Si la tremblante est détectée dans votre exploitation

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Cette page vise à informer les éleveurs canadiens de moutons et de chèvres sur ce qui s'ensuit lorsqu'une analyse de dépistage de la tremblante concernant un des animaux de leur troupeau s'avère positive.

Au Canada, la tremblante est une maladie à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux, et tous les cas de cette maladie doivent être signalés à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Lutte contre la tremblante

Une fois qu'un animal a reçu un diagnostic de tremblante, l'ACIA prend des mesures pour lutter contre la maladie. Ces mesures incluent les étapes suivantes, détaillées plus bas, en tout ou en partie.

  • Enquête initiale
  • Enquête approfondie
  • Analyses de sensibilité à la tremblante (ne s'applique pas aux chèvres)
  • Destruction et élimination
  • Nettoyage et désinfection
  • Levée de la quarantaine et de la déclaration de lieu contaminé
  • Surveillance (5 ans)

1. Enquête initiale

Une enquête sur la tremblante est habituellement déclenchée lorsqu'une analyse de dépistage de la maladie concernant un animal de votre exploitation s'avère positive, l'ACIA communiquera avec vous pour planifier une visite de vos installations.

Un inspecteur de l'ACIA se rend à votre exploitation pour amorcer l'enquête. Il vous pose des questions sur l'historique de l'animal. Les registres de l'exploitation faciliteront cette discussion et ils devraient être à la disposition de l'inspecteur.

L'inspecteur visite également lui-même l'exploitation pour vérifier si d'autres animaux présentent des signes de tremblante et pour se familiariser avec les installations. Il fournit des renseignements sur la tremblante, sur le déroulement de l'enquête et sur les étapes suivantes.

Dans la plupart des cas, si l'animal infecté par la tremblante est né dans votre exploitation, y a mis bas ou y a séjourné, votre exploitation est considérée comme un lieu infecté par la tremblante et elle est mise en quarantaine.

La durée de l'enquête initiale dépend de la complexité de la situation, de l'historique et de la taille du troupeau, ainsi que de l'accès aux registres de l'exploitation.

Si une déclaration de lieu contaminé et une ordonnance de quarantaine sont émises au cours de la visite initiale, l'inspecteur en explique la signification et indique les étapes suivantes.

Les inspecteurs et les vétérinaires de l'ACIA travaillent avec vous pour traiter l'éclosion dans votre exploitation. Il est important que vous collaboriez avec le personnel de l'ACIA pour éviter la propagation de la maladie et revenir à un fonctionnement normal plus rapidement.

Pourquoi accorde-t-on autant d'importance à la tremblante?

  • Il est très important de joindre vos efforts à celui de l'inspecteur qui traite votre cas et de suivre les instructions fournies, parce que le Canada s'emploie à éradiquer la tremblante de ses troupeaux nationaux de moutons et de chèvres.
  • La tremblante a une longue période d'incubation. Il peut s'écouler plusieurs années avant qu'un animal infecté présente des signes de la maladie. Pendant ce temps, il peut exposer les autres moutons et les autres chèvres à la maladie.
  • À cause de la nature chronique de la maladie, l'élimination de la tremblante dans les troupeaux nationaux de moutons et de chèvres représente un défi. Par conséquent, il est essentiel que les procédures appropriées soient suivies pour chaque animal infecté, de sorte qu'aucun autre animal ne soit exposé.

Que dois-je préparer avant la visite de l'inspecteur?

  • Il serait bon que vous examiniez les registres de votre exploitation avant la visite de l'inspecteur pour vous rafraîchir la mémoire et vous préparer à ses questions.
  • Si c'est possible, ayez des copies de vos registres à l'intention de l'inspecteur.
  • Une bonne préparation facilite le déroulement de l'enquête initiale et permet d'éviter les délais et les visites inutiles.

Qu'est-ce qu'une déclaration de lieu contaminé?

