Guide du producteur d'abeilles domestiques norme nationale de biosécurité à la ferme pour l'industrie apicole
Annexe C : Processus opérationnels d'une exploitation apicole, abeille domestique

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Figure 1. Gestion printanière
organigramme - Gestion printanière. Description ci-dessous.

La figure 1 présente les processus opérationnels associés à la gestion printanière. L'apiculteur désemballe les colonies hivernées à l'extérieur au moment opportun et évalue leur vigueur et leur statut à l'égard des organismes nuisibles et veille à ce qu'elles ne manquent pas de nourriture. Il procède ensuite au remérage ou à la fusion des colonies qui sont affaiblies mais ni infectées ni infestées, vérifie les réserves de nourriture des colonies et les regarnit au besoin et effectue un traitement antiparasitaire si nécessaire. Il évalue l'efficacité du traitement effectué, le cas échéant, puis procède au remérage ou à la fusion des colonies qui sont affaiblies mais ni infectées ni infestées ou divise les colonies. Finalement, il transfère les colonies entreposées à l'extérieur du rucher au champ pour la production de miel ou la pollinisation à forfait.

Description du diagramme - Figure 1 : Gestion printanière

La figure 1 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la gestion printanière; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention « Désemballer les colonies hivernées à l'extérieur au moment opportun ». Une flèche mène vers la case :
    • « Évaluer l'état des colonies – organismes nuisibles, vigueur et réserves de nourriture ».
  2. De la case « Évaluer l'état des colonies – organismes nuisibles, vigueur et réserves de nourriture », des flèches mènent vers les cases suivantes :
    • « Remérer ou fusionner les colonies affaiblies, mais ni infectées ni infestées »
    • « Nourrir au besoin »
    • « Effectuer un traitement antiparasitaire au besoin ».
  3. De la case « Remérer ou fusionner les colonies affaiblies, mais ni infectées ni infestées », une flèche mène vers la case :
    • « Évaluer l'efficacité du traitement ».
  4. De la case « Nourrir au besoin », une flèche mène vers la case :
    • « Évaluer l'efficacité du traitement ».
  5. De la case « Effectuer un traitement antiparasitaire au besoin », une flèche mène vers la case :
    • « Évaluer l'efficacité du traitement ».
  6. De la case « Évaluer l'efficacité du traitement », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Remérer ou fusionner les colonies affaiblies, mais ni infectées ni infestées »
    • « Diviser les colonies au besoin ».
  7. De la case « Diviser les colonies au besoin », une flèche mène vers la case :
    • « Transférer les colonies du rucher au champ pour la production de miel ou la pollinisation à forfait ».
Figure 2. Gestion estivale axée sur la production de miel
organigramme - Gestion estivale axée sur la production de miel. Description ci-dessous.

La figure 2 présente les processus opérationnels associés à la gestion estivale axée sur la production de miel. L'apiculteur fournit suffisamment d'espace aux colonies en ajoutant des hausses à miel afin de réduire le risque d'essaimage. Il utilise une grille à reine. Au cours de l'été, il évalue régulièrement la vigueur des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles. Il procède au remérage et à la fusion ou à l'égalisation des colonies qui sont affaiblies, puis retire ou remplace les hausses à miel. Au moment de la récolte du miel, il incliner, souffle, enfumer et brosse les abeilles et utilise des plateaux chasse-abeilles. À la fin de l'été, il munit ses ruches de réducteurs d'entrée et relocalise ses colonies (champ ou rucher automnal) au besoin. Certaines colonies peuvent être laissées au champ à des fins de gestion automnale.

Description du diagramme - Figure 2 : Gestion estivale axée sur la production de miel

