Processus de nettoyage et de désinfection des installations déclarées contaminées par la tuberculose bovine

Le nettoyage et la désinfection (N et D) sont effectués dans les installations déclarées contaminées afin de s'assurer que le lieu (y compris les secteurs que les animaux ont occupés, les matériaux, l'équipement et les autres objets révélés comme contaminés) ne pose pas un risque pour la transmission d'une maladie à déclaration obligatoire.

Responsabilité

Le nettoyage et la désinfection sont requis dans les installations qui ont reçu une Déclaration de lieu contaminé (formulaire CFIA/ACIA 4204). L'unité de nettoyage et désinfection de l'ACIA mènera une évaluation des installations afin de déterminer le degré de contamination et le risque de transmission de la tuberculose bovine. L'ACIA élaborera un plan de décontamination et délivrera une Ordonnance de nettoyer et de désinfecter (formulaire CFIA/ACIA 4207) à l'endroit du propriétaire des installations, et examinera avec celui-ci les exigences du plan.

Le propriétaire effectuera le nettoyage et la désinfection avec l'approbation et la supervision de l'ACIA.

L'ACIA supervise le nettoyage et la désinfection des installations, et fait au moins trois visites des lieux. Une fois que le nettoyage et la désinfection sont achevés à la satisfaction de l'ACIA, une déclaration signée indiquant l'approbation du processus. Les lieux demeurent sous le contrôle de l'ACIA jusqu'à ce qu'une Déclaration que les installations ne sont plus contaminées (formulaire CFIA/ACIA 4205) soit émise.

Considérations importantes

  • En vertu de la Loi sur la santé des animaux et de son Règlement, les producteurs ne sont pas admissibles aux indemnisations de l'ACIA pour les coûts de nettoyage et de désinfection. Les producteurs peuvent être admissibles à l'aide financière par l'entremise des initiatives d'événement particulier menées dans le cadre Agri-relance.
  • Le pathogène (Mycobacterium bovis) qui cause la tuberculose bovine peut parfois causer des maladies chez les humains. Bien que les infections humaines sont rares, il est important de réduire l'exposition potentielle au pathogène. Certaines mesures pour réduire l'exposition et la transmission comprennent la réduction au minimum de l'aérosolisation des particules de poussière pendant le nettoyage et la désinfection. Dans des conditions sèches, on pourrait mouiller légèrement le matériel et pendant le nettoyage à l'eau en utilisant des laveuses à pression, au moyen d'un vaporiseur à basse pression. On encourage les producteurs à obtenir des conseils auprès de leur professionnel de la santé sur les risques et les mesures visant à réduire au minimum l'exposition à la maladie.

Renseignements généraux

Le pathogène qui cause la tuberculose bovine peut être répandu par des animaux infectés dans leurs sécrétions respiratoires, leur crachat, leurs excréments et urines, les pertes vaginales et utérines et autres fluides corporels. Le pathogène peut survivre pendant de longues périodes de temps dans des températures froides dans des matières organiques telles que le fumier et dans étangs-réservoirs.

Processus

Le nettoyage et la désinfection comprennent normalement six (6) étapes :

Si le nettoyage et la désinfection sont similaires pour toutes les installations contaminées, les exigences et les besoins précis doivent être adaptés afin de remédier aux risques et aux enjeux propres à chaque lieu. Dans certains cas, toutes les six étapes ne seront pas requises.

Étape 1 : Retrait de matières et des produits contaminés

Cette étape concerne l'élimination de matières et produits contaminés qui ne conviennent pas au nettoyage et à la désinfection et à leur élimination appropriée.

(Consulter l'unité Élimination de l'ACIA pour obtenir des conseils sur l'élimination des choses ou des matériaux contaminés)

  • Retirer les matériaux contaminés (tels que les déchets de bois, les palettes, les boîtes de carton, etc.) qui ne conviennent pas au nettoyage et à la désinfection d'un emplacement désigné par l'unité Élimination de l'ACIA. L'élimination des matériaux peut comprendre l'incinération, l'enfouissement ou d'autres méthodes approuvées par l'unité Élimination de l'ACIA.
  • Retirer les accumulations de fumier, de litières souillées et d'autres matières organiques aux fins de traitement et d'élimination à un emplacement dans les installations, tel que prescrit par les unités Élimination et nettoyage et désinfection de l'ACIA.
  • Retirer l'équipement et le matériel pouvant être nettoyé et désinfecté à un emplacement approprié dans les installations, tel qu'approuvé par l'unité de nettoyage et désinfection de l'ACIA. En nettoyant les immeubles, les enclos et les grands équipements, il peut y avoir des objets pouvant être nettoyés et désinfectés, mais qui entrave le nettoyage et la désinfection de l'emplacement. Par exemple, dans les enclos : les mangeoires, les abreuvoirs, les licous, les fourches, les pelles, les brouettes, les seaux, les bouteilles et autres objets devant être nettoyés et désinfectés et déplacés à un endroit « propre » dans les installations ou déplacés à un emplacement dans les installations et nettoyés et désinfectés.

