Chapitre 2 - Identification
2.1 Identification des animaux d'élevage (mis à jour janvier 2017)

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Cette section décrit les procédures générales d'identification du bétail, l'identification officielle et la conservation des données d'identification.

Objectif

1. L'identification du bétail est l'un des fondements du Programme national de la santé des animaux. On ne saurait trop dire combien il est important d'identifier les animaux et de suivre leurs déplacements, car c'est une mesure essentielle pour garantir la bonne santé du cheptel.

2. Le rôle du vétérinaire accrédité fait partie intégrante de ce processus. Un vétérinaire accrédité peut marquer ou faire marquer un animal d'une bague (étiquette) ou d'une autre manière que le ministre peut prescrire afin d'identifier l'animal. Ceci inclut, sans s'y limiter, le bétail inspecté ou soumis à des épreuves diagnostiques en vue de l'exportation, dans le cadre de programmes d'éradication de maladies ou de programmes de certification de troupeaux. Il doit consigner avec toute l'attention voulue l'identité des animaux qu'il inspecte ou qu'il soumet à des épreuves de dépistage dans le cadre de ses fonctions officielles. Le registre des animaux identifiés est le seul moyen de retracer la provenance des animaux malades. Il convient de noter les renseignements suivants :

  1. l'espèce
  2. la race
  3. le sexe
  4. l'âge
  5. les étiquettes, les tatouages, les bagues, les marques et les implants électroniques
  6. la couleur et les marques
  7. les numéros d'enregistrement (s'il s'agit d'animaux de race pure)

3. Dans le cas des animaux certifiés de race pure, l'information figurant sur les certificats d'enregistrement et les certificats généalogiques doit être vérifiée pour chaque animal.

Identification officielle

4. À l'heure actuelle, trois systèmes d'identification officielle sont approuvés par l'ACIA :

  1. Les étiquettes ou indicateurs approuvés (ou considérés équivalents) sous le Programme d'identification et de traçabilité des animaux d'élevage (programme TRACE)
  2. l'étiquette d'oreille de la Santé des animaux (HofA), pour les espèces qui ne sont pas soumises à une réglementation nationale d'identification obligatoire
  3. un tatouage lisible enregistré.

Les espèces soumises à des exigences nationales d'identification obligatoire (bovin, bison, ovin et porcin) qui sont testées ou inspectées pour l'exportation ou l'admission dans un centre de collecte de semence doivent être identifiées par un indicateur approuvé dans le cadre du programme TRACE. Les étiquettes approuvées portent le logo de l'administrateur responsable: Agence canadienne d'identification des bovins (ACIB) ou le Conseil canadien du porc (CCP). Les étiquettes approuvées et délivrées par Agri-traçabilité Québec (ATQ) portent également une fleur de lis.

  • Les bovins et bisons doivent être identifiés à l'aide d'une étiquette électronique comportant un numéro unique qui respecte le format de la norme 11784 de l'Organisation internationale de normalisation (ISO), c.-à-d. 15 chiffres dont les trois premiers identifient le pays (« 124 » pour le Canada). D'autres étiquettes peuvent être approuvées ou considérées équivalentes. Pour de plus amples informations, prière de consulter le module 5.2 Bovins et bisons nés le ou après le 1er mars 1999
  • Les ovins doivent être identifiés avec une étiquette qui respecte la norme 11784 d'ISO. Ces étiquettes peuvent être électroniques ou non.
  • Les porcs peuvent être identifiés à l'aide d'une étiquette ou d'un autre indicateur (tatouage). Les porcs testés dans le but d'être admis dans un centre d'insémination artificielle doivent être identifiés à l'aide d'une étiquette qui respecte les normes 11784 d'ISO. Les porcs inspectés ou certifiés pour exportation doivent satisfaire aux exigences du programme TRACE et du pays importateur. Ces exigences dépendent du pays ou état de destination et de l'usage final (reproduction ou engraissement). De plus amples informations sont disponibles aux différents modules exportations du manuel.

