Diarrhée épidémique porcine (DEP) au Canada

Qu'est-ce que la diarrhée épidémique porcine?

La diarrhée épidémique porcine (DEP) est une maladie virale qui touche les porcs. La maladie provoque une diarrhée et des vomissements chez les porcs. Elle peut causer une maladie très grave, voire mortelle, chez les porcelets des troupeaux qui n'ont jamais été exposés au virus.

La DEP pose-t-elle un risque pour la santé humaine?

La DEP ne pose aucun risque pour la santé humaine ni pour la salubrité des aliments. Elle s'attaque uniquement aux porcs et ne pose aucun risque pour les autres animaux.

Où se trouve la DEP au Canada?

Le premier cas de DEP au Canada a été confirmé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) en janvier 2014 sur une ferme porcine de l'Ontario. Depuis, la DEP a également été détectée au Manitoba, au Québec et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Comment la DEP est-elle transmise et comment se propage-t-elle?

La DEP est habituellement transmise par contact direct entre porcs infectés et ceux qui ne le sont pas. Elle peut aussi se propager par les vêtements, les bottes, le véhicule, l'équipement et d'autres articles contaminés par les selles d'animaux infectés.

Que fait le gouvernement du Canada pour protéger ses troupeaux de porcs?

La maladie est réglementée à l'échelle provinciale en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, au Québec et en Ontario. Les cas soupçonnés de DEP dans ces provinces sont signalés aux autorités provinciales. Les producteurs devraient consulter immédiatement leur vétérinaire si leurs animaux présentent des signes de la DEP.

Information sur les exigences provinciales :

La DEP n'est pas une maladie réglementée à l'échelle fédérale au Canada. Le rôle du gouvernement fédéral consiste à surveiller la maladie, à offrir une aide diagnostique, à faciliter les discussions générales sur la lutte contre la maladie, à négocier avec les partenaires commerciaux et à faire rapport à l'échelle internationale, s'il y a lieu.

Afin d'aider l'industrie à contrer la menace que présente la DEP, l'ACIA a facilité l'accès aux vaccins contre cette maladie pour une utilisation en cas d'urgence sous la supervision d'un vétérinaire. La vaccination n'est que l'une des mesures à prendre pour se protéger contre cette maladie. Les producteurs sont encouragés à rester vigilants et à appliquer des mesures de biosécurité rigoureuses à la ferme pour protéger leurs animaux et leur industrie. Pour obtenir des conseils concernant la prévention de maladies à la ferme, les producteurs peuvent consulter la Norme nationale de biosécurité pour les fermes porcines du Conseil canadien de la santé porcine (CCSP).

L'ACIA continuera de collaborer avec l'industrie et les organisations provinciales pour offrir de l'aide scientifique et technique au besoin afin de lutter contre cette maladie.

Date de modification :