Chapitre 4 – Étiquetage et garanties
4.4 Garanties en vitamines des aliments pour ruminants et chevaux

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Les besoins nutritifs en trois vitamines liposolubles (vitamines A, D et E) des ruminants et des chevaux sont bien documentés. On n'a toutefois pas démontré que les sources alimentaires d'autres vitamines, notamment la vitamine C, la vitamine K et les vitamines du complexe B, dont la niacine et la choline, sont bénéfiques à ces espèces. Le Programme des aliments du bétail de l'ACIA a établi les directives suivantes en ce qui concerne les teneurs garanties en vitamines des aliments pour ruminants et chevaux :

  1. Les garanties des teneurs en vitamines A, D et E doivent être indiquées sur l'étiquette des aliments pour ruminants et chevaux comme il est précisé dans le Règlement sur les aliments du bétail.
  2. Les fabricants d'aliments du bétail peuvent garantir des teneurs de vitamines autres que les vitamines A, D et E dans les aliments pour veaux (jusqu'à l'âge de trois mois) et dans les aliments pour chevreaux et agneaux (jusqu'à l'âge de deux mois). Cela correspond essentiellement au stade préruminant de l'animal, au cours duquel le rumen n'est pas encore totalement fonctionnel.
  3. Les aliments pour chevaux peuvent avoir des teneurs garanties en riboflavine, en pyridoxine et en thiamine, en plus des teneurs en vitamines A, D et E.
  4. Les garanties en vitamines autres que celles mentionnées aux points 1, 2 et 3 seront permises sur l'étiquetage des aliments pour chevaux, bovins, chèvres ou moutons pourvu que la ou les remarque(s) suivante(s), selon le cas, y apparaissent :
    1. Aliments pour bovins :
      « La présence de vitamines autres que les vitamines A, D et E dans les aliments destinés aux bovins âgés de plus de trois mois peut n'avoir aucun effet bénéfique ».
    2. Aliments pour moutons :
      « La présence de vitamines autres que les vitamines A, D et E dans les aliments destinés aux moutons âgés de plus de deux mois peut n'avoir aucun effet bénéfique ».
    3. Aliments pour chèvres :
      « La présence de vitamines autres que les vitamines A, D et E dans les aliments destinés aux chèvres âgées de plus de deux mois peut n'avoir aucun effet bénéfique ».
    4. Aliments pour chevaux :
      « La présence de vitamines autres que les vitamines A, D, E, la riboflavine, la pyridoxine et la thiamine dans les aliments destinés aux chevaux peut n'avoir aucun effet bénéfique ».

Veuillez noter que les aliments pour ruminants et chevaux garantissant des teneurs en vitamines autres que les vitamines A, D et E doivent être enregistrés, et que l'ajout de toute nouvelle garantie sur l'étiquette d'un produit constitue un changement important justifiant une modification de l'enregistrement.

La présente section sera modifiée si des besoins nutritifs en vitamines autres que celles susmentionnées sont établis. En ce qui concerne la présente modification, des changements aux étiquettes des produits enregistrés pour les ruminants seront exigés au renouvellement de l'enregistrement. À ce sujet, on rappelle aux fabricants que toute information relative à ce sujet peu être soumise au Programme d'aliments du bétail aux fins d'évaluation.

Date de modification :