Manuel des oeufs transformés - Chapitre 6 – Échantillonnage

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Table des matières

6.1 Objectif de l'activité

On prélève des échantillons d'ovoproduits et des échantillons environnementaux dans les installations de conditionnement de ces produits pour s'assurer que les exigences de la réglementation en matière de sécurité et de qualité sont respectées.

6.2 Références

Loi sur les produits agricoles au Canada
Règlement sur les œufs transformés
Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation et son Règlement
Loi sur les aliments et drogues et son Règlement

Plans annuels d'échantillonnage et lignes directrices

6.3 Formulaires requisNote de bas de page 1

Formulaires Web du Service informatisé pour l'enregistrement et le suivi des analyses de laboratoire (SIESAL)

  • Formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire (CFIA/ACIA 5174)
  • Formulaire d'échantillonnage de l'environnement de produit alimentaire (CFIA/ACIA 5174)
  • Plan d'action programme de la volaille et des œufs (CFIA/ACIA 2280)

6.4 Équipement requis

Trousses de prélèvement d'échantillons environnementaux
Blocs réfrigérants
Marqueur pour les tasses d'échantillonnage
Tasses en plastique stérilisées - échantillons
Sacs à languettes en plastique - stérilisés
Cuillères ou sondes d'échantillonnage - stérilisées
Paire de ciseaux
Boîtes d'expédition
Ruban adhésif inviolable - Sceau officiel (CFIA/ACIA 4561)

6.4.1 Équipement requis pour l'échantillonnage de produits surgelés

  • Perceuse électrique à usage intensif
  • Mèches : au moins deux par opérateur (une à utiliser; une immergée dans une solution désinfectante). Mèche à simple spirale de 1,5 cm de diamètre; tige : 1 cm; longueur : 40 cm; plaquée au nickel. Ces mèches sont habituellement utilisées avec une chignole, auquel cas il faut fraiser la tige carrée de manière à l'arrondir pour qu'elle entre dans le mandrin d'une perceuse électrique.
  • Une rallonge électrique de longueur appropriée
  • Une source de chlore actif pour préparer une solution de chlore de 300 ppm.
  • Éthanol (70 %)
  • Des contenants pour de l'eau de lavage et du chlore; un atomiseur d'éthanol
  • Des tampons jetables
  • Des tasses stérilisées en plastique, avec couvercle
  • Des boîtes d'expédition en polystyrène
  • Des blocs réfrigérants

6.4.2 Équipement requis pour l'échantillonnage de produits secs

  • Stock de cuillères et/ou de sondes stérilisées
  • Sacs à languettes de 456 g (14 cm x 18 cm).

6.4.3 Registre des échantillons prélevés

À cause de la grande variété et du volume de produits échantillonnés de nos jours, et du renouvellement du personnel, il est utile d'enregistrer les échantillons dans un registre pour faciliter le suivi du programme d'échantillonnage à l'usine.

L'information devrait être enregistrée comme suit :

  • No d'échantillon
  • Plan d'échantillonnage
  • Type de produit
  • Numéro de lot
  • Poids du lot
  • Date d'échantillonnage du produit
  • Date d'expédition des échantillons
  • Résultats
  • Satisfaisant/insatisfaisant
  • Remarques (si le produit était destiné à l'exportation, noter le suivi des inspections et tout autre renseignement pertinent).

Les échantillons de suivi doivent toujours être numérotés de manière à permettre de les rapprocher des échantillons initiaux notés dans le registre d'échantillons.

6.5 Échantillonnage des ovoproduits

On prélève des échantillons d'ovoproduits pour faire des contrôles microbiologiques (Salmonella, Listeria monocytogenes, indice de coliformes et numération sur plaque); pour évaluer la composition du produit (teneur en eau des produits secs, pourcentage de solides dans les produits surgelés et liquides, teneur en éléments nutritifs).

Nota: Veuillez consulter l'annexe I et II pour l'identité des plans d'échantillonnage et la taille de l'échantillon pour chaque plan.

On n'échantillonne par les œufs non pasteurisés car il n'existe pas de normes préétablies pour ce type de produit; par contre, le produit en question doit présenter des qualités organoleptiques acceptables pour être considérés pour la pasteurisation et la consommation humaine. Les échantillons sont prélevés sur des produits traités à la chaleur (pasteurisés) afin de déterminer s'ils respectent les normes énoncées à l'article 5 du Règlement sur les œufs transformés.

Les plans d'échantillonnage des œufs transformés sont publiés au début de chaque exercice financier; ces plans précisent la fréquence des contrôles et décrivent les procédures d'échantillonnage ainsi que le nombre d'échantillons à prélever pour chaque plan. Étant donné que ces plans d'échantillonnage varient d'année en année, il est recommandé de les consulter régulièrement afin de s'assurer d'appliquer la bonne méthode et de respecter la fréquence prescrite. Une liste des plans d'échantillonnage pour les œufs transformés est fournie à l'Annexe I. La fréquence d'échantillonnage se retrouve dans le plan de travail opérationnel sur Merlin (Merlin est réservé à l'usage interne à l'ACIA).

6.5.1 Règles d'hygiène

Afin d'empêcher la contamination des échantillons et des produits dont proviennent les échantillons, l'inspecteur doit suivre certaines règles d'hygiène. Il est important de respecter ces règles lors de la manutention des produits et d'adopter des techniques d'asepsie lors du prélèvement d'échantillons.

Hygiène corporelle :

  • Les inspecteurs doivent porter un sarrau par-dessus leurs vêtements ainsi qu'un filet à cheveux.
  • Leurs bottes et leurs casques doivent être propres.

Techniques de nettoyage des mains avant l'échantillonnage

Avant de procéder au prélèvement d'échantillons, il faut se laver les mains avec un détergent pour les mains liquide ou solide non parfumé. Si l'inspecteur échantillonne des ovoproduits secs ou liquides au point de conditionnement, il doit d'abord se rincer les mains avec un agent désinfectant et se les sécher avec du papier absorbant.

Lorsqu'on prélève des échantillons d'ovoproduits secs dans des conteneurs, une fois que tous les contenants qui doivent recevoir les échantillons sont ouverts, et avant d'ouvrir les sacs internes, il faut se rincer les mains avec un agent désinfectant et se les sécher.

6.5.2 Lignes directrices pour un échantillonnage aseptique

Des techniques d'asepsie doivent être suivies pour empêcher la contamination des échantillons. Les lignes directrices suivantes sont fournies à cette fin.

