiquer avec l'inspecteur responsable de ce poste d'œufs pour connaître le régime d'inspection à utiliser. Les résultats de l'inspection seront ensuite communiqués à l'inspecteur responsable de ce poste d'œufs. Ces résultats seront considérés comme des résultats d'inspection réguliers pour ce poste d'œufs et peuvent affecter le régime d'inspection des œufs de même catégorie/calibre. Toutefois, lors de la certification à l'exportation, l'inspection est effectué en considérant un régime d'inspection normal.

Exemple: Si un lot contient 600 boîtes d'œufs Canada A - calibre Gros, le tableau I est utilisé pour déterminer la taille de l'échantillon. Si le régime d'inspection pour des œufs de même catégorie/calibre est normal, la taille de l'échantillon serait de 32 unités. Si le régime d'inspection est réduit, la taille de l'échantillon serait de 13 unités.

Remarque: Dans certaines parties des plans d'échantillonnage, lorsque la taille du lot se situe au plus bas de la fourchette de 2-90 unités ou de 2-15 unités, la taille de l'échantillon peut excéder la taille du lot (tableau I -régime normal et élevé; tableau II -régime élevé). En pareil cas, les étapes suivantes devraient être effectuées :

  • L'inspecteur devrait d'abord déterminer si le nombre d'unités dans le lot peut être révisé. Par exemple, si les unités ont été numérotées en tant que boîtes de 15 douzaines, on peut attribuer de nouveaux numéros en considérant chaque boîte comme 3 unités de 5 douzaines pour ainsi augmenter le nombre total d'unités dans le lot. L'inspecteur ne doit pas oublier qu'une unité doit contenir au moins 60 œufs (5 douzaines). Si, après avoir divisé les unités, la taille de l'échantillon requise peut être respectée, on procède à l'inspection comme d'habitude. La taille de l'unité (en douzaines) devrait être indiquée sur le Rapport d'inspection de produit au point d'origine (CFIA/ACIA 4196 - réservé à l'usage interne);
  • Si la taille de l'unité ne peut pas être réduite, le nombre des unités dans le lot demeurera plus petit que la taille de l'échantillon. En pareil cas, tous les œufs (100 %) doivent être examinés. Les valeurs d'acceptation (Ac) et de rejet (Re) ne s'appliquent lors de l'évaluation de l'acceptabilité du lot. L'acceptabilité du lot devrait être déterminée en fonction des pourcentages suivants : au plus 7 % d'œufs inférieurs à la catégorie dont au plus 5 % pour des raisons autres que des coquilles fêlées

4.6.2.2 Évaluation des produits

  1. Le formulaire Œufs en coquille - Rapport d'inspection de produits au point d'origine (CFIA/ACIA 4196 - réservé à l'usage interne) est complété pendant l'évaluation d'un lot. Voir la section 4.6.2.7 pour en savoir davantage sur la façon de remplir ce formulaire.
  2. Les unités devraient être mirées et évaluées en fonction des normes de classification. Les œufs qui ne respectent pas les normes de la catégorie dans laquelle ils ont été classés sont considérés comme des œufs inférieurs à la catégorie.
  3. Les œufs pesés au moyen d'une balance Syro doivent être placés directement sur la balance, en position verticale.
  4. Les œufs inférieurs à la catégorie de chaque unité devraient être suivis séparément. Utiliser une ligne séparée pour inscrire les œufs inférieurs à la catégorie trouvés dans chaque unité de 60 œufs inspectée.
  5. Les œufs qui sont inférieurs à la catégorie, les œufs coulants et les œufs rejetés doivent être mis à part pour qu'on puisse en disposer comme il convient.
  6. Évaluer l'acceptabilité de chaque unité et indiquer le résultat sur la ligne correspondante du formulaire. Lorsque l'on détermine l'acceptabilité des unités: les œufs qui ont des coquilles fêlées, et qui sont inférieurs à la catégorie pour une raison autre que la présence de fêlures, doivent être comptés comme des œufs fêlés. On ne peut pas compter un œuf dans deux catégories d'inférieurs.

Unité acceptable: Une unité est acceptable si, sur les 60 œufs prélevés et examinés, on trouve au total un maximum de 4 œufs inférieurs à la catégorie (incluant les œufs fêlés), dont au plus 3 œufs sont inférieurs à la catégorie pour des raisons autres que des fêlures. Les œufs coulants et les œufs rejetés ne sont pas considérés dans l'évaluation d'une unité individuelle

Unité défectueuse: Une unité est défectueuse si elle contient un total d'au moins 5 œufs inférieurs à la catégorie (incluant les œufs fêlés), ou au moins 4 œufs inférieurs à la catégorie pour des raisons autres que des fêlures.

Comment déterminer si une unité est défectueuse
Œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlésTotal des œufs inférieurs à la catégorie, y compris les œufs fêlés
unité acceptable 3 4
unité défectueuse 4 5

Évaluer l'acceptabilité du lot et indiquer le résultat sur la ligne appropriée du formulaire. L'acceptabilité du lot est basée sur deux évaluations :

  • le nombre d'unité défectueuse par rapport à la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re);
  • la tolérance administrative.

Pour déterminer l'acceptabilité d'un lot, la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re) sont requis. Ces valeurs sont déterminées à l'aide des plans d'échantillonnage figurant au tableau I et au tableau II.

Ac = nombre maximal d'unités défectueuses dans l'échantillon pour qu'un lot soit accepté.

Re = nombre minimal d'unités défectueuses dans l'échantillon pour qu'un lot soit rejeté.

Lot accepté : Un lot est accepté si le nombre d'unités défectueuses trouvées dans l'échantillon est inférieur ou égal à la limite acceptable (Ac).

Lot rejeté : Un lot est rejeté et retenu si le nombre d'unités défectueuses est supérieur ou égal au seuil de rejet (Re).

Lot exigeant une évaluation plus poussée: Au régime réduit, pour les plans d'échantillonnage présentés aux tableaux I et II, il peut arriver que le nombre d'unités défectueuses soit supérieur à la limite acceptable (Ac), mais inférieur au seuil de rejet (Re). En pareil cas, le régime d'inspection passe à normal et on évalue le produit pour déterminer le sort qui lui sera réservé. À cet effet, utiliser la procédure suivante, conjointement avec les tableaux I & II présentés à la section 4.6.2.1 :

Tableau I : Plan d'échantillonnage pour les œufs Canada A (sauf les calibres Extra gros et Jumbo) et Canada B
  • Déterminer si l'une ou l'autre des unités défectueuses contient un nombre excessif d'œufs inférieurs à la catégorie. Excessif se définit comme une unité qui contient plus que le double du nombre acceptable habituel d'œufs inférieurs à la catégorie. Autrement dit, on considère qu'une unité contient un nombre excessif d'œufs inférieurs à la catégorie si elle contient au moins 7 œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés (ce qui correspond à plus du double du nombre acceptable habituel de 3) ou si elle contient au moins 9 œufs inférieurs à la catégorie, incluant les œufs fêlés (ce qui correspond à plus du double du nombre acceptable habituel de 4).
  • Si les unités défectueuses ne contiennent pas un nombre excessif d'œufs inférieurs à la catégorie, le lot est accepté.
  • Lorsqu'une ou plusieurs des unités défectueuses contient un nombre excessif d'œufs inférieurs à la catégorie, on doit prélever des unités supplémentaires pour augmenter la taille de l'échantillon au nombre requis au régime normal.

Exemple : Pour un lot de 400 boîtes d'œufs de catégorie A calibre Gros, il faudrait prélever 12 unités supplémentaires pour que la taille de l'échantillon passe de 8 unités (régime réduit) à 20 unités (régime normal) (tableau I).

  • Les unités supplémentaires sont inspectées. L'évaluation du lot d'œufs porte sur l'échantillon dans son ensemble, y compris les unités trouvées défectueuses antérieurement selon le régime réduit. Cette évaluation, dont l'issue permet de déterminer ce qu'il adviendra de ce lot, est fondée sur les résultats obtenus avec le régime normal.
  • Peu importe le résultat de l'évaluation, le régime d'inspection de cette catégorie de suivi passe à normal.
Tableau II : Plan d'échantillonnage pour les œufs Canada A de calibres Extra gros et Jumbo

Taille du lot : 16-280 unités

  • Au tableau II, lorsque la taille du lot se situe entre 16 et 280 unités : au régime réduit, le seuil de rejet (Re) ne peut jamais être atteint, même si chaque unité examinée est défectueuse. (Exemple : un lot de 151-280 unités, la taille de l'échantillon est 5, mais le seuil de rejet (Re) est 6. Ainsi, même si les 5 unités sont défectueuses, le seuil de rejet ne peut être atteint).
  • Lorsque le nombre d'unités défectueuses se situe entre la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re), des unités supplémentaires sont prélevées pour augmenter la taille de l'échantillon au nombre requis au régime normal.
  • Les unités supplémentaires sont inspectées. L'évaluation du lot d'œufs porte sur l'échantillon dans son ensemble, y compris les unités trouvées défectueuses antérieurement selon le régime réduit. Cette évaluation, dont l'issue permet de déterminer ce qu'il adviendra de ce lot, est fondée sur les résultats obtenus avec le régime normal.
  • Peu importe le résultat de l'évaluation, le régime d'inspection de cette catégorie de suivi passe à normal.

Taille du lot : de 281 à >1200 unités

  • Au tableau II, lorsque la taille du lot est de 281 unités ou plus et que le nombre d'unités défectueuses se situe entre les valeurs d'acceptation (Ac) et le seuil de rejet(Re), il faut procéder de la manière décrite précédemment pour le tableau I (c.-à-d. accroître la taille de l'échantillon pour ce lot afin qu'elle atteigne le nombre requis au régime normal seulement si une ou plusieurs unités défectueuses contiennent un nombre excessif d'œufs inférieurs à la catégorie).
  • Inspection des œufs Canada C : Pour l'inspection des œufs Canada C au point d'origine, on utilise le tableau I pour déterminer la taille de l'échantillon, mais les valeurs de limite acceptable (Ac) et de seuil de rejet (Re) ne s'appliquent pas. L'inspection des œufs Canada C ne vise que les œufs coulants et les œufs rejetés; les œufs sont ensuite évalués selon la tolérance administrative décrite ci-après.
Tolérances administratives pour les œufs de catégories A, B et C inspectés au point d'origine

Outre l'évaluation du lot fondée sur la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re), une tolérance administrative s'applique au produit inspecté au point d'origine. La tolérance accorde la présence d'un certain nombre d'œufs coulants et rejetés dans un lot.

Tolérances administratives au point d'origine
Œufs coulantsTache > 1/3 Notes de tableau 1Œufs rejetésNotes de tableau 2
Canada A /B 1 par 2 unités Notes de tableau 3 1 par unité
Canada C 1 par unité 3 par unité 1 par unité

Notes de tableau

Notes de tableau 1

Tolérance réglementée - Règlement sur les œufs, Annexe IV, article 3.

Retour à la référence de la note de tableau 1

Notes de tableau 2

Les saletés sont incluses dans la tolérance administrative

Retour à la référence de la note de tableau 2

Notes de tableau 3

Une unité contient 60 œufs.

Retour à la référence de la note de tableau 3

La moyenne du nombre d'œufs coulants et rejetés par unité dans le lot est calculée à la fin de l'inspection et comparée à la tolérance administrative. Si la moyenne d'œufs coulants ou rejetés est supérieure à la tolérance administrative, le lot est rejeté et doit être retenu, même si la limite acceptable (Ac) n'est pas dépassée.