Étape 2 : Nettoyage à sec

Cette étape concerne le nettoyage à sec des surfaces (à l'aide de pelles, de grattoirs, de brosses, etc.) pour éliminer des matières organiques denses.

Le nettoyage à sec est l'étape la plus importante du processus de nettoyage et désinfection; en effet il élimine la plus grande quantité de matières (contaminées) contenant le pathogène (Mycobacterium bovis) et lorsque la tâche est réalisée correctement, cela réduit la quantité de travail requis pour le nettoyage à l'eau.

  • La matière organique doit être éliminée des surfaces, telles que les murs, les clôtures, les rampes, entre autres (particulièrement des endroits que les animaux ont occupés), car elle inactivera les désinfectants et rendra inefficaces. Tout équipement dans ces endroits soumis au même protocole (p. ex., les abreuvoirs, les mangeoires à foin, les tracteurs, les épandeurs de fumier, etc.).
  • Retrait de litières souillées et d'aliments contaminés aux fins de traitement et d'élimination appropriés.
  • Retrait de tas de fumier et de fumier présent sur le terrain aux fins de traitement et d'élimination appropriés.
  • Retrait de 2,5 cm de terre des endroits où les animaux se rassemblent dans les enclos et les parcs (prendre en considération les aires de pâturage où un volume élevé d'animaux se rassemblent pour les sources d'eau, les blocs à lécher, etc.).

Étape 3 : Nettoyage à l'eau

Cette étape concerne le nettoyage à l'eau des surfaces (à l'aide de savons, de détergents ou des produits comme les enzymes) afin d'éliminer davantage des matières organiques denses et des biofilms.

  • Utiliser des savons, des détergents ou des nettoyants enzymatiques pour enlever les biofilms et les matières organiques, s'ils sont toujours présents. Exposer à la flamme ou brûler des surfaces pour enlever et inactiver les biofilms et les matières organiques (s'ils sont toujours présents) qui ne sont pas adaptées au nettoyage à l'eau (p. ex., le bois, l'argile tassée, etc.) ou lorsque les conditions climatiques (p. ex., les températures glaciales) entravent le processus.

Étape 4 : Séchage (après nettoyage)

Cette étape concerne le séchage des surfaces (cela peut inclure le recours à un chauffage complémentaire dans les immeubles).

  • Permettre à toutes les surfaces de bien sécher, car cela facilite l'inactivation du pathogène (M. bovis).

Arrêt

Communiquer avec l'ACIA pour obtenir l'approbation du processus de nettoyage.
Une inspection est requise avant le début du processus de désinfection.

Étape 5 : Désinfection

Cette étape concerne la désinfection des surfaces (à l'aide d'un désinfectant chimique enregistré et approuvé à cette fin) ou autre méthode ou processus physique acceptable pour inactiver l'agent préoccupant. (p. ex., traitement thermique au moyen de la flamme ou de l'incinération)

  • L'utilisation d'un désinfectant chimique enregistré au Canada et approuvé comme étant efficace dans la lutte contre M. bovis est requise. Par ailleurs, toute autre méthode (processus de désinfection physique) qui permet l'inactivation adéquate du pathogène peut être appliquée sur les surfaces, s'il convient (p. ex., chaleur ou flamme ou exposition au soleil [rayons ultraviolets] et séchage).
  • Comme la désinfection du bois est difficile à réaliser, il est conseillé de sceller ou de recouvrir de peinture les surfaces de bois dans le cadre du processus de désinfection. Le bois peut également être traité avec de la chaleur humide ou sèche (surface brûlée).

Arrêt

Communiquer avec l'ACIA concernant la supervision et l'approbation du processus de désinfection.

Étape 6 : Séchage (après désinfection)

Cette étape concerne le séchage des surfaces (cela peut inclure le recours à un chauffage complémentaire sur l'équipement dans les immeubles).

  • Permettre à toutes les surfaces de bien sécher, car cela facilite l'inactivation du pathogène (M. bovis).
  • Une période d'inoccupation ou temps d'arrêt (lorsque les animaux sont dans les installations) est requise avant le repeuplement. Le retrait d'espèces hôtes potentielles aide à réduire au minimum la possibilité de survie du pathogène, la réinfection d'un animal susceptible et la multiplication du pathogène. La durée requise pour cette période d'inoccupation peut varier, selon des facteurs comme les conditions environnementales convenables à la survie du pathogène et les niveaux d'infection dans les installations.

