Manuel d'inspection des établissements laitiers – Chapitre 17 - Traitement très haute température très courte durée (HHST) et produits laitiers à durée de conservation prolongée (ESL)
1.17.06 Régulateur de débit

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le régulateur de débit permet d'obtenir un débit constant dans le tube de retenue pour assurer la retenue de chaque particule de produit pendant la période nécessaire, comme l'exige le programme de traitement. Ce dispositif est une pompe volumétrique ou un homogénéisateur. D'autres dispositifs tout aussi efficaces peuvent être utilisés comme régulateurs de débit, notamment un système de minuterie asservi à un débitmètre muni des composants appropriés (pompe centrifuge, vanne de régulation du débit ou moteur à vitesse variable, dispositif de mesure, relais, alarmes et régulateur-enregistreur de débit, etc.). Pour plus de précisions sur ce système, voir l'annexe 19-4.

1.17.06.01 Conditions générales

Le régulateur de débit doit être fabriqué en acier inoxydable; il doit être sanitaire et en bon état. Le mécanisme d'entraînement doit être conçu de manière à empêcher l'augmentation de la capacité d'écoulement en cas d'usure, d'élongation des courroies, etc. Le régulateur de débit ne peut pas être isolé du système pendant le fonctionnement du système de traitement HHST. Il doit être situé en amont du tube de retenue et il se trouve habituellement entre la sortie de la section de récupération du lait cru et l'entrée de la section de chauffage du système de traitement HHST.

1.17.06.02 Réglage et scellage

La capacité de fonctionnement maximale du régulateur de débit doit être réglée de manière à assurer le débit et le temps de retenue appropriés, en conformité avec les calculs effectués dans le programme de traitement, et selon l'évaluation faite conformément à la tâche  1.17.08.03 Vérification du temps de retenue et registres.

Lorsque l'homogénéisateur fait partie du système HHST, les évaluations de débit doivent être effectuées alors que ses appareils fonctionnent (aucune pression de vanne sur l'homogénéisateur) et sont contournées afin de déterminer le débit maximal (temps de retenue minimal). Lorsque les dispositifs facilitateurs d'écoulement sont situés en aval du régulateur de débit, le débit doit être mesuré pendant que le régulateur de débit fonctionne à sa capacité maximale et que les facilitateurs d'écoulement sont en marche.

Un dispositif de scellage n'est pas nécessaire si la vitesse d'écoulement maximale assure le temps de retenue exigé. S'il s'agit d'un régulateur à vitesse variable, ou à vitesse unique pouvant être modifiée par l'emploi de diverses combinaisons de courroies et de poulies, il doit être scellé afin d'empêcher le fonctionnement à un débit supérieur à celui correspondant à un temps de retenue adéquat. Dans le cas des débitmètres électromagnétiques, les réglages d'alarme des points de consigne de déviation doivent également être scellés.

Tout changement de résistance à l'écoulement du système, une fois que la vitesse maximale de la pompe est réglée, modifie le débit ainsi que le temps de retenue correspondant. L'augmentation de la résistance à l'écoulement, par l'ajout de plaques ou de canalisations, diminue le débit et augmente le temps de retenue. En fait, l'augmentation de la résistance à l'écoulement réduit l'efficacité du pasteurisateur. La diminution de la résistance à l'écoulement par l'enlèvement de plaques, de canalisations ou d'appareils auxiliaires provoque une augmentation du débit et une diminution du temps de retenue. L'usure des courroies d'entraînement et des turbines de la pompe, attribuable au fonctionnement normal, diminue de façon graduelle le débit du système et, par conséquent, augmente le temps de retenue.

Le régulateur de débit doit être évalué et scellé (le cas échéant) au moment de l'installation et ensuite une fois par an, de même qu'en cas de bris du sceau du réglage de la vitesse ou de tout autre changement influant sur le temps de retenue, la vitesse d'écoulement (notamment l'ajout ou le retrait de plaques, de canalisations ou d'appareils auxiliaires) ou la capacité du tube de retenue, ou encore lorsqu'une vérification du débit indique une augmentation de vitesse. Les registres des modifications et de la réévaluation du système doivent être conservés dans les dossiers de l'établissement.

1.17.06.03 Sécurité intégrée

Aucune canalisation de contournement (canalisation de recirculation) ne doit se trouver près du régulateur de débit pendant le traitement. Une canalisation de contournement peut servir au nettoyage en place, mais elle doit être débranchée et retirée durant le traitement. Pour s'assurer de l'absence de contournement en cours de traitement, il faudrait recourir à un détecteur de proximité qui empêchera le dispositif de déviation de l'écoulement de fonctionner en position d'écoulement normal. Le système de minuterie asservi à un débitmètre doit être muni des instruments et dispositifs de commande appropriés, comme indiqué à l'annexe 19-4. Lorsqu'un tel système remplace le régulateur de débit volumétrique, il doit être évalué à l'installation, et au moins une fois tous les six mois par après, de même que chaque fois que le sceau de l'alarme de débit est brisé ou en cas de tout autre changement influant sur le temps de retenue, la vitesse d'écoulement ou la capacité du tube de retenue, ou encore lorsqu'une vérification du débit indique une augmentation de vitesse. Des registres témoignant que les essais nécessaires ont été réalisés doivent être tenus.

Date de modification :