Exemple : Un lot de 200 boîtes d'œufs Canada C est inspecté. La taille de l'échantillon est de 5 unités (tableau I). Soixante (60) œufs de chacune des 5 unités sont inspectés. Voici les résultats obtenus :

Résultats de l'exemple d'échantillon :
Unité12345Total
Œufs coulants 1 2 0 2 0 5
Œufs rejetés 0 3 1 1 2 7
  • On a trouvé 5 œufs coulants et 7 œufs rejetés.
  • La moyenne des œufs coulants trouvés dans le lot est de 1 (5) 5 unités).
  • La moyenne des œufs rejetés dans le lot est de 1,4 (7) 5 unités).
  • Le tableau des tolérances administratives montre que, pour les œufs Canada C, on accepte en moyenne 1 œuf coulant et 1 œuf rejeté par unité.
  • Après comparaison, on constate que le nombre moyen d'œufs coulants (1) est égal à la tolérance administrative (1), ce qui est acceptable. Cependant, le nombre moyen d'œufs rejetés (1,4) et supérieur à la tolérance administrative (1). En conséquence, le lot est rejeté.

4.6.2.3 Suivi du régime d'inspection des produits

Le résultat d'inspection de chaque lot doit être inscrit sur le tableau de suivi du changement de régime avant que le prochain lot ne soit inspecté, puisque le résultat d'inspection obtenu pour un lot peut affecter le régime d'inspection du prochain lot. Le suivi du régime d'inspection des produits est effectué comme suit :

Postes d'œufs qui classent plus de 50 boîtes par semaine :

L'inspecteur sépare les produits en trois catégories de suivi :

  • Canada A Jumbo et Canada A Extra gros
  • Canada A Gros
  • Autres catégories et calibres (A Moyen, A Petit, A Très petit, B, C)

Le régime d'inspection des lots d'œufs Canada A Jumbo et Canada A Extra gros est suivi séparément de celui des autres calibres, puisqu'un tableau différent est employé pour déterminer la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re). Les lots d'œufs Canada A Gros sont également suivis séparément, puisque la majorité des œufs classés au Canada sont classés dans ce calibre et que des données sur la conformité doivent être tenues. Les autres catégories sont combinées.

Postes d'œufs qui classent moins de 50 boîtes par semaine :

L'inspecteur combine les produits en une seule catégorie de suivi.

Il faut combiner les différents calibres/catégories pour le suivi du régime d'inspection des petits postes d'œufs car la disponibilité des œufs classés, au moment de l'inspection, est parfois restreinte. Compte tenu de la quantité limitée de produits, il pourrait s'écouler une longue période avant que l'on puisse changer le régime d'inspection d'un niveau à l'autre si le suivi était effectué séparément.

Chez un petit poste , si un lot d'œufs Canada A calibre Gros est rejeté lors d'une inspection effectuée au régime réduit, le régime d'inspection passera à "normal". Les inspections subséquentes, de lots de n'importe quel calibre /catégorie, pourront être utilisées pour ramener le niveau d'inspection de produit à "réduit", et ce puisqu'il n'y a qu'une catégorie de suivi. Remarque : Il est entendu qu'une action correctrice doit être prise et qu'un problème doit être réglé à la source lorsque nécessaire. Par exemple, il ne faut pas se servir d'œufs d'autres calibres pour faire ramener le régime d'inspection à réduit si le poste d'œufs ne respecte pas, d'une manière répétée, les normes de catégorie relatives aux œufs Canada A Extra gros. Dans cet exemple, le poste d'œufs doit d'abord corriger le problème lié aux œufs Canada A Extra gros.

Le tableau de suivi du changement de régime est utilisé pour suivre le régime d'inspection de chaque catégorie de suivi. Ce tableau comporte trois sections distinctes de façon à ce qu'on puisse y inscrire séparément les résultats obtenus pour les trois catégories de suivi. Un poste d'œufs peut avoir un régime d'inspection différent pour chaque catégorie de suivi . Voir l'annexe IV pour un exemple sur la façon d'utiliser le tableau gouvernant le changement de régime.

Remarque : Lorsqu'un lot est rejeté et qu'il est reclassé par la suite, le résultats de la réinspection effectuée pour sa libération n'est pas incluse dans le suivi du régime d'inspection.

4.6.2.4 Règles gouvernant le changement de régime

Après l'évaluation de chaque lot et l'inscription du résultat au tableau de suivi du changement de régime, on applique les règles gouvernant le changement de régime pour déterminer le régime d'inspection final qui correspondra au régime initial du prochain lot appartenant à la même catégorie de suivi. Ces règles sont fondées sur l'acceptabilité du lot inspecté, le régime d'inspection de la catégorie de suivi du produit, le volume de classement hebdomadaire du poste d'œufs et l'historique de conformité. Un schéma des règles de décision figure à l'annexe III.

Pour passer de réduit à normal
  • Un lot inspecté n'est pas accepté, ou ;
  • La limite acceptable (Ac) est dépassée (le nombre d'unités défectueuses dans l'échantillon se situe entre la limite d'acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re) indiquées au tableau du plan d'échantillonnage pour le nombre total d'unités du lot).
Pour passer de normal à élevé
  • Deux lots parmi cinq lots inspectés (2 de 5) consécutivement au régime normal ne sont pas acceptés.
Pour passer de élevé à normal
  • Trois (3) lots consécutifs inspectés au régime élevé sont acceptés.
Pour passer de normal à réduit
  • postes classant >3000 boîtes/semaine: 10 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés
  • poste classant entre 50 et 3000 boîtes/semaine : 5 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés
  • postes classant < 50 boîtes/semaine : 3 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés

Remarque : Si le régime d'inspection élevé est maintenu pour dix lots consécutifs, le statut du poste d'œufs doit être examiné relativement à l'utilisation des normes de classement canadiennes.

4.6.2.5 Achèvement de l'inspection

Une fois que l'inspecteur a inspecté tous les lots prévus pour la journée, voici ce qui doit être fait pour terminer l'inspection :

  • Tous les œufs inférieurs à la catégorie trouvés dans chaque échantillon doivent être retirés et présentés à l'exploitant. Ils ne sont pas redistribués dans les échantillons.
  • L'inspecteur doit compléter et signer le formulaire Œufs en coquille - Rapport d'inspection de produits au point d'origine (CFIA/ACIA 4196 - réservé à l'usage interne), demander à l'exploitant (ou à son représentant) de signer le rapport, fournir un exemplaire du rapport pour les dossiers de l'exploitant et ses propres dossiers. D'autres exemplaires du rapport peuvent être distribués selon la structure régionale.

4.6.2.6 Exemples -Inspection au point d'origine

Exemple 1 : Un lot de 600 boîtes (unités), renfermant chacune 15 douzaines d'œufs Canada A calibre Gros, est inspecté au point d'origine. Si le régime réduit est utilisé, le plan d'échantillonnage (tableau I) exige que l'on prélève au hasard un échantillon de 13 boîtes pour l'inspection et que l'on examine 60 œufs de chaque boîte pour déterminer l'acceptabilité de chacune. Les résultats d'inspection suivants sont obtenus :

Résultats d'inspection au point d'origine exemple 1
Unité dans l'échantillonŒufs inférieurs à la catégorie, excluant les œufs fêlésTotal des œufs inférieurs à la catégorie, y compris les œufs fêlésClassification de l'unité
1 0 2 acceptable
2 3 3 acceptable
3 2 4 acceptable
4 2 2 acceptable
5 1 4 acceptable
6 0 2 acceptable
7 0 3 acceptable
8 4 4 défectueuse
9 1 2 acceptable
10 0 2 acceptable
11 6 7 défectueuse
12 2 4 acceptable
13 3 4 acceptable

En appliquant la définition d'une unité défectueuse, deux boîtes défectueuse ont été trouvées, à savoir la boîte 8 et la boîte 11. Selon le plan d'échantillonnage, la limite acceptable (Ac) est 3, de sorte qu'il peut y avoir jusqu'à 3 unités (boîtes) défectueuses dans un lot acceptable. En conséquence, ce lot d'œufs est considéré comme étant acceptable et est effectivement accepté. La tolérance administrative (relative aux œufs coulants et rejetés) devrait toutefois être considérée avant que l'évaluation finale du produit ne soit faite.

Exemple 2 : Un lot de 80 boîtes (unités), renfermant chacune 15 douzaines d'œufs Canada A Extra gros, est inspecté au point d'origine. Au régime normal (tableau II), un échantillon de 5 unités doit être prélevé au hasard, et 60 œufs par boîte doivent être évalués à l'égard de la présence d'œufs inférieurs à la catégorie. Les résultats d'inspection suivants sont obtenus :

Résultats d'inspection au point d'origine exemple 2
Unité dans l'échantillonŒufs inférieurs à la catégorie, excluant les œufs fêlésTotal des œufs inférieurs à la catégorie, y compris les œufs fêlésClassification de l'unité
1 2 5 défectueuse
2 3 3 acceptable
3 2 6 défectueuse
4 1 7 défectueuse
5 1 7 défectueuse

La boîte 2 est la seule unité acceptable trouvée dans l'échantillon. Le plan d'échantillonnage donne respectivement 3 et 4 comme limite acceptable (Ac) et seuil de rejet (Re). Comme le seuil de rejet (4) est atteint, le lot est rejeté.

Exemple 3 : Un lot de 160 boîtes d'œufs Canada A Extra gros est inspecté au point d'origine; chaque boîte contient 15 douzaines d'œufs. Selon le plan d'échantillonnage correspondant au régime réduit (tableau II), un échantillon de 5 unités doit être prélevé au hasard, et 60 œufs par boîte doivent être examinés à l'égard de la présence d'œufs inférieurs à la catégorie. Les résultats d'inspection suivants sont obtenus :

Résultats d'inspection au point d'origine exemple 3
Unité dans l'échantillonŒufs inférieurs à la catégorie, excluant les œufs fêlésTotal des œufs inférieurs à la catégorie, y compris les œufs fêlésClassification de l'unité
1 2 7 défectueuse
2 3 5 défectueuse
3 2 6 défectueuse
4 1 9 défectueuse
5 1 7 défectueuse

Le plan d'échantillonnage (tableau II) indique respectivement 3 et 6 comme limite acceptable (Ac) et seuil de rejet (Re). Puisque toutes les unités prélevées ont été jugées défectueuses (5) et que le seuil de rejet (6) est supérieur au nombre d'unités prélevées, l'inspecteur fera passer le régime d'inspection à normal et prélèvera des unités supplémentaires pour déterminer l'acceptabilité du lot. Dans cet exemple, l'inspecteur devra choisir 8 unités supplémentaires au hasard pour faire passer la taille de l'échantillon à 13, comme il est exigé pour un lot de cette taille au régime d'inspection normal. Les résultats d'inspection des unités supplémentaires sont les suivants :

Résultats d'inspection au point d'origine exemple 4
Unité dans l'échantillonŒufs inférieurs à la catégorie, excluant les œufs fêlésTotal des œufs inférieurs à la catégorie, y compris les œufs fêlésClassification de l'unité
6 4 4 défectueuse
7 2 4 acceptable
8 1 4 acceptable
9 1 7 défectueuse
10 0 4 acceptable
11 1 3 acceptable
12 3 4 acceptable
13 1 5 défectueuse

Au régime normal, la limite acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re) précisés dans le plan d'échantillonnage (tableau II) sont respectivement 7 et 8 pour un lot d'œufs Canada A Extra gros de 160 boîtes. Sur les unités supplémentaires inspectées, il y a 3 unités défectueuses à ajouter aux 5 unités défectueuses trouvées dans les cinq premières unités inspectées au régime réduit, ce qui donne un total de 8 unités défectueuses, lequel correspond au seuil de rejet (Re) du lot. Le lot est donc rejeté.

