ARCHIVÉE - Surveillance par l'ACIA des nitro-imidazoles dans les produits d'aquaculture

Cette page Web a été archivée

L'information archivée sur le Web sert à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes du gouvernement du Canada relatives aux sites Web et n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis sa date d'archivage. Pour obtenir l'information dans un format autre que ceux offerts, communiquez avec nous.

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

PDF (19 ko)

Le 12 septembre 2012

Destinataires : Tous les importateurs de poisson titulaires d'un permis et tous les transformateurs de poissons agréés par le gouvernement fédéral

Objet : Surveillance par l'ACIA des nitro-imidazoles dans les produits d'aquaculture

Le but du présent avis est de vous informer que l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) ajoutera les nitro-imidazoles à la liste des substances dans le cadre de son programme de surveillance destiné aux poissons et aux crustacés issus de l'aquaculture. Cette mesure fait partie de notre objectif continu visant le maintien d'une surveillance efficace des agents thérapeutiques utilisés en aquaculture.

À compter du 1er octobre 2012, l'ACIA entreprendra des analyses des poissons et des crustacés issus de l'aquaculture pour vérifier leur contenu en nitro-imidazoles, en plus des analyses actuelles des agents thérapeutiques. Selon le Règlement sur les aliments et les drogues, la vente de nitro-imidazoles est interdite de même que son utilisation chez les animaux destinés à la consommation. Les produits dérivés de l'aquaculture contenant des résidus de nitro-imidazoles contreviennent au Règlement sur l'inspection du poisson et à la Loi sur les aliments et drogues. L'ACIA appliquera les mesures réglementaires appropriées à l'égard des produits non conformes.

Les importateurs et les transformateurs canadiens doivent assumer leurs responsabilités sur le plan juridique pour veiller à ce que les produits issus de l'aquaculture et les produits du poisson qu'ils importent ou transforment respectent les exigences de la réglementation canadienne. Les importateurs et les transformateurs sont invités à communiquer avec leurs fournisseurs concernant l'utilisation d'agents thérapeutiques dans les produits dérivés de l'aquaculture, qu'ils commercialisent et ils sont aussi invités à maintenir les spécifications mises à jour de produits décrites dans les ententes entre acheteurs et vendeurs ou dans les plans du système d'analyse des risques et de maîtrise des points critiques (HACCP). Les titulaires de permis d'importation avec programme de gestion de la qualité des importateurs (permis PGQI) et les transformateurs doivent veiller à ce que leur plan associé au PGQ soit mis à jour de façon appropriée pour y intégrer la surveillance de cet agent thérapeutique supplémentaire.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les exigences canadiennes relatives aux agents thérapeutiques utilisés en aquaculture, veuillez vous reporter à l'Annexe 1 du Manuel des normes et des méthodes pour les produits du poisson de l'ACIA.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à communiquer avec votre bureau local de l'ACIA.

Je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.

Terence McRae
Directeur, Division du poisson, des produits de la mer et de la production
Direction de la salubrité des produits agro-alimentaires, de la viande et des produits de la mer
Agence canadienne d'inspection des viandes

Date de modification :