La figure 2 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la gestion estivale axée sur la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention « Fournir suffisamment d'espace aux colonies pour réduire le risque d'essaimage ». Une flèche mène vers la case :
    • « Ajouter des hausses à miel ».
  2. De la case « Ajouter des hausses à miel », deux flèches mènent vers les cases suivantes :
    • « Meilleure pratique : utilisation d'une grille à reine »
    • « Évaluer régulièrement la vigueur des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles durant l'été ».
  3. De la case « Meilleure pratique : utilisation d'une grille à reine », des flèches simples mènent vers les cases suivantes, dans l'ordre :
    • « Évaluer la vigueur des colonies »
    • « Retirer/remplacer les hausses à miel »
    • « Récolte du miel – Incliner, souffler, enfumer et brosser les abeilles; utiliser un plateau chasse abeilles ».
  4. De la case « Récolte du miel – Incliner, souffler, enfumer et brosser les abeilles; utiliser un plateau chasse abeilles », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Munir les ruches de réducteurs d'entrée à la fin de l'été »
    • « Relocaliser les colonies (champ ou rucher automnal) ».
  5. De la case « Munir les ruches de réducteurs d'entrée à la fin de l'été », une flèche mène vers la case :
    • « Laisser certaines colonies au champ à des fins de gestion automnale ».
  6. De la case « Évaluer régulièrement la vigueur des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles durant l'été », une flèche mène vers la case :
    • « Remérer, fusionner ou égaliser les colonies affaiblies ».
Figure 3. Gestion automnale
organigramme - Gestion automnale. Description ci-dessous.

La figure 3 présente les processus opérationnels associés à la gestion automnale. L'apiculteur fournit au besoin un apport de nourriture additionnel aux colonies en prévision de l'automne et évalue leur vigueur et leur statut à l'égard des organismes nuisibles. Il effectue un traitement antiparasitaire si nécessaire. Si aucune intervention n'est requise, il nettoie le rucher et les ruches et élimine les abeilles mortes. Il procède au remérage des colonies, au besoin, et fusionne les colonies affaiblies avec des colonies vigoureuses et saines. Le cas échéant, il retire les lanières acaricides et évalue l'efficacité des traitements effectués. Il veille à ce que les abeilles disposent de suffisamment de nourriture pour passer l'hiver. Selon le cas, il transfère les ruches dans l'installation d'hivernage intérieur ou les emballe si elles doivent être hivernées à l'extérieur. Il prévoit au besoin des mesures de gestion hivernale (nourrissement et surveillance).

Description du diagramme - Figure 3 : Gestion automnale

La figure 3 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la gestion automnale; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention « Nourrir au besoin en prévision de l'automne ». Une flèche mène vers la case :
    • « Évaluer la vigueur des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles ».
  2. De la case « Évaluer la vigueur des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles », des flèches mènent vers les trois cases suivantes :
    • « Aucune intervention n'est requise si les colonies sont en santé et exemptes d'organismes nuisibles »
    • « Effectuer un traitement antiparasitaire au besoin »
    • « Remérer au besoin; fusionner les colonies affaiblies avec des colonies vigoureuses et saines ».
  3. De la case « Aucune intervention n'est requise si les colonies sont en santé et exemptes d'organismes nuisibles », une flèche mène vers la case :
    • « Nettoyer le rucher et les ruches et éliminer les abeilles mortes ».
  4. De la case « Effectuer un traitement antiparasitaire au besoin », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Évaluer l'efficacité des traitements »
    • « Retirer les lanières acaricides ».
  5. De la case « Remérer au besoin; fusionner les colonies affaiblies avec des colonies vigoureuses et saines », une flèche mène vers la case :
    • « Retirer les lanières acaricides ».
  6. De la case « Évaluer l'efficacité des traitements », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Aucune intervention n'est requise si les colonies sont en santé et exemptes d'organismes nuisibles »
    • « Nettoyer le rucher et les ruches et éliminer les abeilles mortes ».
  7. De la case « Nettoyer le rucher et les ruches et éliminer les abeilles mortes », une flèche mène vers la case :
    • « Veiller à ce que les abeilles aient suffisamment de nourriture pour l'hiver ».
  8. De la case « Veiller à ce que les abeilles aient suffisamment de nourriture pour l'hiver », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Transférer les ruches dans l'installation d'hivernage intérieur »
    • « Emballer les ruches en prévision de l'hiver ».
  9. De la case « Emballer les ruches en prévision de l'hiver », une flèche mène vers la case :
    • « Si nécessaire, prévoir une gestion hivernale (nourrissement et surveillance) ».
Figure 4. Hivernage intérieur
organigramme - Hivernage intérieur. Description ci-dessous.

La figure 4 présente les processus opérationnels associés à l'hivernage des colonies à l'intérieur. L'apiculteur évalue la propreté de l'installation d'hivernage intérieur et nettoie les lieux au besoin, puis y transfère les colonies. Il ajuste et vérifie régulièrement la température, l'humidité et la circulation d'air. Il élimine régulièrement les abeilles mortes dans l'installation. Au besoin, il nourrit les colonies à la fin de l'hiver. Au printemps, il nettoie l'installation après avoir sorti les colonies.

