Manuel d'inspection des établissements laitiers – Chapitre 14 - Systèmes de conditionnement et d'emballage aseptiques
1.14.16 Réservoir tampon aseptique

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le réservoir tampon aseptique agit comme bassin d'équilibre du produit stérilisé destiné aux remplisseuses. Ainsi, les remplisseuses et le système de traitement aseptique fonctionnent de manière indépendante, chacun ayant son propre débit.

Le réservoir tampon aseptique est installé en aval du dispositif de déviation de l'écoulement. Pourvu que le réservoir tampon soit protégé par au moins une barrière aseptique au dipositif de déviation de l'écoulement, les opérations de remplissage à partir du réservoir peuvent continuer pendant que le système aseptique est en déviation. Sinon, après une déviation, il faut également vidanger les remplisseuses et le réservoir tampon aseptique puis les restériliser (voir annexe 19 - 10).

Une importance particulière doit être accordée à la propreté et au fonctionnement du réservoir tampon aseptique afin d'empêcher que le produit stérilisé soit contaminé. L'espace d'air au-dessus du produit, dans le réservoir, doit être stérile.

1.14.16.01 Conditions générales

Le réservoir tampon aseptique et ses équipements connexes, par exemple, les vannes ou les thermomètres, doivent être propres et en bon état. Une instrumentation (graphes d'enregistrement de la température) appropriée doit être en place pour enregistrer et contrôler le processus de préstérilisation du réservoir avant que commence la production.

1.14.16.02 Air Stérile

Lors de l'emballage, la vidange du produit vers l'emballeuse crée une pression négative dans le réservoir tampon aseptique. Cela peut introduire de l'air non-stérile et des bactéries par les joints d'étanchéité. Pour cette raison, il est nécessaire d'assurer une pression positive dans le réservoir tampon aseptique.

En général, l'autorité compétente est responsable d'établir un programme d'alimentation d'air dans le réservoir tampon aseptique. De l'air stérile en surpression doit être maintenu dans le réservoir tampon aseptique pour assurer un bon fonctionnement des opération (c.-à.d. cheminement du produit vers l'emballeuse).

L'air stérile est produit par incinération et/ou par filtration. Une attention particulière doit être portée à la façon dont l'établissement produit l'air stérile et surveille sa surpression dans le réservoir. Si la méthode d'incinération est utilisée, un système de surveillance à l'aide des capteurs de température demeure le plus simple. Si la méthode de filtration est utilisée, l'endroit et le nombre de filtre doit être surveillé. Les filtres doivent être changés selon un programme recommandé par le manufacturier ou l'autorité compétente. Cette tâche doit être documentée et garder en registre.

Un capteur de pression doit être utilisé afin de surveiller la pression de l'air dans le réservoir tampon aseptique. Des registres d'étalonnage du contrôleur/capteur doivent être gardés en filière par l'établissement. Des essais de précision doivent être effectués à l'installation et tous les 6 mois par la suite. La fréquence des essais devrait être augmentée si lors des étalonnages il faut régulièrement faire des ajustements. Si l'instrument doit être fréquemment ajusté lors des étalonnages, il faudra déterminer immédiatement la source de ce problème et des mesures nécessaires devront être prises.

Les méthodes d'essais doivent rencontrer les exigences prescrites. Les suivis effectués sur les non-conformités doivent être satisfaisants.

Si la pression d'air devient inférieure à la valeur spécifiée dans le programme de traitement, la (les) remplisseuse(s) doit(doivent) cesser de fonctionner et la barrière aseptique située à l'entrée du réservoir non-stérile doit être activée pour empêcher l'entrée du produit stérile dans le réservoir non-stérile. Le remplissage ne doit reprendre avant que le réservoir tampon aseptique, les remplisseuses, et les vannes ne soient vidangés et re-stérilisés. Si plusieurs remplisseuses et réservoirs tampons aseptiques sont utilisés et que leur stérilité est maintenue, cette prescription peut ne pas s'appliquer.

Date de modification :