ARCHIVÉE - Directive de l'hygiene des viandes : 2015-11

Cette page Web a été archivée

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Ottawa (Ontario)
K1A 0Y9

Le 10 juin, 2015

Objet : Chapitre 17 – Annexe G – Préparation de la viande de gibier

Le 2 juillet 2014, des modifications réglementaires apportées au Règlement de 1990 sur l'inspection des viandes (RIV) ont été publiées dans la Gazette du Canada II pour permettre une plus grande flexibilité dans le type d'activités que les exploitants peuvent mener dans leur établissement. Ainsi, conformément à l'article 44.1 du RIV, des carcasses éviscérées et non contaminées de gibier chassé (p. ex., des orignaux, des chevreuils, des wapitis, des oiseaux migrateurs, etc.) peuvent entrer dans un établissement agréé par le gouvernement fédéral pour l'habillage, le découpage et la transformation si des programmes de contrôle écrits ont été mis en place pour de telles activités et s'ils ont été approuvés par l'ACIA. Puisque les carcasses ne sont pas soumises à une inspection post mortem, les produits de viande provenant de ces carcasses ne peuvent être remis qu'au chasseur pour son usage personnel. Par conséquent, il est essentiel que ces produits de viande de gibier demeurent bien séparés des produits de viande d'animaux pour l'alimentation humaine et qu'ils soient correctement identifiés et étiquetés.

Dans le cadre de ce programme de contrôle, l'exploitant doit, entre autres, pouvoir démontrer ce qui suit :

  • que l'équipement et les installations sont appropriés et conçus pour toutes les espèces qui peuvent entrer dans l'établissement;
  • que seules les carcasses éviscérées qui ne présentent pas un danger de contamination pour l'établissement et les aliments présents puissent entrer dans l'établissement;
  • que le contrôle des produits non comestibles provenant d'un gibier puisse être exercé;
  • que des mesures adéquates de séparations sont en place;
  • que des mesures adéquates d'identification et d'étiquetage sont utilisées;
  • que toutes les conditions énumérées ci-dessus sont mises en œuvre avec succès.

La présente annexe au chapitre 17 du Manuel des méthodes de l'hygiène des viandes propose des lignes directrices au sujet des attentes en ce qui concerne la mise en œuvre par l'exploitant de telles activités dans son établissement.

Version anglaise

Veuillez ajouter l'annexe G du chapitre 17 à votre Manuel des méthodes de l'hygiène des viandes.

Version française

Veuillez ajouter l'annexe G du chapitre 17 à votre Manuel des méthodes de l'hygiène des viandes.

Dr. Jagvinder Dhanda
Directeur
Division de l'hygiène des viandes

Date de modification :