Description du diagramme - Figure 4 : Hivernage intérieur

La figure 4 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à l'hivernage intérieur; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Évaluer la propreté de l'installation d'hivernage intérieur et nettoyer au besoin », des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Transférer les colonies dans l'installation »
    • « Ajuster et vérifier régulièrement la température, l'humidité et la circulation d'air »
    • « Éliminer régulièrement les abeilles mortes dans l'installation »
    • « Nourrir les abeilles à la fin de l'hiver au besoin »
    • « Sortir les colonies de l'installation »
    • « Nettoyer l'installation après avoir sorti les colonies ».
Figure 5. Remérage
organigramme - Remérage. Description ci-dessous.

La figure 5 présente les processus opérationnels associés au remérage des colonies. L'apiculteur doit trouver et retirer la reine existante et déterminer pourquoi celle-ci est épuisée. Il traite ou détruit les colonies, selon le cas. Après avoir vérifié l'état de santé de la nouvelle reine qu'il se propose d'introduire, il place celle-ci dans une cage à reine dans la colonie orpheline, puis la libère quelques jours plus tard. Il vérifie que la reine est bien acceptée. Il répète ce processus si nécessaire.

Description du diagramme - Figure 5 : Remérage

La figure 5 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées au remérage; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Trouver et retirer la reine existante », des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Déterminer pourquoi la reine est épuisée »
    • « Traiter ou détruire les colonies, selon le cas »
    • « Vérifier l'état de santé de la nouvelle reine introduite »
    • « Introduire une nouvelle reine encagée dans chaque colonie orpheline »
    • « Libérer la reine de sa cage après quelques jours »
    • « Vérifier que la nouvelle reine est bien acceptée ».
    • De la case « Vérifier que la nouvelle reine est bien acceptée », une flèche renvoie à la première case « Trouver et retirer la reine existante ».
Figure 6. Fusion ou égalisation de colonies
organigramme - Fusion ou égalisation de colonies. Description ci-dessous.

La figure 6 présente les processus opérationnels associés à la fusion ou à l'égalisation de colonies. L'apiculteur inspecte ses colonies et sélectionne des colonies de statut sanitaire comparable. Il sélectionne la meilleure reine et retire l'autre ou les autres. Il peut également procéder différemment et empiler deux colonies en plaçant entre elles des feuilles de papier journal dans lesquelles il aura pratiqué des incisions. Il consolide ou égalise le nombre de cadres à couvain et d'abeilles et, le cas échéant, vérifie que la reine est bien acceptée. Il gère le surplus de matériel d'une manière appropriée. Au besoin, il peut répéter le processus de remérage.

Descrition du diagramme - Figure 6 : Fusion ou égalisation de colonies

La figure 6 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la fusion ou à l'égalisation de colonies; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention « Inspecter et sélectionner des colonies de statut sanitaire comparable ». Une flèche mène vers la case suivante :
    • « Sélectionner la meilleure reine et retirer l'autre (les autres) ».
  2. De la case « Sélectionner la meilleure reine et retirer l'autre (les autres) », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Consolider ou égaliser le nombre de cadres à couvain et d'abeilles »
    • « Autre méthode : empiler deux colonies en insérant des feuilles de papier journal entre elles (pratiquer des incisions dans le papier journal) ».
  3. De la case « Consolider ou égaliser le nombre de cadres à couvain et d'abeilles », une flèche mène vers la case :
    • « Vérifier que la reine est bien acceptée (le cas échéant) ».
  4. De la case « Vérifier que la reine est bien acceptée (le cas échéant) », des flèches mènent vers les trois cases suivantes :
    • « Voir l'ordinogramme REMÉRAGE »
    • « Autre méthode : empiler deux colonies en insérant des feuilles de papier journal entre elles (pratiquer des incisions dans le papier journal) »
    • « Gérer le surplus de matériel d'une manière appropriée ».
Figure 7. Division d'une colonie
organigramme - Division d'une colonie. Description ci-dessous.

La figure 7 présente les processus opérationnels associés à la division d'une colonie. L'apiculteur évalue l'état de santé de ses colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles. Il établit une ou deux boîtes de ruche. Il retire deux ou trois cadres de la colonie à diviser et les introduit dans la ou les nouvelles boîtes de ruche, qu'il laisse orpheline(s) pendant une journée. Il y introduit alors une nouvelle reine encagée puis, quelques jours plus tard, libère celle-ci de sa cage. Il vérifie que la nouvelle reine est bien acceptée. Une autre méthode consiste à prendre une colonie occupant deux boîtes, à utiliser la boîte du haut pour la division et à laisser la colonie orpheline pendant une journée.

