Étude microbiologique de référence nationale sur le poulet à griller
Décembre 2012 à décembre 2013

Objectifs

La présente étude de référence vise principalement à fournir des estimations de base nationales et à jour. Ces renseignements sont destinés à être utilisés pour élaborer des programmes de réduction des agents pathogènes et servir de balises en fonction desquelles l'industrie pourrait mesurer l'efficacité de ses programmes HACCP et/ou de ses mesures d'intervention au fil du temps. De tels renseignements pourraient être également utilisés pour étayer de futures études sur l'évaluation des risques.

Plus précisément, l'étude vise à :

  • établir la prévalence et les concentrations de référence de Salmonella et de Campylobacter dans les cæcums d'élevages de poulets à griller sur des fermes de l'ensemble du Canada;
  • établir la prévalence et les concentrations de référence d'E. coli générique, de Salmonella et de Campylobacter sur les carcasses et les parties de carcasses de poulets à griller transformées dans des établissements agréés par le gouvernement fédéral;
  • fournir des estimations des concentrations de Salmonella et de Campylobacter dans les liquides résiduels des emballages en vrac contenant des carcasses entières de poulets avant la distribution dans des hôtels, des restaurants et des institutions (HRI).
  • établir la prévalence et les concentrations de référence de Salmonella et de Campylobacter sur les produits de viande de poulet crue disponibles sur le marché de détail canadien;
  • comparer de nouvelles données référence sur la prévalence et les concentrations de Salmonella et d'E. coli générique sur les carcasses de poulets à griller avec les données de référence précédentes recueillies lors de l'étude réalisée en 1997-1998;
  • évaluer la distribution géographique et saisonnière de Salmonella et de Campylobacter dans les élevages de poulets à griller élevés dans des fermes du Canada.
  • comparer les phénotypes et les génotypes de Salmonella et de Campylobacter observés dans les fermes, les abattoirs et les magasins de détail afin de les comparer à ceux qui sont responsables de maladies chez l'humain.
Date de modification :