Cadre pour la mise en œuvre et le maintien de l'Arrangement entre l'ACIA et le USDA concernant la reconnaissance des zones de contrôle et d'éradication des maladies animales exotiques
Principes directeurs et approches

Cette page Web a été archivée

  1. Responsabilité partagée : Il incombe à la fois à l'APHIS, à l'ACIA ainsi qu'à d'autres intervenants fédéraux, étatiques, provinciaux, tribaux et non gouvernementaux de se préparer en cas d'éclosion de MAEHC, et d'en limiter les répercussions néfastes, que l'éclosion ait lieu aux États-Unis ou au Canada. Par conséquent, il faut :
    • motiver l'ACIA et l'APHIS et d'autres intervenants à adopter de façon concertée les moyens et l'état d'esprit nécessaires pour mettre en oeuvre efficacement l'Arrangement lors d'une éclosion de MAEHC;
    • favoriser l'établissement conjoint des priorités et une planification du travail harmonisée;
    • améliorer l'efficacité grâce à l'optimisation des ressources à de nombreux niveaux.
  2. Coopération : Un effort concerté entre l'ACIA, l'APHIS et d'autres intervenants des deux pays doit être déployé de façon soutenue pour maintenir l'Arrangement à long terme. À cet égard, l'ACIA et l'APHIS ont l'intention :
    • d'établir une structure de gouvernance et des forums pour promouvoir l'effort soutenu;
    • de créer un climat qui favorise l'ouverture, le partage et l'établissement d'un consensus.
  3. Crédibilité : Il est essentiel que les deux pays aient une connaissance approfondie des pratiques de gestion des MAE et une grande confiance envers celles-ci pour garantir la crédibilité de l'Arrangement auprès des intervenants et favoriser la prise de bonnes décisions lors d'une éclosion de MAEHC. Par conséquent, il faut :
    • veiller à ce que le Cadre reste actuel et fondé sur des principes internationalement reconnus d'évaluation du risque et de gestion du risque;
    • mobiliser les intervenants en vue d'élaborer et de mener à bien des projets visant à soutenir l'Arrangement et à la faire accepter.
Date de modification :