Exportation de chiens et de chats vers l'Australie

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Les conditions d'importation de chiens et de chats de l'Australie sont parmi les plus rigoureuses au monde. Tous les renseignements nécessaires sur l'exportation des chiens et des chats vers l'Australie sont accessibles sur le site Web Department of Agriculture and Water Resources, Australia - (anglais seulement).

Avant d'entrer au pays, vous devez obtenir un permis d'importation pour amener des chats et des chiens en Australie. N'utilisez pas le certificat sanitaire d'exportation vétérinaire (annexe A) qui se trouve à la dernière page du permis d'importation. Utilisez plutôt les certificats suivants :

Il est nécessaire d'accorder une grande attention particulière à tous les aspects du processus de demande, en particulier les contraintes de temps, les droits et les exigences en matière de quarantaine propres à votre situation particulière. Si les autorités australiennes jugent insatisfaisante une partie des documents, il se peut qu'elles exigent d'autres épreuves de dépistage de maladies, qu'elles prolongent la période de quarantaine, qu'elles refusent l'entrée de l'animal au pays ou qu'elles ordonnent son abattage - le tout aux frais du propriétaire.

Vous retrouverez ci-dessous une liste de dix mesures simples, mais efficaces, que peuvent entreprendre un vétérinaire, un exportateur ou un propriétaire au moment de préparer un chien ou un chat à des fins d'exportation en Australie qui aideront à s'assurer que l'animal en question pourra être importé sans que sa période de quarantaine soit prolongée, qu'il soit rapatrié ou qu'il soit euthanasié.

Cette liste doit être lue en combinaison avec le permis d'importation et le guide par étapes - (anglais seulement) pertinent qui sont disponibles sur le site Web du ministère.

  1. Lire et vérifier la puce électronique de l'animal chaque fois que l'animal fait l'objet d'une analyse, d'un traitement ou d'un examen avant l'exportation.
  2. Enregistrer fidèlement le numéro de la puce électronique de l'animal sur tous les documents associés à l'animal, y compris tout :
    1. certificat de traitement, de vaccination et d'examen
    2. formulaire de soumission en laboratoire à des fins d'analyse d'échantillons sanguins
  3. Administrer uniquement des traitements antiparasitaires externes conformes, aux animaux préparés à des fins d'exportation, et enregistrer le nom du produit et des ingrédients actifs sur le certificat sanitaire.
    1. Une liste (non exhaustive) des traitements antiparasitaires externes conformes - (anglais seulement) se trouve sur le site Web du ministère.
    2. Les traitements antiparasitaires externes doivent être topiques (et non oraux) et doivent éliminer les tiques et les puces au contact.
    3. Les produits Bravecto® (fluralaner), NexGard® (afoxolaner), Advantage Multi® (moxidectin) et Revolution® (selamectin) ne sont pas des traitements antiparasitaires externes conformes.
  4. Administrer de nouveau les traitements antiparasitaires externes selon les exigences du fabricant afin que l'animal soit protégé continuellement jusqu'à son exportation; si le produit doit être administré mensuellement, celui-ci doit être appliqué au plus tard 31 jours après la dernière application.
  5. Administrer des traitements antiparasitaires internes qui sont efficaces contre les nématodes (vers ronds) et les cestodes (vers solitaires).
  6. Administrer tout vaccin exigé dans les conditions d'importation rigoureusement et conformément aux exigences du fabricant, y compris les séries vaccinales primaires et les rappels. Enregistrez la date de la vaccination, le nom du produit et la date d'échéance du rappel sur le certificat sanitaire.
  7. Remplir entièrement tout formulaire de soumission en laboratoire, y compris le numéro de puce électronique de l'animal, la date de la prise de l'échantillon sanguin, la date de la signature et demander les types d'analyses en laboratoire exacts.
  8. Vérifier que le numéro de puce électronique de l'animal est correct sur tous les rapports de laboratoire reçus et que tous les rapports de laboratoire comprennent la date de prise des échantillons sanguins, le type d'analyse en laboratoire, les résultats des analyses et l'interprétation des résultats.
  9. Fournir les exemplaires originaux des rapports de laboratoire à l'exportateur.
  10. S'assurer que seuls les animaux qui sont aptes à voyager jusqu'en Australie et qui sont aptes à subir une période de quarantaine de 10 jours après leur entrée au pays sont préparés afin d'être exportés vers l'Australie.

Veuillez noter qu'un vétérinaire de l'ACIA doit approuver (signer et estampiller) toutes les pages du Certificat de santé animale. De plus, tous les rapports de laboratoire qui accompagnent les chiens et les chats en direction de l'Australie doivent être signés et estampillés par le vétérinaire de l'ACIA qui remplit le Certificat zoosanitaire final.

Si vous éprouvez des difficultés pour visionner les renseignements contenus sur le site Web Department of Agriculture and Water Resources, Australia - (anglais seulement), vous pouvez communiquer avec le bureau de district de santé animale de l'ACIA de votre localité pour recevoir une copie des documents nécessaires.

Date de modification :