  • Se laver les mains à fond et se les désinfecter, et porter des gants stérilisés au besoin.
  • Utiliser uniquement des instruments d'échantillonnage et des récipients contenus dans des sachets scellés.
  • ne pas toucher l'intérieur des tasses/couvercles et des sacs destinés à recevoir les échantillons.
  • Ne pas toucher la partie des cuillères et des sondes qui entre en contact avec la matière échantillonnée.
  • Utiliser des méthodes sanitaires si les emballages doivent être ouverts lors du prélèvement d'échantillons. Il faut notamment choisir un local adapté (propre et ventilé à l'air filtré) et prendre des précautions lors de la manutention de l'emballage.
  • Dans le cas des cartons à pignon, il faut ouvrir l'emballage sans toucher le bec verseur.
  • Les emballages de type berlingot peuvent être ouverts avec des ciseaux stérilisés.
  • Boîtes : soulever le carton, se laver et se désinfecter les mains, et sortir le sac interne en ne touchant que la paroi externe.
  • Aussitôt après avoir prélevé l'échantillon, il faut sceller le contenant avec du ruban adhésif inviolable, l'étiqueter et le ranger dans un endroit approprié.

6.5.3 Plan d'échantillonnage E200 - technique d'échantillonnage des produits

Fréquence :
Tout au long de l'année, selon le plan d'échantillonnage

Enregistrement :
Formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire, dans le SIESAL
Registre des échantillons

Distribution:
Original au laboratoire
Copie classée au bureau d'inspection ACIA de l'usine
Copie envoyée au superviseur, œufs, ou à un remplaçant désigné (facultatif)

6.5.3.1 Échantillonnage de produits liquides

  • On prélève le liquide dans une tasse stérilisée à mesure qu'il coule de la cuve de vidange dans les seaux. Les prélèvements sont effectués à intervalle régulier tout au long du processus de manière à ce que l'échantillon soit le plus représentatif possible du lot. Cette technique d'échantillonnage s'applique tant aux produits liquides qu'à ceux destinés à être surgelés.
  • Si l'usine utilise un système de conditionnement dans des cartons à pignon ou de type berlingot, les contenants doivent être prélevés pendant que la chaîne de fabrication tourne, ouverts de manière aseptique, (sans toucher le bec ou en utilisant des ciseaux stérilisés), et le liquide doit être versé dans une tasse d'échantillonnage appropriée.
  • Les mains ne doivent jamais toucher la paroi interne de la tasse ou du couvercle, et ce dernier doit être posé aussitôt que la tasse est remplie.
  • Si les emballages sont de petite taille (250 ml ou moins), ils peuvent servir d'échantillon et être envoyés entiers au laboratoire.
  • Il est important d'identifier clairement chaque échantillon avec le numéro d'échantillonnage approprié.
  • Quand l'échantillonnage est terminé, il faut enregistrer les échantillons dans le registre et remplir le formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire dans le SIESAL.
  • Si les échantillons ne sont pas expédiés immédiatement, il faut les placer au congélateur.

Il est très important que le stock de récipients d'échantillonnage neufs reste stérilisé.

6.5.3.2 Échantillonnage de produits surgelés

Il est parfois nécessaire d'échantillonner des lots de produit déjà surgelés. Dans ce cas, il faut suivre les procédures suivantes.

  • Les contenants d'ovoproduits surgelés sont choisis au hasard dans le lot. Le tableau de nombres aléatoires (Annexe II) doit être utilisé à cette fin.
  • Le personnel de l'usine doit aider l'inspecteur à choisir les échantillons dans le congélateur, de manière à ce que l'ensemble du lot soit accessible.
  • Le prélèvement d'échantillons dans les ovoproduits devrait se faire dans un local ou un environnement propre, sans courants d'air et exempt de poussières.
  • L'inspecteur doit porter un sarrau propre et se laver les mains avant de procéder.
  • Il peut devoir se laver les mains de nouveau si des couvercles doivent être desserrés avant la prise d'échantillons.
  • À l'aide d'une cuillère stérilisée, on enlève tous les cristaux de givre et les morceaux de glace présents à la surface de l'ovoproduit. La présence de givre ou des cristaux de glace dans l'échantillon peut fausser les résultats d'analyse.
  • Laver la mèche de perceuse à l'eau tiède savonneuse entre chaque lot.
  • Désinfecter la mèche en la trempant dans une solution de chlore actif (300 ppm) pendant un minimum de trois minutes. La mèche doit être stérilisée entre chaque contenant.
  • Éponger l'excédent de solution chlorée de la mèche avec le papier absorbant humecté avec de l'éthanol à 70 % et poser la mèche sur le mandrin sans toucher les parties de la mèche qui entreront en contact avec l'ovoproduit surgelé.
  • Retirer le couvercle du contenant en prenant soin de limiter le plus possible le risque de contamination par des sources externes.
  • Avec la mèche stérilisée, percer à la diagonale du haut vers le bas du seau, en faisant trois forages diagonaux dans la masse de produit surgelé.
  • Il ne faut pas percer à l'endroit où la surface du produit est renflée.
  • À l'aide d'une cuillère stérilisée, on ramasse les copeaux de forage pour les placer dans le nombre requis de récipients en plastique.
  • Pour que l'échantillon soit de taille suffisante, on tasse les copeaux dans le récipient.
  • Le récipient de l'échantillon doit rester ouvert juste assez longtemps pour y insérer les copeaux; s'assurer que les doigts ne touchent pas la paroi intérieure du récipient et replacer le couvercle aussitôt que l'échantillonnage est terminé.
  • Numéroter les récipients d'échantillonnage et les placer dans la boîte d'expédition (ajouter des blocs réfrigérants au besoin).
  • Si les échantillons ne sont pas expédiés immédiatement, il faut les placer au congélateur.
  • Quand l'échantillonnage est terminé, il faut enregistrer les échantillons dans le registre et remplir le formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire dans le SIESAL

6.5.3.3 Procédures d'échantillonnage des ovoproduits jaunes

Les ovoproduits dit jaunes comprennent les œufs entiers, le jaune d'œuf et les mélanges. Le jaune d'œuf et les œufs entiers séchés sont normalement échantillonnés pendant le fonctionnement de la chaîne de conditionnement. Les lots produits entièrement ou partiellement en l'absence d'un inspecteur peuvent aussi être échantillonnés au besoin. Choisir au hasard le nombre requis d'échantillons en se servant de la table des nombres aléatoires (Annexe VII, chapitre 4).

