vue d'ensemble - Surveillance de la tuberculose bovine par l'Agence canadienne d'inspection des aliments dans la zone d'éradication du Mont-Riding

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

La surveillance de la tuberculose bovine est un élément essentiel des efforts déployés par le Canada pour éradiquer la maladie.

Bien qu'il soit rare que la tuberculose bovine soit détectée chez le bétail au Canada, la propagation de la maladie à partir de populations sauvages infectées représente un risque continu qui pourrait compromettre les efforts déployés par le Canada pour éradiquer la maladie. En 2003, après qu'un lien ait été établi entre plusieurs troupeaux de bovins infectés par la tuberculose et des animaux sauvages infectés (wapitis et cerfs) de la région du parc national du Mont-Riding, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a créé une zone de surveillance spéciale, appelée zone d'éradication du Mont-Riding (ZEMR).

Dans la ZEMR, l'ACIA a travaillé en étroite collaboration avec les éleveurs, le secteur de l'élevage et les partenaires fédéraux et provinciaux pour procéder à des tests de dépistage de la tuberculose visant les troupeaux de bétail jugés plus à risque en raison de la présence de la maladie chez les espèces sauvages de la région. Cette activité permet de faire une détection précoce et d'éviter la propagation ultérieure potentielle, protégeant ainsi le statut, durement acquis, des troupeaux de bétail du Canada à l'égard de la tuberculose.

L'ACIA collabore également avec nos partenaires à plus vaste échelle sur des mesures supplémentaires, comme les tests sur les espèces sauvages et la biosûreté, qui visent à prévenir la propagation des maladies des espèces sauvages aux troupeaux et, ultimement, à éradiquer la tuberculose bovine de la région. Au fil du temps, des progrès importants ont été réalisés – le dernier cas de troupeau infecté par la tuberculose était en 2008, et la prévalence de la maladie chez les espèces sauvages diminue de façon constante depuis 2006. L'ACIA reconnaît la contribution de tous les partenaires, notamment leur soutien et leur coopération, dans le déploiement de ces efforts.

Le tableau ci-dessous présente le nombre approximatif d'animaux et de troupeaux qui ont été soumis à des épreuves de dépistage de la tuberculose bovine dans la zone d'éradication du Mont-Riding entre 2000 et 2016. L'ACIA assume les coûts associés à l'exécution des épreuves, tandis que les éleveurs bovins doivent présenter leurs bêtes pour qu'elles puissent être testées.
Années de surveillance Nombre approximatif d'animaux soumis au dépistage de la TB Nombre approximatif de troupeaux soumis au dépistage de la TB
2015-2016 4 289 43
2014-2015 2 714 32
2013-2014 4 219 54
2012-2013 3 400 27
2011-2012 7 523 79
2010-2011 18 214 204
2009-2010 15 190 160
2008-2009 11 429 116
2007-2008 18 207 227
2006-2007 7 156 58
2005-2006 36 700 392
2004-2005 34 000 406
2003-2004 22 000 300
2000-2003 50 000 625

L'ACIA ne prévoit actuellement pas d'analyses chez les troupeaux de bétail pour 2017-2018. Les efforts sont actuellement axés sur l'appui des activités continues de surveillance de la faune des partenaires et l'évaluation des analyses passées visant le bétail en vue de faire la démonstration de l'absence de maladie dans la ZEMR.

Travailler en partenariat pour les Canadiens

La santé du bétail canadien est une responsabilité partagée par tous les propriétaires, l'ensemble du secteur de l'élevage et les gouvernements. Tous les intervenants admettent que la surveillance est un élément important pour déterminer l'état sanitaire des troupeaux dans la région. On utilise la surveillance pour détecter la présente de la maladie à la fois chez les espèces domestiques et sauvages, ce qui permet ensuite de mettre en place des procédures pour empêcher la propagation de la maladie.

Date de modification :