Manuel d'inspection des établissements laitiers – Chapitre 19 - Annexes
Annexe 13 Critères de calcul visant les thermomètres numériques utilisés dans les procédés critiques (systèmes de traitement HTST, discontinu, HTST/ESL et UHT)

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Il faut se reporter aux critères suivants pour évaluer les résistances détectrices de température utilisées au lieu des thermomètres indicateurs à lecture directe au mercure sur les canalisations des systèmes de traitement haute température courte durée (HTST); en discontinu, très haute température très courte durée (HHST) ou durée de conservation prolongée (ESL) et ultra haute température (UHT).

Ces critères sont les suivants :

  1. La dérive ne doit pas dépasser 0,25 °C (0,5 °F) par rapport à une source certifiée sur une période d'utilisation de trois mois
  2. L'affichage doit être en unités de température dont les graduations sont d'au moins 0,1 °C.
  3. Les changements d'affichage doivent se faire à un rythme pouvant être noté par l'exploitant ou l'organisme de réglementation compétent au cours de l'essai sur le temps de réponse thermométrique.
  4. Le circuit d'auto-diagnostic assure une surveillance constante de tous les circuits de détection, d'entrée et de conditionnement. Le circuit de diagnostic doit être capable de détecter les « circuits ouverts », les « courts-circuits », les mauvaises connexions et les éléments défectueux. L'affichage doit devenir vierge ou illisible dès la détection d'une défaillance.
  5. L'effet des parasites d'origine électrique doit être documenté et mis à la disposition de l'organisme de réglementation compétent. Les protocoles de ces essais doivent être élaborés par les vendeurs.
  6. L'effet des températures et pourcentages d'humidité élevés doit être documenté. Le dispositif ne doit présenter aucun effet après exposition pendant 7 jours à un milieu où la température est de 38 °C et l'humidité relative de 80 %.
  7. La sonde et le boîtier d'affichage doivent être construits de manière à pouvoir être scellés.
  8. L'étalonnage du dispositif doit être protégé contre les manipulations intempestives.
  9. Le dispositif doit être protégé de manière à empêcher le remplacement non autorisé d'un composant ou élément de détection. Le remplacement d'un composant ou d'un élément de détection sera considéré comme le remplacement du thermomètre indicateur, et les essais de l'ACIA intitule Modalités d'essai du matériel et des dispositifs de régulation des procédés critiques.
  10. L'élément de détection doit être mis dans un boîtier construit en un matériau tel que l'ensemble final respecte les exigences du tableau 1 visant l'équipement du Manuel d'inspection des établissements laitiers.

De plus, toutes les parties du manuel d'inspection du MIEL s'appliquant au thermomètre indicateur doivent s'appliquer au nouveau dispositif proposé.

Date de modification :