Échantillonnage pendant le conditionnement des ovoproduits :

  • Obtenir le nombre requis de cuillères stérilisées.
  • Inscrire un numéro sur le sac d'échantillon.
  • Se laver les mains avec un agent désinfectant et les sécher.
  • Soutirer l'échantillon pendant que la poudre se déverse du tamis dans la boîte.
  • Fermer le sac d'échantillonnage et le placer dans un sac en plastique stérilisé.
  • Répéter l'échantillonnage à intervalle régulier jusqu'à ce le nombre d'échantillons requis soit prélevé.
  • Quand l'échantillonnage est terminé, noter les échantillons dans le registre et remplir le formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire dans le SIESAL.

Échantillonnage après le conditionnement des ovoproduits :

  • Obtenir le nombre requis de cuillères stérilisées.
  • Inscrire un numéro sur le sac d'échantillonnage.
  • Isoler le nombre de contenants requis.
  • Faire déplacer les contenants dans un endroit propice à leur ouverture.
  • Ouvrir tous les contenants mais laisser les sacs fermés.
  • Se laver les mains avec un agent désinfectant et les sécher.
  • Ouvrir les sacs en prenant soin de ne pas toucher leur surface intérieure.
  • Sortir la cuillère stérilisée de son sachet et l'enfoncer suffisamment profondément dans la poudre pour qu'elle reste debout.
  • Ouvrir le sac d'échantillonnage en déchirant la bande perforée. Éviter de toucher la partie supérieure du sac, près de l'ouverture.
  • On peut écarter l'ouverture du sac en tirant sur les petites languettes situées de chaque côté.
  • Pendant qu'on verse le produit dans le sac, tenir le sac sur le côté et à l'écart de la boîte ouverte, de manière à ce que la poudre répandue accidentellement ne puisse retomber dans la boîte. En outre, le sac devrait être ouvert assez largement pour que ni la cuillère, ni le produit ne touchent les bords de l'ouverture.
  • Lorsque la quantité requise a été prélevée, chasser l'air du sac d'échantillon en pressant doucement sur les côtés dans la partie supérieure du sac.
  • Fermer le sac en le tenant par les deux languettes et en le tournant jusqu'à ce que tout l'air en soit expulsé.
  • Fermer le sac de la boîte échantillonnée et procéder à l'échantillonnage de la boîte suivante.
  • Lorsque l'échantillonnage est terminé, placer les échantillons dans un sac de plastique aseptique en attendant leur expédition.
  • Fermer les boîtes, noter les numéros d'échantillon dans le registre et remplir le formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire dans le SIESAL.

6.5.3.4 Procédures d'échantillonnage de l'albumen séché

L'albumen n'est considéré comme un produit fini qu'une fois qu'il a quitté la salle de traitement thermique après avoir séjourné un certain nombre d'heures et avoir été soumis à une température donnée, conformément au tableau I, partie II du Règlement sur les œufs transformés.

  • Choisir au hasard le nombre requis d'échantillons à l'aide du tableau de nombres aléatoires (Annexe VII, chapitre 4), parmi le lot d'albumen sec sortant de la salle de traitement thermique ou gardé en entreposage.
  • Les procédures d'échantillonnage seront les mêmes que pour les ovoproduits jaunes prélevés après le conditionnement, sauf qu'on utilise des sondes au lieu de cuillères pour obtenir un échantillon représentatif.
  • Une fois l'échantillonnage terminé, on place les échantillons dans un sac de plastique aseptique en attendant leur expédition.

Remarque : Bien que les procédures d'échantillonnage du plan E200 ci-haut (6.5.3.1 à 6.5.3.4) prennent en compte les techniques d'échantillonnage aseptique, elles peuvent aussi être utiles pour l'échantillonnage des plans E100/E103 (humidité) et E101 (pourcentage des solides).

6.6 Plan d'échantillonnage E204 - échantillonnage environnemental

Fréquence :
4 fois/année/poste
2 fois/année/poste pour les postes qui ne font que des œufs cuits durs

Enregistrement :
Formulaire d'échantillonnage de l'environnement, dans le SIESAL
Registre des échantillons prélevés

Distribution:
Original au laboratoire
Copie classée au bureau d'inspection ACIA du poste
Copie envoyée au superviseur, œufs, ou à un remplaçant désigné (facultatif)

L'échantillonnage environnemental permet d'évaluer l'efficacité du programme de maintien de l'hygiène. Il est habituellement effectué une fois que les activités de nettoyage et de désinfection sont terminées, et avant que les activités de production commencent. Cependant, la Politique sur la présence de Listeria monocytogenes (Lm) dans les aliments prêts-à-manger (PAM) de Santé Canada recommande que l'échantillonnage soit effectuée trois heures après le début de la production dans l'environnement post-létalité (après l'étape de destruction des micro-organismes) du procédé. Donc, certains écouvillons doivent être prélevés durant la production sur le côté des produits finis. Dans les postes d'œufs transformés, l'échantillonnage environnemental est effectué selon le plan annuel d'échantillonnage. Les analyses servent à dépister la présence de Salmonella, ou Listeria monocytogenes et Salmonella, selon le temps d'échantillonnage.

Les trousses actuellement fournies pour l'échantillonnage environnemental contiennent:

  • des éponges stérilisées humides pré-emballées
  • des gants stérilisés
  • des sacs d'échantillon stérilisés, et
  • des blocs réfrigérants; tous rangés dans une boîte d'expédition isolée.

L'inspecteur doit avoir les outils suivant avant de commencer l'échantillonnage:

  • un sarrau propre
  • des chaussures propres
  • un marqueur permanent pour identifier les échantillons
  • Formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire (CFIA/ACIA 5174) du SIESAL

6.6.1 Sélection des sites d'échantillonnage

Pour chaque échantillon, deux composites seront deux analysés par le laboratoire. Les inspecteurs doivent choisir les sites d'échantillonnage pour chaque paquet d'écouvillons parmi les sites d'échantillonnage énumérés dans les quatre listes ci-dessous, pour qu'une variété de sites soit échantillonnée au cours de l'année.

Les sites d'échantillonnage sont séparés en catégories similaires (produits finis / produits bruts; surface de contact / surface sans contact). L'inspecteur doit s'assurer qu'au moins un des composites soit prélevé du côté des produits finis durant la production. Les écouvillons pour le deuxième composite doivent être prélevés après le nettoyage mais avant le début de la production (pré-op). Les composites prélevés durant la production seront analysés pour la présence de Listeria monocytogenes (Lm) et Salmonella, tandis que les composites prélevés durant la pré-op seront analysés pour Salmonella.

