Guide général du producteur - Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles
Annexe E - Propreté des chaussures

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

La propreté des chaussures est cruciale dans le cadre d'un programme efficace de biosécurité. Des employés ou des visiteurs qui entrent dans une exploitation peuvent n'avoir aucun contact physique avec les structures ou les animaux, sauf par leurs chaussures. Il est utile de comprendre le processus de désinfection des chaussures et de choisir la méthode la plus appropriée pour votre exploitation.

Il existe essentiellement trois façons d'assurer la propreté des chaussures : port de chaussures réservées à la ferme, utilisation de couvre-chaussures et de pédiluves.

Chaussures réservées à la ferme

Il peut être utile de prévoir plusieurs paires de chaussures pour les employés et les visiteurs. Peu importe le type de chaussures, il faut respecter deux conditions importantes :

  1. Les chaussures doivent rester dans la zone de biosécurité à laquelle elles sont réservées; et
  2. Les chaussures sont désinfectées sur une base régulière en suivant la procédure établie.

L'utilisation de chaussures réservées à la ferme nécessite habituellement une antichambre. (Voir l'Annexe B.)

Couvre-chaussures jetables

Les couvre-chaussures jetables peuvent être une solution relativement peu coûteuse. Il faut enfiler les couvre-chaussures avant d'entrer dans les installations ou dans une zone de biosécurité. Les couvre-chaussures sont enlevés et jetés à l'extérieur de la zone de biosécurité.

Quelques avantages des couvre-chaussures :

  • Ils sont peu coûteux.
  • Ils restent sur les lieux.
  • Ils sont légers, compacts et peu encombrants - peuvent facilement être entreposés à chaque point d'accès aux zones de biosécurité.
  • Ils peuvent être enfilés rapidement et facilement.

Quelques inconvénients :

  • Ils déchirent facilement.
  • Les chaussures d'extérieur sont portées dans les zones de biosécurité.
  • Il faut prévoir leur élimination selon des règles de biosécurité.

On peut atténuer certains de ces inconvénients en nettoyant, désinfectant et asséchant la surface extérieure des chaussures avant d'enfiler les couvre-chaussures.

Pédiluves

Remarque : Dans le cadre des programmes de Reconnaissance de la salubrité des aliments à la ferme (PSAF), on ne recommande pas l'utilisation de pédiluves, en raison des mesures d'entretien importantes qu'ils requièrent pour en assurer l'efficacité, et du fait qu'ils peuvent constituer des incubateurs de maladies. Malgré cela, les pédiluves sont généralement reconnus comme étant les plus efficaces dans les zones propres et sont toujours utilisés parallèlement à d'autres mesures de prévention.

Quelques avantages des pédiluves :

  • Ils sont faciles à utiliser et économiques.
  • L'installation d'un pédiluve devant l'entrée favorise son utilisation.
  • S'ils sont utilisés correctement, ils permettent de désinfecter toutes les surfaces, y compris les semelles à sillons creux.

Quelques inconvénients :

  • Ils nécessitent beaucoup d'entretien :: les pédiluves exigent une étroite surveillance. Il faut changer les solutions désinfectantes et nettoyer le contenant sur une base régulière.
  • Il faut respecter le temps de contact pour une désinfection efficace.
  • En fonction du désinfectant utilisé et de sa concentration, les pédiluves pourraient être inefficaces contre certains agents pathogènes préoccupants.
  • Certains désinfectants sont dispendieux.

Si vous optez pour les pédiluves, il est important de bien comprendre le processus à suivre pour qu'ils soient efficaces. Les quatre étapes de la désinfection des chaussures dans un pédiluve sont les suivantes :

  1. Enlever tout détritus visible des chaussures. Cela suppose l'utilisation d'équipement, comme une brosse pour bottes, pour retirer la terre, la boue, le fumier, etc., Porter une attention particulière aux semelles.
  2. Laver les chaussures avec un détergent. Cette étape permet d'éliminer les huiles, graisses ou bio-pellicules qui pourraient être invisibles à l'œil nu.
  3. Appliquer le désinfectant. (À cette étape, on passe dans le pédiluve.)
  4. S'assurer que le temps de contact est approprié. Pour être efficace, le désinfectant doit être en contact avec les surfaces des chaussures pendant un certain temps. Dans la majorité des cas, on trouve cette information sur le contenant de désinfectant. Le temps de contact moyen est d'environ 10 minutes, mais peut varier en fonction de l'agent pathogène et de la concentration du désinfectant.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

BC Agricultural Research and Development Corporation

Date de modification :