Recueil des notices sur les substances médicatrices

Dans le Recueil des notices sur les substances médicatrices, (RNSM), on trouve la liste des substances médicatrices dont l'addition aux aliments du bétail est autorisée par la réglementation canadienne. Ce document précise l'espèce animal, la posologie, le mode d'emploi et l'usage légal de chaque substance médicatrice, de même que les marques de chaque substance médicatrice dont l'utilisation est approuvée au Canada. Tous les aliments médicamentés fabriqués ou vendus au Canada doivent être préparés de manière à respecter les prescriptions émis dans le Recueil des notices sur les substances médicatrices afin d'être conformes au Règlement sur les aliments du bétail. La seule exception concerne les aliments préparés selon une ordonnance d'un médecin vétérinaire.

Aide-mémoire

L'utilisation des aliments du bétail comme moyen d'administrer les médicaments s'est avérée une méthode économique pour la prévention et le traitement de certaines maladies animales de même que pour l'amélioration de la productivité du bétail ou de la qualité des produits animaux.

Les principes qui s'appliquent à d'autres formes de traitements s'appliquent également à cette méthode d'administrer les médicaments et comprennent les points suivants :

  1. Un diagnostic précis est essentiel pour que le médicament soit efficace au maximum;
  2. La posologie recommandée doit être suivie à la lettre afin d'obtenir une efficacité maximale sans mettre les animaux en danger ou risquer la santé humaine;
  3. De bonnes pratiques de gestion, y compris l'assainissement, doivent faire partie du traitement;
  4. Seule les drogues que l'on sait être compatibles doivent être utilisées en combinaison pour un traitement par m'importe quelle méthode d'administration.

Dans le Recueil des notices sur les substances médicatrices (RNSM), on trouve la liste des substances médicatrices dont l'addition aux aliments du bétail est autorisée par la réglementation canadienne. Ce document précise l'espèce animal, la posologie, le mode d'emploi et l'usage légal de chaque substance médicatrice, de même que les marques de chaque substance médicatrice dont l'utilisation est approuvée au Canada. Tous les aliments médicamentés fabriqués ou vendus au Canada doivent être préparés de manière à respecter les prescriptions émis dans le Recueil des notices sur les substances médicatrices afin d'être conformes au Règlement sur les aliments du bétail. La seule exception concerne les aliments préparés selon une ordonnance d'un médecin vétérinaire.

Le RNSM est conçu comme guide réglementaire pour la formulation et l'étiquetage des aliments médicamentés pour qu'ils soient efficaces et sûrs lorsqu'ils sont utilisés aux fins pour lesquelles ils sont conçus et dans des conditions pratiques. Chaque notice sur les substances médicatrices (NSM) traite d'un médicament particulier ou d'une combinaison spécifique de médicaments utilisés avec les aliments. La présente édition comporte trois annexes, ce qui permet de trouver facilement un médicament : le premier annexe comprend les noms génériques, le deuxième les marques de commerce et le troisième le nom des fabricants.

Les renseignements de chaque NSM sont divisés en trois sections: un profil d'introduction de la substance médicatrice; les prescriptions à suivre pour chacune des allégations qui ont été approuvées pour la substance médicatrice; et la liste des autres médicaments compatibles avec la substance médicatrice.

Le profil de la substance médicatrice comprend le nom générique du médicament, suivi immédiatement des marques approuvées de prémélanges contenant cette substance médicatrice et leur teneur respective en cette substance. Veuillez remarquer qu'il s'agit des seules marques dont l'utilisation est approuvée aux fins d'utilisation au Canada et que l'utilisation d'autres sources non approuvées du médicament dans les aliments du bétail constitue une infraction à la Loi et au Règlement sur les aliments du bétail, ainsi qu'à la Loi et au Règlement sur les Aliments et Drogues.

Le type ou la forme de l'aliment du bétail (p. ex. forme de farine, d'agglomérés, etc.) pour lequel l'addition du médicament est approuvée figure également dans l'introduction de la NSM. On y trouve aussi une liste des espèces animales à qui on peut servir l'aliment médicamenté, tout comme, à la rubrique « Allégations approuvées », les numéros des allégations correspondantes.

La section suivante de la NSM est une liste des prescriptions à suivre pour chacune des allégations qui ont été approuvées pour la substance médicatrice. L'énoncé de l'allégation y est souligné. Directement sous l'allégation figure la quantité de médicaments à ajouter à l'aliment fini. Cette posologie est exprimée en pourcentage ou en unités « mg/kg ».

La posologie du médicament peut être précisée dans certains cas en termes de kg/tête/jour et, quelquefois, en termes de la teneur en matière sèche de l'aliment du bétail.

Sous la posologie figure le mode d'emploi de l'aliment médicamenté. On y indique la durée d'utilisation de l'aliment médicamenté. Pour chaque allégation approuvée, les AVERTISSEMENTS et les précautions à respecter sont énumérés dans la NSM. Dans la plupart des cas, ces mentions doivent être énoncées sur l'étiquette de l'aliment fini; les exceptions figurent dans chaque NSM. Il faut se rappeler que tous les avertissement (p. ex. délais d'attente) doivent être respectés strictement afin de s'assurer de protéger la santé du consommateur, tandis que les PRÉCAUTIONS précisées doivent être suivies afin de mieux protéger la santé du bétail.

La dernière partie d'une NSM est celle de la « compatibilité acceptée ». On y énumère les médicaments, le cas échéant, qui peuvent être utilisés individuellement en combinaison avec la substance médicatrice à laquelle on a fait référence dans la NSM consultée, mais seulement pour les espèces précisées dans la section sur la compatibilité acceptée.

Les recommandations énumérées pour ce médicament doivent être suivies en plus de celles données pour le médicament original auquel on fait référence. Dans les cas où il y a une différence dans le délai d'attente pour les deux substances médicatrices compatibles et qu'aucun délai d'attente n'est précisé pour cette combinaison de substance, le délai d'attente le plus long est celui qui doit être respecté et qui doit figurer sur l'étiquette de l'aliment fini.

Date de modification :