Selon les règles gouvernant le changement de régimes, il faut commencer à compter les lots consécutifs au régime normal à la prochaine inspection.

4.6.2.7 Œufs en coquille -Rapport d'inspection de produits au point d'origine (CFIA/ACIA 4196 - réservé à l'usage interne)

Le formulaire Œufs en coquille -Rapport d'inspection de produits au point d'origine (CFIA/ACIA 4196 - réservé à l'usage interne) est le formulaire à utiliser pour toutes les inspections régulières et sur demande effectuées au point d'origine. Ce formulaire doit être utilisé avec les plans d'échantillonnage trouvés aux tableaux I et II de la section 4.6.2.1 du présent chapitre. Voici des directives qui devraient vous aider à remplir ce formulaire.

  1. Nom et adresse du poste : Inscrire le nom et l'adresse comme ils apparaissent sur la liste des postes agréés. Si l'adresse postale est celle d'un siège social, l'adresse de voirie du poste doit être utilisée; autrement, l'une ou l'autre est acceptable.
  2. No d'agrément : Inscrire le numéro d'agrément du poste d'œufs où les œufs furent classés.
  3. Date : Inscrire la date au long (14 mars 2006) ou sous la forme suivante : aaaa/mm/jj.
  4. Région : Inscrire la province où se trouve le poste d'œufs.
  5. No de l'inspecteur : Inscrire le numéro figurant sur la carte d'identité de l'inspecteur.
  6. Page de : Considérant le format du plan d'échantillonnage, plus d'une page peuvent être nécessaire au cours d'une même inspection. Cette case permet de s'assurer que toutes les pages d'un rapport sont comptabilisées en tout temps.
  7. Description du lot : Donner les détails requis pour identifier précisément un lot. L'information devrait inclure, le cas échéant, le type de contenant, le numéro d'agrément, la marque de commerce, la date Meilleur avant, la description de l'unité, catégorie et calibre des œufs, etc.
  8. Niveau d'inspection au début : Utiliser une lettre, R (réduit), N (normal) ou É (Élevé) pour indiquer le régime d'inspection initial de chaque lot.
  9. Unités dans le lot : Indiquer le nombre de contenants renfermant de 5 à 15 douzaines (N) dans le lot.
  10. Taille de l'échantillon : Indiquer le nombre d'unités requises (n) selon le tableau I ou II.
  11. Limite acceptable / seuil de rejet : Indiquer les deux valeurs (Ac et Re) figurant dans le tableau I ou II et correspondant au nombre d'unités dans le lot et selon le régime d'inspection applicable.
  12. Inférieurs à la catégorie : Utiliser une ligne distincte pour inscrire les résultats obtenus des 60 œufs inspectés de chaque unité prélevée sur un lot. Fêlures -Le nombre d'œufs fêlés dans l'unité inspectée. Inférieurs à la catégorie autres que les fêlures -Inscrire les défauts, autres que des fêlures, trouvés dans l'unité. Utiliser des lettres pour indiquer les défauts (c.-à-d. CA -chambre à air, J -jaune, C -calibre (spécifier)) suivies du nombre de défauts présent dans l'unité. Attribuer un seul défaut par œuf, même s'il présente différents défauts. Remarque : pour l'inspection des œufs Canada C, la section réservée aux œufs inférieurs à la catégorie ne s'applique pas.
  13. Unité acceptée/ rejetée : Employer les lettres Ac (accepté) ou Re (rejeté) pour indiquer les résultats de l'examen d'une unité, d'après les critères applicables aux unités acceptables et défectueuses (voir 4.6.2.2).
  14. Coulants : Indiquer le nombre d'œufs coulants dans l'unité inspectée.
  15. Rejetés : Indiquer le nombre d'œufs rejetés dans l'unité inspectée.
  16. Lot accepté/ rejeté : Utiliser les lettres Ac (accepté) ou Re (rejeté) pour indiquer le résultat obtenus pour le lot inspecté, et ce d'après les critères de détermination de l'acceptabilité du lot (voir 4.6.2.2). Remarque : Cette case ne doit être remplie que sur la dernière ligne applicable à ce lot, c'est-à-dire après l'obtention des résultats pour la dernière unité inspectée. Le résultat inscrit dans cette case doit être reproduit sur le tableau de suivi du changement de régimes.
  17. Niveau d'inspection à la fin : Utiliser la lettre R (réduit), N (normal) ou É (Élevé) pour indiquer le régime d'inspection final, suivant l'inspection de chaque lot. Ce résultat peut affecter le régime d'inspection initial des lots subséquents inspectés cette journée-là, si les lots subséquents entrent dans la même catégorie de suivi. Le résultat inscrit dans cette case doit être reproduit sur le tableau de suivi du changement de régimes

4.6.3 Inspection à destination

Une inspection à destination est une inspection effectuée ailleurs qu'à l'endroit où les œufs ont été classés ou emballés (p. ex. chez un grossiste, un détaillant, un distributeur, un poste d'œufs transformés, un poste d'œufs).

Les inspections à destination sont effectuées pour toutes les inspections à l'importation.

Remarque : Les inspections à destination n'ont pas d'incidence sur le régime d'inspection du poste d'où proviennent les œufs.

4.6.3.1 Plan d'échantillonnage pour inspection à destination

L'inspection à destination est effectuée selon le plan d'échantillonnage figurant au tableau III ci-après. Ce plan d'échantillonnage pour inspection à destination s'applique aux œufs des catégories Canada A et B.

Pour l'inspection à destination des œufs de catégorie Canada C, le tableau III est utilisé seulement pour déterminer la taille de l'échantillon puisque la tolérance à l'égard des œufs fêlés et des œufs inférieurs à la catégorie ne s'applique pas. L'inspection des œufs de catégorie Canada C ne vise qu'à relever la présence d'œufs coulants et d'œufs rejetés (voir la section 4.6.3.2).

Tableau III : Plan d'échantillonnage pour inspection à destination
Unités dans le lotTaille de l'échantillon -Nombre minimal d'unités à choisirŒufs à examiner (60 œufs par unité)Tolérance à destinationCatégories A et B
3% de tolérance pour les fêluresNotes de tableau 47% de toléranceNotes de tableau 4 pour tous les inférieurs à la catégorie
2 120 3,6 8,4
26-50 3 180 5,4 12,6
51-90 4 240 7,2 16,8
91-150 5 300 9 21
151-280 8 480 14,4 33,6
281-500 13 780 23,4 54,6
501-1200 20 1200 36 84
1201-3200 32 1920 57,6 134,4
3201-10,000 50 3000 90 210

Notes de tableau

Notes de tableau 4

Les tolérances (3 % et 7 %) ont été converties en nombre d'œufs dans les colonnes correspondantes.

Retour à la référence de la note de tableau 4

Les tolérances indiquées au tableau III sont fondées sur l'annexe IV , paragraphe 2(2), du Règlement sur les œufs. Un échantillon, représentant un lot, peut comporter au total jusqu'à 10 % d'œufs inférieurs à la catégorie et être quand même considéré comme acceptable. Sur le total des œufs qui peuvent être inférieurs à la catégorie (10 %), une première tolérance de 3 % (œufs fêlés) s'applique seulement aux fêlures. Le nombre d'œufs fêlés excédant ce 3 % s'ajoute aux autres œufs inférieurs à la catégorie, dont le total ne peut pas dépasser 7 %. Remarque : le pourcentage de 7 % n'inclut pas les œufs coulants et les œufs rejetés.

4.6.3.2 Évaluation des produits

  • Lors de l'évaluation des produits, il faut remplir le Rapport d'inspection des œufs en coquille à destination (CFIA/ACIA 1017 - réservé à l'usage interne). Voir la section 4.6.3.4 pour les directives sur la façon de compléter ce formulaire.
  • Les unités doivent être mirées et évaluées en fonction de la tolérance à destination. Les œufs pesés sur une balance Syro doivent être placés à la verticale, directement sur la balance.
  • Mettre de côté les œufs inférieurs à la catégorie trouvés dans les unités inspectées. Les œufs inférieurs à la catégorie sont séparés en œufs fêlés et en œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés. Les œufs dont la coquille est fêlée et qui sont inférieurs à la catégorie pour une raison autre que la présence de fêlures doivent être comptés comme des œufs fêlés. On ne peut compter un œuf dans deux catégories d'inférieurs. Les œufs coulants et les œufs rejetés doivent être comptés séparément des inférieurs.
  • Compter le nombre total d'œufs fêlés dans l'échantillon inspecté, puis soustraire la tolérance relative aux œufs fêlés (3%) du nombre total d'œufs fêlés. Ensuite, additionner le nombre d'œufs fêlés restants au nombre d'œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés. Ce nombre total ne doit pas dépasser 7 %.

Exemple : Un lot contient 80 boîtes d'œufs. Le tableau III indique que 4 unités doivent être prélevées et que 240 œufs doivent être examinés. Pendant l'examen, on constate que l'échantillon de 240 œufs comporte 12 œufs fêlés et 14 œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés. Le tableau III indique que la tolérance relative aux œufs fêlés (3%) est de 7,2 œufs.

L'évaluation du lot basée sur la tolérance à destination
InstructionsCalculs
1. Soustraire la tolérance relative aux œufs fêlés (tableau III : 3 % d'œufs fêlés) du nombre total d'œufs fêlés dans l'échantillon 12 œufs fêlés dans l'échantillon -tolérance de 7,2 = 4,8 œufs fêlés restants
2. Additionner le nombre d'œufs fêlés restants au nombre d'œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés 4,8 œufs fêlés restants + 14 œufs inférieurs à la catégorie autres que des œufs fêlés = total de 18,8 œufs inférieurs à la catégorie
3. Comparer le total des œufs inférieurs à la catégorie dans le lot à la valeur indiquée au tableau III (tolérance de 7 %) Le total de 18,8 œufs inférieurs à la catégorie est supérieur (>) au total de 16,8 œufs inférieurs à la catégorie permis

Comme le nombre total d'œufs inférieurs à la catégorie dépasse la tolérance de 7 %, le lot est rejeté.

  • À la suite de l'inspection du lot, si l'on constate que le nombre d'œufs inférieurs à la catégorie dépasse la tolérance permise, on doit retenir le lot et assurer son déplacement dans un poste d'œufs agréé pour correction.
Tolérances administratives pour les œufs Canada A, Canada B et Canada C inspectés à destination

Outre l'évaluation du lot basée sur la tolérance à destination, la tolérance administrative à destination doit également être appliquée. La tolérance accorde la présence d'un certain nombre d'œufs coulants et rejetés dans un lot.

Tolérances administratives à destination
Œufs coulantsTache > 1/3 Notes de tableau 5Œufs rejetés Notes de tableau 6
Canada A / B 1 par unité Notes de tableau 7 1 par unité
Canada C 3 par unité 3 par unité 1 par unité

Notes de tableau

Notes de tableau 5

Tolérance réglementée - Règlement sur les œufs, Annexe IV, article 3.