Liste des sites d'échantillonnage suggéré :

Surfaces de contact -Produits finis

  • Goulotte de réservoir
  • Bec de soutirage de produit fini
  • Intérieur des seaux à produit
  • Intérieur des réservoirs portatifs
  • Réservoir de garde
  • Silos
  • Intérieur des conduits
  • Plaque de refroidissement du pasteurisateur - côté produit (si ouverte)
  • Conduits flexibles de remplissage des citernes

Surfaces de contact –Produits bruts

  • Suceuse pneumatique à œufs
  • Transporteur à rouleaux - salle de transfert
  • Bols et couteaux de casseur d'œufs
  • Intérieur de la baratte de mélange
  • Conduits flexibles - salle de conditionnement ou de cassage
  • Intérieur de la cuve de balance
  • Filtres
  • Plateaux de produit du casseur d'œufs
  • Intérieur des conduits
  • Tasse d'inspection

Surfaces sans contact -Produits finis

  • Évier de la salle de conditionnement
  • Extérieur du pasteurisateur
  • Balance de la salle de farine de jaune
  • Convoyeur de cartons
  • Poignées de porte - salle de conditionnement
  • Manche de maillet
  • Rouleaux à seaux
  • Bouches d'air
  • Gants ou bottes des ouvriers de conditionnement
  • Salles de repas (si les travailleurs du côté produits finis ont leur propre salle)
  • Vestiaires (si les travailleurs du côté produits finis ont leur propre salle)

Surfaces sans contact –Produits bruts

  • Extérieur de l'homogénéisateur
  • Casier de pièces de rechange
  • Barreaux d'échelle
  • Bouches d'aération
  • Évier de la salle de cassage
  • Manche de boyau
  • Manche de racloir de plancher
  • Éviers de nettoyage à la sortie
  • Salles de repas
  • Vestiaires

Remarque: Les sites ci-dessous sont énumérés à titre d'exemple uniquement. Vous pouvez prélever des échantillons sur d'autres points, selon le plan des installations du poste et autres facteurs (p. ex. l'historique de conformité)

Important : Ne Pas mélanger les écouvillons de surface de contact alimentaire (SCA) et les écouvillons de surfaces qui n'entrent pas en contact avec le produit (non-SCA) sous le même composite.

6.6.2 Procédures d'échantillonnage

Tous les efforts doivent être faits pour minimiser la possibilité de contamination des échantillons.

Les inspecteurs doivent porter une combinaison ou un sarrau propre et doivent se laver et se désinfecter les mains avant de commencer les activités d'échantillonnage. Les joncs, bagues et montres doivent être enlevés.

Sous ce programme, 10 écouvillons sont prélevés au poste d'œufs transformés. En règle générale, cinq écouvillon par composite sont prélevés. Cependant, il se peut que les sites d'échantillonnage dans certains postes soient limités. Par exemple, les surfaces de contact alimentaire dans la zone des produits finis durant la production pourraient être limitées à l'intérieur du bac de transfert, au bec de remplissage et l'intérieur du seau.

Dans le cas présent, il est recommandé que trois écouvillons soient prélevés. Les écouvillons supplémentaires peuvent être utilisés pour échantillonner les sites sous l'autre catégorie.

Rappel: Au moins un composite doit être prélevé dans la zone des produits finis durant la production. (SCA ou non-CSA)

Remarque: Si une surface de contact alimentaire est échantillonnée durant la production, un échantillon E200 devrait aussi être prélevé pour le produit étant transformé.

Méthode d'échantillonnage de l'environnement

Les opérations d'œufs cuits durs sont aussi sujet à l'échantillonnage.

Préparation avant le prélèvement d'échantillons

  • Choisir les sites à échantillonner en se basant sur le tableau de section 6.5.1
  • Déterminer l'ordre des échantillonnages et noter les sites
  • Attribuer un numéro aux 10 échantillons. Marquer les numéros d'échantillon, le composite et le site d'échantillonnage au marqueur permanent sur les sacs;
  • Pour régularité et facilité d'identification des analyses de chaque composite, marquer chaque écouvillon prélevé durant la pré-op du numéro 01 et chaque écouvillon prélevé durant la production du numéro 02.

Technique d'échantillonnage

  • Après avoir enfilé les gants, sortir avec précaution l'éponge en cellulose du sachet en pellicule d'aluminium par la poignée et frotter la surface à échantillonner comme illustré ci-dessous.
    • Placer l'éponge dans un sac à languettes étiqueté.
    • Fermer hermétiquement le sac et s'assurer qu'il ne risque pas de fuir et que son contenu ne puisse être contaminé en cours d'expédition

Frottement de la surface à échantillonner

Soumission de l'échantillon au laboratoire

Le formulaire d'échantillonnage de l'environnement de produit alimentaire (CFIA/ACIA 5174) doit être rempli dans le Système SIESAL :

  • Remplir les détails obligatoires sur la page de soumission qui sont signalés par un Note de bas de page 2. La section Charger par plan indiquera les analyses à la fois pour les espèces de Salmonella et Listeria monocytogenes. C'est une bonne idée d'utiliser le champ de commentaire de la page de soumission pour fournir des indications pour le laboratoire. En caractères gras, indiquez le numéro du composite et pour quoi nous souhaitons qu'il soit analysé. A titre d'exemple, les prélèvements pour le composite -01 sont pris pré-opérationnel et le composite -02 sont pris lors de la production de sorte qu'un inspecteur peut écrire C2011EPM0001-01 à être analysé pour les espèces de Salmonella seulement et C2011EPM0001-02 à être analysé et pour Listeria monocytogenes et les espèces de Salmonella Comme il s'agit d'instructions pour le laboratoire, l'inspecteur doit choisir non pour l'option Afficher les commentaires sur le rapport d'analyse.
  • sélectionnez enregistrer et ajouter des échantillons
  • entrez 2 dans la boîte d'échantillons et cliquez sur ajouter
  • cliquez sur l'icône modifier pour le premier échantillon. Entrez le numéro de l'échantillon suivi par -01 pour le premier composite.
  • sélectionnez tige dans le menu déroulant
  • ajoutez le nombre approprié de sites échantillonnés, incluant une brève description de chaque
  • utilisez le champ de commentaires d'échantillon pour détailler la nature du composite (cru ou fini et de contact ou non contact). Encore une fois, dans le champ de commentaires d'échantillon indiquez clairement si le composite doit être testé pour des espèces de Salmonella seulement (pré-op) ou d'espèces de Salmonella et Listeria monocytogenes (durant la production).
  • répétez les étapes pour le second composite en utilisant la désignation -02 après le numéro de l'échantillon.
  • Les échantillons doivent être réfrigérés dès que possible après le prélèvement et pendant le transport au laboratoire.
  • Expédiez tous les échantillons au laboratoire dans la glacière avec des blocs réfrigérants sur le dessus. Les échantillons ne doivent pas être congelés (protégez les échantillons d'un contact direct avec les blocs réfrigérants). Le rapport du laboratoire rempli doit également être envoyé dans la glacière.

