Maladie débilitante chronique - Ce à quoi vous attendre lorsque vos animaux sont potentiellement infectés

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Important!

Avis à l'industrie – Mises à jour sur le processus de gestion fédéral de la maladie débilitante chronique chez les cervidés d'élevage

Maladie débilitante chronique

La maladie débilitante chronique (MDC) est une maladie mortelle qui s'attaque aux cervidés comme le cerf, le wapiti et l'orignal. Bien que rien n'indique qu'elle puisse avoir une incidence sur la santé humaine, elle a toutefois des répercussions sur le commerce.

Au Canada, la MDC est une maladie à déclaration obligatoire, ce qui signifie que les éleveurs et les vétérinaires doivent signaler à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) tous les cas suspects ou confirmés.

Les animaux atteints présentent des signes différents à mesure que la maladie progresse, notamment :

  • manque de coordination
  • tendance à s'isoler du reste du troupeau
  • salivation excessive
  • apathie
  • comportement inhabituel
  • paralysie
  • perte de poids
  • difficulté à avaler
  • soif et miction accrues
  • pneumonie

En règle générale, ces signes peuvent être présents pendant des semaines, voire des mois avant que l'animal meurt. Néanmoins, certains animaux ne présentent aucun signe clinique sauf une pneumonie aiguë. Normalement, les animaux sont âgés de trois à quatre ans lorsque les premiers signes cliniques font leur apparition, mais on en a déjà observé chez des animaux d'à peine 18 mois et chez des animaux de 13 ans.

Lutte contre la maladie débilitante chronique

L'ACIA prend des mesures de lutte contre la maladie dès que cette dernière est signalée ou qu'on soupçonne sa présence. La mise en place de ces mesures peut être déclenchée par suite du signalement d'animaux malades ou morts par un éleveur ou un vétérinaire, en raison de résultats d'analyses de routine effectuées dans le cadre d'activités de surveillance ou à la suite d'enquêtes menées dans d'autres exploitations. Bien que les interventions proprement dites puissent varier, la démarche suivie en cas de MDC comprend généralement les étapes suivantes :

  • mise en quarantaine
  • enquête
  • destruction et élimination
  • nettoyage et désinfection
  • indemnisation

Mise en quarantaine

À compter du 31 décembre 2017, s'il est confirmé que des cervidés sont atteints de la MDC, un employé de l'ACIA (habituellement le vétérinaire de district) communiquera avec l'administrateur régional du Programme volontaire de certification des troupeaux (PVCT) pour la MDC qui est pertinent afin de demander si l'exploitation est inscrite au programme.

En 2018, si l'exploitation est dûment inscrite à un PVCT, un employé de l'ACIA se rendra alors à l'exploitation pour vous rencontrer. Les exploitations non inscrites à un PVCT seront responsables de la gestion de leurs animaux infectés par la MDC.

Lorsque l'employé de l'ACIA vous rend visite, l'exploitation sera mise en quarantaine préventive. L'employé de l'ACIA vous remettra de la documentation où sont décrites les règles de la quarantaine, vous expliquera quelles sont vos responsabilités et répondra à toutes vos questions.

La mise en quarantaine est nécessaire pour empêcher la propagation de la maladie. La propagation de la MDC se fait le plus souvent par des contacts étroits entre cervidés ou par l'entremise de terre, d'équipement ou d'autres matières contaminés.

Lorsque l'exploitation est en quarantaine, aucun animal ne peut être introduit dans la propriété ou en sortir. En outre, le foin, les aliments pour animaux et les produits d'origine animale (par exemple, le velours des bois) ne peuvent être emportés hors de l'exploitation.

Pendant la quarantaine, vous devez aussi vous acquitter de certaines responsabilités, dont :

  • clôturer l'exploitation pour contrôler les déplacements d'animaux et de produits d'origine animale;
  • signaler tous les animaux malades et mourants et tous ceux qui s'échappent de l'exploitation;
  • signaler tous les cervidés sauvages qui pénètrent dans l'exploitation;
  • nettoyer et désinfecter tous les outils et tout l'équipement qui pourraient avoir été exposés à des animaux infectés de l'exploitation;
  • informer toutes les personnes qui entrent dans l'exploitation que celle-ci est en quarantaine.

