ARCHIVÉE - 2012 – 2013 Rapport d'étape sur l'initiative de surveillance des salmonidés anadromes sauvages et mis en valeur en Colombie-Britannique

Cette page Web a été archivée

L'information archivée sur le Web sert à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes du gouvernement du Canada relatives aux sites Web et n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis sa date d'archivage. Pour obtenir l'information dans un format autre que ceux offerts, communiquez avec nous.

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Compléter 2014

Résumé

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), en partenariat avec plusieurs groupes, a terminé deux années de surveillance des salmonidés anadromes sauvages et mis en valeur en Colombie-Britannique. Parmi les collaborateurs à cette initiative figuraient des représentants du Programme de mise en valeur des salmonidés (PMVS) du ministère des Pêches et des Océans (MPO); du Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA) du MPO; du Programme d'étude du saumon en haute mer du MPO; du Programme de surveillance de l'environnement du MPO; de la Freshwater Fisheries Society of B.C. (FFSBC); de la Canadian Fishing Company (Canfisco); de la Secwepemc Fisheries Commission; du Conseil tribal de la Nation Shuswap; de la Première Nation de Lil'wat/bande de Mount Currie; des Uu-a-thluk du Conseil tribal de Nuu-chah-nulth; de l'Upper Fraser Fisheries Conservation Alliance (UFFCA); du First Nations Fisheries Council (FNFC) de la Colombie-Britannique.

L'ACIA a entrepris cette initiative de surveillance sur deux années consécutives afin de déterminer le statut sanitaire des saumons sauvages et mis en valeur en Colombie-Britannique à l'égard de trois maladies infectieuses préoccupantes, soit la nécrose hématopoïétique infectieuse (NHI), la nécrose pancréatique infectieuse (NPI) et l'anémie infectieuse du saumon (AIS). Bien qu'aucune de ces trois maladies ne présente de risques pour la santé humaine, elles sont contagieuses et peuvent être mortelles pour certaines espèces de poissons. Le virus de la NHI (VNHI) est présent chez certaines espèces et populations de poissons sauvages en Colombie-Britannique, mais on ignore si c'est le cas pour la NPI (VNPI) et l'AIS (VAIS).

Comme l'AIS, la NHI et la NPI sont des maladies déclarables aux termes de la Loi sur la santé des animaux, c'est l'ACIA qui est l'autorité responsable de concevoir et de mettre en œuvre les activités officielles de surveillance, de même que de mener des enquêtes et d'appliquer des mesures d'intervention en cas de détection de maladie au besoin. Tous les échantillonnages et tests réalisés dans le cadre de l'initiative étaient fondés sur des données scientifiques reconnues à l'échelle internationale, en plus d'être conformes aux exigences nationales en matière de santé des animaux aquatiques. Pour la présente initiative, un échantillonnage statistique a été mené. Les méthodes de prélèvement, de manipulation, de transport et d'entreposage des échantillons assuraient l'intégrité de ces derniers. Seuls les échantillons prélevés selon une méthode assurant la chaîne de possession et analysés par un laboratoire accrédité par l'ACIA ou l'un des trois laboratoires du Système de laboratoire national pour la santé des animaux aquatiques (SLNSAA) du MPO au moyen de tests validés peuvent servir à confirmer la présence d'une maladie réglementée.

Les six espèces de salmonidés anadromes, soit le saumon quinnat, le saumon rose, le saumon kéta, le saumon rouge, le saumon coho et le saumon arc-en-ciel, étaient visées par l'initiative de surveillance puisqu'elles sont toutes considérées comme étant potentiellement vulnérables à l'un ou plusieurs de ces maladies préoccupantes. Les tests portaient sur les six espèces, de manière à inclure celles qui pourraient être porteuses d'une infection sans présenter de signe de maladie, car l'un des principaux objectifs de l'initiative était d'exclure non seulement les signes cliniques de la maladie, mais aussi la possibilité d'une infection. Les facteurs de risque associés à l'expression des maladies, comme le moment de l'année, la température de l'eau et les stades de développement, ont été pris en considération dans le plan d'échantillonnage. Les échantillons ont été prélevés directement dans le milieu naturel, les usines de transformation et les écloseries de mise en valeur.

Pour les années 2012 et 2013 combinées, 8 006 animaux ont fait l'objet de tests visant le VAIS; 1 272, de tests visant le VNHI; 6 734, de tests visant le VNPI. Tous les échantillons prélevés et analysés ont obtenu des résultats négatifs à l'égard de ces agents pathogènes préoccupants.

En Colombie-Britannique, il n'existe toujours aucune preuve confirmant la présence du VAIS. Les résultats de l'initiative apportent des données probantes venant appuyer la confirmation d'absence du VAIS (forme tant pathogène que non pathogène) dans le groupe étudié. Il n'existe aucun cas connu de NPI chez les populations de poissons sauvages, d'élevage ou mis en valeur en Colombie-Britannique et, aucun échantillon de surveillance n'a obtenu de résultats positifs à l'égard du VNPI. Les résultats de l'initiative constituent donc une autre preuve appuyant les déclarations d'absence du VNPI faites par le passé. Dans le cas du NHI, tous les échantillons prélevés et analysés ont obtenu des résultats négatifs. Les groupes d'âge ou les espèces à risque élevé présents dans les eaux britanno-colombiennes n'étaient pas ciblés par les tests visant la détection du VNHI, car l'objectif était de déterminer le statut sanitaire des adultes en montaison d'une variété d'espèces pour mieux éclairer les négociations en matière de commerce international. Le niveau d'analyse ciblé pour le VNHI chez les saumons du Pacifique matures n'a toutefois pas été atteint, et les données existantes sont trop peu nombreuses pour rendre possible toute interprétation concernant le statut de ces populations à l'égard du VNHI. D'autres échantillons d'adultes en montaison seront prélevés dans les usines de transformation en 2014 afin de combler cette lacune dans les données. Des échantillons archivés d'individus sauvages prélevés en 2012 et 2013 feront également l'objet de tests visant le virus de la septicémie hémorragique virale (VSHV) et de l'alphavirus des salmonidés (AVS), et ce, pour favoriser des échanges commerciaux sûrs à l'échelle nationale et internationale. Un plan de mise en œuvre pour 2014-2016 décrit les prochaines étapes et les activités de surveillance supplémentaires à mener chez les saumons d'élevage de la Colombie-Britannique.

La présente initiative a permis de recueillir et d'analyser des données de surveillance permettant d'appuyer les déclarations entourant le statut sanitaire des salmonidés anadromes de la Colombie-Britannique. Ces données probantes servent à soutenir les mesures de contrôle fondées sur la science et, par le fait même, des échanges commerciaux sûrs à l'échelle nationale et internationale.

Demande de rapport complet

La version intégrale du présent rapport est disponible sur demande.

Le format dans lequel vous souhaitez recevoir le rapport : (obligatoire)


Vos coordonnées :
Date de modification :