6.6.3 Procédures de suivi

Si la Salmonella et/ou Listeria monocytogenes est décelée dans un poste d'ovoproduits, il faut prendre des mesures pour éliminer ou contrôler le danger.

  • Le poste doit être immédiatement avisé qu'un des échantillons groupés ou les deux ont testé positif à la Salmonella et/ou Listeria monocytogenes.
  • L'usine doit mener une enquête afin de déterminer la cause du problème; il doit notamment passer en revue le programme de maintien de l'hygiène, les mouvements du personnel, le système de ventilation.
  • Si on découvre que le site qui a testé positif est une surface de contact dans la zone des produits finis ou une surface sans contact dans la salle de conditionnement des produits finis, une évaluation devra être effectuée par l'inspecteur et par le personnel de l'usine afin de déterminer si le produit emballé au moment de l'échantillonnage a été contaminé. Cela peut être effectué en examinant les résultats d'analyse ou les évaluations de produit effectuées sous la conduite de la compagnie. Santé Canada recommande que les produits de catégorie 1 produits sur la ligne positive soient retenus jusqu'à ce qu'on obtienne des résultats satisfaisants.
  • L'échantillonnage de suivi vise le prélèvement de 5-10 échantillons, selon qu'un groupe ou les deux groupes ont testé positif. Chaque site du groupe qui a testé positif doit faire l'objet d'un nouveau prélèvement. Les écouvillons ne doivent pas être regroupés.
  • Si on découvre que le site qui a testé positif se trouve dans la salle de conditionnement des produits finis, on doit faire cinq prélèvements à l'écouvillon sur les surfaces de contact et cinq autres sur les surfaces sans contact. Les produits emballés le jour de l'échantillonnage doivent être échantillonnés et envoyés au laboratoire pour un dépistage de Salmonella et ou Listeria monocytogenes (E200D).
  • Si on découvre que le site qui a testé positif se trouve dans la salle de produits crus, chaque surface est échantillonnée à nouveau, ceci après l'implémentation des mesures correctrices. D'autres surfaces peuvent être échantillonnées (visant les surfaces de contact) pour utiliser tous les écouvillons. Les écouvillons ne doivent pas être regroupés.
  • Ces échantillons de suivi seront analysés un par un afin de déterminer si la mesure correctrice a été efficace.
  • L'échantillonnage de suivi doit être effectué le plus tôt possible après la mise en œuvre des mesures correctrices.
  • Lors de l'échantillonnage de suivi, il ne faut pas utiliser un numéro qui figurait dans la liste de numéros utilisés pour identifier les échantillons originaux. Un numéro de suivi spécial doit être obtenu auprès de l'agent de programme régional ou du spécialiste régional des œufs.

Si l'échantillon de suivi se révèle positif :

  • Le poste doit être immédiatement prévenu qu'un ou plusieurs des échantillons ont testé positif à la Salmonella et ou Listeria monocytogenes.
  • L'usine est censée effectuer son propre échantillonnage environnemental, conformément à son programme d'assurance de la qualité.
  • Un deuxième échantillonnage de suivi doit être réalisé. L'échantillonnage de suivi doit être effectué le plus tôt possible après la mise en œuvre des mesures correctrices.
  • Si l'échantillon de suivi qui teste positif provient de la salle de conditionnement des produits finis :
    • Une enquête plus approfondie est menée.
    • On évalue le site qui a testé positif pour savoir si le produit devrait être retenu ou si un élément d'équipement devrait être retiré de la chaîne de conditionnement.
    • L'inspecteur et le personnel de l'usine doivent faire une évaluation afin de déterminer si le produit emballé depuis la première instance de test positif a été contaminé.
    • On doit faire cinq prélèvements à l'écouvillon sur les surfaces de contact et cinq autres sur les surfaces sans contact. Les produits emballés le jour de l'échantillonnage doivent être échantillonnés et envoyés au laboratoire pour un dépistage de Salmonella et/ou Listeria monocytogenes (E200D).

Nota: Quand il s'agit d'un échantillon positif à la Listeria monocytogenes, il est recommandé de faire les suivis selon la politique de Santé Canada sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger.

6.7 Plan d'échantillonnage E202 - échantillonnage de l'eau de lavage

Le programme d'échantillonnage d'eau de lavage sert à déterminer si un poste de transformation d'œufs applique une méthode acceptable pour contrôler la qualité de l'eau de lavage des œufs. Une méthode acceptable consiste à utiliser une laveuse propre, de sorte que l'eau de lavage permette d'enlever toutes les souillures qui adhèrent aux œufs sans provoquer de contamination dans le processus. Ce résultat peut être obtenu en maintenant le compte de microbes dans l'eau de lavage à moins de 100 000 numérations sur plaque (SPC) par ml). Généralement, il faut pour cela maintenir la laveuse en bon état de propreté, garder la température de l'eau à 43 °C (109 °F) ou plus, et maintenir le pH à 10,5 ou plus.