Description du diagramme - Figure 7 :Division d'une colonie

La figure 7 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la division d'une colonie; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Évaluer l'état de santé des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles », des flèches mènent vers les cases suivantes :
    • « Établir une ou deux boîtes de ruche »
    • « Retirer deux ou trois cadres de la colonie à diviser et les introduire dans la(les) boîte(s) de ruche (laisser la ruche orpheline pour un certain temps – 1 jour) »
    • « Introduire une nouvelle reine encagée dans la (les) boîte(s) de ruche »
    • « Libérer la reine de sa cage après quelques jours »
    • « Vérifier que la nouvelle reine est bien acceptée ».
  2. La dernière case porte la mention « Autre méthode : prendre une colonie occupant deux boîtes, utiliser la boîte du haut pour la division et laisser la colonie orpheline pendant une journée ». Une flèche mène vers la case :
    • « Introduire une nouvelle reine encagée dans la (les) boîte(s) de ruche ».
Figure 8. Extraction du miel
organigramme - Extraction du miel. Description ci-dessous.

La figure 8 présente les processus opérationnels associés à l'extraction du miel. L'apiculteur utilise une grille à reine et vérifie l'absence de couvain. Il élimine les boîtes qui contiennent du couvain. Il retire les hausses à miel et vérifie qu'elles ne contiennent pas de couvain et prend les mesures qui s'imposent dans le cas contraire. Il introduit le miel dans la chambre chaude à température et humidité contrôlées et veille à ce qu'aucune abeille ne soit présente dans la miellerie. Il traite le miel rapidement et procède à son extraction. Il nettoie et assainit l'équipement et l'installation d'extraction. Il inspecte les hausses à miel avant de les retourner au champ ou de les transférer dans une installation d'entreposage. Il entrepose de façon sûre les opercules et les cadres brisés, en veillant à ce qu'ils soient à l'abri des abeilles et autres insectes.

Description du diagramme - Figure 8 : Extraction du miel

La figure 8 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à l'extraction du miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention : « Utiliser une grille à reine et confirmer l'absence de couvain. Éliminer des boîtes si nécessaire. » Des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Retirer les hausses à miel »
    • « Confirmer l'absence de couvain et prendre les mesures qui s'imposent dans le cas contraire »
    • « Introduire le miel dans la chambre chaude à température et humidité contrôlées »
    • « Veiller à ce qu'aucune abeille ne soit présente dans la miellerie »
    • « Traiter le miel rapidement »
    • « Extraire le miel »
    • « Nettoyer et assainir l'équipement et l'installation d'extraction »
    • « Inspecter les hausses à miel avant de les retourner au champ ou de les entreposer »
    • « Entreposer les hausses à miel ou les retourner au champ »
    • « Entreposer de façon sûre les opercules et les cadres brisés (à l'abri des abeilles et d'autres insectes) ».
Figure 9. Transport d'abeilles et d'équipement (chariot élévateur)
organigramme - Abeilles. Description ci-dessous.

La figure 9 présente les processus opérationnels associés au transport d'abeilles et d'équipement (chariot élévateur). En vue du transport, l'apiculteur évalue l'état de santé de ses colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles. Il prépare les colonies en vue du transport et utilise des filets pour empêcher les abeilles de s'échapper. Il inspecte et nettoie le véhicule de transport (élimination des débris, installation de filets et balayage, lavage et nettoyage du véhicule). Si possible, il veille à ce que le transport des abeilles soit effectué de nuit. Il prend des précautions additionnelles si les colonies proviennent de sources multiples ou doivent être expédiées à plus d'une destination. Il nettoie immédiatement toutes les flaques de miel renversées. En cas de transport d'équipement, il veille à ce que l'équipement soit exempt d'organismes nuisibles et reporte son expédition en cas de contamination. Il veille à ce que les abeilles ne puissent accéder à l'équipement. Il veille également à ce que l'équipement de chargement et de déchargement soit exempt d'abeilles ou nettoie ou nettoie ou désinfecte cet équipement entre chaque chargement. Il nettoie immédiatement toutes les flaques de miel renversées.