Retour à la référence de la note de tableau 5

Notes de tableau 6

Les saletés sont incluses dans la tolérance administrative

Retour à la référence de la note de tableau 6

Notes de tableau 7

Une unité contient 60 œufs.

Retour à la référence de la note de tableau 7

La moyenne du nombre d'œufs coulants et rejetés par unité dans le lot est calculée à la fin de l'inspection et comparée à la tolérance administrative. Si la moyenne d'œufs coulants ou d'œufs rejetés trouvés durant l'inspection dépasse la tolérance administrative, le lot est rejeté et est retenu, même si le nombre d'œufs inférieurs à la catégorie est acceptable.

4.6.3.3 Achèvement de l'inspection

Une fois que l'inspecteur a inspecté tous les lots prévus pour la journée, voici ce qui doit être fait pour terminer l'inspection :

  • Tous les œufs inférieurs à la catégorie qui ne dépassent pas la tolérance, selon le nombre d'échantillons examinés, peuvent être redistribués dans les échantillons. Tous les œufs coulants ou rejetés qui sont trouvés durant l'inspection doivent être éliminés.
  • L'inspecteur doit remplir et signer le Rapport d'inspection des œufs en coquille à destination (CFIA/ACIA 1017 - réservé à l'usage interne), demander à l'exploitant (ou à son représentant) de signer le rapport, fournir un exemplaire du rapport pour les dossiers de l'exploitant et ses propres dossiers. D'autres exemplaires du rapport peuvent être distribués selon la structure régionale.

4.6.3.4 Rapport d'inspection des œufs en coquille à destination (CFIA/ACIA 1017 - réservé à l'usage interne)

Le Rapport d'inspection des œufs en coquille à destination est le formulaire à remplir pour toute inspection des œufs en coquille à destination. Il donne les détails sur les lots , la taille des lots, le nombre d'œufs inspectés et les œufs inférieurs à la catégorie trouvés durant l'inspection. Voici des directives qui devraient vous aider à remplir ce formulaire :

  1. Nom et adresse: Inscrire le nom et l'adresse du poste, de l'expéditeur, de l'importateur ou de l'établissement. Le rapport doit être remis à la partie qui a les œufs en sa possession.
  2. No du certificat: Pour un produit importé, inclure le numéro de certificat du USDA et le numéro de contrôle du SCSI. Si un Certificat d'inspection/ classement (CFIA/ACIA 1022 - réservé à l'usage interne) de l'ACIA a été délivré, inclure le numéro du certificat.
  3. Date: Inscrire la date au long (14 mars 2006) ou sous la forme suivante : aaaa/mm/jj.
  4. No d'agrément: Inscrire le numéro d'agrément de l'endroit où se déroule d'inspection, si applicable.
  5. Lieu de l'inspection: Indiquer l'endroit où les œufs sont inspectés, s'il diffère du lieu indiqué précédemment, ou le nom du fournisseur des œufs ou du consignataire. Encercler l'endroit approprié.
  6. No de l'inspecteur: Inscrire le numéro figurant sur la carte d'identité de l'inspecteur
  7. Région: Indiquer la province où les œufs sont inspectés.
Examen des œufs

Lot

  1. Description du lot: Inclure assez de détails pour permettre l'identification précise du lot d'œufs (p. ex. date Meilleur avant, marque de commerce sur les cartons, numéro d'agrément, boîtes, panier métallique ou autre type de contenant, etc)
  2. Catégorie: Inscrire Canada A, Canada B, Canada C ou la catégorie d'un pays étranger.
  3. No d'agrément: Inscrire le numéro d'agrément de l'établissement où les œufs ont été classés.
  4. Unités dans le lot: Inscrire le nombre d'unités dans le lot (N)
  5. Taille de l'échantillon: Inscrire le nombre d'unités à prélever (n) selon le plan d'échantillonnage pour l'inspection à destination.
Inférieurs à la catégorie
  1. Fêlures en sus de la tolérance: Inscrire le nombre d'œufs fêlés restants après que la tolérance relative aux œufs fêlés (3 %) a été soustraite du total des œufs fêlés.
  2. Chambre à air, jaune, grosseur, coquilles: Inscrire séparément le nombre de ces inférieurs à la catégorie. Attribuer un seul défaut par œuf.
  3. Total: Indiquer le nombre total d'inférieurs de la section Inférieurs à la catégorie
  4. Tolérance: Indiquer le nombre d'œufs inférieurs à la catégorie permis dans le lot (7% du nombre total d'œufs inspectés)
Résumé

Coulants

  1. Total: Inscrire le nombre total d'œufs coulants.
  2. Tolérance: Inscrire le nombre d'œufs coulants permis dans le lot.

Rejetés

  1. Total: Inscrire le nombre total d'œufs rejetés.
  2. Tolérance: Inscrire le nombre total d'œufs rejetés permis dans le lot.
  3. Accepté/rejeté: Utiliser les lettres Ac (accepté) ou Re (rejeté) pour indiquer le résultat de l'inspection du lot.

4.6.4 Inspection des œufs tout-venant

Les inspections d'œufs tout-venant peuvent être effectuées au point d'origine ou à destination. Dans les deux cas, on doit utiliser le plan d'échantillonnage suivant pour déterminer la taille de l'échantillon.

Tableau IV : Plan d'échantillonnage Pré-classement/Œufs tout-venant
Unités dans le lotTaille de l'échantillon -Nombre minimal d'unités à choisirNombre minimal d'œufs à examiner
0 - 25 2 120
26 -50 3 180
51 - 90 4 240
91 - 150 5 300
151 - 280 8 480
281 - 500 13 780
501 - 1200 20 1200
1201 - 3200 32 1920
3201 - 10,000 50 3000

4.6.4.1 Évaluation des produits

  • Durant l'évaluation des produits, il faut inscrire les résultats obtenus sur le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427 - réservé à l'usage interne). Ce rapport est utilisé pour les inspections d'œufs tout-venant et les inspections de pré-classement. Certaines sections du rapport ne s'appliquent pas à l'inspection des œufs tout-venant. Voir la section 4.6.5.3 pour des directives sur la façon de remplir ce formulaire.
  • Il faut mirer les unités et évaluer l'acceptabilité du lot.

Au point d'origine, les œufs Canada Œufs tout-venant doivent satisfaire aux exigences énoncées à l'annexe I du Règlement sur les œufs.

À destination, une tolérance s'applique pour les dommages qui peuvent survenir durant le transport.

La norme au point d'origine et la tolérance à destination pour les œufs Canada Œufs tout-venant sont indiquées dans le tableau V ci-après.

Tableau V Norme au point d'origine et tolérance à destination pour les œufs tout-venant
DéfautOrigineDestination
Coquilles fêlées 10 % 13 %
Saletés >160 mm2 5 % 5 %
Œufs coulants ou rejetés 3 % 5 %
Total maximale 15 % 20 %

4.6.4.2 Achèvement de l'inspection

  • Les œufs qui ne dépassent pas la tolérance peuvent être redistribués dans les échantillons. Les œufs coulants ou les œufs rejetés qui sont trouvés durant l'inspection doivent être mis de côté, puisqu'ils ne sont pas éligibles pour à la transformation ou au classement.
  • L'inspecteur doit remplir et signer le formulaire Pré-classement/Canada œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427 - réservé à l'usage interne), demander à l'exploitant (ou à son représentant) de signer le rapport, fournir un exemplaire du rapport pour les dossiers de l'exploitant et ses propres dossiers. D'autres exemplaires du rapport peuvent être distribués selon la structure régionale.

4.6.5 Inspection pré-classement

Le programme de pré-classement est conçu pour favoriser la production et la commercialisation d'œufs en coquille de haute qualité. A cette fin, des œufs non classés, destinés à la catégorie Canada A, sont inspectés à leur arrivée aux postes d'œufs pour déterminer s'ils respectent les exigences réglementaires.

Les inspections de pré-classement contribuent également à améliorer la salubrité des aliments en réduisant le nombre d'œufs à coquille extrêmement sale, fêlée ou faible qui sont soumis au processus de lavage. Ces œufs peuvent accroître la teneur en matières fécales et en particules d'œufs solides de l'eau de lavage, ce qui peut créer des conditions inacceptables.

Un lot d'œufs non classés qui ne répond pas aux normes de pré-classement à l'inspection n'est pas éligible au classement dans la catégorie Canada A.

Certaines provinces possèdent leur propre programme de pré-classement provincial. Dans ces provinces, l'inspecteur devrait garder dans ses dossiers un exemplaire du programme de pré-classement provincial de chaque province d'où proviennent des œufs non classés. Le programme de pré-classement provincial indique le responsable, le mode de disposition des lots rejetés à l'inspection de pré-classement, ainsi que la composante * surveillance + du programme, le cas échéant.

4.6.5.1 Fréquence des inspections de pré-classement

Des inspections de pré-classement ciblées sont effectuées tout au long de l'année selon le quota régional annuel distribué par le Spécialiste des œufs du Centre opérationnel.

Les inspecteurs de l'ACIA effectuent également des inspections de pré-classement sur demande. Ces inspections sur demande sont assujetties à un recouvrement des coûts (voir le Chapitre 12 - Œufs en coquille - Recouvrement des coûts).

4.6.5.2 Procédures d'inspection de pré-classement

1. Choix du producteur

L'office provincial de commercialisation des œufs peut fournir à l'ACIA, sur demande, une liste de tous les producteurs d'œufs de la province qui détiennent un quota. Cette liste est obtenue à la demande du superviseur d'inspection qui la distribue aux inspecteurs. La liste fournit par l'office provincial devrait inclure l'âge du troupeau, la taille du troupeau et le nom du poste d'œufs vers lequel les œufs sont expédiés. L'ACIA peut aussi demander qu'un poste d'œufs fournisse une liste des producteurs d'œufs qui lui expédient des œufs. La liste fournit par le poste d'œufs devrait inclure l'âge du troupeau, la taille du troupeau et le jour de la semaine où ces œufs sont reçus.

Pour l'inspection, l'inspecteur de l'ACIA peut cibler les troupeaux en s'utilisant les critères suivants :

  • Âge du troupeau -en général, l'âge des troupeaux ciblés est d'au moins 53-56 semaines (9 mois de ponte).
  • Quantité excessive de défauts visibles dans un lot d'œufs non classés observés au cours des tâches d'inspection regulières de l'inspecteur.
  • Rapport sur le résultat de classement démontant une faible qualité des œufs - l'inspecteur peut demander au poste d'œufs le rapport sur le résultat de classement pour chaque producteur qui lui expédie des œufs.
  • Information fournie par un employé du poste d'œufs indiquant qu'un producteur d'œufs peut avoir des problèmes d'œufs fêlés, sales, coulants, rejetés ou de qualité des coquilles.

L'inspecteur de l'ACIA peut inspecter les œufs d'un troupeau en particulier sur demande de l'industrie. Ces inspections sur demande sont assujetties à un recouvrement de coûts.

