Résidus chimiques dans les aliments

Le programme de surveillance pour la détection des résidus chimiques de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) comprend trois volets bien définis : le volet enquête, qui sonde les aliments pour détecter une contamination possible et est administré par Programme national de surveillance des résidus chimiques (PNSRC), le volet surveillance, dont l'intérêt est de déterminer les problèmes associés à la contamination chimique, et le volet conformité, qui vise à obtenir le retrait d'un produit du marché en présence de violation des normes.

Limites de résidus chimiques et de contaminants

En général, les limites maximales de résidus (LMR), les concentrations maximales, les lignes directrices, les normes et les tolérances sont des limites établies par Santé Canada pour minimiser les risques potentiels sur la santé des Canadiens découlant de l'exposition excessive à des résidus chimiques et à des contaminants dans les aliments.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) analyse une variété d'aliments disponibles au Canada pour la présence de résidus chimiques et de contaminants. Lorsque les niveaux détectés dépassent les limites établies pour l'aliment en question, les résultats sont présentés à Santé Canada pour qu'il fasse une évaluation du risque. Selon les résultats de l'évaluation du risque, l'ACIA détermine si d'autres mesures s'imposent, comme la saisie du produit ou un rappel d'aliments.

Les limites sont fixées à des niveaux bien en deçà des quantités qui représentent un risque pour la santé. C'est pourquoi les aliments contenant des résidus ou des contaminants dépassant les limites maximales peuvent quand même être consommés sans danger. Simplement dit, les limites peuvent être décrites comme des feux de circulation. Lorsque la teneur en résidus ou en contaminants dépasse la limite, le feu de circulation devient jaune, indiquant qu'il faut faire preuve de prudence et procéder à une évaluation plus poussée. Cette évaluation permet ensuite de déterminer si l'aliment est insalubre (feu rouge) ou salubre (feu vert).

Rapports sur les résidus de produits chimiques

Depuis janvier 2016, les rapports sur les résidus chimiques sont publiés via le bulletin d'enquête sur la salubrité des aliments.

2013/2014

2012/2013

2011/2012

2010/2011

2009/2010

2008/2009

2007/2008

Information supplémentaire

L'ACIA, quant à elle, est chargée de surveiller la présence de résidus chimiques dans les aliments et de vérifier si ceux-ci respectent ce règlement.

Santé Canada, pour sa part, homologue et réglemente les produits chimiques agricoles, notamment les produits de lutte antiparasitaire, ainsi que les médicaments vétérinaires et les additifs alimentaires. De plus, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la Loi sur les aliments et drogues et son règlement d'application, Santé Canada fixe les limites maximales de résidus (LMR) de produits chimiques dans les produits alimentaires et établit le degré maximal de contamination permis en ce qui concerne les polluants industriels et du milieu.

Date de modification :