Programme de lutte contre l'anémie infectieuse des équidés

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le programme actuel de lutte contre l'AIE comporte deux volets. Dans le premier volet, les propriétaires d’équidés acquittent volontairement des frais pour soumettre leurs chevaux au dépistage lorsque l'industrie en fait la demande (p. ex., transport vers une exposition, un point de vente, etc.). Les analyses sont effectuées par des vétérinaires en pratique privée et par des laboratoires privés accrédités par l'ACIA. Le second volet du programme relève de l'ACIA; il s'agit de l'obligation d'intervention.

Chaque fois qu'un cas d'AIE est découvert, il doit être signalé à l'ACIA et des mesures doivent être mises en oeuvre pour lutter contre la maladie. Les équidés présents dans l’exploitation où se trouve le sujet positif doivent subir des épreuves de dépistage et tous les animaux susceptibles d'être atteints doivent obtenir des résultats négatifs avant de pouvoir quitter l'exploitation touchée. Les équidés qui sont entrés en contact avec un sujet positif dans les 30 jours suivant la date du test sont également soumis au dépistage. Lorsque les résultats sont positifs et qu’ils présentent des signes cliniques, les équidés doivent être euthanasiés. Les propriétaires d’équidés asymptomatiques dont l'infection est confirmée doivent choisir entre une mise en quarantaine permanente ou l'euthanasie. Dans ce dernier cas, l'ACIA ordonne l'élimination des chevaux et indemnise les propriétaires (indemnité maximale de 2 000 $ par équidé).

Les laboratoires accrédités facturent un supplément de 2 $ aux propriétaires pour chaque animal faisant l'objet d'un dépistage, de façon à compenser les coûts associés à l'obligation d'intervention imposée par l'ACIA. Bien que ce montant puisse, certaines années, couvrir les coûts associés à l'indemnisation, il ne couvre pas les frais de main- d’oeuvre et d'exploitation de l'ACIA. L'Agence fournit ses services à l'industrie à titre gracieux.

La participation au programme se fait sur une base volontaire et tous les éléments du programme ont été élaborés de concert avec l'industrie. Le programme repose sur des normes de lutte reconnues à l'échelle internationale, sur les connaissances actuelles à l'égard de l'AIE et sur les méthodes de diagnostic existantes. Comme il n'existe ni traitement ni vaccin efficace contre l'AIE, les mesures prises pour lutter contre la maladie consistent à dépister et à éliminer les sujets positifs. La réalisation volontaire d’épreuves de surveillance par les propriétaires d’équidés fait partie intégrante du programme de lutte de l'ACIA.

Date de modification :