2. Procédure d'inspection
  • Déterminer la taille de l'échantillon en utilisant le Plan d'échantillonnage Pré-classement/Œufs tout-venant (voir le tableau IV à la section 4.6.4).
  • Mirer et évaluer les œufs par rapport aux exigences de pré-classement indiquées ci-après.
  • Les unités Haugh sont considérées dans l'évaluation du lot. Vingt (20) œufs, choisis au hasard dans l'échantillon, sont cassés afin de déterminer la qualité de l'albumen en utilisant un micromètre d'unités Haugh. Voir l'annexe V pour les instructions sur la mesure des unités Haugh.
  • Inscrire les résultats sur le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant - Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427 - réservé à l'usage interne). Voir la section 4.6.5.3 pour les directives sur la façon de remplir ce formulaire.
3. Évaluation du produit

L'échantillon d'œufs est évalué en fonction des normes de pré-classement énumérées ci-après. Un sommaire des normes de pré-classement est présenté sous la forme d'un tableau à l'annexe I.

  • Normes de pré-classement
  • Un lot d'œufs est rejeté si :
  • L'exigence relative à l'unité Haugh n'est pas respectée, tel qu'énoncé au point A) ,
  • L'une des tolérances maximales individuelles, indiquée au point B) est dépassée ; ou
  • Le pourcentage total de tous les éléments énumérés en B) dépasse 15 %.

A. La qualité de l'albumen atteint une valeur moyenne d'au moins 67 unités Haugh.

B. Tolérances maximales individuelles (%)

  • Coquilles fêlées, 10.0
  • Coquilles rugueuses, ridées ou difformes, 10.0
  • SaletéNote de bas de page 8 >160 mm2 et < 1/3 de la surface de la coquille, 5.0
  • SaletéNote de bas de page 8 ≥ 1/3 de la surface de la coquille, 2.5
  • Tache >2 de la surface de la coquille, 5.0
  • Chambre à air de plus de 5 mm de profondeur, 5.0
  • Œufs coulants, 2.5
  • Tolérance maximale totale (%)
  • Total de tous les éléments précédents, 15.0

Remarque : Lorsqu'un œuf présente une saleté excessive >160 mm2 et que la coquille est fêlée: l'œuf doit être compté comme une fêlure (il ne peut pas être compté à la fois comme une fêlure et comme une saleté). Cela signifie que tous les œufs soumis à une inspection de pré-classement doivent être mirés. Il n'est pas acceptable de mettre les œufs sales de côté avant qu'ils n'aient été mirés.

4. Achèvement de l'inspection

L'inspecteur complète le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427 - réservé à l'usage interne) et détermine si le lot d'œufs est accepté ou rejeté. Voir la section 4.6.5.3 pour des directives sur la façon de compléter ce formulaire

Résultats d'inspection acceptables

Lorsque le lot d'œufs est accepté, le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits doit être remis, ou posté, au superviseur d'inspection des œufs ou à l'agent régional (ou à son représentant), selon la structure régionale, pour qu'il puisse être versé aux dossiers.

Résultats d'inspection non acceptables

Provinces avec un programme d'inspection de pré-classement

  • Les œufs sont retenus. L'exploitant du poste d'œufs est informé que le lot d'œufs a été rejeté et n'est pas éligible au classement dans la catégorie Canada A.
  • L'exploitant du poste d'œufs doit aviser le producteur que ses œufs ont été rejetés.
  • Le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits est immédiatement transmis par télécopieur au superviseur d'inspection /agent régional, au bureau régional de l'ACIA.
  • Il peut être requis que le rapport d'inspection soit immédiatement transmis par télécopieur à l'office provincial de commercialisation des œufs et au spécialiste provincial de la volaille.
  • Habituellement, les lots d'œufs sous rétention sont achetés par l'office provincial de commercialisation des œufs et acheminés vers un poste agréé d'œufs transformés. Ils sont identifiés Pour transformation ultérieure ou PTU. Les lots d'œufs ne sont libérés de la rétention que lorsqu'ils ont été cassés au poste d'œufs transformés.
  • Lorsqu'une inspection démontre que les œufs d'un troupeau détenteur de quota ne respectent pas les normes de pré-classement : les futurs lots d'œufs de ce troupeau seront acheminés vers une poste agréé d'œufs transformés, tel que prévu dans l'entente avec l'office provincial de commercialisation des œufs.
  • Suivant l'enquête chez le producteur visant à identifier la source du problème, l'office provincial de commercialisation des œufs va normalement demander à l'ACIA d'inspecter les œufs de ce producteur pour déterminer s'ils respectent maintenant les normes de pré-classement. Cette inspection sur demande de pré-classement est soumise à un recouvrement des coûts. Si les œufs du producteur sont acceptés à la suite de cette inspection, ils ne seront plus acheminés vers le poste d'œufs transformés et deviennent éligibles au classement dans la catégorie Canada A. Si le lot d'œufs est rejeté à l'inspection sur demande, les œufs de ce producteur continueront d'être acheminés au poste d'œufs transformés, et ce jusqu'à ce qu'une autre inspection sur demande à recouvrement de coût soit effectuée et que le lot inspecté soit accepté.
  • L'ACIA ne retient et ne contrôle que les lots qui ont été soumis à une inspection et ont été rejetés.

Provinces sans programme d'inspection de pré-classement

  • Si le lot est rejeté, les œufs sont retenus. L'exploitant du poste d'œufs est informé que le lot d'œufs est rejeté et qu'il n'est pas éligible au classement dans la catégorie Canada A. L'exploitant du poste d'œufs doit aviser le producteur que son lot d'œufs a été rejeté.
  • Les lots rejetés peuvent être retenus à des fins de contrôle seulement. Ils peuvent être classés dans la catégorie Canada B, Canada C ou Canada Œufs tout-venant. Remarque : Les normes de la catégorie Canada Œufs tout-venant sont très semblables aux normes de pré-classement. En conséquence, un lot qui est rejeté au pré-classement ne respectera probablement pas les normes de la catégorie Œufs tout-venant.
  • Si un lot d'œufs non classés est rejeté à l'inspection de pré-classement, qu'il n'est pas éligible au classement dans la catégorie Canada Œufs tout-venant et que l'exploitant du poste d'œufs souhaite expédier les œufs à un poste agréé d'œufs transformés identifiés en tant que Œufs non classés et Pour transformation ultérieure ou PTU : l'exploitant doit demander la permission au directeur exécutif du Centre opérationnel, conformément au paragraphe 9(14) du Règlement sur les œufs.
  • Les futurs lots d'œufs de ce troupeau ne sont pas soumis au contrôle de l'office provincial de commercialisation des œufs.
  • L'ACIA ne retient et ne surveille que les lots qui ont été soumis à une inspection et ont été rejetés.

Producteurs non détenteurs d'un quota

  • Les producteurs non détenteurs d'un quota ne sont pas inclus dans les programmes de pré-classement provinciaux. Lorsqu'un lot d'œufs, provenant d'un de ces producteurs, est rejeté à l'inspection de pré-classement : les œufs ne sont éligibles au classement que dans la catégorie Canada B, Canada C ou Canada Œufs tout-venant, s'ils respectent ces normes.
  • Les futurs lots d'œufs, provenant d'un troupeau rejeté, peuvent être contrôlés lorsqu'ils ont été inspectés et ont été rejetés.

4.6.5.3 Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits (CFIA/ACIA 5427 - réservé à l'usage interne)

Le formulaire Pré-classement/Canada Œufs tout-venant -Rapport d'inspection des produits est le formulaire à utiliser pour inscrire les résultats de l'inspection de pré-classement ou d'œufs Canada Œufs tout-venant. Il doit être utilisé avec le Plan d'échantillonnage Pré-classement/Œufs tout-venant (tableau IV -4.6.4). On inscrit le pourcentage d'œufs qui ne respectent pas les exigences sur ce formulaire afin de le comparer aux normes réglementaires indiquées sur ce même formulaire. Voici des directives qui devraient vous aider à remplir ce formulaire.

  1. Nom et adresse du lieu d'inspection : Inscrire le nom et l'adresse du poste, de l'expéditeur, de l'importateur ou de l'établissement où a lieu l'inspection. Le rapport doit être remis à la partie qui a les œufs en sa possession.
  2. Nom et adresse du poste d'œufs ou nom du producteur : Inspection d'œufs tout-venant : inscrire le nom et l'adresse du poste d'œufs responsable du classement des œufs dans la catégorie Canada Œufs tout-venant.

    Inspection de pré-classement : Inscrire le nom du producteur d'où proviennent les œufs non classés.

  3. Date : Inscrire la date à laquelle est effectuée l'inspection : inscrire la date au long (14 mars 2006) ou sous la forme suivante : aaaa/mm/jj.
  4. No de l'inspecteur : Inscrire le numéro figurant sur la carte d'identité de l'inspecteur.
  5. No d'agrément : Inspection d'œufs tout-venant : indiquer le numéro d'agrément fédéral du poste d'œufs responsable du classement des œufs dans la catégorie Canada Œufs tout-venant qui sont inspectés. Ce numéro doit correspondre à l'information fournie à la case 2.

    Inspection de pré-classement : Si les œufs ne sont pas classés et qu'ils sont inspectés à un poste d'œufs, on peut indiquer le numéro d'agrément du lieu d'inspection. Ce numéro doit correspondre à l'information fournie à la case 1.

  6. Province d'origine : Indiquer la province d'où proviennent les œufs. Indiquer la région si vous souhaitez donner plus de détails.
  7. No de quota : Au Canada, les œufs sont produits sous un système de gestion de l'offre. Indiquer le numéro de quota fourni par le poste d'œufs, le producteur ou l'office provincial de commercialisation des œufs. Les très petits producteurs peuvent ne pas détenir de numéro de quota.
  8. No de pondoir : Lorsqu'un producteur a plus d'un pondoir, il faut indiquer le numéro du pondoir d'où proviennent les œufs inspectés, et ce aux fins de traçabilité.
  9. Semaines de ponte ou âge du troupeau : Indiquer l'âge selon les semaines de ponte (nombre de semaines depuis que les poules ont commencé à pondre) ou selon l'âge du troupeau. Les semaines de ponte sont souvent utilisées pour cibler les lots d'œufs pour l'inspection de pré-classement. Encercler Semaines de ponte ou Âge du troupeau, selon le cas.
  10. No VPI : Indiquer le numéro de série imprimé sur le formulaire de vérification des produits industriels. Ce formulaire peut être rempli par le poste d'œufs pour suivre le mouvement des œufs Canada Œufs tout-venant désignés comme étant des surplus au marché des œufs de table.
  11. Description du lot : Consigner suffisamment de détails pour permettre l'identification précise du lot d'œufs. La date à laquelle les œufs ont été ramassés à la ferme devrait être consignée dans la description du lot puisque cette information devrait être unique à chaque lot.
  12. Unités dans le lot : Indiquer le nombre total d'unités (N) dans le lot sélectionné. Une unité comprend tout contenant de 60 à 180 œufs (de 5 à 15 douzaines).
  13. Taille de l'échantillon : Indiquer le nombre d'unités (n) à prélever, comme il est indiqué dans le Plan d'échantillonnage Pré-classement/Œufs tout-venant pour la taille du lot désigné.
  14. Nombre d'œufs examinés : Indiquer le nombre d'œufs à mirer durant l'inspection.
Pré-classement - Détails de l'inspection
  1. Nombre d'œufs : Pour chacun des attributs de qualité applicables énumérés dans la colonne de gauche du tableau, indiquer le nombre total d'œufs sur la ligne correspondante de la colonne 15.
  2. % : Convertir en pourcentage le nombre d'œufs inscrit vis-à-vis chaque attribut de qualité. Pour calculer ce pourcentage, il suffit de diviser le nombre inscrit vis-à-vis chaque catégorie par le nombre d'œufs examinés et de multiplier par 100. Inscrire les résultats dans la colonne 16.

