Herpèsvirose de la carpe koï - Fiche de renseignements

Qu'est-ce que l'herpèsvirose de la carpe koï?

L'herpèsvirose de la carpe koï est une maladie qui touche les poissons. Elle est causée par l'herpèsvirose qui appartient à la famille des herpesviridae.

Quelles espèces de poissons peuvent être infectées par l'herpèsvirose de la carpe koï?

L'herpèsvirose de la carpe koï a été dépistée chez la carpe commune (Cyprinus carpio) et la carpe koï (Cyprinus carpio koi).

L'herpèsvirose de la carpe koï présente-t-elle un risque pour la santé humaine?

Non. L'herpèsvirose de la carpe koï ne présente aucun risque pour la santé humaine.

Quels sont les signes de l'herpèsvirose de la carpe koï?

L'herpèsvirose de la carpe koï peut entraîner la mort chez les carpes et les carpes koï, après éclosion des œufs. Les sujets infectés meurent dans les heures suivant l'apparition de la maladie.

Voici les signes que peuvent présenter les poissons infectés.

  • Comportement
    • Anomalies du comportement natatoire (nage lente en surface, manque de coordination pendant la nage)
    • Prise d'air
  • Apparence
    • Pâleur des branchies ou taches blanches sur les branchies
    • Surproduction ou sous-production de mucus au niveau des branchies et de la peau
    • Zones d'hémorragie au niveau des branchies et de la peau
    • Yeux enfoncés dans les orbites
    • Gonflement des reins
    • Gonflement de la rate

L'herpèsvirose de la carpe koï est-elle présente au Canada?

Oui. Au Canada, on a recensé des cas d'herpèsvirose de la carpe koï en Ontario et au Manitoba.

Comment l'herpèsvirose de la carpe koï se propage-t-elle?

L'herpèsvirose de la carpe koï est transmise d'un poisson à l'autre par l'intermédiaire :

  • d'eau contaminée;
  • d'équipement contaminé.

Les êtres humains peuvent propager l'herpèsvirose de la carpe koï en déplaçant :

  • des poissons infectés, qu'ils soient vivants ou morts;
  • de l'équipement contaminé;
  • de l'eau contaminée.

De quelle façon l'herpèsvirose de la carpe koï est-elle diagnostiquée?

Pour diagnostiquer l'herpèsvirose de la carpe koï, il faut effectuer des épreuves de laboratoire. Les poissons infectés ne présenteront pas tous des signes de la maladie.

De quelle façon l'herpèsvirose de la carpe koï est-elle traitée?

À l'heure actuelle, il n'existe pas de traitement pour l'herpèsvirose de la carpe koï.

Que peut-on faire pour prévenir la propagation de l'herpèsvirose de la carpe koï?

Si vous travaillez souvent avec des poissons, ou si vous les manipulez, sachez reconnaître les symptômes de l'herpèsvirose de la carpe koï.

N'importez pas de poissons infectés vivants au Canada.

  • À compter de décembre 2011, un permis d'importation sera requis par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) pour certaines espèces de poissons.
  • Les personnes qui rapportent des poissons au Canada devraient vérifier les autres exigences fédérales, provinciales et territoriales avant d'importer des poissons au Canada ou d'entrer au Canada avec ces poissons.

N'introduisez pas de poissons vivants provenant d'un autre pays ou d'une autre province dans les plans d'eau naturels du Canada.

  • Les personnes qui relâchent des poissons dans des plans d'eau naturels ou des établissements de grossissement du Canada devraient vérifier si elles ont besoin d'un permis fédéral ou provincial ou territorial.

Si vous travaillez souvent avec des poissons, ou si vous les manipulez, soyez informé des endroits où sévit l'herpèsvirose de la carpe koï dans votre région.

  • Le déplacement de poissons d'un endroit à l'autre au Canada peut nécessiter une licence ou un permis fédéral, provincial ou territorial.

N'utilisez pas de poissons achetés au supermarché comme appâts pour attraper du poisson ou d'autres animaux aquatiques.

Lorsque vous éviscérez et nettoyez un poisson, jetez tous les déchets issus de l'animal aux ordures.

L'ACIA vous recommande de ne pas visiter d'établissements aquacoles, de zoos ou d'aquariums canadiens pendant 14 jours si vous avez voyagé dans un autre pays et si vous :

  • avez visité un établissement aquacole;
  • êtes entré en contact avec des poissons sauvages.

De retour au Canada, lavez et désinfectez les chaussures que vous portiez pour vous rendre à l'établissement ou lorsque vous êtes entré en contact avec des poissons sauvages. Lavez également soigneusement vos vêtements et séchez-les à température élevée.

Quelles sont les mesures prises pour protéger les animaux aquatiques du Canada contre l'herpèsvirose de la carpe koï?

Au Canada, l'herpèsvirose de la carpe koï est une maladie déclarable. Par conséquent, quiconque possède des animaux aquatiques ou travaille avec de tels animaux et soupçonne ou décèle la présence de l'herpèsvirose de la carpe koï chez les animaux qu'il possède ou avec lesquels il travaille est tenu par la loi d'en aviser l'ACIA.

Si on décèle la présence de l'herpèsvirose de la carpe koï, l'ACIA contrôlera sa propagation en mettant en œuvre des activités d'intervention en cas de maladie, par exemple :

  • contrôler les déplacements des animaux infectés que les personnes possèdent ou avec lesquels elles travaillent;
  • détruire sans cruauté les animaux infectés;
  • nettoyer et désinfecter.

Les mesures de contrôle retenues dépendront de la situation.

Que dois-je faire si je crois que les poissons que j'élève ou que je garde sont atteints par l'herpèsvirose de la carpe koï?

Si vous avez des motifs de soupçonner qu'un poisson que vous élevez ou gardez est atteint par l'herpèsvirose de la carpe koï, vous devez en aviser l'ACIA immédiatement, conformément à la Loi sur la santé des animaux.

Comment puis-je obtenir davantage de renseignements?

Pour de plus amples renseignements sur les maladies déclarables, consultez la page Santé des animaux aquatiques, communiquez avec votre bureau local de santé des animaux de l'ACIA ou le bureau de l'ACIA de votre centre opérationnel :

  • Atlantique : 506-777-3939
  • Québec : 514-283-8888
  • Ontario : 226-217-8555
  • Ouest : 587-230-2200
Date de modification :