Description du diagramme - Figure 9 : Transport d'abeilles et d'équipement

La figure 9 comprend deux diagrammes de processus linéaires (deux colonnes) qui illustrent les étapes associées au transport des abeilles et de l'équipement (chariot élévateur) pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. Première colonne : la première case porte la mention : abeilles. Des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Évaluer l'état de santé des colonies et leur statut à l'égard des organismes nuisibles »
    • « Préparer les colonies en vue du transport (utiliser des filets pour empêcher les abeilles de s'échapper) »
    • « Inspecter et nettoyer le véhicule de transport (enlever les débris, installer des filets et balayer, laver ou nettoyer) »
    • « Expédier les abeilles »
    • « Si possible, transporter les abeilles durant la nuit »
    • « Prendre des précautions additionnelles si les colonies proviennent de sources multiples ou sont expédiées à plusieurs destinations »
    • « Nettoyer immédiatement les déversements de miel ».
  2. Deuxième colonne : la première case porte la mention « Équipement ». Des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Veiller à ce que l'équipement soit exempt d'organismes nuisibles (ne pas expédier dans le cas contraire) »
    • « Veiller à ce que les abeilles ne puissent accéder à l'équipement »
    • « Veiller à ce que l'équipement de chargement et de déchargement soit exempt d'abeilles et de débris en nettoyant ou en nettoyant et en désinfectant l'équipement après chaque utilisation »
    • « Nettoyer immédiatement les déversements de miel ».
Figure 10. Réception des abeilles
organigramme - Réception des abeilles. Description ci-dessous.

La figure 10 présente les processus opérationnels associés à la réception des abeilles. L'apiculteur commande ses reines et ses ouvrières d'une source fiable et se conforme à la réglementation provinciale ou aux exigences relatives à la délivrance de permis. En cas d'importation, il veille à obtenir tous les permis et résultats de tests requis. Il inspecte visuellement les abeilles à l'arrivée et examine les résultats de test fournis. En cas de détection d'organismes nuisibles, il détruit ou isole et traite les abeilles reçues. Il installe les nouvelles abeilles dans un rucher isolé et note l'endroit où elles ont été placées.

Description du diagramme - Figure 10 : Réception des abeilles

La figure 10 est un diagramme des processus qui illustre les étapes associées à la réception des abeilles pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention « Commander les reines et les ouvrières d'une source fiable (et respecter la réglementation et les exigences provinciales relatives à la délivrance de permis) ». Une flèche mène vers la case :
    • « Importation : obtenir les permis d'importation et résultats de tests requis ».
  2. De la case « Importation : obtenir les permis d'importation et résultats de tests requis », une flèche mène vers la case :
    • « Inspecter visuellement les abeilles à l'arrivée ».
  3. De la case « Inspecter visuellement les abeilles à l'arrivée », une flèche mène vers la case :
    • « Examiner les résultats de test fournis ».
  4. De la case « Examiner les résultats de test fournis », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Prendre les mesures qui s'imposent si des organismes nuisibles sont détectés »
    • « Il installe les nouvelles abeilles dans un rucher isolé et note l'endroit où elles ont été placées ».
  5. De la case « Prendre les mesures qui s'imposent si des organismes nuisibles sont détectés », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Détruire »
    • « Isoler et traiter ».
  6. De la case « Isoler et traiter », une flèche mène vers la case :
    • « Installer les nouvelles abeilles dans un rucher isolé et noter l'endroit où elles ont été placées ».
Figure 11. Réception des produits de nourrissement
organigramme - Réception des produits de nourrissement. Description ci-dessous.

La figure 11 présente les processus opérationnels associés à la réception des produits de nourrissement. L'apiculteur commande le sirop et le pollen d'une source fiable. Il examine les résultats des tests fournis avec les produits de nourrissement, le cas échéant, et vérifie la qualité des produits de nourrissement (miel, pollen) au besoin. Il prend les mesures qui s'imposent si les fournitures et/ou le matériel sont infestés ou infectés par des organismes nuisibles. Selon le cas, il détruit, traite ou retourne au fournisseur le matériel infesté ou infecté.