Fréquence :
Une par machine/usine/trimestre

Distribution:
Original au laboratoire
Copie classée au bureau d'inspection ACIA du poste
Copie envoyée au superviseur, œufs, ou à un remplaçant désigné (facultatif)

Méthode d'échantillonnage

  • Prendre les trois échantillons à intervalles bien espacés pendant un quart de travail. Les mesures de température de l'eau et de pH devraient être notées sur le formulaire d'envoi au laboratoire.
  • À l'aide d'une tasse d'échantillonnage stérilisée de 8 oz, on prélève l'eau de lavage des œufs en plongeant la tasse directement dans le réservoir, le remplissant jusqu'à la marque de 6 oz. La partie supérieure de la tasse d'échantillonnage non couverte ne doit pas entrer en contact avec la laveuse pendant cette manœuvre. Si la tasse touche accidentellement la laveuse, l'échantillon doit être jeté.
  • Nota: Noter la température et le pH de l'eau de lavage sur le formulaire d'échantillonnage.
  • Les échantillons doivent être refroidis le plus rapidement possible à une température entre 2 °C et 4 °C (35 - 40 °F) et maintenus à cette température jusqu'à leur arrivée au laboratoire. Le laboratoire jettera les échantillons dont la température dépasse 10 °C à leur arrivée.
  • Placer tous les échantillons dans la glacière et les recouvrir de blocs réfrigérants pour leur envoi au laboratoire. Les échantillons ne doivent pas être congelés. Le rapport à l'intention du laboratoire doit être envoyé avec la glacière.
  • Nota : Afin d'éviter de devoir prélever des échantillons une deuxième fois, il faut ajouter des blocs réfrigérants supplémentaires (les blocs réfrigérants en plastique massif sont plus efficaces que ceux en mousse) par temps chaud, afin de faire en sorte que les échantillons sont encore à bonne température à leur arrivée au laboratoire.

Suivi

  • Communiquer les résultats à la direction du poste.
  • Demander à l'usine de prendre des mesures correctrices.
  • Obtenir les numéros d'échantillons (E202D) pour l'échantillonnage de suivi.
  • Prélever de nouveaux échantillons le plus tôt possible après la mise en œuvre des mesures correctrices.
Retirer des points pour l'eau de lavage dans le rapport de désinfection et de gestion d'un poste d'œufs transformés (CFIA/ACIA 1082) si les résultats d'analyse dépassent 1 000 000.

6.8 Plan d'échantillonnage E104 - analyse de la composition (profil des acides gras, cholestérol, DHA, lutéine, vitamine E)

Fréquence :
Selon les dates du plan d'échantillonnage annuel

Enregistrement :
Formulaire d'échantillonnage de produit alimentaire CFIA/ACIA 5174

Distribution:
Original au laboratoire
Copie classée au Bureau d'inspection ACIA de l'usine
Copie envoyée au superviseur, œufs, ou à un remplaçant désigné (facultatif)

Instructions d'échantillonnage pour les œufs transformés - Surveillance - E104

Produits d'œufs transformés qui ont des allégations sur l'oméga-3, le DHA, la lutéine, la vitamine E ou le cholestérol doivent être échantillonnés en vertu du présent plan d'échantillonnage. (Le DHA est l'acide docosahexanoïque, un acide gras polyinsaturé oméga-3 gras essentiel.)

  1. Afin d'assurer un échantillonnage aléatoire, la procédure ci-dessous doit être suivie :
    • Dans le lot d'œufs transformés à échantillonner, sélectionnez trois (3) cartons de produit (cartons de 250 ou 500 ml). Il est recommandé que les cartons soient envoyés intacts au laboratoire.
    • Lorsque le produit est emballé dans des contenants plus grands, prenez 250 ml) de chacun des trois contenants, et combinez le produit dans un récipient approprié (les tasses plastique ou les bocaux Mason à bouchon fileté sont tous les deux acceptables). Scellez l'échantillon avec du ruban adhésif inviolable. Congelez immédiatement les échantillons et expédiez à l'état congelé.
  2. Assurez-vous que le formulaire de soumission d'échantillon SIESAL a été correctement rempli. Pour les échantillons de surveillance, le numéro de plan d'échantillonnage est le E104. Incluez la date d'expiration, le nom de marque et toutes les allégations quantitatives faites à l'extérieur du tableau de la valeur nutritive(par exemple 0,085 g de DHA par portion)

    Important : Envoyez une copie de l'étiquette au laboratoire avec l'échantillon.

  3. Expédiez les échantillons avec des blocs réfrigérants en utilisant un service de livraison du jour au lendemain à :

    Agence canadienne d'inspection des aliments
    Laboratoire de Longueuil - Chimie (aliments)
    1001 rue Saint-Laurent Ouest
    Longueuil QCJ4K 1C7

  4. Au laboratoire, l'échantillon sera analysé pour la teneur en matières grasses totales (triglycérides), en acides gras CIS-mono insaturé, en acides gras CIS-polyinsaturés, en acides gras saturés, en acides gras oméga-3, en acides gras oméga-6, en vitamines E et en acides gras trans, basé sur l'AOAC 996.06, pour cholestérol basé sur l'« Association of Analytical Communities » (AOAC) 994.10. Le niveau de DHA est testé en utilisant la méthode Laboratoire Chimie Alimentaire du Québec LCAQ-094 basé sur le Journal of Food Composition and Analysis (Journal de la composition et de l'analyse des aliments). La lutéine sera aussi analysé (le cas échéant).

Instructions d'échantillonnage pour les œufs transformés - Dirigés (suivi) - E104D

Lorsque les résultats de laboratoire sont jugés insatisfaisants pour tout test dans le profil des acides gras autre que le cholestérol, les acides gras oméga-3, le DHA, la lutéine, et la Vitamine E, un échantillon de suivi ne devrait pas être pris. L'inspecteur informe le responsable du poste des résultats insatisfaisants et leur demande de prendre des mesures correctives. Les analyses de composition de la station devrait être revues. La station est responsable d'étiqueter leurs produits avec précision.

Lorsque les résultats de laboratoire sont jugés insatisfaisants pour le cholestérol, les acides gras oméga-3, le DHA, la lutéine, et la Vitamine E, un échantillon de suivi doit être pris.

