Norme nationale de biosécurité à la ferme pour le secteur de l'élevage du vison - Guide du producteur
Annexe C - Exemples supplémentaires de plans d'établissement et d'approches possibles pour mettre en place des zones de biosécurité en ce qui concerne les exploitations plus complexes

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Les figures 1 à 3 donnent d'autres exemples de plans et d'approches possibles pour établir des zones de biosécurité (établissement, ZAC et ZAR) dans les exploitations plus complexes qui comprennent l'installation de production d'aliments pour visons, l'entrepôt de litière et l'atelier.

Figure 1. Zones de biosécurité (établissement d'élevage de visons, ZAC et ZAR)
Tableau - Zones de biosécurité. Description ci-dessous.
Description du graphique illustrant les zones de biosécurité pour les locaux de vison, ZAC et à la ZAR

légende :

Marron clair = Zone de transition

Orange clair = Barrière du point d'accès contrôlé

Jaune = Zone d'accès contrôlé (ZAC)

Violet = Porte du point d'accès contrôlé

Panneau d'arrêt rouge = Pas de signalisation d'entrée

Orange foncé = Zone d'accès restreint (ZAR)

Brun foncé = Porte

Ligne verte = Clôture de sécurité

Les locaux montrent une zone jaune ZAC avec des portes de points d'accès contrôlés à chaque extrémité. La zone ZAC contient une zone orange foncé ZAR avec deux hangars de vison à l'intérieur avec des portes à chaque extrémité. La zone ZAR conduit à une fumier, les déchets et la zone de stockage d'un côté et les zones fermées pour la cuisine d'alimentation, secteur, stockage de literie et atelier battante de l'autre côté. Il ya des clôtures de sécurité autour des deux zones du ZAR et ZAC. Un bureau est situé hors de la zone ZAC de stationnement désigné, une ruelle à une extrémité et une allée secondaire relié à la zone de déchets fumier à l'autre extrémité.

La figure 1 illustre une ferme qui comprend des bâtiments additionnels destinés aux différentes activités de production réalisées dans une ferme d'élevage de visons.

Trois zones sont représentées : l'établissement (degré de biosécurité le plus faible), la ZAC (degré de biosécurité plus élevé) et la ZAR (degré de biosécurité le plus élevé).

Deux hangars de visons (rectangles gris) sont illustrés au centre de l'image. La ZAR (rectangle rouge à points noirs) entoure les hangars de visons et comprend une installation de production d'aliments pour visons et une zone d'écorchage (situées près de l'entrée de la ZAR), de même qu'une zone d'entreposage du fumier et des déchets, située à l'arrière des hangars de visons et communiquant avec une allée secondaire.

Une ZAC (rectangle jaune à hachures noires) entoure la ZAR et inclut une zone d'entreposage de la litière et un atelier. Une zone de transition (carré brun), située dans la ZAC, est adjacente à la ZAR. Une allée principale mène de la route (du côté gauche de l'image) aux lieux de l'établissement, puis à un stationnement et à un bureau, tous deux situés sur les lieux de l'établissement. Une allée secondaire (du côté droit de l'image) donne sur la sortie de la ZAC. Les principales caractéristiques de ce plan sont les suivantes :

  • Des points d'accès primaire et secondaire, le point d'accès/allée secondaire étant utilisé pour l'élimination des déchets et la livraison des visons, et le point d'accès principal, pour toutes les autres opérations.
  • Un stationnement réservé au personnel et aux visiteurs, situé en dehors de la ZAC.
  • Un bureau où les visiteurs doivent signer pour entrer dans la zone de transition et dans la ZAC.
  • Une clôture de sécurité entre la ZAC et la ZAR.
  • Des PAC et des zones de transition respectant les protocoles de biosécurité pour pénétrer dans la ZAC et/ou dans la ZAR.
  • Des portes munies d'affiches de biosécurité (octogones rouges), utilisées comme barrières pour entrer dans la ZAC et dans la ZAR, et visant à gérer l'accès du personnel et des visiteurs aux PAC.
  • L'application de mesures de biosécurité pour entrer et sortir de la ZAC.
  • Une fois dans la ZAC, aucune mesure de biosécurité additionnelle n'est nécessaire pour accéder aux bâtiments servant d'entrepôt à litière et d'atelier, car leur cote de biosécurité est la même.
  • L'installation de production d'aliments pour visons, la zone d'écorchage et la zone d'entreposage du fumier et des déchets font partie de la ZAR. L'entrée et la sortie de ces zones à partir de la ZAC sont restreintes par un PAC, car des mesures de biosécurité additionnelles doivent être appliquées. Les déplacements depuis la ZAR ne nécessitent pas la mise en place de mesures de biosécurité additionnelles.
  • Le fait d'inclure l'installation de production d'aliments pour visons et les zones d'écorchage et d'entreposage du fumier et des déchets dans la ZAR permet de se déplacer entre ces zones et dans les hangars de visons sans avoir à appliquer des mesures de biosécurité additionnelles. Ainsi, on limite les possibilités de transmission d'agents pathogènes entre la ZAC et la ZAR.
Figure 2a. Plan actuel avec zones de biosécurité (établissement d'élevage de visons et ZAR)
Tableau - Plan actuel avec zones de biosécurité. Description ci-dessous.
Description du graphique du plan de situation réelle actuelle des zones de biosécurité pour les locaux de vison et ZAR