  • Une déclaration de lieu contaminé est une ordonnance qui couvre le milieu de l'exploitation. Cette ordonnance est affichée sur les lieux de l'installation si celle-ci est jugée infectée par la tremblante d'après les résultats de l'enquête initiale.
  • Lorsqu'une propriété fait l'objet d'une déclaration de lieu contaminé, un contrôle est exercé sur celle-ci. Lorsqu'elle est mise en quarantaine, ce sont les animaux et les substances qui s'y trouvent qui sont soumis à un contrôle. La déclaration de lieu contaminé et l'ordonnance de quarantaine sont habituellement émises simultanément lorsque des installations sont contaminées par la tremblante.

En quoi consiste la quarantaine?

  • La quarantaine (Obligation de mettre en quarantaine ou permis de transporter des animaux ou des substances) est une ordonnance qui vous est remise et expliquée en même temps que le formulaire de déclaration de lieu contaminé.
  • Elle impose une quarantaine aux animaux ou aux substances touchées ou soupçonnées d'avoir été contaminées par la tremblante, et elle en contrôle les déplacements.
  • L'ordonnance peut également préciser les restrictions de déplacement imposées à certains produits animaux, comme le fumier, le lait et les sous-produits du lait.
  • L'inspecteur passe en revue les détails des deux formulaires avec vous. Il est important de lire ces formulaires et de comprendre vos responsabilités liées à la quarantaine et à la déclaration de lieu contaminé.

Vos responsabilités liées à la quarantaine incluent entre autres les suivantes :

  • Contrôler les déplacements de tous les animaux et de toutes les matières mis en quarantaine.
  • Signaler tous les animaux malades et moribonds et tous les animaux qui s'échappent de l'exploitation.
  • Empêcher tout colostrum, lait ou sous-produit du lait de quitter l'exploitation, sauf aux fins de consommation humaine ou de destruction.
  • S'assurer que tous vos animaux sont identifiés d'au moins deux façons. Si vous avez des moutons, une de ces deux façons doit être une étiquette approuvée par le Programme canadien d'identification des moutons.
  • Installer des clôtures et des barrières pour contrôler le déplacement des animaux et des produits animaux.

Comment puis-je assurer le fonctionnement de mon exploitation lorsqu'elle est en quarantaine?

  • L'inspecteur vous donne des renseignements détaillés sur ce qui peut être fait et sur ce qui ne peut pas l'être lorsque votre installation fait l'objet d'une déclaration de lieu contaminé et d'une ordonnance de quarantaine.
  • La quarantaine s'applique à tous les moutons ou à toutes les chèvres de l'exploitation, même aux animaux qui sont gardés comme animaux de compagnie. Les animaux en quarantaine ne sont pas autorisés à quitter les lieux de l'exploitation.
  • Un permis spécial, appelé Permis d'enlèvement d'animaux ou de substances,est émis pour la libération de toutes les espèces non sensibles (comme d'autres types d'animaux d'élevage ou d'animaux domestiques) et les produits considérés comme étant sécuritaires (comme les aliments et la laine) de vos installations, pour que vous puissiez les transporter vers l'extérieur ou vers l'intérieur de l'exploitation.
  • Les moutons et les chèvres de moins de 12 mois peuvent être autorisés à quitter les installations aux fins d'abattage.

2. Enquête approfondie

L'objectif principal de l'enquête approfondie est d'obtenir plus de détails sur l'historique de l'animal infecté et de déterminer où se trouvent les autres animaux potentiellement infectés. Une partie de l'enquête concerne également la façon dont l'animal a été infecté et le moment auquel la tremblante a été introduite dans l'exploitation.

Pour ce faire, l'inspecteur doit examiner les registres de votre exploitation. Il aura probablement déjà examiné vos registres pour déterminer les premières étapes à suivre dans votre cas. Cependant, pour l'enquête approfondie, il doit obtenir des renseignements additionnels.

Vous trouverez plus bas une liste de contrôle des renseignements qu'il vous est recommandé de préparer avant la visite détaillée de votre exploitation. Pour éviter tout délai ou visite inutiles, ayez ces renseignements sous la main lors de la venue de l'inspecteur et, si possible, fournissez-lui une copie de vos registres.

