Fiche de renseignements - Rage

Qu'est-ce que la rage?

La rage est une maladie virale qui s'attaque au système nerveux central des mammifères, notamment des humains.

Une fois que les signes cliniques se manifestent, la maladie est presque toujours mortelle.

Au Canada, les animaux qui transmettent le plus souvent la rage sont les chauves-souris, les renards et les moufettes.

La rage présente-t-elle un risque pour la santé humaine?

Oui. Dans le monde, plus de 70 000 personnes meurent annuellement de la rage. Toutefois, les morts humaines causées par la rage sont rares en Amérique du Nord. Un traitement rapide après l'exposition à un animal soupçonné d'être atteint de la rage ou à la suite d'une morsure d'un tel animal peut prévenir la maladie chez l'humain. Il est recommandé de prendre les mesures de précaution suivantes :

  • laver immédiatement et abondamment la blessure ou la partie de peau ayant été exposée au virus avec de l'eau et du savon;
  • enlever tout vêtement susceptible d'avoir été contaminé;
  • consulter un médecin le plus tôt possible.

Quels sont les signes cliniques de la rage?

Les animaux atteints de la rage peuvent présenter une variété de signes cliniques. La maladie peut prendre deux formes :

Rage muette

  • Les animajavascript:void(0)ux de compagnie peuvent montrer des signes de dépression et chercher à se cacher dans des endroits isolés.
  • Les animaux sauvages peuvent cesser de craindre les humains et sembler anormalement familiers.
  • Les animaux sauvages nocturnes peuvent sortir le jour.
  • Les animaux peuvent être atteints de paralysie, généralement au niveau des pattes arrière ou de la face ou du cou (ce qui leur donne des expressions faciales anormales ou les fait baver).

Rage furieuse

  • Les animaux peuvent devenir très agités et agressifs.
  • Les périodes d'agitation alternent généralement avec des périodes de dépression.
  • Les animaux peuvent s'attaquer à des objets ou à d'autres animaux. Ils peuvent même mordre ou mâchouiller leurs propres membres.

Où trouve-t-on la rage?

On observe des cas de rage partout dans le monde. La maladie est fréquente chez les animaux au Canada et aux États-Unis.

Comment la rage se transmet elle et se propage-t-elle?

La rage se transmet par la salive, surtout par l'entremise de morsures. Elle peut également être transmise par de la salive infectée qui entre en contacte avec une égratignure ou une plaie ouverte ou avec des muqueuses, comme celle de la bouche, de la cavité nasale ou de l'oeil. Une fois introduit dans le corps de l'animal, le virus se propage par la voie des nerfs pour atteindre le cerveau où il se multiplie rapidement. Il se propage ensuite aux glandes salivaires et à d'autres parties du corps.

La période d'incubation (de l'exposition au virus à l'apparition des signes cliniques) peut aller de deux semaines à plusieurs mois. Sa durée dépend de nombreux facteurs, notamment la souche du virus et l'endroit où se situe la morsure. Bien que l'animal n'est pas jugé infectieux durant la période d'incubation, il est important de savoir qu'il peut transmettre la maladie quelques jours avant de montrer des signes cliniques.

Comment diagnostique-t-on la rage?

La rage peut uniquement être diagnostiquée de façon absolue par le biais de l'examen de zones précises du cerveau après le décès. Pour que la présence de la maladie puisse être confirmée, les échantillons doivent être analysés dans un laboratoire de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Peut-on traiter la rage?

Il n'existe aucun traitement contre la rage une fois que les signes cliniques apparaissent. Des professionnels de la santé peuvent administrer un traitement de prophylaxie post-exposition (vaccin) à une personne immédiatement après l'exposition à un animal soupçonné d'être porteur de la maladie. La vaccination est recommandée à toute personne qui travaille dans un domaine où les risques d'exposition à la rage sont élevés.

Tous les animaux domestiques doivent être vaccinés dans les régions où des cas de rage ont été détectés. Le Canada n'est pas indemne de rage. Les propriétaires d'animaux devraient consulter leur vétérinaire pour connaître le calendrier de vaccination approprié pour leurs animaux de compagnie ou d'élevage.

Qui est responsable de la lutte contre la rage au Canada?

Les autorités sanitaires des provinces et des territoires sont responsables de la lutte contre la rage et de la gestion de la santé humaine. Tout incident comportant un risque d'exposition des humains à la rage doit être déclaré aux autorités locales de santé publique.

La rage est une « maladie déclarable » en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Par conséquent, tous les cas soupçonnés doivent être déclarés à l'ACIA.

Il incombe à l'ACIA :

  • de diagnostiquer la présence de la rage dans les échantillons soumis à ses laboratoires;
  • d'approuver les vaccins antirabiques;
  • de mettre en œuvre des mesures de contrôle à la frontière;
  • de fournir des statistiques sur la répartition géographique de la rage et sur les espèces atteintes;
  • d'élaborer une politique nationale;
  • de poursuivre la recherche sur la rage.

Comment gère-t-on les risques associés à la rage?

Le public, les vétérinaires, les ministères responsables de la santé publique et de la faune ainsi que l'ACIA se partagent la responsabilité du contrôle de la propagation de la rage.

Les membres du public peuvent contribuer à réduire la propagation de la rage en faisant vacciner leurs animaux de compagnie ainsi qu'en informant les autorités lorsqu'un animal est soupçonné d'être infecté par la maladie. Afin de prévenir la propagation de la rage, il est fortement recommandé de maîtriser les animaux de compagnie, d'enseigner aux enfants à ne pas jouer avec les animaux sauvages ou avec les animaux de compagnie qu'ils ne connaissent pas, d'éviter d'approcher les animaux sauvages et de ne pas essayer d'élever des animaux sauvages orphelins ou blessés.

Les vétérinaires peuvent informer les clients de l'importance de faire vacciner leurs animaux de compagnie ainsi que des exigences relatives à la vaccination des animaux de compagnie qui voyagent dans d'autres pays.

Différents ministères responsables de la faune participent aux campagnes de vaccination de certaines espèces d'animaux sauvages, mènent des enquêtes sur l'étendue de la rage dans certaines zones géographiques et surveillent la propagation de la maladie chez certaines espèces.

Tous ces efforts contribuent à réduire le nombre de cas de rage et d'exposition à cette maladie.

Pour de plus amples renseignements

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la lutte contre la rage, veuillez communiquer avec votre autorité sanitaire locale, le gouvernement provincial ou territorial ou l'ACIA.

Date de modification :