Conditions sanitaire pour l'exportation d'aliments/Articles à mastiquer/Gâteries pour animaux de compagnie obtenus par extrusion ou en conserve, et contenant ou non des produits ou sous-produits d'origine animale vers le Japon

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

D'après les expériences antérieures et suite à la confirmation de la DSA du MAFF, aucune certification sanitaire n'est nécessaire pour l'exportation des aliments cuits complètement transformés destinés aux animaux de compagnie (aliments finis, emballés, prêts pour la vente au détail ou de longue conservation) produits par extrusion ou hermétiquement fermés vers le Japon.

Par produit cuit, complètement transformé, on comprend :

  • Un produit cuit et sèché ("croquant")  (aliments de type croquette, produits par un processus d'extrusion);
  • un produit semi-humide obtenu par un processus d'extrusion ou,
  • un produit hermétiquement fermé (emballé à l'aide d'un processus de stérilisation en autoclave).

Si les produits ne respectent pas les critères ci-dessus, par exemple, si les aliments destinés aux animaux de compagnie n'ont pas reçu un traitement thermique complet, ou possédent une teneur anormalement élevée d'humidité ou ne se trouvent pas dans un emballage de vente au détail ou de consommation, on recommande toujours aux exportateurs canadiens de demander à leurs importateurs japonais de consulter les services de quarantaine animale de MAFF, avant leur première exportation au Japon.

1- Les produits d'aliments destinés aux animaux de compagnie suivants doivent être certifiés par l'ACIA :

  • les viandes séchées et les produits de viande lyophilisés (à l'exception de ceux d'origine bovine, ovine ou caprine, puisque le Canada n'a pas accès aux produits de bœuf transformés);
  • les tissus externes comme le cuir, les sabots et autres (sauf d'origine caprine).

Note : « Les aliments pour animaux de compagnie contenant de la volaille ou des produits de volaille sont sujets aux mêmes restrictions d'importation concernant l'influenza aviaire, que la volaille et les produits de volaille pour consommation humaine. On recommande aux exportateurs canadiens de toujours demander à leurs importateurs japonais de consulter les services de quarantaine animale de MAFF pour obtenir des conditions d'importation simplifiées avant toute exportation. »

Date de modification :