Déclaration : Mise à jour sur l'enquête sur la tuberculose bovine – Alberta et Saskatchewan (2017-02-03)

La déclaration suivante fournit une mise à jour sur l'enquête sur la tuberculose bovine que l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène en Alberta et en Saskatchewan.

L'Agence a terminé l'abattage de tous les bovins matures des 18 exploitations agricoles ayant été déclarées infectées et a mené des tests de dépistage pour tous ces animaux.

Tous les bovins qui ont réagi au test de dépistage initial ont fait l'objet d'examens post mortem approfondis qui comprennent des inspections plus détaillées visant à détecter la présence de lésions liées à la tuberculose bovine. Cependant, le nombre de bovins infectés reste six, et tous les six bovins provenaient de la même exploitation agricole.

À la lumière des données probantes que nous avons recueillies jusqu'à présent, l'Agence a déterminé que l'enquête serait centrée sur l'exploitation agricole infectée. Cette voie à suivre est possible seulement dans la mesure où aucun nouveau cas de tuberculose n'est détecté. Bien qu'il existait de fortes données menant à croire qu'il pourrait y avoir un risque élevé de propagation de la maladie, les résultats des analyses initiales sont plus encourageants. Il n'y a aucun nouveau cas confirmé de tuberculose bovine lié à cette enquête.

Selon nos éléments probants, il y a un faible risque que la maladie ait été transmise par les bovins qui ont côtoyé les bovins provenant de l'exploitation agricole infectée dans le pâturage collectif. De plus, nous avons également éliminé le risque d'une nouvelle propagation de la tuberculose étant donné que tous les bovins matures ont été abattus. L'Agence a suivi les pratiques d'enquête reconnues pour les maladies animales, et a déterminé grâce aux renseignements qui ont été recueillis durant la première étape de l'enquête qu'il est maintenant possible de limiter les activités de traçabilité à une seule exploitation agricole.

Les troupeaux actuellement en quarantaine ont reçu des animaux de l'exploitation agricole infectée. L'ACIA effectue des tests de dépistage sur ces animaux. Seulement les animaux qui réagissent aux tests seront abattus sans cruauté et un examen post mortem approfondi sera réalisé. Si aucun animal ne réagit aux tests dans un troupeau donné, la quarantaine pourra être levée pour ce troupeau.

Alors que nous nous sommes beaucoup concentrés sur le risque de propagation de la maladie à ce jour, nous tournons maintenant notre attention sur les activités de traçage pour cerner la source de l'infection dans le cadre de nos activités d'éradication et pour minimiser une propagation de la maladie.

Le test des troupeaux cernés par les activités de traçage commencera à l'automne, puisque la saison du vêlage a déjà commencé dans l'ouest du Canada. Cela réduira au minimum le stress sur les vaches gestantes ou qui ont récemment donné naissance. Cela permettra également aux bovins provenant de ces troupeaux à faible risque de pâturer cet été.

Nous avons travaillé étroitement avec les gouvernements de l'Alberta et de la Saskatchewan. Nous sommes tous d'accord que les données probantes soutiennent la concentration de l'enquête sur l'exploitation agricole infectée.

Les plus récents renseignements sur notre enquête et la voie à suivre ont été communiqués aux producteurs et à leurs associations.

Les producteurs qui étaient propriétaires des troupeaux regroupés pourront suivre le protocole de nettoyage et de désinfection sous la surveillance de l'ACIA. Une fois que l'ACIA aura vérifié qu'il a été suivi, ces producteurs pourront procéder à un repeuplement. Les bovins repeuplés devront subir des tests 6 et 18 mois après leur entrée dans les installations. Cette surveillance continue aide à veiller à l'efficacité du nettoyage et de la désinfection. Plus de renseignements sur ce processus se trouvent sur le site Web de l'ACIA.

L'ACIA est engagée à mener une enquête et une intervention complètes et scientifiques afin de maintenir la confiance des partenaires commerciaux du Canada.

Pour tous les cas où la tuberculose bovine est soupçonnée ou confirmée, l'objectif consiste à limiter les perturbations des producteurs tout en respectant les obligations nationales et internationales du Canada à prendre les mesures de contrôle appropriées et prudentes. Ces mesures sont essentielles à la protection de la santé du bétail canadien et au maintien de l'accès au marché pour les producteurs de bœuf canadiens.

Date de modification :