Enquête

Dès que les dispositions de mise en quarantaine ont été prises, l'ACIA entreprend d'évaluer l'état de santé de tous les animaux de l'exploitation. L'ACIA examinera également les registres de l'exploitation pour connaître les récents déplacements d'animaux, qu'il s'agisse d'arrivées ou de départs. Il se peut qu'on vous demande d'aider l'ACIA dans son enquête en fournissant les documents suivants :

  • dossiers sur les analyses auxquelles les animaux du troupeau ont été soumis;
  • dossiers du vétérinaire et rapports de laboratoire;
  • description détaillée des pratiques de gestion de l'exploitation;
  • registres des achats et des ventes d'animaux;
  • permis de déplacement d'animaux;
  • registre des animaux envoyés à l'abattoir;
  • registre des visites à l'exploitation;
  • plan de l'exploitation;
  • coordonnées du vétérinaire qui s'occupe des animaux de l'exploitation.

Votre collaboration ainsi que celle des personnes et organismes concernés sont essentielles au succès de l'enquête.

Destruction et élimination

Tous les cervidés pouvant avoir été exposés à l'animal de l'exploitation chez lequel l'infection a été confirmée doivent être détruits sans cruauté, et leur carcasse doit être éliminée. Des échantillons doivent être prélevés sur tous les animaux détruits; leur analyse apportera de précieux renseignements sur la maladie au sein de l'exploitation.

Si le vétérinaire de district de l'ACIA détermine que des animaux de l'exploitation ont pu être exposés à un animal infecté par la MDC, un « ordre de destruction » est émis. On y indique ce qui doit être détruit, coment et le montant de l'indemnité qui pourrait être versé.

Indemnisation

En vertu de la Loi sur la santé des animaux, l'ACIA peut indemniser les propriétaires des exploitations d'élevage de cervidés pour les animaux visés par un ordre de destruction en raison de la maladie.

Les indemnités sont déterminées en fonction de la valeur marchande des animaux, jusqu'à concurrence d'un montant maximal établi par la réglementation.

Pour en savoir davantage sur le processus d'indemnisation, allez à l'adresse suivante : « Indemnisation zoosanitaire – À quoi s'attendre lorsqu'un animal fait l'objet d'un ordre de destruction ».

L'enfouissement à l'exploitation ou ailleursNote de bas de page 1, l'équarrissage contrôlé ou l'incinération sont au nombre des méthodes d'élimination couramment employées. Les frais de destruction, d'élimination et de transport peuvent être payés par l'ACIA.

Les produits issus des animaux détruits, comme le velours des bois, sont mis en quarantaine pendant l'analyse des échantillons prélevés sur ces animaux. Le velours et les autres produits issus d'animaux pour lesquels le dépistage de la MDC a donné un résultat positif font l'objet d'un ordre de destruction.

Au moyen des dossiers, des registres et d'autres renseignements recueillis, les employés de l'ACIA repèrent les déplacements de tous les cervidés qui pourraient avoir été en contact avec un ou des animaux infectés. Cela comprend notamment retrouver les animaux qui ont quitté l'exploitation au cours des cinq dernières années et examiner les données recueillies sur les déplacements des cervidés infectés. Ces démarches aideront à déterminer si d'autres exploitations doivent aussi faire l'objet d'une enquête.

Nettoyage et désinfection

Une fois que toutes les activités de destruction et d'élimination ont été menées à bien, l'exploitation doit être nettoyée et désinfectée adéquatement. Ces opérations consistent notamment à :

  • éliminer les matières et les objets susceptibles d'être contaminés comme les aliments du bétail et les contenants dans lesquels ils sont gardés;
  • nettoyer et désinfecter toutes les surfaces et les structures dures;
  • nettoyer et désinfecter tous les outils et tout l'équipement.

Le vétérinaire de district de l'ACIA vous aidera à élaborer un plan de nettoyage et de désinfection efficace. Vous devrez payer les frais de nettoyage et de désinfection.

Levée de la quarantaine

Une fois le nettoyage et la désinfection terminés, l'ACIA évalue l'exploitation pour déterminer s'il est possible de lever la quarantaine.

Une fois la quarantaine levée, vous pouvez introduire de nouveaux animaux dans l'exploitation, pourvu que vous respectiez les exigences normales des permis délivrés par l'ACIA et par les autorités provinciales.

Confidentialité

Conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels et d'autres lois fédérales, l'ACIA doit protéger les renseignements de nature personnelle qu'elle recueille. Toute l'information que vous fournissez par suite d'une maladie est traitée comme étant confidentielle, à moins d'indication contraire.

Date de modification :