    Pour l'évaluation, arrondir le pourcentage au nombre entier le plus près et le comparer aux normes de pré-classement connexes indiquées dans la colonne voisine. Ainsi, 10,4 % de coquilles fêlées sera arrondi à 10 et le lot sera accepté pour ce qui est des coquilles fêlées. (Remarque : les pourcentages pour les défauts Coquille sale >1/3 de la surface et Coulants sont arrondis à la décimale la plus près.)

  3. Total (Nombre d'œufs) : Déterminer le total en additionnant les valeurs inscrites dans la colonne 15.
  4. Total (%) : Convertir le total en pourcentage et l'inscrire. Pour déterminer ce pourcentage, il suffit de diviser le total inscrit dans la colonne 15 par le nombre d'œufs examinés et de multipler par 100. Ce pourcentage est arrondi au nombre entier le plus près et comparé aux normes de pré-classement connexes indiquées dans la colonne voisine.
Canada Œufs tout-venant
  1. Nombre d'œufs : Pour chacun des attributs de qualité applicables énumérés dans la colonne de gauche du tableau, indiquer le nombre total d'œufs sur la ligne correspondante de la colonne 19.
  2. % : Convertir en pourcentage le nombre d'œufs inscrit vis-à-vis chaque attribut de qualité. Pour calculer ce pourcentage, il suffit de diviser le nombre d'œufs inscrit vis-à-vis chaque attribut par le nombre d'œufs examinés et de multiplier par 100. Inscrire les résultats dans la colonne 20.

    Pour l'évaluation, arrondir le pourcentage au nombre entier le plus près et le comparer à la norme au point d'origine ou à la tolérance à l'arrivée, selon le cas.

  3. Norme au point d'origine : Si l'inspection est menée au poste d'œufs (ou au point d'exportation), utiliser la norme au point d'origine pour évaluer l'échantillon. Cocher la case dans la colonne 21.
  4. Tolérance à l'arrivée : Si l'inspection est menée ailleurs qu'à l'endroit d'où proviennent les œufs (p. ex. Au poste d'œufs transformés), utiliser la tolérance à destination pour évaluer l'échantillon. Cocher la case dans la colonne 22.
  5. Total (Nombre d'œufs) : Déterminer le total en additionnant les valeurs inscrites dans la colonne 19.
  6. Total (%) : Convertir le total en pourcentage et l'inscrire. Pour déterminer ce pourcentage, il suffit de diviser le total inscrit dans la colonne 19 par le nombre total d'œufs examinés et de multipler par 100.

    Ce pourcentage est arrondi au nombre entier le plus près et comparé à la norme au point d'origine ou à la tolérance à l'arrivée, selon le cas.

Consignation des unités Haugh (pour les inspections de pré-classement seulement)
  1. Poids de l'œuf : Indiquer les poids individuels (en grammes) de chacun des 20 œufs dans la rangée 25.
  2. Unités Haugh : Indiquer les unités Haugh pour chacun des 20 œufs dans la rangée 26. Pour déterminer les unités Haugh, utiliser un micromètre Ames (voir l'annexe V pour des directives sur la façon d'utiliser un micromètre d'unité Haugh). Les unités Haugh sont inscrites à la décimale près.
  3. Valeur moyenne : La moyenne des unités Haugh s'obtient en additionnant toutes les unités Haugh et en divisant le total obtenu par 20 (le nombre total d'œufs examinés). La moyenne des unités Haugh est arrondie au nombre entier le plus près et comparée à la norme minimale des unités Haugh de 67.
Résultats
  1. Résultats : Pour déterminer si un lot est rejeté ou accepté, comparer les résultats à la norme applicable, et ce, pour chacun des attributs de qualité ainsi que pour le total. Si un attribut de qualité dépasse la norme, le lot est rejeté. Si la moyenne des unités Haugh est inférieure à 67 pour l'inspection de pré-classement, le lot est rejeté. Cocher la case appropriée (lot accepté ou lot rejeté).
  2. Remarques : Utiliser la section des remarques pour donner plus de détails sur les raisons pour lesquelles un lot est rejeté ou pour inscrire d'autres renseignements pertinents, tels que le principal type de fêlures (impact, tension, trous d'aiguille), la température et l'humidité relative de la salle d'entreposage; la température des œufs et le principal type de problèmes liés à un nombre excessif de coquilles de qualité inférieure (rugosités, difformités, rides).

4.6.6 Inspection des œufs non comestibles

4.6.6.1 Surveillance des œufs non comestibles

Les œufs non comestibles sont des œufs qui sont impropres à la consommation humaine (œufs rejetés, falsifiés ou contaminés) et qui ne sont pas éligibles au classement ou à la transformation (comme indiqué à l'article 4 et au paragraphe 6.1 du Règlement sur les œufs ainsi qu'au paragraphe 4(1) du Règlement sur les œufs transformés).

Les œufs non comestibles doivent être entreposés dans des contenants portant la mention * Inedible Egg -Not For Human Consumption et Œufs non comestibles -Impropres à la consommation humaine. Les œufs non comestibles peuvent être dénaturés ou non. Il faut que l'inspecteur soit informé de la destination de tous les produits non comestibles et de leur utilisation.

Voici les activités d'inspection qui doivent être exécutées:

  • L'inspecteur examine les dossiers de chaque établissement à la fréquence indiquée dans les plans de travail annuels. On devrait pouvoir établir une correspondance entre les dossiers au point d'origine et ceux à destination. Lorsque cela est possible, on devrait suivre les produits de leur point d'origine jusqu'à leur destination et observer leur utilisation.
  • Inscrire les résultats de l'inspection dans le Rapport d'inspection des œufs en coquille/d'œufs transformés (CFIA/ACIA 5109 - réservé à l'usage interne). Conserver ces rapports aux dossiers.
  • Mener des vérifications additionnelles si l'inspecteur soupçonne que les produits ne sont pas distribués et utilisés de la manière indiquée par l'exploitant de l'établissement au point d'origine ou à destination.
  • Si l'on constate que des œufs non comestibles n'ont pas été distribués tel que permis, des mesures d'application de la loi devraient être prises immédiatement.

4.6.6.2 Utilisation d'œufs non comestibles en tant qu'ingrédients d'aliments pour animaux

  1. Lorsque des œufs non comestibles pourraient contenir des substances de nature préoccupante si utilisés comme ingrédient dans des aliments pour animaux, l'inspecteur des œufs de l'ACIA devrait discuter du problème avec le personnel d'inspection des aliments pour animaux de l'ACIA afin de leur permettre d'évaluer la situation.
  2. Lorsque des œufs non comestibles sont utilisés dans l'alimentation de porcs et de volailles, l'inspecteur des œufs doit en informer ses homologues locaux responsables de la santé des animaux. Selon les circonstances, on peut exiger un permis, délivré par un inspecteur de santé animale, pour nourrir des porcs et des volailles avec des œufs non comestibles.

4.6.6.3 Lois et règlements provinciaux

La législation provinciale peut comporter des exigences sur l'identification, la dénaturation, l'achat et la vente d'œufs non comestibles. Cela peut affecter les inspecteurs des œufs de l'ACIA qui œuvrent dans des provinces qui ont signé des protocoles d'entente avec l'ACIA. En général, la province fournit une description des responsabilités de l'ACIA. Les inspecteurs travaillant dans les provinces qui ont signé des protocoles d'entente doivent connaître les exigences provinciales.

4.7 Inspection et certification des œufs sur demande

Une certification est exigée pour l'exportation et l'importation. Une certification peut être demandée pour le mouvement interprovincial ou pour confirmer la catégorie des œufs. Pour les exportations et les importations, voir le Chapitre 8 - Œufs en coquille - Importation et le Chapitre 9 - Œufs en coquille -Exportation. La partie IV du Règlement sur les œufs prescrit les exigences à respecter en matière d'inspection et de certification.

4.7.1 Procédure de certification

  • L'article 23 du Règlement sur les œufs stipule que pour demander une inspection, une personne (le demandeur) doit remplir une Demande d'inspection (CFIA/ACIA 5435). La Demande d'inspection remplie doit être transmise par le demandeur à l'ACIA 48 heures à l'avance. Un préavis est requis pour faciliter la planification des inspections.
  • L'inspection est soumise à un recouvrement des coûts (voir le Chapitre 12 - Œufs en coquille - Recouvrement des coûts).
  • Si le lot est rejeté, les produits sont placés sous rétention (voir le Chapitre 11 - Œufs en coquille - Application de la loi et conformité).
  • Si le lot est accepté, il faut remplir le Certificat d'inspection/classement (Œufs et Volaille) (CFIA/ACIA 1022 - réservé à l'usage interne), qui est valide pour les 5 jours qui suivent la date de l'inspection. L'estampille de l'ACIA (voir la figure 1) doit être apposée sur le certificat, à l'encre rouge, à la droite de la signature de l'inspecteur. Chaque exemplaire du certificat doit être estampillé à l'encre rouge avec l'estampille de l'ACIA.

    Image du timbre Agence canadienne d'inspection des aliments du Canada

    Figure I -Estampille de l'ACIA

  • L'estampillage des contenants d'œufs en coquille est effectué sur demande et le temps requis à l'estampillage n'est pas à recouvrement de coût. Si l'estampillage est demandé, le demandeur a la responsabilité de disposer les contenants de façon à ce que l'inspecteur puisse voir l'espace d'affichage principal de chacun des contenants à estampiller : La disposition en H (voir l'annexe VI) doit être utilisée. L'estampille de l'ACIA doit être apposée dans le coin supérieur droit de l'espace d'affichage principal de chaque contenant et ce, d'une manière nette et lisible.
  • Un exemplaire du certificat rempli doit être conservé par l'inspecteur. L'original doit être remis au demandeur.

4.8 Œufs de cassage

La réglementation prévoit le mouvement interprovincial des œufs en coquille destinés à la transformation. Les œufs de cassage peuvent être non classés ou classés et incluent les œufs de catégories Canada Œufs tout-venant et Canada C. Les œufs de cassage incluent également ceux de catégorie Canada A qui portent une marque de teinture et dont le contenant extérieur est marqué du dessin de la feuille d'érable et de la mention teints.

Tous les œufs destinés au cassage doivent respecter les normes de la catégorie déclarée. Si ces œufs sont inspectés et ne respectent pas les normes de la catégorie, ils doivent être retenus.

Au poste d'œufs, les œufs sur lesquels on trouve des moisissures visibles doivent être triés immédiatement. La palette entière peut devoir être éliminée au complet si on retrouve plus qu'une quantité mineure de moisissure.

4.8.1 Œufs Teints

Les œufs teints sont des œufs qui excèdent les besoins du marché des œufs de table et qui sont achetés par Les producteurs d'œufs du Canada (POC). Ces œufs sont teints à un poste d'œufs agréés et acheminés vers un poste d'œufs transformés agréé par le fédéral. Puisque les œufs portant une marque de teinture sont lavés et qu'ils sont destinés à la transformation, ils peuvent être entreposés dans l'une ou l'autre de ces salles de conservation.