Description du diagramme - Figure 11 : Réception des produits de nourrissement

La figure 11 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à la réception des produits de nourrissement pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Commander le sirop et le pollen d'une source fiable », des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Examiner les résultats de tests fournis avec les produits de nourrissement, le cas échéant »
    • « Vérifier la qualité des produits de nourrissement (miel, pollen) au besoin »
    • « Prendre les mesures qui s'imposent si les fournitures et/ou le matériel sont infestés ou infectés par des organismes nuisibles »
    • « Prendre les mesures qui s'imposent si des organismes nuisibles sont détectés ».
  2. De la case « Prendre les mesures qui s'imposent si des organismes nuisibles sont détectés », des flèches mènent vers les trois cases suivantes :
    • « Détruire »
    • « Traiter »
    • « Retour au fournisseur ».
Figure 12. Réception des fournitures
organigramme - Réception des fournitures. Description ci-dessous.

La figure 12 présente les processus opérationnels associés à la réception des fournitures. L'apiculteur commande ses fournitures et/ou son matériel d'une source fiable. Il inspecte visuellement les fournitures à la réception et prend les mesures qui s'imposent si les fournitures ou le matériel sont infestés ou infectés par des organismes nuisibles. Selon le cas, il détruit, traite ou retourne au fournisseur les fournitures infestées ou infectées.

Description du diagramme - Figure 12 : Réception des fournitures

La figure 12 est un diagramme de processus qui illustre les étapes associées à la réception des fournitures pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. La première case porte la mention : « Commander les fournitures et/ou le matériel d'une source fiable ». Une flèche mène vers la case :
    • « Inspecter visuellement les fournitures à la réception ».
  2. De la case « Inspecter visuellement les fournitures à la réception », une flèche mène vers la case :
    • « Prendre les mesures qui s'imposent si les fournitures et/ou le matériel sont infestéou infectés par des organismes nuisibles ».
  3. De la case « Prendre les mesures qui s'imposent si les fournitures et/ou le matériel sont infestés ou infectés par des organismes nuisibles », des flèches mènent vers les trois cases suivantes :
    • « Détruire »
    • « Traiter »
    • « Retour au fournisseur ».
Figure 13. Expédition d'abeilles
organigramme - Expédition d'abeilles. Description ci-dessous.

La figure 13 présente les processus opérationnels associés à l'expédition d'abeilles. L'apiculteur sélectionne des abeilles saines (reines et accompagnatrices) en vue de l'expédition. Il prépare les tests pertinents. En cas d'exportation, il obtient les permis d'exportation et résultats de tests requis. Il emballe les abeilles correctement et les expédie.

Description du diagramme - Figure 13 : Expédition d'abeilles

La figure 13 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à l'expédition d'abeilles pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Sélectionner des abeilles saines (reines et accompagnatrices) en vue de l'expédition », des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    1. Il prépare les tests pertinents »
    2. Exportation : obtenir les certificats d'exportation et résultats de tests requis »
    3. Emballer les abeilles correctement »
    4. Expédier les abeilles ».
Figure 14. Élevage de reines
organigramme - Élevage de reines. Description ci-dessous.

La figure 14 présente les processus opérationnels associés à l'élevage de reines. L'apiculteur choisit des colonies reproductrices appropriées qui sont productives et résistantes aux maladies. Il établit des colonies éleveuses (orphelines ou remérées). Il greffe des alvéoles provenant de colonies éleveuses sélectionnées. Il nettoie et désinfecte le picking à chaque changement de cadre. Il transfère les cupules royales enlarvées dans les colonies éleveuses. Il utilise pour ce faire des cupules neuves ou nettoie et désinfecte les cupules après chaque utilisation. Il transfère les cupules royales acceptées dans les colonies finisseuses et récolte les cellules royales de pleine taille. Il stocke les reines dans des banques à reines ou les utilise pour remplacer les veilles reines dans les quelques jours suivants ou établit des nucléi de fécondation (petites ruches contenant des ouvrières et des cadres). Il introduit une reine par nucléus de fécondation. Il recueille les reines des nucléi de fécondation toutes les deux semaines et les introduit individuellement dans des cages à reine avec des accompagnatrices. Il emballe et expédie les reines à d'autres producteurs ou les utilise pour remérer ses colonies.