légende :

Marron clair = Zone de transition

Orange clair = Barrière du point d'accès contrôlé

Jaune = Zone d'accès contrôlée (ZAC)

Violet = Porte du point d'accès contrôlé

Panneau d'arrêt rouge = Pas de signalisation d'entrée

Orange foncé = Zone d'accès restreint (ZAR)

Brun foncé = Porte

Ligne verte = Clôture de sécurité

Notes : compost et de stockage sont situés hors site

Les locaux montrent une zone ZAR orange foncé avec trois portes de points d'accès contrôlés avec aucune signalisation d'entrée. La zone ZAR a cinq hangars de vison à l'intérieur avec des portes à chaque extrémité. La zone ZAR mène à une cuisine d'alimentation et une zone battante qui conduit également à un bureau. Il ya une clôture de sécurité autour de la zone ZAR. Stationnement désigné, une ruelle se trouvent derrière des clôtures de périmètre avec des congélateurs et des bacs de céréales situé entre l'aire de stationnement et la cuisine d'alimentation.

La figure 2a illustre une ferme d'élevage de visons réelle, et vise à montrer les mesures de biosécurité actuellement en place.

De la route publique, une allée principale va vers la droite et est complètement bordée, à gauche, par une clôture qui délimite le périmètre de l'établissement. À droite, la clôture longe partiellement l'allée jusqu'au stationnement réservé (zone grise) de l'établissement. À la droite du stationnement, il y a des congélateurs (rectangles mauves) et des silos à céréales (cercles mauves). Un bureau (carré brun), qui sert de zone de transition à l'entrée, est adjacent à la zone d'écorchage et à l'installation de production d'aliments pour visons. La ZAR (zone rouge à points noirs) comprend cinq hangars de visons (rectangles gris), la zone d'écorchage et l'installation de production d'aliments pour visons. Des affiches de biosécurité (octogones rouges) sont installées à certains PAC de la ZAR.

Avantages

  • Un stationnement réservé a été placé près du périmètre de l'établissement, et des affiches de biosécurité sont installées à certains endroits.
  • Des PAC permettent de contrôler l'accès au bureau et, par le fait même, à la zone d'écorchage et à la ZAR.
  • Une ZAR a été mise en place autour des hangars de visons, de la zone d'écorchage et de l'installation de production d'aliments pour visons, ce qui contribue à limiter la transmission d'agents pathogènes à l'intérieur et à l'extérieur de ces zones critiques.
  • Une clôture de sécurité est installée autour de la ZAR, laquelle contient les hangars de visons.

Désavantages

  • Ni aucune ZAC ni aucun PAC ne limitent l'accès des personnes, des véhicules ou de l'équipement (vecteurs de maladies possibles) aux congélateurs, aux réfrigérateurs et à la ZAR.
  • Aucune clôture de sécurité n'entoure l'installation de production d'aliments pour visons ou la zone d'écorchage.
  • Aucune affiche de biosécurité n'est installée près du bureau et de la zone de production de l'établissement.
Figure 2b. Zones de biosécurité futures possibles (établissement d'élevage de visons, ZAC et ZAR)
Tableau - Zones de biosécurité futures possibles. Description ci-dessous.
Description du graphique illustrant les zones potentielles de biosécurité pour les futurs locaux de vison, ZAC et à la ZAR

légende :

Marron clair = Zone de transition

Orange clair = Barrière du point d'accès contrôlé

Jaune = Zone d'accès contrôlée (ZAC)

Violet = Porte du point d'accès contrôlé

Panneau d'arrêt rouge = Pas de signalisation d'entrée

Orange foncé = Zone d'accès restreint (ZAR)

Brun foncé = Porte

Ligne verte = Clôture de sécurité

Notes : compost et de stockage sont situés hors site

Les locaux montrent une zone ZAR orange foncé avec trois portes de points d'accès contrôlés avec aucune signalisation d'entrée. La zone ZAR a cinq hangars de vison à l'intérieur avec des portes à chaque extrémité. La zone ZAR mène à une cuisine d'alimentation et une zone battante qui conduit également à un bureau. Il ya une clôture de sécurité autour de la zone du ZAR et de la zone adjacente ZAC contenant trois congélateurs et deux bacs de céréales qui est situé près de la cuisine d'alimentation et de bureau. Stationnement désigné, une ruelle se trouvent derrière une clôture de périmètre à côté de la zone ZAC.