Lorsqu'un suivi est nécessaire, les actions suivantes devraient être entreprises :

  1. Un numéro de l'échantillon de suivi doit être obtenu de l'agent régional de programme ou le spécialiste des œufs de la région.
  2. Afin d'assurer un échantillonnage aléatoire, la procédure suivante doit être respectée :
    • Dans le lot d'œufs transformés à échantillonner, sélectionnez douze (12) cartons de produit (cartons de 250 ou 500 ml)). Il est recommandé que les cartons soient envoyés intacts au laboratoire.
    • Lorsque le produit est emballé dans des contenants plus grands, prenez 250 ml) de chacun des douze contenants, et combinez le produit en trois (3) récipients appropriés (les tasses en plastique ou les bocaux Mason à bouchon fileté sont tous les deux acceptables) en regroupant quatre (4) sous-échantillons de 250 ml) dans chaque récipient. Scellez l'échantillon avec du ruban adhésif inviolable. Congelez immédiatement les échantillons et expédiez à l'état congelé.
  3. L'inspecteur est responsable de la continuité des échantillons à partir du moment de la sélection des échantillons jusqu'au moment où les échantillons sont expédiés.
  4. Assurez-vous que le formulaire de soumission d'échantillon SIESAL a été correctement rempli. Pour les échantillons de suivi, le numéro de plan d'échantillonnage est le E104D. Incluez la date d'expiration et le nom de marque et toutes les mentions quantitatives faites à l'extérieur du tableau de la valeur nutritive (par exemple 0,085 g de DHA par portion).Le numéro de l'échantillon d'origine qui a déclenché l'échantillon de suivi devrait être inclus dans la section commentaires du formulaire de soumission au laboratoire. Envoyez une copie de l'étiquette au laboratoire avec l'échantillon.
  5. Avertissez le laboratoire que l'échantillon de suivi arrivera dans le cadre du plan d'échantillonnage E104D. Expédiez les échantillons avec des plaques eutectiques en utilisant un service de livraison du jour au lendemain à :

    Agence canadienne d'inspection des aliments
    Laboratoire de Longueuil - Chimie (aliments)
    1001 rue Saint-Laurent Ouest
    Longueuil QCJ4K 1C7

  6. Le rapport d'analyse du laboratoire pour les échantillons de suivi E104D montrent des résultats individuels pour chacun des trois sous-échantillons, ainsi que la moyenne. L'évaluation sera faite basée sur le test de conformité de l'étiquetage nutritionnel.
  7. Lorsque les résultats de l'échantillon de suivi ne sont pas satisfaisants pour le cholestérol, la lutéine, l'oméga-3, le DHA ou la vitamine E, des mesures de mise en application appropriées devraient être prises. Reportez-vous aux normes d'application minimales en matière d'étiquetage nutritionnel - (Accès interne seulement) sur Merlin.
  8. Les suivis d'oméga-3, de DHA, de lutéine, de vitamine E ou de cholestérol font l'objet d'un recouvrement des coûts. Voir le chapitre 12 -. Œufs transformés - Recouvrement des coûts pour plus d'informations.

    Remarque : Tous les échantillons doivent être expédiés au laboratoire la première semaine du mois.

6.9 Conditionnement des échantillons

Étant donné que les échantillons doivent être expédiés à des laboratoires éloignés, il faut prendre soin de les emballer correctement.

Important : Tous les échantillons et les boîtes doivent être scellés avent d'être envoyés au laboratoire (ACIA ou tiers parti) pour l'analyse. Ceux-ci doivent être scellés avec le ruban inviolable (CFIA/ACIA 4561 - Ruban - Sceau officiel (jaune) – Approuvé)

Procédures :

  • Les inspecteurs doivent attacher les couvercles de tasse avec du ruban-masque avant de les expédier.
  • Une fois que le couvercle est ainsi recouvert, l'inspecteur doit inscrire ses initiales où les extrémités du ruban-masque se rejoignent.
  • Les échantillons surgelés doivent être rangés debout dans une caisse isolée et entourés d'autant de blocs réfrigérants que nécessaire pour les garder gelés.
  • Les échantillons sont normalement expédiés dans une caisse en polystyrène.
  • Si la caisse n'est pas complètement remplie, il faut combler le vide avec du papier journal ou un autre matériau absorbant, afin d'empêcher que les tasses ne bougent pendant le transport.
  • Les échantillons de produit sec peuvent être expédiés dans une boîte rigide.
  • Les échantillons doivent être insérés dans un sac de plastique stérilisé avant d'être placés dans la boîte d'expédition.
  • Les échantillons d'ovoproduits séchés peuvent être expédiés avec des échantillons surgelés et/ou avec des échantillons de l'environnement, pourvu qu'ils soient suffisamment séparés (en utilisant des sacs de plastique stérilisés).

6.10 Expédition des échantillons

Les échantillons doivent être expédiés par le moyen le plus rapide (habituellement par messagerie avec livraison de personne à personne le même jour ou le jour suivant). Il faut s'assurer que toute l'information qui accompagne les échantillons est exacte, et que les éventuels renseignements sur l'heure ou les conditions d'envoi sont clairement indiqués sur la boîte. Cela aidera à éviter la perte ou l'endommagement des colis, y compris le réchauffement du contenu.

6.11 Produits non conformes

Les produits qui ne respectent pas les exigences des analyses, qu'elles soient effectuées par un laboratoire de l'ACIA ou par un laboratoire agréé par cette dernière, doivent être manipulés de manière à ne compromettre ni la santé humaine, ni la qualité du produit.

Teneur en solides/eau

  • Si un produit ne respecte pas les normes énoncées dans le Règlement concernant la teneur en solides/eau, le lot échoue et doit être retenu. Le calcul d'une moyenne incluant les résultats des lots précédents ne sera plus autorisé.
  • Une marge d'erreur de 0,1 % au laboratoire sera appliquée à tous les résultats de teneur en solides et en eau. Par exemple, l'inspecteur ne prendra pas de mesures si le résultat pour un produit d'œufs entier atteint ou dépasse 24,1 %.
  • L'usine devra être informée du résultat non conforme, de manière à ce qu'elle puisse prendre les mesures requises.
  • L'inspecteur examinera les lectures de réfractométrie de l'usine, à partir des dossiers de production de cette dernière, pour le lot en question et discutera avec le représentant de l'usine des éventuelles difficultés en matière de contrôle de qualité.
  • Si le lot n'est pas conforme, il devra être retenu et retravaillé ou traité de toute autre manière afin de respecter les normes d'application de la réglementation.
  • Aucun retrait ne sera ordonné, car il ne s'agit pas d'une difficulté relevant de la santé et sécurité.
  • Les trois prochains lots du même produit seront retenus en attendant les résultats d'analyse en laboratoire de la teneur en solides/eau selon les méthodes approuvées.
  • L'usine devra effectuer les analyses selon les méthodes approuvées, et à ses frais.
  • Si les trois lots respectent les normes, aucun autre lot ne sera retenu.
  • Si un des lots n'est pas conforme, d'autres lots seront retenus en attendant les résultats d'analyse, et ce jusqu'à ce que trois lots consécutifs respectent les normes et que la direction de l'usine présente à l'ACIA un plan d'action pour rectifier le problème.
  • Si d'autres problèmes surviennent, le permis de l'usine pourrait devoir être examiné.
  • Avant d'être soumis à un examen de révocation du permis, la direction de l'usine aura l'option de désigner le produit non conforme par le nom de produit d'œufs jusqu'à ce qu'il puisse prouver qu'il a rectifié le problème. Pour ce faire, il doit présenter 10 lots consécutifs du produit en question pour analyse selon une méthode approuvée, et les résultats doivent tous être conformes.
  • Toutes les mesures prises pour rectifier les problèmes, et toutes les communications pertinentes avec la direction de l'usine doivent être documentées (CFIA/ACIA 5109) et classées.

