2012-2014 Les bactéries pathogènes et E. coli de type générique dans les légumes-feuilles

Sommaire

L'agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) se sert d'études ciblées afin de concentrer ses activités de surveillance dans les domaines présentant les risques les plus élevés. L'information tirée de ces études permet d'établir l'ordre de priorité parmi les activités exercées par l'Agence dans les domaines les plus préoccupants et fournit les données scientifiques nécessaires au traitement des questions secondaires. Lancées en raison de l'adoption du Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires (PAASPA), les études ciblées ont été intégrées aux activités de surveillance courantes de l'ACIA. Il s'agit d'un outil précieux pour générer de l'information essentielle sur certains risques posés par les aliments, cerner ou reconnaître les nouveaux risques et les risques émergents, recueillir l'information nécessaire à l'analyse des tendances, initier ou raffiner des évaluations du risque pour la santé humaine, mettre en évidence d'éventuels problèmes de contamination ainsi qu'évaluer et promouvoir la conformité avec les règlements canadiens.

Ces dernières années, de nombreuses éclosions de maladies d'origine alimentaire attribuables à la consommation de légumes-feuilles ont été signalées dans le monde. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture/Organisation mondiale de la santé (FAO/OMS) a classé les légumes-feuilles au premier rang des fruits et légumes frais préoccupants relativement aux dangers microbiologiques. Les légumes-feuilles peuvent être contaminés par divers agents pathogènes d'origine alimentaire pendant la production, la récolte, la manutention, la transformation, l'emballage et la distribution. En raison de leurs feuilles, ces légumes sont plus facilement contaminés que les autres. Comme ces légumes sont souvent consommés crus, la présence de microorganismes pathogènes pose un risque de maladie d'origine alimentaire.

Compte tenu des facteurs exposés ci-dessus et de l'intérêt qu'ils présentent pour les Canadiens, les légumes-feuilles ont été placés au nombre des groupes prioritaires de fruits et de légumes frais devant faire l'objet d'une surveillance accrue. Au cours d'une étude de référence qui s'est déroulée lors des années financières 2008-2009 à 2013-2014, quelque 12 000 échantillons de légumes-feuilles ont été prélevés chez des détaillants canadiens, pour la recherche de divers pathogènes préoccupants.

Les principaux objectifs des études de 2012-2013 et 2013-2014 étaient la collecte de données de surveillance de référence sur la présence dans divers légumes-feuilles offerts sur le marché canadien des souches pathogènes d'Escherichia coli (E. coli) O157:H7/NM (non mobile), de Salmonella, de Shigella, de Campylobacter, de Listeria monocytogenes (légumes-feuilles frais coupés seulement) et d'E. coli vérotoxinogènes (ECVT) [légumes-feuilles frais coupés seulement] de même que sur un indicateur de contamination fécale, E. coli de type générique. En tout, 2 977 échantillons de légumes-feuilles frais, dont des légumes-feuilles entiers et d'autres frais coupés, ont été prélevés et soumis à des épreuves de détection des bactéries ciblées. La majorité des échantillons (99,5 %) ont été jugés satisfaisants. Un des échantillons de légumes-feuilles (0,1 %) frais coupés était contaminé par L. monocytogenes. L'ACIA a mené les activités de suivi appropriées pour le produit contaminé, y compris un rappel de produit. Aucun cas de maladie signalé ne s'est révélé associé aux produits contaminés trouvés dans le cadre de la présente étude. De plus, quatre échantillons ont présenté des concentrations très élevées (> 1 000 NPP [nombre le plus probable]/g) d'E. coli de type générique et six échantillons, des concentrations élevées, mais tout juste acceptables (100-1 000 NPP/g) d'E. coli de type générique. Les analyses complémentaires effectuées sur ces échantillons n'ont donné lieu à aucune activité de suivi immédiat. E. coli de type générique est un indicateur qu'utilise l'ACIA pour évaluer les pratiques générales d'assainissement et d'hygiène tout le long de la chaîne de production. Ces résultats indiquent que la vaste majorité des légumes-feuilles offerts sur le marché canadien qui ont été échantillonnés pour la présente étude ont été produits suivant de bonnes pratiques agricoles (BPA) et de bonnes pratiques de fabrication (BPF). Certains cas isolés de contamination des légumes-feuilles frais coupés par L. monocytogenes peuvent survenir.

L'ACIA réglemente et supervise l'industrie. Elle collabore également avec les provinces et les territoires et fait la promotion de la manipulation sécuritaire des aliments tout au long de la chaîne de production alimentaire. Cependant, il faut savoir que l'industrie alimentaire et les secteurs du détail du Canada sont en définitive responsables des aliments qu'ils produisent et qu'ils vendent, et il appartient à chaque consommateur de manipuler d'une manière sécuritaire les aliments qui sont en sa possession. En outre, les consommateurs peuvent facilement trouver de l'information générale sur la manipulation sécuritaire des aliments. L'ACIA poursuivra ses activités de surveillance et informera les intervenants de ses constatations.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées
Date de modification :