Si les œufs sont teints, la teinture doit figurer sur la Liste de référence pour les matériaux de construction, les matériaux d'emballage et les produits chimiques non alimentaires acceptés (ACIA), ou, si elle ne figure pas dans la liste, l'exploitant doit démontrer qu'elle est sûre pour l'utilisation sur les œufs. La marque de teinture ne doit pas dépasser 20 mm de diamètre et devrait être apposée sur la grosse extrémité de l'œuf, comme il est indiqué dans la réglementation. La teinture devrait être diluée selon les instructions du fabricant de sorte qu'elle ne pénètre pas la coquille et qu'elle ne contamine pas l'œuf. Si la marque de teinture dépasse 20 mm de diamètre ou si la teinture n'est pas diluée correctement, avertir immédiatement la direction du poste d'œufs. Les œufs dans laquelle la teinture a pénétré la coquille sont considérés comme non comestibles.

4.9 Emballage et étiquetage

Pour obtenir de l'information sur les exigences en matière d'étiquetage, voir le Chapitre 7 -Œufs en coquille - Emballage, étiquetage et marquage.

4.10 Transport

4.10.1 Préparation des produits

  • Les œufs devraient être refroidis avant d'être emballés avec une pellicule plastique moulante afin de réduire le risque de développement de moisissures.
  • Les palettes ne devraient être enveloppées avec une pellicule plastique moulante qu'immédiatement avant l'expédition ou d'une manière qui permet l'aération du produit (p. ex. filet en plastique).
  • Les œufs ne devraient pas être entreposés sur le quai de chargement avant leur expédition.

4.10.2 Véhicules de transport

  • Les camions/remorques utilisés pour le transport des œufs doivent être capable de maintenir les œufs à l'état réfrigéré. Dans le cas des œufs classés, la température ambiante devrait être de 10°C, si leur transport dure 2 heures ou plus.
  • Les camions doivent être étanches à l'environnement extérieur et fournir une protection adéquate contre la contamination.
  • Les véhicules utilisés pour le transport des œufs ne doivent pas avoir été utilisés pour le transport de tout produit ou de toute substance qui peut avoir des effets néfastes sur les œufs (p. ex. produits chimiques, aliments pour animaux de compagnie, animaux).

Annexe I

Tableau des normes de classification et de pré-classement
Pré-classement (par lot)Canada ACanada BCanada CCanada Œufs tout-
Poids s/o

Jumbo - 70g min

AEG - 63g min

AG - 56g min

AM - 49g min

AP - 42g min

ATP - moins de 42g

minimum 49 g aucune exigence s/o
Albumen Unités Haugh moyenne de 67 et plus Raisonnablement ferme aucune exigence aucune exigence s/o
Jaune s/o

controur indistinct du jaune

rond et raisonnablement bien centré

contour distinct du jaune

légèrement oblong

flotte librement

très léger développement du germe

contour du jaune prononcé

nettement oblong

n'adhère pas à la membrane de la coquille

s/o
Chambre à air Pas plus de 5 % des œufs supérieurs à 5 mm maximum 5 mm maximum 9 mm aucune exigence s/o
Caillot sanguin ou tache de chair s/o non permis non permis maximum 3 mm dediamètre s/o
Saletés

pas plus de 5% avec saletés (excluant le jaune) entre 160 mm 2 et 1/3 de la coquille

pas plus de 2.5 % avec saleté (excluant le jaune) couvrant plus du 1/3 de la coquille

non permise non permise non permise maximun 5 % avec des saletés dont la surface totale est de plus de 160 mm2
Taches pas plus de 5 % avec des taches couvrant plus de la2 de coquille

maximum 3 taches

surface totale maximale de 25 mm2

surface totale maximale de 320 mm2

maximum total area 1/3 of shell

surface totale maximale égale à 1/3 de la coquille

aucune exigence
Forme Rugosités Rides maximum 10%

forme normale ou presque normale

peut avoir des surfaces rugueuses et des rides peu prononcées

légèrement anormale

rugosités et rides prononcées

aucune exigence s/o
Fêlures maximum 10% non permise non permise peuvent être fêlés, mais ne coulent pas maximum 10 %
Coulant maximum 2.5% non permis non permis non permis maximum 3 % incluant les œufs rejetés
Total Total maximum 15% s/o s/o s/o Total maximum 15%

Annexe II

Tableau des nombres altéatoires
20 17 42 28 23 17 59 66 38 61 02 10 86 10 51 55 92 52 44 25
74 49 04 49 03 04 10 33 53 70 11 54 48 63 94 60 94 49 57 38
94 70 49 31 38 67 23 42 29 65 40 88 78 71 37 18 48 64 06 51
22 15 78 15 69 84 35 52 32 54 15 12 54 02 01 37 38 37 12 93
93 29 12 18 27 30 30 55 91 87 50 57 58 51 49 36 12 53 96 40
45 4 77 97 36 14 99 45 52 95 69 85 3 83 51 87 85 56 22 37
44 91 99 49 89 39 94 60 48 49 06 77 64 72 59 26 8 51 25 57
16 23 91 02 19 96 47 59 89 65 27 84 30 92 63 37 26 24 23 66
04 50 65 04 65 65 82 42 70 51 55 04 61 47 88 83 99 34 82 37
32 70 17 72 03 61 66 26 24 71 22 77 88 33 17 78 08 92 73 49
3 64 59 7 42 95 81 39 6 41 20 81 34 51 90 39 8 21 42 92
62 49 0 90 67 86 93 48 31 83 19 7 67 68 49 3 27 47 52 3
61 00 95 86 98 36 14 03 48 88 51 07 33 40 06 86 33 76 68 57
89 03 90 49 28 74 21 04 09 96 60 45 22 03 52 80 01 79 33 81
01 72 33 85 52 40 60 07 06 71 89 27 14 29 55 24 85 79 31 96
27 56 49 79 34 34 32 22 60 53 91 17 33 26 44 70 93 14 99 70
49 5 74 48 10 55 35 25 24 28 20 22 35 66 66 34 26 35 91 23
49 74 37 25 97 26 33 94 42 23 1 28 59 58 92 69 3 66 73 82
20 26 22 43 88 08 18 85 08 12 47 65 65 63 56 07 97 85 56 79
48 87 77 96 43 39 76 93 08 79 22 18 54 55 93 75 97 26 90 77
8 72 87 46 75 73 0 11 27 7 5 20 30 85 22 21 4 67 19 13
95 97 98 62 17 27 31 42 64 71 46 22 32 75 19 32 20 99 94 85
37 99 57 31 70 40 46 55 46 12 24 32 36 74 69 20 72 10 95 93
5 79 58 37 85 33 75 18 88 71 23 44 54 28 00 48 96 23 66 45
55 85 63 42 00 79 91 22 29 01 41 39 51 40 36 65 26 11 78 32
67 28 96 25 68 36 24 72 3 85 49 24 5 69 64 86 8 19 91 21
85 86 94 78 32 59 51 82 86 43 73 84 45 60 89 57 6 87 8 15
40 10 60 09 05 88 78 44 63 13 58 25 37 11 17 47 75 62 52 21
94 55 89 48 90 80 77 80 26 89 87 44 23 74 66 20 20 19 26 52
11 63 77 77 23 20 33 62 62 19 29 03 94 15 56 37 14 09 47 16
64 00 26 04 54 55 38 57 94 62 68 40 26 04 24 25 03 61 01 20
50 94 13 23 78 41 60 58 10 60 88 46 30 21 45 98 70 96 36 89
66 98 37 96 44 13 45 05 34 59 75 85 48 97 27 19 17 85 48 51
66 91 42 83 60 77 90 91 60 90 79 62 57 66 72 28 08 70 96 03
33 58 12 18 02 07 19 40 21 29 39 45 90 42 58 84 85 43 95 67
52 49 40 16 72 40 73 5 50 90 2 4 98 24 5 30 27 25 20 88
74 98 93 99 78 30 79 47 96 92 45 58 40 37 89 76 84 41 74 68
50 26 54 30 01 88 69 57 54 45 69 88 23 21 5 69 93 44 5 32
49 46 61 89 33 79 96 84 28 34 19 35 28 73 39 59 56 34 97 7
16 65 13 44 78 39 73 88 62 03 36 00 25 96 86 76 67 90 21 68
64 17 47 67 87 59 81 40 72 61 14 0 28 28 55 86 23 38 16 15
18 43 97 37 68 97 56 56 57 95 1 88 11 89 48 7 42 60 11 92
65 58 60 87 51 09 96 61 15 53 66 81 66 88 44 75 37 1 28 88
79 90 31 00 91 14 85 65 31 75 43 15 45 93 64 78 34 53 88 02
7 23 00 15 59 05 16 09 94 42 20 40 63 76 65 67 34 11 94 10
90 8 14 24 1 51 95 46 30 32 33 19 0 14 19 28 40 51 92 69
53 82 62 2 21 82 34 13 41 3 12 85 65 30 0 97 56 30 15 48
98 17 26 15 04 50 76 25 20 33 54 84 39 31 23 33 59 64 96 27
8 91 12 44 82 40 30 62 45 50 64 54 65 17 89 25 59 44 99 95
37 21 46 77 84 87 67 39 85 54 97 37 33 41 11 74 90 50 29 62

Annexe III

Description ci-dessous.
Description du image

Schéma de principe des règles de commutationRéduit: Une inspectés beaucoup pas accepté de nombre d'acceptation dépassée. Se connecte à;Normale: 2 sur 5 lots consécutifs inspectés au niveau normal de ne pas accepter: Connecte;Resserré: 10 lots inspectés consécutives à des résultats au niveau resserrée en un examen de l'état de la station. Se connecte à l'arrière pour;Normal: 3 lots consécutifs inspectés au niveau resserré acceptés. Connecte retour à;Réduit:> 3000 boîtes / semaine: 10 lots consécutifs reconnus. 50-3000 boîtes / semaine: 5 lots consécutifs acceptés. <50 boîtes / semaine: 3 lots consécutifs acceptés

Règles gouvernant le changement de régime

Après l'évaluation de chaque lot et l'inscription du résultat au tableau de suivi du changement de régime, on applique les règles gouvernant le changement de régime pour déterminer le régime d'inspection final qui correspondra au régime initial du prochain lot appartenant à la même catégorie de suivi. Ces règles sont fondées sur l'acceptabilité du lot inspecté, le régime d'inspection de la catégorie de suivi du produit, le volume de classement hebdomadaire du poste d'œufs et l'historique de conformité. Un schéma des règles de décision figure à l'annexe IV.

Pour passer de réduit à normal

  • Un lot inspecté n'est pas accepté, ou ;
  • La limite acceptable (Ac) est dépassée (le nombre d'unités défectueuses dans l'échantillon se situe entre la limite d'acceptable (Ac) et le seuil de rejet (Re) indiquées au tableau du plan d'échantillonnage pour le nombre total d'unités du lot).

Pour passer de normal à élevé

  • Deux lots parmi cinq lots inspectés (2 de 5) consécutivement au régime normal ne sont pas acceptés.

Pour passer de élevé à normal

  • Trois (3) lots consécutifs inspectés au régime élevé sont acceptés.

Pour passer de normal à réduit

  • postes classant >3000 boîtes/semaine: 10 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés
  • poste classant entre 50 et 3000 boîtes/semaine : 5 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés
  • postes classant < 50 boîtes/semaine : 3 lots consécutifs inspectés au régime normal sont acceptés

Remarque : Si le régime d'inspection élevé est maintenu pour dix lots consécutifs, le statut du poste d'œufs doit être examiné relativement à l'utilisation des normes de classement canadiennes.