Salmonella/Listeria

En raison de la nature pathogène de Salmonella et de Listeria monocytogenes, la contamination d'un produit par l'un ou l'autre de ces micro-organismes constitue un problème grave. Que les résultats d'analyse des échantillons proviennent d'un laboratoire de l'ACIA ou d'un laboratoire agréé par le Conseil canadien des normes, les mesures suivantes doivent être prises :

  • L'inspecteur doit communiquer avec le spécialiste des œufs du centre opérationnel.
  • La direction de l'usine devrait être informée sans délai, pour qu'elle puisse déclencher son programme de rappel.
  • Si le lot a été analysé par un laboratoire agréé par le Conseil canadien des normes, l'usine doit aviser le personnel de l'ACIA aussitôt qu'elle a reçu les résultats d'analyse.
  • Si le lot peut être localisé, un ordre de rétention est imposé sur le champ.
  • Si plusieurs lots ou la totalité des lots ne sont déjà plus sous le contrôle direct de l'usine de transformation, le Bureau de la salubrité et des rappels des aliments (BSRA) sera contacté immédiatement. Ce dernier classera le cas et, si nécessaire, ordonnera éventuellement un rappel.
  • Le lot contaminé devra être retravaillé.
  • L'usine doit conserver des notes précises décrivant les procédures de retraitement, notamment le nombre de contenants retravaillés ainsi que le numéro du lot et le type de produit; ces notes doivent rester à la disposition de l'ACIA.

Suivi

  • Dix lots consécutifs du même produit doivent être retenus en attendant les résultats d'analyse de dépistage de Salmonella ou de Listeria monocytogenes; ces analyses doivent être effectuées selon les méthodes approuvées, dans un laboratoire reconnu, et aux frais de l'usine.
  • Si les 10 lots se révèlent négatifs, aucun autre lot ne doit être retenu.
  • Si un lot se révèle positif, d'autres lots devront être retenus jusqu'à ce qu'une série de 10 lots consécutifs testent négatif.
  • Dans tous les cas de contamination causée par Salmonella ou Listeria, les usines touchées doivent passer en revue leurs programmes de maintien de l'hygiène et leurs pratiques de manutention des produits. Elles devraient aussi vérifier l'étanchéité de leur pasteurisateur et l'étalonnage de leur thermomètre de pasteurisation.
  • Le personnel de l'ACIA doit prélever un échantillon environnemental dans la salle de conditionnement des produits finis, en se servant d'un numéro de plan de l'échantillonnage de surveillance.
  • Si un échantillon de suivi de lot ou un échantillon environnemental teste positif, l'usine doit présenter à l'ACIA un plan d'action au sujet de son programme de maintien de l'hygiène et de pratiques de manutention des produits.
  • Si les problèmes de contamination causés par Salmonella ou Listeria monocytogenes persistent, le dossier d'enregistrement de l'usine pourrait devoir être examiné.
  • Toutes les mesures prises pour rectifier les problèmes, et toutes les communications pertinentes avec la direction de l'usine doivent être enregistrées dans le rapport CFIA/ACIA 5109 et classées.

SPC indice de coliformes

  • Si un produit échoue le test de numération sur plaque (SPC) ou d'indice de coliformes, il sera retenu et retravaillé, et le spécialiste des d'œufs du centre opérationnel en sera informé.
  • Des échantillons seront prélevés dans les cinq lots suivants du même produit, mais le produit ne sera pas retenu en attendant les résultats d'analyse. Vous devez obtenir le numéro d'échantillonnage E200D pour ces lots.
  • Si les cinq lots respectent les normes, les échantillonnages peuvent reprendre selon le calendrier régulier.
  • Si un des lots n'est pas conforme, d'autres lots doivent être retenus jusqu'à ce que cinq lots consécutifs respectent les normes réglementaires; l'usine doit présenter un plan d'action à l'ACIA pour décrire les mesures qu'elle entend prendre pour rectifier le problème.
  • Si le problème persiste, le dossier d'enregistrement de l'usine pourrait devoir être examiné.
  • Toutes les mesures prises pour rectifier les problèmes, et toutes les communications pertinentes avec la direction de l'usine doivent être enregistrées dans le rapport CFIA/ACIA 5109 et classées.

6.12 Rétentions

Les lots qui échouent le test de dépistage de Salmonella, de Listeria, les analyses de numération sur plaque et d'indice de coliformes ou une évaluation des qualités organoleptiques sont retenus. Les usines peuvent utiliser leurs propres étiquettes de rétention, mais si le contrôle des lots s'avère problématique, l'étiquette de rétention de l'ACIA devra être placée sur le lot. Voir le chapitre sur l'application des règles et la conformité pour connaître les directives d'imposition d'un ordre de rétention.

6.13 Programme d'assurance de la qualité de l'usine

Toutes les usines agréées au fédéral qui font le conditionnement des ovoproduits doivent faire analyser leurs produits pour en déterminer la valeur microbiologique et la composition, conformément à leurs programmes d'assurance de la qualité.

Les laboratoires doivent être agréés pour effectuer les analyses demandées. De l'information sur le niveau d'accréditation de chaque laboratoire est agréé par le Conseil canadien des normes.

Les usines peuvent choisir de prélever des échantillons dans chaque lot et les conserver au cas où une analyse devrait être effectuée plus tard.

L'ACIA encourage les usines à réaliser leurs analyses à l'interne. Les usines ont intérêt à envoyer régulièrement leurs échantillons pour analyse à un laboratoire agréé par le Conseil canadien des normes, afin de confirmer la validité de leurs propres résultats d'analyse.

Les usines sont également encouragées à prélever des échantillons environnementaux afin de surveiller l'efficacité de leurs programmes de maintien d'hygiène.

L'inspecteur doit examiner ces résultats sur une base trimestrielle, afin de s'assurer que l'usine continue de respecter les normes d'application de la réglementation.

Date de modification :