Description du diagramme - Figure 14 : Élevage de reines

La figure 14 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à l'élevage de reines pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case : « Choisir des colonies reproductrices appropriées (productives et résistantes aux maladies) », des flèches mènent d'une case à l'autre :
    • « Établir des colonies éleveuses (orphelines ou remérées) »
    • « Établir des colonies finisseuses (orphelines ou remérées) »
    • « Greffer des alvéoles provenant de colonies éleveuses sélectionnées »
    • « Nettoyer et désinfecter le picking à chaque changement de cadre »
    • « Introduire les cupules royales enlarvées dans les colonies éleveuses (utiliser des cupules neuves ou nettoyer et désinfecter les cupules après chaque utilisation) »
    • « Transférer les cupules royales acceptées dans les colonies finisseuses »
    • « Récolter les alvéoles royales de pleine taille ».
  2. De la case « Récolter les alvéoles royales de pleine taille », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Stocker les reines dans des banques à reines ou les utiliser dans les quelques jours suivants pour remplacer les vieilles reines »
    • « Établir des nucléi de fécondation (petites ruches contenant des ouvrières et des cadres) ».
  3. De la case « Établir des nucléi de fécondation (petites ruches contenant des ouvrières et des cadres », une flèche mène vers la case :
    • « Introduire une reine par nucléus de fécondation ».
  4. De la case « Introduire une reine par nucléus de fécondation », une flèche mène vers la case :
    • « Recueillir les reines des nucléi de fécondation toutes les deux semaines et les introduire individuellement dans des cages à reine avec des accompagnatrices ».
  5. De la case « Recueillir les reines des nucléi de fécondation toutes les deux semaines et les introduire individuellement dans des cages à reine avec des accompagnatrices », des flèches mènent vers les deux cases suivantes :
    • « Emballer et expédier les reines à d'autres producteurs »
    • « Remérer les colonies ».
Figure 15. Tenue de registres
organigramme - Tenue de registres. Description ci-dessous.

La figure 15 énumère divers éléments liés à l'exploitation qui devrait être consignés dans des registres, tels que les achats d'abeilles (fournisseur, date et nombre) et de matériel apicole, les ventes de reines, l'emplacement des ruchers, la répartition des hausses à miel, l'extraction du miel des rayons/hausses à miel, les nourrissements et traitements effectués et les manipulations et le remérage des colonies.

Description du diagramme - Figure 15 : Tenue de registres

La figure 15 est un diagramme de processus linéaire qui énumère les renseignements qui devraient idéalement être consignés aux fins de la production de miel.

  1. Le diagramme est composé des huit cases suivantes non reliées par des flèches :
    • « Consigner les achats d'abeilles (fournisseur, date, nombre) »
    • « Consigner les achats de matériel apicole »
    • « Consigner les ventes de reines »
    • « Noter l'emplacement des ruchers »
    • « Documenter l'installation des hausses à miel »
    • « Documenter l'extraction du miel des rayons/hausses à miel »
    • « Documenter les nourrissements et les traitements »
    • « Documenter les manipulations et le remérage des colonies ».
Figure 16. Pollinisation à forfait ou contrats de pollinisation
organigramme - Pollinisation à forfait ou contrats de pollinisation. Description ci-dessous.

La figure 16 présente les processus opérationnels associés à la pollinisation à forfait ou aux contrats de pollinisation. L'apiculteur doit être conscient que ses colonies peuvent être transférées dans des ruchers de consolidation (risque accru de dérive).Il se renseigne sur l'origine des autres colonies déployées au champ ou dans le voisinage immédiat. Il évalue les charges en colonies au champ et se renseigne sur les applications de pesticides effectuées au champ avant d'y transférer ses colonies. Conscient des risques accrus occasionnés par les fortes charges en colonies, le transport et la pénurie de nourriture, il intensifie la surveillance des abeilles sur le terrain. Il nourrit les abeilles si nécessaire. Il garde à l'esprit qu'une inspection pourrait être exigée en cas de transport interprovincial.

Description du diagramme - Figure 16 : Pollinisation à forfait ou contrats de pollinisation

La figure 16 est un diagramme de processus linéaire qui illustre les étapes associées à la pollinisation à forfait ou aux contrats de pollinisation pour la production de miel; les différentes cases sont reliées par des flèches et forment une série d'étapes séquentielles.

  1. De la première case « Transférer les colonies dans le rucher de consolidation (risque accru de dérive) », des flèches simples mènent d'une case à l'autre :
    • « Se renseigner sur l'origine des autres colonies déployées au champ ou dans le voisinage immédiat »
    • « Évaluer les charges en colonies au champ »
    • « Se renseigner sur les applications de pesticides effectuées au champ »
    • « Transférer les ruches au champ »
    • « Intensifier la surveillance : risques accrus d'infestation ou d'infection en raison des fortes charges en colonies, du transport et des pénuries potentielles de nourriture »
    • « Nourrir si nécessaire »
    • « Garder à l'esprit qu'une inspection pourrait être exigée en cas de transport interprovincial ».
Figure 17. Installations
organigramme - Installations. Description ci-dessous.