Annexe IV - Tableau de suivi du changement de régime

Ac = Lot accepté; Re = Lot rejeté; *Ac = Limite acceptable est dépassée mais le seuil de rejet n'est pas atteint

Tableau de suivi du changement de régime AEG et JUMBO
DateNb. UnitésNiveau insp. débutLot Ac/ReNiveau insp. fin
24 Juin 60 N0 Ac N1
24 Juin 48 N1 Ac N2
5 Juillet 60 N2 Re1 N0
6 Juillet 35 N0 Ac N1
8 Juillet 120 N1 Ac N2
8 Juillet 60 N2 Ac N3
12 Juillet 48 N3 Ac N5
12 Juillet 60 N4 Ac R
13 Juillet 240 R Ac R
15 Juillet 120 R *Ac N0
15 Juillet 60 N0 Ac N1
16 Juillet 36 N1 Re1 N0
19 Juillet 48 N0 Re2 T0
20 Juillet 60 T0 Ac T1
20 Juillet 60 T1 Ac T2
22 Juillet 48 T2 Ac N0
23 Juillet 60 N0 Ac N1
23 Juillet 120 N1 Ac N2
27 Juillet 120 N2 Ac N3
28 Juillet 60 N3 Ac N4
Tableau de suivi du changement de régime - AG
DateNb. UnitésNiveau insp. débutLot Ac/ReNiveau insp. fin
24 Juillet 120 R Ac R
24 Juillet 96 R Re1 N0
5 Juillet 48 N0 Re1 N0
5 Juillet 112 N0 Ac N1
6 Juillet 48 N1 Ac N2
8 Juillet 96 N2 Re2 T0
8 Juillet 96 T0 Ac T1
12 Juillet 100 T1 Ac T2
15 Juillet 160 T2 Ac N0
15 Juillet 96 N0 Ac N1
19 Juillet 120 N1 Ac N2
23 Juillet 48 N2 Ac N3
27 Juillet 96 N3 Ac N4
27 Juillet 96 N4 Ac R
28 Juillet 120 R Ac R
28 Juillet 48 R Ac R
28 Juillet 48 R Ac R
3 Août 96 R Ac R
3 Août 120 R *Ac N0
3 Août 96 N0 Ac N1
Tableau de suivi du changement de régime - AUTRES
DateNb. UnitésNiveau insp. débutLot Ac/ReNiveau insp. fin
23 Juillet 60 C N0 Re1 N0
23 Juillet 25 AM N0 Ac N1
24 Juillet 60 AS N1 Ac N2
5 Juillet 48 B N2 Ac N3
6 Juillet 30 PW N3 Ac N4
8 Juillet 60 C N4 Re1 N0
12 Juillet 60 AS N0 Ac N1
13 Juillet 48 C N1 Ac N2
15 Juillet 25 C N2 Re2 T0
15 Juillet 60 AM T0 Ac T1
23 Juillet 48 AS T1 Ac T2
27 Juillet 60 C T2 Ac N0
27 Juillet 60 B N0 Ac N1
28 Juillet 60 AS N1 Ac N2
28 Juillet 60 AM N2 Ac N3
29 Juillet 40 AM N3 Ac N4
30 Juillet 36 B N4 Ac R
30 Juillet 60 PW R Ac R
3 Août 36 C R Re2 N0
3 Août 24 B N0 Ac N1

Poste d'œufs agréé : Ferme Jean Ltée.

Volume hebdomadaire moyen de classement : Entre 50 et 3,000 boîtes par semaine

Annexe V Instructions pour la mesure des unités haugh

Micromètre d'unités haugh - modèle s-8400

B.C AMES CO., 78 Stone Place, Melrose, MA 02176 Téléphone :(781) 893-0095 /(800) 438-4249, Fax : (781) 647-3356, www.bcames.com

Le micromètre Ames d'unités Haugh est un instrument de précision utilisé pour vérifier l'épaisseur de l'albumen des œufs. Il est doté d'un cadran spécial en deux parties qui permet de lire directement l'indice d'unités Haugh.

  1. Le cadran compte deux parties. La partie intérieure est fixe. On peut régler la partie extérieure du cadran en tournant le rebord moleté.
  2. 2. La partie intérieure fixe du cadran compte trois (3) échelles distinctes imprimées en noir et où on peut obtenir le nombre d'onces par douzaine (OZ/DOZ) au haut du cadran, en onces par œuf (OZ/EGG) dans le coin inférieur droit et en grammes par œuf (GRAMS/EGG) dans le coin inférieur gauche du cadran. De petits triangles noirs sur le rebord intérieur du cadran extérieur, imprimés sur l'échelle rouge, constituent les indices de ces échelles.
  3. Le cadran extérieur compte deux échelles. L'une, imprimée en rouge, indique les dixièmes de millimètre. L'autre, en noir, indique les unités Haugh.
  4. L'aiguille indicatrice suit le mouvement du palpeur du micromètre quand on l'élève ou l'abaisse en tournant le bouton à molette, au haut de l'indicateur.

Note : Avant de mesurer l'albumen, toujours retirer le palpeur du micromètre (en tournant le bouton dans le sens contraire des aiguilles d'une montre), ensuite, l'abaisser lentement sur l'albumen à mesurer, en tournant le bouton dans le sens des aiguilles d'une montre.

Important : Cet instrument a été réglé à l'usine pour que l'aiguille indicatrice s'aligne avec la marque qui représente 24 OZ/DOZ lorsque l'extrémité du palpeur entre en contact avec la surface qui supporte l'instrument. Si, à une date ultérieure, et dans les mêmes conditions, l'aiguille indicatrice s'alignait sur une autre graduation, il faudrait desserrer légèrement la vis de réglage sur le col du trépied et replacer l'aiguille à la verticale pour rétablir son alignement précédent. Resserrer ensuite fermement la vis de réglage.

Procédure générale pour établir les unités Haugh

  1. Peser les œufs à vérifier. Pour accélérer les choses, séparer les œufs en groupes de poids similaires. En regroupant les œufs selon leur poids commun, il est alors nécessaire de changer le réglage de poids sur le cadran seulement lorsque l'on change de groupe de poids. L'opérateur peut établir, au choix, le poids en Aonces par douzaine (OZ/DOZ), onces par œuf (OZ/EGG) ou Agrammes par œuf. (GRAMS/EGG). Les trois échelles de la partie intérieure du cadran peuvent être utilisées de façon interchangeable en utilisant l'index et l'échelle voulue.
  2. Régler l'index pour le poids du premier groupe d'œufs à vérifier à l'aide du rebord moleté du cadran.
  3. Briser le premier œuf sur une surface plane et au niveau.
  4. Relever le palpeur du micromètre en tournant le bouton à molette dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.
  5. Placer le micromètre au-dessus de l'œuf, en prenant soin de le placer de tel sorte que les pieds ne percent aucune partie de l'enveloppe de l'albumen ferme.
  6. En glissant le micromètre, positionner le palpeur au-dessus de l'albumen ferme, à environ mi- chemin entre le jaune et le rebord de l'enveloppe. Abaisser le palpeur lentement en tournant le bouton à molette dans le sens des aiguilles d'une montre. Surveiller attentivement l'extrémité du palpeur et l'albumen. La bonne lecture est obtenue au moment où l'albumen semble se relever vers l'extrémité du palpeur, qui est spécialement conçue à cet effet. Lorsque cela se produit, arrêter immédiatement de tourner le bouton.
  7. Lire la valeur en unités Haugh, directement de la position de l'aiguille indicatrice, sur l'échelle imprimée en noir du cadran extérieur; chaque division de l'échelle noire équivaut à une (1) unité Haugh.
  8. Essuyer le palpeur avec un chiffon ou un papier propre après chaque utilisation. Relever le palpeur et l'instrument est à nouveau prêt.

On peut également utiliser le micromètre comme sphéromètre ordinaire en plaçant l'indice « set » à 24 OZ/DOZ et en lisant la hauteur de l'albumen ferme (ou de tout autre objet placé sur une surface plane) sur l'échelle rouge. Chaque division de l'échelle rouge équivaut à 0,1 mm.

Directives pour mesurer les unités Haugh

  1. Les résultats comparables sont obtenus seulement si une procédure uniforme est utilisée.
  2. L'utilisation d'un couteau pour briser la coquille est préférable, puisque les arêtes moins tranchantes, comme celles du bord d'une table, peuvent émietter la coquille et possiblement rompre l'albumen. Faire attention en utilisant le couteau de ne pas rompre l'albumen ferme.
  3. Au moment de casser la coquille, tenir l'œuf aussi près que possible du verre et vider délicatement le contenu de l'œuf sur celui-ci.
  4. Lorsque l'enveloppe de l'albumen ferme est attachée solidement à la membrane coquillière (habituellement au petit bout) : la rupture de l'albumen ferme peut habituellement être prévenue en soulevant lentement la demi-coquille.
  5. Un morceau de coquille peut être laissé en contact avec l'œuf s'il ne nuit pas à la lecture.
  6. L'épaisseur de l'albumen doit être mesurée immédiatement après le cassage, ainsi, ne casser qu'un œuf à la fois. Un délai de quelques minutes peut faire une différence significative sur l'indice d'unités Haugh.
  7. Vérifier le micromètre avant de l'utiliser. Le déposer sur le verre et tourner le bouton à molette jusqu'à ce que le palpeur touche la surface du verre. La lecture de l'aiguille indicatrice du micromètre devrait être de zéro. Répéter cette vérification de temps en temps afin de s'assurer que le micromètre est correctement ajusté.
  8. La lecture du micromètre doit être prise sur la surface plane du point le plus haut de l'albumen ferme.
  9. Les œufs dont l'albumen est très haut n'auront pas de surface plane. Dans ce cas, pour la mesure de l'unité Haugh, choisir un point à mi chemin entre le jaune et le bord de la partie la plus épaisse de l'albumen ferme
  10. Les mesures devraient être faites de façon à éviter les bulles d'air ou chalaze.
  11. Faire descendre lentement le palpeur jusqu'au moment où il entre en contact avec la surface de l'albumen. Lorsque la lecture de l'indice de l'unité Haugh . Relever la tige et la nettoyer avant de la réutiliser.
  12. L'épaisseur de l'albumen ne devrait pas être mesurée lorsque l'albumen ferme ou la membrane du jaune ont été rompus.

Annexe VI - Disposition en h pour estampiller les boites d'œufs

Palette standard - 60 boîtes (Vue de dessus)

Tableau - Disposition en h pour estampiller les  boites d'oeufs Description ci-dessous.
Une image d'un sketch standard. A 60-box dérapage a une configuration de 3 boites x 4 boîtes x 5 cases.

Description : Une palette qui contient 60 boîtes a une configuration de 3 boîtes par 4 boîtes par 5 boites.

Disposition en H - Retirer les boîtes grises et les placer sur la rangée du dessus pour l'estampillage.

Disposition en H - Retirer les boîtes grises et les placer sur la rangée du dessus pour l'estampillage

Tableau - Disposition en h pour estampiller les         boites d'oeufs Description ci-dessous.
Une image d'un sketch standard. A 60-box dérapage a une configuration de 3 boites x 4 boîtes x 5 cases.

Description : Une palette qui contient 60 boîtes a une configuration de 3 boîtes par 4 boîtes par 5 boites. On retire les deux colonnes du milieu des deux côtés de 3 boîtes pour accéder les boîtes au milieu, et on estampille.

Disposition en H - Retirer les boîtes grises et les placer sur la rangée du dessus pour l'estampillage.

Date de modification :