Éléments à préparer – Liste de contrôle

  • Registres du troupeau concernant les naissances, les ventes et les échanges d'animaux (au moins les 5 dernières années)
  • Registres du troupeau concernant toutes les introductions et tous les achats d'animaux durant au moins 5 ans avant la date de naissance de l'animal dont l'analyse s'est révélée positive
  • Historique de la tremblante dans l'exploitation ou lien vers un autre cas de tremblante
  • Toute analyse antérieure de dépistage de la tremblante
  • Information sur les animaux qui ont présenté des signes cliniques de tremblante dans l'exploitation
  • Registres des cas de mortalité des animaux de plus de 12 mois, autopsie/diagnostic si disponible
  • Coordonnées du vétérinaire qui soigne les animaux de votre exploitation
  • Description détaillée des pratiques de gestion de l'exploitation, incluant le nombre d'animaux, les types d'animaux et les pratiques de gestion comme telle (pâturage, enclos, mise bas, alimentation)
  • Incidents de mélange avec des moutons ou des chèvres d'autres exploitations.

Qu'adviendra-t-il des exploitations en lien avec mon exploitation infectée?

  • Dans le cadre de l'enquête approfondie, le personnel de l'ACIA retrace les déplacements géographiques de tout mouton pouvant avoir été exposé à la tremblante ou pouvant avoir été la source de l'infection.
  • Les termes « retraçage en amont » et « retraçage en aval » sont utilisés par l'ACIA pour identifier et retracer les animaux ayant eu un contact avec un animal dont l'analyse de dépistage de la tremblante est positive ou qui sont autrement liés à cet animal.
  • Le retraçage en amont fait référence aux animaux amenés dans l'exploitation contaminée pouvant constituer la source potentielle d'infection.
  • Selon la situation et la période d'intérêt, les enquêtes sur les exploitations sources potentielles peuvent entraîner les mesures suivantes : visite à l'exploitation, analyses pour le troupeau d'animaux vivants et surveillance du cheptel mort (tout animal mature mort à l'exploitation doit être soumis à une analyse de dépistage de la tremblante).
  • Le retraçage en aval fait référence aux animaux exposés qui ont quitté l'exploitation infectée.
  • Selon la situation et la période d'intérêt, les enquêtes sur les exploitations déclenchées par l'achat d'un animal d'une exploitation infectée par la tremblante peuvent entraîner les mesures suivantes : visite de l'exploitation, destruction de l'animal acheté et analyse de dépistage de la tremblante, surveillance du cheptel mort.

3. Destruction et élimination avec indemnisation

Une fois votre exploitation mise en quarantaine et déclarée lieu infecté par la tremblante, un inspecteur de l'ACIA détermine ce qui doit être détruit pour prévenir la propagation de la maladie. En général, tous les animaux sensibles font l'objet d'une ordonnance de destruction lorsque la tremblante est détectée dans une exploitation. Dans le cas des moutons, les animaux adultes et les reproducteurs de moins de 12 mois génétiquement peu sensibles à la tremblante peuvent rester dans l'exploitation. Leur sensibilité est déterminée au moyen d'une analyse de sensibilité à la tremblante, ou génotypage.

Le génotypage n'est pour l'instant pas disponible pour les chèvres, car les études associant la génétique spécifique et la sensibilité à la tremblante sont moins claires dans le cas de ces animaux. Pour cette raison, les ordonnances de destruction concernent toutes les chèvres.

Analyse de sensibilité à la tremblante des moutons

Tous les moutons adultes (âgés de plus de 12 mois) de votre exploitation infectée par la tremblante seront soumis à un génotypage. Les jeunes animaux désignés comme reproducteurs pourront également y être soumis. Le génotypage du mouton est une analyse génétique qui indique les animaux qui sont plus à risque de contracter la tremblante.