La figure 2b représente une ferme comprenant de futures zones de biosécurité potentielles pour la ferme illustrée à la figure 2a.

À partir de la route, une allée principale va vers la droite et est complètement bordée, à gauche, par une clôture qui délimite le périmètre de l'établissement. À droite, la clôture longe partiellement l'allée jusqu'au stationnement réservé (zone grise) de l'établissement. À la droite du stationnement, il y a une ZAC (zone jaune avec hachures noires), laquelle contient les congélateurs (rectangles mauves) et des silos à céréales (cercles mauves). Un bureau (carré brun), qui sert de zone de transition à l'entrée, est adjacent à la zone d'écorchage et à l'installation de production d'aliments pour visons. Un PAC se trouve entre le bureau et la ZAC, et un autre permet de passer de la ZAC à l'installation de production d'aliments pour visons. La ZAR (zone rouge à points noirs) comprend cinq hangars de visons (rectangles gris), la zone d'écorchage et l'installation de production d'aliments pour visons. La ZAC et la ZAR sont entourées d'une clôture de sécurité. Des affiches de biosécurité (octogones rouges) sont installées aux PAC menant vers le bureau, la ZAC et la ZAR.

  • L'établissement d'une ZAC et l'installation d'une clôture autour de cette zone amélioreront la sécurité et limiteront les risques d'accès (intentionnel ou non) aux zones de production.
  • La mise en place d'un PAC à l'entrée de la ZAC et à l'entrée de l'installation de production d'aliments pour visons permet d'appliquer des procédures de biosécurité en vue de limiter la transmission d'agents pathogènes.
  • L'installation d'affiches de biosécurité est un moyen peu coûteux et efficace de renseigner le personnel et les visiteurs sur les exigences d'entrée sur les lieux et les autres mesures de biosécurité importantes.
Figure 3a. Plan du site actuel avec zones de biosécurité (établissement d'élevage de visons et ZAR)
Tableau - Plan du site actuel avec zones de biosécurité. Description ci-dessous.
Description du graphique du plan de situation réelle actuelle des zones de biosécurité pour les locaux de vison et ZAR

légende :

Marron clair = Zone de transition

Orange clair = Barrière du point d'accès contrôlé

Jaune = Zone d'accès contrôlée (ZAC)

Violet = Porte du point d'accès contrôlé

Panneau d'arrêt rouge = Pas de signalisation d'entrée

Orange foncé = Zone d'accès restreint (ZAR)

Brun foncé = Porte

Ligne verte = Clôture de sécurité

Les locaux montrent une zone ZAR orange foncé entouré par une clôture de sécurité avec une grille de point d'accès contrôlé avec aucune signalisation d'entrée menant à une cour. Il ya un coin bureau, de stockage et de la literie disponible hors connexion tant dans la zone du ZAR et le stockage de la cour et de la nourriture et des zones de stockage des déchets de fumier sont accessibles au large de la cour par des portes de point d'accès contrôlé. La zone ZAR dispose de quatre hangars de vison à l'intérieur avec des portes à chaque extrémité. La cour mène à un parking désigné et une ruelle derrière une clôture de périmètre.

La figure 3a illustre une ferme d'élevage de visons réelle, et vise à montrer les mesures de biosécurité actuellement en place.

À partir de la route, une allée principale pénètre sur les lieux de l'établissement et va jusqu'au stationnement réservé (zone grise). À la droite du stationnement, il y a un terrain (zone gris clair) qui communique avec deux ZAR, au nord (installation de production d'aliments pour visons et entrepôt de fumier/déchets). Ces zones sont représentées par des carrés rouges à points noirs. La zone réservée au bureau et à l'entrepôt/zone d'entreposage de la litière (carré brun) est située au sud du terrain et est adjacente à une vaste ZAR, du côté est (zone rouge à points noirs), et aux lieux de l'établissement (zone blanche), du côté ouest. La vaste ZAR comprend quatre hangars de visons (rectangles gris).