Les espèces suivantes ne sont pas soumises pour le moment à des exigences nationales d'identification obligatoire: les caprins, équidés, cervidés, camélidés, et l'espèce aviaire. Ces espèces peuvent être identifiées par une description (équidés), un transpondeur (camélidés, équidés, aviaire), une bague d'aile ou de patte (aviaire), une étiquette « HofA » (caprins) ou un tatouage enregistré pour des fins domestiques. Le certificat d'exportation se rapportant à l'espèce visée peut inclure des exigences spécifiques en matière d'identification. Pour de plus amples renseignements, consulter le vétérinaire de district de l'ACIA.

Étiquettes d'oreille de la Santé des animaux (HofA)

5. L'étiquette d'oreille « Health of Animals » (HofA) se pose à l'oreille gauche. Il y a deux formats d'étiquette. La plus grande sert à l'identification des bovins, des wapitis et des bisons, et la plus petite, à l'identification des ovins, des caprins, des porcins et des autres cervidés.

  1. Utiliser le format d'étiquette approprié.
  2. Le vétérinaire accrédité peut se procurer des étiquettes d'oreille au bureau de district de la Santé des animaux.
  3. L'étiquette doit être posée dans le tiers proximal du bord antérieur de l'oreille de l'animal, et le code alpha-numérique doit être du côté « extérieur », c'est-à-dire qu'il se trouve sur la surface dorsale de l'oreille. En posant l'étiquette, toujours laisser un petit espace entre le bord de l'oreille et le bord extérieur de l'étiquette. Au besoin, le vétérinaire de district peut démontrer la technique de pose.

Exceptions

6. Exceptions : L'étiquette « HofA » ne devrait pas être apposée :

  1. sur des espèces visées par des exigences nationales d'identification obligatoire, sauf si l'inspection ou le test est fait dans un but de contrôle des maladies ou de certification de troupeaux lorsqu'il n'est pas prévu que les animaux devront sortir de la ferme d'origine (prière de vérifier si des exigences provinciales d'identification s'appliquent avant d'utiliser des étiquettes HofA)
  2. si l'animal porte un tatouage lisible conforme aux exigences d'une association d'éleveurs d'animaux de race pure reconnue, si cette méthode d'identification est permise à cette fin (pourrait être acceptable pour la certification de troupeau mais pas pour l'exportation vers certains pays)
  3. si l'animal porte déjà une étiquette d'oreille « HofA » ou une étiquette ou indicateur approuvé sous le programme TRACE, car la provenance de l'animal pourrait ne plus être retraçable
  4. pour l'identification des chevaux. Les chevaux peuvent être identifiés par une description, un diagramme, une cryomarquage ou un tatouage à la lèvre (Voir le Module 2.2 Identification des chevaux).

Conservation des données et administration

7. Les étiquettes d'oreille « HofA » portent un code alpha-numérique et sont distribuées par l'ACIA en boîtes de 100 étiquettes. Le code de chacune des étiquettes envoyées aux vétérinaires accrédités est noté dans un registre tenu par le bureau de district de l'ACIA.

8. Le vétérinaire accrédité doit conserver dans ses dossiers l'information concernant les étiquettes d'oreille qu'il reçoit, y compris les renseignements précisant où et quand elles ont été utilisées. Cette information doit être conservée au moins 10 ans. Comme il a été signalé ci-dessus, le registre des animaux identifiés est le seul moyen de déterminer où les animaux malades ont été étiquetés. Il importe de tenir les registres d'identification en bon ordre et de les garder en lieu sûr pour qu'ils soient toujours en état de servir.

9. Le vétérinaire accrédité peut retourner les étiquettes d'oreille « HofA » au bureau de district s'il ne prévoit plus en utiliser ultérieurement. Le retour des étiquettes doit être consigné dans le registre.

10. Les étiquettes approuvées sous le programme TRACE sont délivrées par des organismes indépendants qui tiennent également les registres s'y rapportant. Pour en savoir plus, visiter les sites Internet suivants: Agence canadien d'identification du bétail, Agri-Traçabilité Québec ou le Conseil canadien du porc.

Date de modification :