Pour faire analyser le génotype d'un mouton, il faut prélever un échantillon sanguin. Le prélèvement est fait par un vétérinaire de l'ACIA, qui aura pris rendez-vous avec vous. Votre rôle consiste à rassembler les animaux dans un endroit approprié pour la manipulation et le prélèvement d'échantillons sanguins et de vous assurer que les animaux sont adéquatement identifiés au moyen d'étiquettes approuvées. Une fois les échantillons prélevés, ils seront envoyés à un laboratoire et analysés pour que le génotype de chaque mouton soit déterminé. Les résultats des analyses vous seront transmis.
Selon les résultats du génotypage :

  • Les animaux considérés à faible risque de contracter la tremblante (résistants) ne font pas l'objet d'une ordonnance de destruction et ils peuvent rester dans l'exploitation.
  • Les animaux considérés à risque intermédiaire et à risque élevé de contracter la tremblante (sensibles) font l'objet d'une ordonnance de destruction et d'une analyse de dépistage.

Le génotypage est un élément important dans le processus de lutte contre la maladie, car il permet de ne détruire que les moutons présentant un risque plus élevé d'infection par la tremblante.

Ordonnance de destruction

Une fois que les animaux sensibles ayant été exposés à la maladie ont été identifiés, une obligation de disposer est émise par l'inspecteur de l'ACIA. Ce document indique les animaux devant être détruits et la façon de les éliminer.

Indemnisation

Une indemnisation peut être accordée pour les animaux et les matières de votre exploitation ayant fait l'objet d'une ordonnance de destruction. Les coûts encourus pour éliminer ces animaux pourraient eux aussi être indemnisés.

Les indemnités sont déterminées selon la valeur marchande, jusqu'à concurrence des montants maximaux établis par le Règlement sur l'indemnisation en cas de destruction d'animaux. Les animaux à détruire doivent être estimés pour qu'une indemnité puisse être accordée. Tout montant payé par un abattoir pour la carcasse sera déduit de l'indemnité.

Pour plus d'information sur les indemnités, vous pouvez consulter la page Indemnisation zoosanitaire – À quoi s'attendre lorsqu'un animal fait l'objet d'un ordre de destruction.

Méthode de destruction et élimination

Moutons et chèvres de moins de 12 mois

Pour les moutons et les chèvres de moins de 12 mois, la méthode de destruction et d'élimination la plus courante consiste à envoyer l'animal à un abattoir. Tous les animaux doivent être âgés de moins de 12 mois lorsqu'ils vont à l'abattoir. On détermine leur âge au moyen de leur étiquette d'identification ou par l'examen de leurs dents permanentes. Si l'abattage n'est pas possible, il faut prendre une autre entente avec l'inspecteur de l'ACIA.

Moutons et chèvres de plus de 12 mois

Tous les moutons exposés de plus de 12 mois jugés sensibles à la tremblante doivent être détruits. Toutes les chèvres exposées de plus de 12 mois doivent être détruites. On détermine l'âge des animaux au moyen de leur étiquette d'identification ou par l'examen de leurs dents permanentes. Les vétérinaires de l'ACIA coordonnent et planifient avec vous la destruction sans cruauté des animaux.

Vous devez rassembler les animaux dans un lieu approprié et vous assurer qu'ils comportent des étiquettes d'identification. La destruction sans cruauté des animaux est effectuée par les vétérinaires de l'ACIA et les animaux adultes détruits sont soumis à un prélèvement et à une analyse de dépistage de la tremblante.

Trois méthodes d'élimination sont acceptables pour les moutons ou les chèvres de 12 mois ou plus dont la destruction a été ordonnée. Ce sont les suivantes :

  • Enfouissement sur les lieux de l'exploitation
  • Incinération
  • Équarrissage commercial (matériel à risque spécifié)

La méthode d'élimination choisie doit respecter tous les règlements environnementaux provinciaux ou municipaux applicables.

Les coûts d'élimination associés aux animaux dont la destruction a été ordonnée peuvent être défrayés par l'ACIA. Vous êtes cependant responsable d'organiser l'élimination et de payer tous les coûts encourus. Vous devrez ensuite présenter à l'ACIA tous les reçus pour les dépenses admissibles.

