Rapport de décision - MIEL Tâche 1.10.01.09 - Qualité de l'eau et de la vapeur - Analyses bactériologiques

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Question ou description du problème :

1. La version de janvier 2010 du Manuel d'inspection des établissements laitiers (MIEL) était fondée sur les exigences en matière de qualité et d'analyse de l'eau qui figurait dans les Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada de Santé Canada et qui étaient en vigueur à ce moment ci, de même que sur les réglementations provinciales. En décembre 2010, ces recommandations ont été mises à jour et, les critères d'inspection du MIEL, en ce qui concerne les analyses bactériologiques, ne reflétaient plus ces directives.

Antécédents :

La Tâche 1.10.01.09 du MIEL stipule actuellement que la qualité de l'eau d'approvisionnement d'un établissement doit respecter les critères des Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada de Santé Canada. De plus, la tâche exige que les établissements procèdent à une analyse annuelle de leur eau d'approvisionnement et à une analyse mensuelle de l'eau de l'établissement pour l'absence de coliformes et de coliformes thermotolérants ou E. coli,au moyen de méthodologies d'analyse acceptées.

Selon la version mise à jour des Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada de Santé Canada (décembre 2010) il est recommandé de procéder à des analyses pour E. coli plutôt que pour les coliformes thermotolérants, la raison étant que E. coli est considérée comme un indicateur définitif de pollution fécale (et donc de la présence d'agents pathogènes) tandis que les coliformes thermotolérants ne sont pas nécessairement liés aux matières fécales.

Décision :

Jusqu'à ce que le MIEL puisse être mis à jour afin qu'il reflète ce changement, les analyses bactériennes suivantes seront requises :

  1. L'eau d'approvisionnement – analyse annuelle pour les coliformes totaux et E. coli
  2. L'eau de l'établissement – analyse mensuelle pour les coliformes totaux et E. coli
  3. La concentration maximale acceptable est d'aucun coliforme et E. coli détectable par 100 ml.
  4. Tous les autres critères exigés actuellement par la tâche 1.10.01.09 continueront de s'appliquer.

Le MIEL sera mis à jour lors de la prochaine révision afin qu'il reflète cette condition.

Voyez les recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada de Santé Canada pour de plus amples informations

Jennifer Miner
espace
Recommandé par : Chef du Programme
25/10/2011
espace
Date
Wassim El-Khoury
espace
Approuvé par : Gestionnaire national
26/10/2011
espace
Date
Date de modification :