Exigences sanitaires applicables à l'exportation des chevaux du Canada aux États-Unis
HA 1964 (modifié le 23 janvier 2013)

  1. L'animal a été au Canada ou aux États-Unis pendant les 60 jours avant l'exportation.
  2. L'animal a été inspecté sur les lieux d'origine et déclaré exempt de signes de maladie transmissible et, dans la mesure où cela peut être déterminé, n'a pas été exposé à une maladie transmissible pendant les 60 jours avant l'exportation.
  3. L'animal n'a pas été vacciné avec un vaccin vivant, atténué ou inactivé pendant les 14 jours avant l'exportation.
  4. Dans la mesure où cela peut être déterminé, aucun cas de peste équine, de dourine, de morve, du surra, de lymphangite épizootique, de lymphangite ulcéreuse, de piroplasmose équine, d'anémie infectieuse des équidés, de stomatite vésiculeuse, de métrite contagieuse équine ou d'encéphalomyélite équine vénézuélienne est apparu sur les lieux d'origine ou sur les lieux contigus pendant les 60 jours avant l'exportation.
  5. L'animal a été soumis au test d'immunodiffusion (test de Coggin) ou ELISA pour l'anémie infectieuse équine dans un laboratoire approuvé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments pendant les 180 jours avant l'exportation.

    L'échantillon de sang a été prélevé le espace et les résultats du test étaient négatifs le espace.

  6. L'animal n'a pas été dans un pays où la métrite contagieuse équine a été signalée pendant les 12 mois immédiatement précédent l'exportation, sauf pour les chevaux qui ont satisfait aux exigences d'importation canadiennes de la MEC pour l'entrée permanente.

Remarques :

  1. Pour l'entrée aux États-Unis, ce certificat sanitaire est valide pendant 30 jours suivant la date d'inspection ci-dessus.
  2. Les chevaux peuvent revenir au Canada accompagnés de ce certificat sanitaire, à condition que leur retour soit fait dans les 60 jours de la date d'entrée aux États-Unis. Une preuve de la date d'entrée est nécessaire, mais, si elle n'est pas disponible, la date d'inscription du certificat peut être utilisée comme le dernier jour au Canada. Un retour sous ces conditions peut faire l'objet de modifications s'il y a occurrence de maladie aux États-Unis et il est de la responsabilité du propriétaire ou du transporteur qui présentera les cheveux pour le retour au Canada de consulter leur vétérinaire accrédité pour toute modification de ces conditions.
  3. Les poulains nés après le test de l'AIE sur la jument sont exemptés de l'obligation du test de l'AIE, à condition que ce test soit toujours valide et qu'ils accompagnent leur propre jument. Cependant, le poulain doit être décrit sur un formulaire distinct de HA 1964 et la date du test de l'AIE doit être la même que celle de la jument.
Date de modification :