5. Nettoyage et désinfection

Une fois que toutes les activités de destruction et d'élimination des animaux ont été menées à bien, votre exploitation doit être adéquatement nettoyée et désinfectée. Le vétérinaire de district de l'ACIA peut vous aider à élaborer un plan de nettoyage et de désinfection efficace. Vous êtes cependant responsable des frais et des actions liés au nettoyage et à la désinfection. L'inspecteur de l'ACIA doit évaluer le nettoyage des installations avant que vous passiez à l'étape de la désinfection.

Le processus de nettoyage et de désinfection comprend :

  • l'élimination des matières et des articles susceptibles d'être contaminés, comme la litière, le fumier et les déchets;
  • le nettoyage minutieux, puis la désinfection de tous les endroits confinés intérieurs et extérieurs où des animaux ayant donné lieu à des analyses de dépistage de la tremblante positives sont nés, ont mis bas ou ont séjourné;
  • l'élimination du sol de surface des zones de mise bas extérieures ou intérieures où des animaux ayant donné lieu à des analyses de dépistage de la tremblante positives ont séjourné;
  • le nettoyage minutieux, puis la désinfection de toute structure en béton, en métal ou en bois (abreuvoirs, auges ou salles de traite, etc.) avec laquelle des animaux ayant donné lieu à des analyses de dépistage de la tremblante positives peuvent avoir été en contact.

Les matières contaminées peuvent être éliminées par enfouissement, par incinération ou par compostage durant 6 mois puis élimination sur un terrain auquel les moutons et les chèvres n'ont pas accès. Toutes les méthodes d'élimination doivent répondre aux exigences provinciales et municipales relatives à la gestion des déchets.

6. Levée de la quarantaine et de la déclaration de lieu contaminé

Une fois le nettoyage et la désinfection terminés, l'ACIA évalue l'exploitation pour déterminer le moment où la quarantaine et la déclaration de lieu contaminé peuvent être levées.

Après la levée de la quarantaine et de la déclaration de lieu contaminé, vous n'aurez plus de restriction quant au déplacement des animaux ou des matières dans votre exploitation. Des animaux pourront être amenés à l'exploitation pour son repeuplement ou en sortir, quelle qu'en soit la raison.

La seule exigence de suivi sera une surveillance du cheptel mort durant 5 ans.

7. Surveillance du cheptel mort durant 5 ans

Lorsqu'une surveillance du cheptel mort durant 5 ans est exigée, vous devez communiquer avec l'ACIA lorsqu'un mouton ou une chèvre de plus de 12 mois meurt ou est tué dans votre exploitation, pour que l'animal soit soumis à une analyse de dépistage de la tremblante. Un inventaire régulier des animaux de votre exploitation est également effectué.

Ces analyses vous confirment, ainsi qu'à l'ACIA, que votre exploitation est indemne de tremblante à la suite du nettoyage et de la désinfection et que vous n'avez pas introduit de nouveaux animaux malades.

Les épreuves de surveillance du cheptel mort effectuées par l'ACIA peuvent être utilisées pour une inscription au Programme volontaire de certification des troupeaux à l'égard de la tremblante.

Comment puis-je avoir l'assurance que mes renseignements personnels ne seront pas divulgués?

  • Conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels et d'autres lois fédérales, l'ACIA doit protéger les renseignements de nature personnelle qu'elle recueille dans le cadre d'une enquête.
  • Ces renseignements sont traités comme des renseignements confidentiels, à moins d'indication contraire.

Pour plus de renseignements sur la tremblante

Pour obtenir plus de renseignements sur l'approche adoptée par le Canada dans sa lutte contre la tremblante et éradiquer la maladie, visitez la page sur la tremblante ou communiquez avec le bureau de l'ACIA le plus près.

Pour plus de renseignements sur le maintien d'un troupeau de moutons sains

Consultez la Norme nationale de biosécurité à la ferme pour les moutons.

Pour plus de renseignements sur le maintien d'un troupeau de chèvres saines

Consultez la Norme nationale de biosécurité à la ferme pour l'industrie caprine.

Date de modification :