Mesures de biosécurité dans les productions vache-veau

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

La biosécurité joue un rôle de plus en plus important dans les productions vache-veau où sont élevés les veaux destinés à l'industrie du bœuf. Les productions vache-veau constituent l'assise d'une industrie en plein essor approvisionnant les marchés canadiens et internationaux en animaux reproducteurs, en viandes et en produits carnés de grande qualité.

Maladies bovines

Ces dernières années, l'émergence et la réémergence de maladies des bovins ont eu des répercussions importantes sur 'industrie bovine tant au Canada qu'à l'étranger.

Des éclosions de maladies contagieuses comme la fièvre aphteuse dans d'autres pays ont entraîné des pertes économiques importantes pour l'industrie bovine et soulevé des préoccupations concernant la santé animale et l'environnement. Ce type d'incident fait ressortir la nécessité d'une approche globale et coordonnée en matière de biosécurité bovine.

Sous la direction de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux collaborent continuellement avec l'industrie pour mettre en œuvre des programmes de biosécurité bovine et les renforcer afin de réduire la transmission de maladies et de protéger les intérêts des Canadiens.

Sources de maladies bovines

Les maladies des bovins peuvent se propager de nombreuses façons, dont les suivantes :

  • par des bovins malades ou des porteurs sains;
  • par des animaux autres que les bovins (animaux d'élevage, animaux de compagnie, oiseaux sauvages ou autres animaux sauvages, vermine et insectes);
  • par les vêtements et les chaussures de visiteurs et d'employés qui se déplacent d'un lieu à l'autre;
  • par des aliments, de l'eau, de la litière ou de la terre contaminés;
  • par des carcasses d'animaux morts;
  • par de l'équipement ou des véhicules contaminés;
  • par des particules et des poussières contaminées portées par le vent.

Principes de biosécurité dans les productions vache-veau

Un programme de biosécurité efficace doit comprendre les mesures suivantes :

  • isolement des nouveaux animaux introduits dans l'exploitation;
  • isolement des animaux malades;
  • contrôle de la circulation des gens, des animaux et de l'équipement;
  • procédures de nettoyage et de désinfection des installations.

C'est lorsque l'on introduit de nouveaux animaux dans une exploitation que le risque d'introduction de maladies infectieuses est habituellement le plus élevé. Les producteurs doivent mettre au point un programme qui convient à leur exploitation. Un programme sanitaire et de biosécurité à l'égard des troupeaux devrait être créé et mis en œuvre avec la collaboration d'un vétérinaire qualifié.

Éléments d'un programme de biosécurité

  • Isolement : minimiser les risques de contact entre les animaux
    • Maintenir un troupeau fermé; élever des veaux en séjour pour obtenir des animaux de remplacement et utiliser un taureau en séjour pour la reproduction.
    • Si le troupeau n'est pas fermé, n'acquérir que des animaux de sources fiables.
    • Si de nouveaux animaux sont introduits dans le troupeau ou si des animaux reviennent dans l'exploitation après avoir participé à une exposition de bétail ou à une foire agricole, isoler ceux-ci du reste du troupeau jusqu'à ce que leur état de santé soit confirmé.
    • Empêcher tout contact avec des animaux qui ne font pas partie du troupeau de l'exploitation - mettre au pâturage les vaches, les veaux et les taureaux sur ses propres terres, à bonne distance des troupeaux et du bétail avoisinants.
    • Isoler les animaux malades du reste du troupeau.
  • Mesures sanitaires
    • Protéger de la contamination les mangeoires et les abreuvoirs supplémentaires du bétail en pâturage.
    • Nettoyer et désinfecter régulièrement les bâtiments, les étables, les enclos, l'équipement, les vêtements et les chaussures.
    • Réserver une zone pour le nettoyage des véhicules et de l'équipement.
    • Éliminer rapidement les animaux morts.
    • Enlever régulièrement le fumier des enclos de vêlage et des enclos d'attente.
    • Éviter d'emprunter l'équipement et les véhicules d'autres exploitations.
  • Contrôle de la circulation
    • Limiter l'accès des visiteurs au troupeau.
    • Minimiser les contacts entre les animaux du troupeau et les oiseaux, rongeurs, animaux de compagnie et autres animaux.
    • Exiger que tous les visiteurs portent des gants, des bottes et des vêtements propres.
    • Tenir des registres sur les déplacements des personnes, des animaux et de l'équipement qui arrivent sur les lieux ou les quittent.
    • Veiller à ce que tous les fournisseurs et autres visiteurs se conforment aux mesures de biosécurité.
  • Gestion de la santé du troupeau
    • Surveiller quotidiennement la santé du troupeau.
    • Identifier tous les animaux à l'aide d'étiquettes d'oreille pour faciliter la traçabilité.
    • Avoir recours aux services d'un vétérinaire pour la mise en œuvre des programmes sanitaires.
    • Vacciner les vaches et les veaux contre certaines maladies.
    • Éviter d'utiliser des flacons et des seringues multidoses pour soigner les animaux.
    • Signaler immédiatement tout signe de maladie à votre vétérinaire.
  • Mise à jour du programme
    • Former tout le personnel relativement à l'application du programme de biosécurité.
    • Vérifier régulièrement l'efficacité du programme.
    • Se tenir au courant des maladies qui touchent la région et adapter le programme de biosécurité selon les besoins.
Date de modification :