2013-2014 Coumarine dans les mélanges séchés pour boissons, les pains, les mélanges à pâte, les mélanges d'épices, le thé séché, les produits de boulangerie-pâtisserie et les aliments pour petit-déjeuner

Sommaire

L'agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) se sert d'études ciblées pour concentrer ses activités de surveillance dans les domaines présentant les risques les plus élevés. Des études ciblées ont été intégrées aux activités de surveillance régulière de l'ACIA, car il s'agit d'outils précieux permettant de produire des renseignements de base sur les aliments ou les risques qui ne sont pas traités par d'autres activités de l'Agence.

Les principaux objectifs de cette étude ciblée étaient :

  • de générer des données de surveillance de base sur les concentrations de coumarine dans les produits contenant de la cannelle produits au Canada et importés qui sont vendus sur le marché de détail canadien;
  • de comparer, dans la mesure du possible, la prévalence de la coumarine dans les aliments visés par cette étude avec celle de produits semblables dans les études précédentes sur la coumarine et les publications scientifiques.

La coumarine est un composé naturel odorant retrouvée dans des végétaux comme la cannelle, la fève tonka et le mélilot. La coumarine a été utilisée comme agent aromatisant dans l'industrie alimentaire et des parfums pendant de nombreuses années. Cependant, lorsque des preuves ont permis de confirmer ses propriétés toxicologiques et ses possibles effets nocifs pour le foie, un certain nombre de pays, comme le Canada et les États-Unis, ont décidé de cesser ou d'interdire son utilisation dans les aliments. Au Canada, l'ajout direct de coumarine dans les aliments est illégal. Toutefois, il est entendu qu'une faible exposition à la coumarine provenant de sources naturelles est attendue et ne devrait pas constituer une préoccupation pour la santé.

L'étude de 2013-2014 de l'ACIA sur la coumarine ciblait les produits contenant de la cannelle canadiens et importés. Au total, 749 échantillons ont été prélevés, entre mai 2013 et février 2014, dans des magasins de détail de six villes canadiennes. Les échantillons recueillis comprenaient des mélanges séchés pour boissons, des pains, des mélanges à pâte, des mélanges d'épices, du thé séché, des produits de boulangerie-pâtisserie, du gruau et des céréales de petit-déjeuner destinées aux adultes, aux enfants et aux nourrissons. Tous les produits échantillonnés contenaient de la cannelle dans leur liste d'ingrédients.

La présence de coumarine a été décelée dans 95 % des échantillons analysés dans le cadre de l'étude. Cela n'est pas surprenant étant donné que tous les produits échantillonnés contenaient de la cannelle, laquelle contient naturellement de faibles concentrations de coumarine. Les concentrations de coumarine détectées variaient de 0,1 mg/kg à 2 510 mg/kg (ces concentrations ont été déclarées en parties par million dans les précédents rapports). La concentration la plus élevée de coumarine a été observée dans un échantillon de mélange d'épices utilisées pour la tarte à la citrouille (2 510 mg/kg).

La prévalence et les concentrations de coumarine dans les types de produits échantillonnés dans la présente étude ont été comparées aux résultats obtenus dans les précédentes études ciblées sur la coumarine. Les concentrations détectées de coumarine dans les mélanges d'épices, le thé séché et les produits de boulangerie-pâtisserie étaient comparables aux concentrations déclarées dans les précédentes études et les publications scientifiques.

Les résultats de l'étude actuelle ainsi que ceux de l'étude de 2011-2012 du Plan d'action pour assurer la sécurité des produits alimentaires (PAASPA) ont été communiqués à Santé Canada. Santé Canada a déterminé que les concentrations de coumarine observées ne devraient pas être préoccupantes pour la santé humaine; par conséquent, aucun rappel de produits n'a été effectué.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport (obligatoire)
Vos coordonnées
Date de modification :