Aperçu du processus de nettoyage et de désinfection

Diagramme - Aperçu du processus de nettoyage et de désinfection. Description ci-dessous.
Description du diagramme - Aperçu du processus de nettoyage et de désinfection
  1. État du site de la ferme : L'ACIA a effectué un dépeuplement et une élimination
  2. Le producteur communique avec l'ACIA pour déterminer si N et D peut commencer et demande à l'ACIA de délivrer une ordonnance de N et D.
  3. Visite 1 des lieux de l'ACIA : Évaluation des endroits infectés par N et D; l'ACIA évalue les lieux et ordonne un N et D. L'évaluation peut être menée avant l'achèvement du dépeuplement et de l'élimination.
  4. L'ACIA élabore un plan de décontamination pour le N et D de tous les parcs, les granges, l'équipement, etc., se trouvant dans les installations.
  5. Le plan de décontamination est examiné avec le propriétaire ou l'entrepreneur par l'ACIA; après l'examen, le nettoyage peut commencer.
  6. Le producteur achève le nettoyage à sec des installations et des objets.
  7. Le producteur achève le nettoyage à l'eau des installations et des objets.
  8. Le producteur communique avec l'ACIA et demande une « inspection de la propreté ».
  9. Visite 2 des lieux de l'ACIA : Inspection de la propreté L'ACIA approuve le nettoyage. Les surfaces doivent sécher avant la désinfection.
  10. Le producteur achève la désinfection des installations et des objets sous la supervision de l'ACIA.
  11. Le producteur communique avec l'ACIA et demande une « inspection de la désinfection ».
  12. Visite 3 des lieux de l'ACIA : Inspection de la désinfection L'ACIA approuve la désinfection.
  13. Le producteur peut commencer à repeupler après une période d'inoccupation (temps d'arrêt) et à obtenir l'approbation de l'ACIA pour l'inspection de la désinfection et la réception d'une Déclaration que les installations ne sont plus contaminées Soumis à l'approbation de l'ACIA.

Remarques :

  • L'usage adéquat de l'équipement de protection individuelle est requis pendant toutes les étapes du processus de N et D.
  • Le personnel de l'ACIA sera disponible pour donner des conseils sur tous les aspects du processus de N et D.
  • L'ACIA peut exiger d'autres inspections officielles tout au long du processus de N et D.

Exemples de désinfectants approuvés

  1. LpH ag® fabriqué par Steris
    Suivre les indications inscrites sur l'étiquette du désinfectant. Mélanger une partie du désinfectant avec 250 parties d'eau.
  2. Hypochlorite de sodium
    La concentration en eau de Javel domestique est généralement de 5 à 6 %. En cas de tuberculose, on recommande une dilution d'une partie de l'eau de Javel et de quatre parties d'eau (solution 1/5).
  3. PREvailTM (peroxyde d'hydrogène accéléré) fabriqué par Virox
    Suivre les indications inscrites sur l’étiquette du désinfectant. Considération d’utiliser une dilution de 1/16 et 10 à 20 minutes de durée de contact par temps froid.
PREvailTM (aussi connu sous le nom AccelTM) 1/16 avec du chlorure de calcium
Pour faire un litre à : Eau Note de tableau 1 Chlorure de calcium Concentré de prévention Accel 7 % Note de tableau 2
0 à -20°Celsius 800 ml (+) 200 g 63 ml

Notes de tableau

Note de tableau 1

Ajouter du CaCl2 à l'eau et mélanger jusqu'à dissolution. La solution se réchauffera à ~ 40 °C. Ajouter ensuite Accel et augmenter jusqu'à un litre avec plus d'eau.

Retour à la référence de la note de tableau 1

Note de tableau 2

Un précipité opaque peut se former et se séparer de la solution. Cela est prévu. Laisser reposer et verser ensuite dans le contenant final en vue de l'utilisation. Aussi, une très légère odeur de chlore peut se développer par la suite. Cela est aussi normal.

Retour à la référence de la note de tableau 2

Temps de contact requis : au moins 10 minutes dans des conditions idéales. Par temps froid, un temps de contact accru sera requis. Discuter des exigences avec l'unité de nettoyage et désinfection de l'ACIA.

Renseignements sur l'achat du chlorure de calcium
Produit Format Numéro des commandes
chlorure de calcium Xynyth 94-97 % 50kg Acklands Grainger # XYN200-50049
Chlorure de calcium 3kg Fisher Scientific C6143
Accel 1/16 avec du propylèneglycol
Pour faire un litre à : Eau Propylèneglycol Concentré de prévention Accel 7 %
0 à -10°Celsius 637 ml 300 ml 63 ml
-10 à -20°Celsius 537 ml 400 ml 63 ml

Discuter des exigences avec l'unité de nettoyage et désinfection de l'ACIA.

Renseignements sur l'achat du propylèneglycol
Produit Format Fournisseur – Numéro de commande
Propylèneglycol 18,9L Hall-Chem Note de tableau 3 PG300-19
Prestone Antigel pour plomberie de V.RNote de tableau 4 4L Canadian Tire #63-9926-4
Propylèneglycol USP/FCC 4 litres Fisher Scientific - P3554

Notes de tableau

Note de tableau 3

Hall-Chem est un importateur/emballeur du PG pour la vente au détail. Ils peuvent préparer des lots de production de 3,8 L et un transport en vrac.

Retour à la référence de la note de tableau 3

Note de tableau 4

N'utilisez pas d'autres antigels commerciaux sans vérifier que les additifs n'interfèrent pas avec le désinfectant.

Retour à la référence de la note de tableau 4

Date de modification :