Avantages

  • Un stationnement réservé a été placé près du périmètre de l'établissement, et des affiches de biosécurité sont installées à certains endroits critiques.
  • Des PAC permettent de contrôler l'accès au bureau et à la ZAR.
  • Des ZAR ont été mises en place autour des hangars de visons, de la zone d'entreposage des aliments et de la zone d'entreposage des déchets et du fumier, ce qui contribue à limiter la transmission d'agents pathogènes à l'intérieur et à l'extérieur de ces zones critiques.
  • Une clôture de sécurité (ligne bleue pleine) est installée autour de la ZAR, laquelle contient les hangars de visons.
  • Une clôture de sécurité (ligne noire hachurée) est installée pour délimiter le périmètre de l'établissement.
  • Des affiches de biosécurité (octogones rouges) sont installées à certains PAC des ZAR et du bureau.

Désavantages

  • Ni aucune ZAC ni aucun PAC ne limitent l'accès des personnes, des véhicules ou de l'équipement (vecteurs de maladies possibles) aux congélateurs, aux réfrigérateurs et à la ZAR.
  • L'équipement/le personnel qui quitte la ZAR avec du fumier ou des déchets doit traverser la zone où les chariots de livraison des aliments sont utilisés, ce qui accroît les risques de transmission d'agents pathogènes.
  • Le personnel doit appliquer des mesures de biosécurité pour se déplacer d'une ZAR à l'autre, ce qui peut interférer avec le déroulement quotidien du travail.
Figure 3b. Plan du site actuel avec zones de biosécurité (établissement d'élevage de visons et ZAR)
Tableau - Plan du site actuel avec zones de biosécurité. Description ci-dessous.
Description du graphique illustrant les zones potentielles de biosécurité pour les futurs locaux de vison, ZAC et à la ZAR

légende :

Marron clair = Zone de transition

Orange clair = Barrière du point d'accès contrôlé

Jaune = Zone d'accès contrôlée (ZAC)

Violet = Porte du point d'accès contrôlé

Panneau d'arrêt rouge = Pas de signalisation d'entrée

Orange foncé = Zone d'accès restreint (ZAR)

Brun foncé = Porte

Ligne verte = Clôture de sécurité

Les locaux montrent une zone ZAR orange foncé entouré par une clôture de sécurité avec deux portes contrôlées par des points d'accès sans signalisation d'entrée menant à une zone ZAC, également entourés par une clôture de sécurité. Il ya une zone accessible au large tant dans la zone du ZAR et la zone ZAC et de stockage des aliments et des zones de stockage des déchets de fumier bureau, le stockage et la literie sont accessibles hors de la zone ZAC par des portes de point d'accès contrôlé. La zone ZAR dispose de quatre hangars de vison à l'intérieur avec des portes à chaque extrémité. La zone ZAC mène à un parking désigné et une ruelle derrière une clôture de périmètre.

La figure 3b représente une ferme comprenant des zones de biosécurité potentielles ou futures pour la ferme illustrée à la figure 3a.

À partir de la route, une allée principale pénètre sur les lieux de l'établissement et va jusqu'au stationnement réservé (zone grise). À la droite du stationnement, il y a une ZAC (zone jaune à hachures noires – ancien terrain) qui communique avec deux ZAR, au nord (installation de production d'aliments pour visons et entrepôt de fumier/déchets). Ces zones sont représentées par des carrés rouges à points noirs. La zone réservée au bureau et à l'entrepôt/zone d'entreposage de la litière (carré brun) est située au sud de la ZAC et est adjacente à une vaste ZAR à droite (zone rouge à points noirs), et aux lieux de l'établissement (zone blanche), à gauche. La vaste ZAR comprend quatre hangars de visons (rectangles gris)

  • L'établissement d'une ZAC et l'installation d'une clôture autour de cette zone amélioreront la sécurité et limiteront les risques d'accès (intentionnel ou non) aux zones de production.
  • L'établissement d'un PAC à l'entrée de la ZAC permet d'appliquer des procédures de biosécurité en vue de limiter la transmission d'agents pathogènes.
  • Le PAC additionnel entre la ZAC et la ZAR, près de la zone d'entreposage du fumier et des déchets permettra d'enlever le fumier et les déchets sans passer par la zone où les aliments sont transportés.
  • L'installation d'affiches de biosécurité est un moyen peu coûteux et efficace de renseigner le personnel et les visiteurs sur les exigences d'entrée sur les lieux et les autres mesures de biosécurité importantes.
  • Ultérieurement, la création de corridors (ZAR) entre la zone d'entreposage des aliments et la ZAR où se trouvent les hangars de visons, d'une part, et entre la zone d'entreposage du fumier et des déchets et la ZAR où se trouvent les hangars de visons, d'autre part, permettrait de se déplacer sans avoir à appliquer des procédures de biosécurité, car la cote de biosécurité serait la même pour toutes ces zones. Ces corridors permettraient en outre d'enlever les PAC à ces endroits.
Date de modification :