La figure 17 présente les processus opérationnels associés à l'aménagement des installations apicoles. L'apiculteur doit veiller à ce que ses installations soient à l'épreuve des abeilles. II établit un calendrier d'entretien et de nettoyage des installations et se dote d'installations réfrigérées pour l'entreposage de l'équipement et des fournitures. Il isole les abeilles des aires d'entreposage utilisées pour l'extraction du miel et l'entreposage du matériel. Il nettoie immédiatement toutes les flaques de miel renversées.

Description du diagramme - Figure 17 : Installations

La figure 17 est un diagramme de processus linéaire qui énumère les renseignements liés à l'entretien des installations apicoles pour la production de miel.

  1. Le diagramme est composé des six cases suivantes non reliées par des flèches :
    • « Veiller à ce que les installations soient à l'épreuve des abeilles »
    • « Isoler les abeilles des aires d'entreposage utilisées pour l'extraction du miel et l'entreposage du matériel »
    • « Établir un calendrier d'entretien des installations »
    • « Établir un calendrier de nettoyage de l'établissement »
    • « Aménager des installations réfrigérées pour l'entreposage du matériel et des fournitures »
    • « Nettoyer immédiatement les déversements de miel ».
Figure 18. Nettoyage du matériel, assainissement personnel et entreposage
organigramme - Nettoyage du matériel, assainissement personnel et entreposage. Description ci-dessous.

La figure 18 présente les processus opérationnels associés au nettoyage du matériel, à l'assainissement personnel et à l'entreposage. L'apiculteur trie, nettoie et entrepose les composantes de ruche, les cadres, les hausses et les nourrisseurs à l'automne. Il fabrique ou commande des composantes de ruche selon les besoins et réévalue chaque année le protocole pour les cadres. Au printemps, lorsque les conditions météorologiques le permettent, il désassemble les ruches, nettoie les plateaux, répare ou repeint les composantes des ruches si nécessaire et élimine le matériel brisé. Il détruit ou désinfecte le matériel infecté. Il entrepose tout le matériel de manière à en interdire l'accès aux abeilles. Dans le cas des mesures d'assainissement personnel, des vêtements et des vêtements extérieurs, il nettoie ou remplace régulièrement l'équipement de protection individuelle (EPI) et change de vêtements fréquemment. Il se lave les mains et lave ou remplace ses gants au besoin. Il désinfecte les outils utilisés pour l'entretien des ruches ou l'extraction du miel après chaque utilisation dans une ruche infectée et/ou chaque fois qu'il se déplace d'un rucher à l'autre.

Description du diagramme - Figure 18 : Nettoyage du matériel, assainissement personnel et entreposage

La figure 18 est un diagramme de processus linéaire en trois parties qui présente les renseignements sur le nettoyage du matériel, l'assainissement personnel et l'entreposage pour la production de miel.

  1. Première partie : la première case porte la mention « Composantes de ruche, cadres, hausses, nourrisseurs ». Aucune flèche ne relie les cases suivantes :
    • « Trier et entreposer le matériel (nettoyé si possible) en automne »
    • « Fabriquer ou commander les composantes de ruche (réévaluer le protocole pour les cadres chaque année) »
    • « Si les conditions météorologiques le permettent au printemps, désassembler les ruches, nettoyer les plateaux et réparer ou repeindre si nécessaire (éliminer le matériel brisé) »
    • Détruire ou désinfecter le matériel infecté »
    • « Entrepose tout le matériel de manière à en interdire l'accès aux abeilles ».
  2. Deuxième partie : la première case porte la mention « Vêtements, vêtements extérieurs et assainissement personnel ». Aucune flèche ne relie les cases suivantes :
    • « Nettoyer ou remplacer régulièrement l'équipement de protection individuelle (EPI) et changer de vêtements fréquemment »
    • « Il se lave les mains et lave ou remplace ses gants au besoin ».
  3. Troisième partie : la première case porte la mention « Outils utilisés pour l'entretien des ruches ou l'extraction du miel ». Une flèche mène vers la case :
    • « Désinfecter les outils après chaque utilisation dans une ruche infectée et/ou chaque transfert d'un rucher à l'autre ».
Date de modification :