Chapitre 7 - Programme volontaire de certification des troupeaux à l'égard de la tremblante
7.2. Politique et principes de lutte

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Énoncé de politique

Le Programme volontaire de certification des troupeaux à l'égard de la tremblante (PVCTT) est un programme volontaire canadien auquel les producteurs de petits ruminants sont libres de s'inscrire ou non. Tout propriétaire d'installation de moutons ou de chèvres qui accepte de se conformer avec le PVCTT peut s'inscrire. Par contre, une fois inscrit au Programme, l'éleveur doit respecter les Normes nationales. L'objectif du PVCTT est d'offrir aux propriétaires la possibilité de faire reconnaître leur troupeau comme présentant un risque négligeable de tremblante. Le Programme concerne la certification des troupeaux uniquement à l'égard de la tremblante classique, et non de la tremblante atypique, laquelle n'est pas liée à la tremblante classique des points de vue clinique, pathologique, biochimique et épidémiologique.

Le Programme a été conçu pour donner aux producteurs un moyen pour détecter et combattre cette maladie au sein de leur troupeau et, du même coup, voir leurs exploitations reconnues comme des troupeaux à risque négligeable pour la tremblante selon le nombre d'années d'adhésion au Programme. L'adhésion au Programme et l'atteinte du statut certifié donne l'assurance à un éventuel acheteur, que l'animal qu'il va acheter provient d'un troupeau à risque négligeable de tremblante. La reconnaissance de ce statut peut favoriser l'accès aux marchés national et internationaux. Le Programme sert également à la surveillance de la tremblante au Canada, et contribue au Programme national d'éradication de la tremblante.

Fondement législatif

En vertu de l'article 2 de la Loi sur la santé des animaux, le Règlement sur les maladies déclarables désigne la tremblante comme une maladie déclarable. Quiconque soupçonne qu'un animal présente des signes apparentés à cette maladie doit signaler l'animal à un vétérinaire relevant d'un bureau de district de l'ACIA.

Le rôle principal du gouvernement fédéral à l'égard du PVCTT est d'en développer les Normes nationales et d'en vérifier l'application.

Certification aux fins d'exportation

Tout animal provenant d'un troupeau inscrit au PVCTT peut être certifié et endossé par l'ACIA comme faisant partie d'un programme satisfaisant aux normes nationales minimales. L'ACIA veillera à obtenir la reconnaissance internationale de ces normes. Les certificats attestant l'inscription et le niveau du troupeau au PVCTT sont délivrés par l'administrateur régional du Programme de la Fédération canadienne du mouton (FCM).

Principes de lutte et d'éradication

Bien qu'il n'y ait aucune épreuve qui permet de garantir formellement qu'un animal vivant n'est pas atteint de la tremblante, un certain nombre de moyens permettent d'évaluer le risque de tremblante dans un troupeau de moutons ou de chèvres. Les épreuves utilisées pour déterminer le statut du PVCTT d'un troupeau comprennent les examens post-mortem, les analyses du tissu lymphoïde associé à la muqueuse recto-anale, le génotypage, l'absence de signes cliniques de la tremblante et la prévention de l'exposition à la maladie pendant une période déterminée.

La certification peut être obtenue par trois voies différentes. La première voie est la même pour les ovins et pour les caprins, soit la surveillance des animaux matures qui meurent, l'absence de signes cliniques de la tremblante et la prévention de l'exposition à la maladie. La deuxième voie est le dépistage de la tremblante dans le troupeau de moutons par l'analyse des follicules lymphoïdes prélevés dans la membrane nictitante ou la muqueuse recto-anale des animaux au profil génétique le plus sensible; et pour les troupeaux de chèvres, par le prélèvement d'échantillons de la muqueuse recto-anale. Lorsque les analyses de ces échantillons de follicules lymphoïdes se révèlent négatives, on effectue la surveillance des animaux matures qui meurent et prévient l'exposition à la maladie. Enfin, la troisième voie, qui s'applique seulement aux moutons, consiste à obtenir par sélection génétique des animaux résistants à la tremblante, puis à pratiquer une surveillance continue des animaux matures qui meurent.

Un animal suspect est un animal chez lequel la tremblante est une alternative possible du diagnostic différentiel.

L'ACIA met en œuvre des procédures d'enquête sur les maladies dès qu'un cas clinique suspect est déclaré.

Un animal positif à l'égard de la tremblante est un animal chez lequel des résultats positifs officiels à la tremblante ont été signalés par le Laboratoire national de l'ACIA et de référence de l'OIE concernant la tremblante, en utilisant au moins deux tests de dépistage de la tremblante approuvés par l'ACIA (p. ex., ELISA, immunohistochimie, Western blot) effectués sur le cerveau et/ou le tissu lymphoïde.

Tout cas confirmé de tremblante résulte en une suspension immédiate du PVCTT. L'ACIA déclenche la prise de mesures strictes d'éradication de la maladie pour éliminer l'infection des installations où elle a été détectée, pour déterminer la source de l'infection et pour retracer le chemin d'une propagation de l'infection qui pourraient provenir des installations et l'éradiquer.

Date de modification :