Biosécurité aviaire - Protection de la volaille et prévention des maladies

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

On encourage quiconque entre en contact avec des oiseaux dans les grands élevages commerciaux, dans les petits élevages non commerciaux ou dans les fermes d'agrément ou offre des services aux éleveurs de volaille (p. ex. transporteurs de volailles, fournisseurs d'aliments pour animaux, équipes de capture, etc.) à adopter des procédures de biosécurité renforcées.

Les producteurs

La Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles et le guide du producteur connexe visent à appuyer l'élaboration de protocoles de biosécurité propres aux exploitations pour les secteurs qui ne font pas déjà partie d'une association provinciale ou qui ne participent pas à un programme provincial de salubrité des aliments à la ferme.

  • Guide général du producteur - Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles
  • Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles
  • Principes de biosécurité de base pour le secteur avicole

    Isolement :

    • Ne recevoir que des oiseaux de sources fiables.
    • Isoler les oiseaux malades du reste du troupeau.
    • Limiter la fréquence d'introduction de nouveaux oiseaux dans le troupeau.
    • Isoler les nouveaux oiseaux ou ceux qui reviennent de foires ou d'expositions.
    • Autant que possible, déplacer les oiseaux d'un enclos à l'autre selon le principe du renouvellement intégral.

    Mesures sanitaires :

    • Nettoyer et désinfecter régulièrement les bâtiments, les poulaillers, l'équipement, les vêtements et les chaussures.
    • Réserver une zone pour le nettoyage des véhicules et de l'équipement.
    • Éliminer rapidement les oiseaux morts et les oeufs endommagés.
    • Utiliser des cageots en plastique (plus faciles à nettoyer) pour le transport des oiseaux.

    Contrôle de la circulation :

    • Limiter l'accès des visiteurs au troupeau.
    • Prévenir les contacts entre les oiseaux du troupeau et les autres oiseaux, les rongeurs, les animaux de compagnie ou d'autres animaux.
    • Exiger que tous les visiteurs portent des gants, des bottes et des vêtements propres.
    • Tenir des registres sur les déplacements des personnes, des animaux et de l'équipement qui arrivent sur les lieux ou les quittent.
    • Veiller à ce que tous les fournisseurs et autres visiteurs se conforment aux mesures de biosécurité.

    Gestion de la santé du troupeau :

    • Surveiller quotidiennement la santé du troupeau.
    • Avoir recours aux services d'un vétérinaire pour la mise en oeuvre des programmes sanitaires.
    • Tenir des registres quotidiens sur la santé du troupeau, y indiquer les niveaux de production, les préoccupations relatives à la santé et les traitements administrés.
    • Signaler immédiatement tout signe de maladie à votre vétérinaire ou au bureau de l'ACIA le plus près.

    Mise à jour du programme :

    • Former tout le personnel relativement à l'application du programme de biosécurité.
    • Vérifier régulièrement l'efficacité du programme.
    • Se tenir au courant des maladies aviaires qui touchent la région et adapter le programme de biosécurité selon les besoins.

Secteur des services avicoles

L'objectif du Guide de biosécurité pour les fournisseurs de services à l'industrie de la volaille est d'offrir un ensemble de lignes directrices que les fournisseurs de services peuvent utiliser en combinaison avec les protocoles de biosécurité de leur entreprise et avec ceux de l'éleveur en vue de limiter les risques d'introduction et de propagation de maladies.

Propriétaires d'oiseaux de compagnie et de petits troupeaux

On conseille vivement aux propriétaires d'oiseaux de compagnie et de petits troupeaux de jouer un rôle actif dans la protection de leur élevage en appliquant des mesures de biosécurité très strictes. Les petits troupeaux risquent de contracter des virus comme l'influenza aviaire, en particulier si les oiseaux ont accès à l'extérieur ainsi qu'à des étangs ou à des plans d'eau fréquentés par des oiseaux sauvages.

Sources de maladies aviaires

Les maladies chez les volailles et autres espèces aviaires peuvent se propager de nombreuses façons, notamment 

  • par des oiseaux morts ou des oiseaux porteurs d'une maladie;
  • par des animaux autres que les oiseaux (animaux d'élevage, animaux de compagnie, oiseaux sauvages et autres espèces fauniques, vermine et insectes);
  • sur les vêtements et les chaussures des visiteurs et des employés qui passent d'un élevage à l'autre;
  • par les aliments pour animaux, l'eau et la litière contaminés;
  • par les carcasses d'oiseaux morts;
  • par du matériel et des véhicules agricoles contaminés;
  • par contact avec des élevages voisins;
  • par des particules en suspension dans l'air ou la poussière soufflée par le vent.

Mesures de biosécurité générale à l'intention des producteurs et des vétérinaires

Avis à l'industrie

Information additionnelle

Date de modification :