Chapitre 3 - Épreuves
3.4 Épreuves pour la détection de la campylobactériose bovine et de la trichomonose

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Ce module du manuel du vétérinaire accrédité fournit l'information suivante au sujet des épreuves de campylobactériose bovine et de trichomonose :

  1. information générale
  2. matériel et fourniture
  3. prélèvement d'échantillon
  4. préparation et emballage
  5. formulaires de soumission
  6. expédition
  7. laboratoires
  8. résultats des épreuves
  9. frais de laboratoire

Objectifs

1. Selon l'article 2. du Règlement sur la santé des animaux, le terme « épreuve » comprend :

  1. le prélèvement de tissus ou de liquides d'un animal (p. ex. du sérum);
  2. une injection pratiquée sur un animal pour déterminer s'il est atteint d'une maladie (p. ex. épreuve à la tuberculine).

2. La méthode de prélèvement décrite dans ce module peut servir à soumettre des échantillons pour l'exportation (par exemple, pour qualifier des bovins pour exportation au Mexique lorsque requis) ou pour rencontrer les exigences du programme national d'insémination artificielle.

Information générale

3. Tritrichomonas foetus (aussi nommé Trichomonas foetus ou T. foetus) est un parasite protozoaire flagellé qui vit dans le tractus reproducteur des bovins. Il est uniquement transmis par contact vénérien. Les taureaux infectés ont tendance à devenir porteur à vie et servent de réservoir principal de la maladie. Dans le tractus reproductif du taureau, l'organisme se cache communément au niveau des cryptes de la muqueuse pénienne ou préputiale. Tritrichomonas foetus est parfois peu abondant et inégalement distribué dans la cavité préputiale des taureaux infectés. On pense que la concentration est plus élevée au niveau du gland du pénis. Les vaches qui deviennent infectées peuvent présenter de la mortalité embryonnaire, un avortement spontané, ou souffrir de pyométrite. Certaines vaches demeurent infectées pendant une gestation complète et peuvent transmettre l'infection au début de la saison de reproduction suivante. Même si la prévalence du phénomène des mères porteuses est inconnue, on pense qu'elle est faible.

4. Campylobacter fetus comprend 2 sous-espèces : C. fetus subsp. venerealis et C. fetus subsp. fetus. Par défénition, C. fetus subsp. venerealis est l'agent causal de la campylobactériose génitale bovine, une maladie transmise sexuellement caractérisée par de l'infertilité, une mortalité embryonnaire précoce et de l'avortement. Cette maladie cause des pertes économiques considérables dans les régions où elle est endémique. Même si des infections chez le bovin peuvent aussi être causées par C. fetus subsp. fetus, cet organisme ne cause habituellement que des avortements sporadiques. C. fetus subsp. venerealis est l'organisme d'intérêt pour le programme national d'insémination artificielle et la certification à l'exportation de bovins pour le Mexique.

Matériel et fourniture

5. Les coûts reliés au matériel de prélèvement, d'emballage et d'expédition pour l'envoi des échantillons sont à la charge du vétérinaire accrédité.

Matériel requis :

  1. gants jetables
  2. ciseau
  3. pipette pour infusion ou insémination artificielle de 53 cm (jusqu'à 68 cm pour les gros taureaux) emballée individuellement
  4. seringue 20 ml jetable
  5. seringue 3 ml jetable avec aiguille fine (pas plus de 20G)
  6. milieu de prélèvement et transport pour chaque organisme :
    Chaque organisme (Campylobacter et Trichomonas) a des exigences spécifiques de milieu de transport. Pour le moment, le milieu de collecte et de transport sont fournis gracieusement par le laboratoire. Cependant, les frais d'expédition de ces milieux du laboratoire vers le client sont aux frais du client (vétérinaire accrédité ou centre d'insémination artificiel). Un numéro de compte de service de messagerie sera requis lors de la commande de matériel au laboratoire.
    1. Campylobacter : les fioles de milieu de transport enrichi (MTE) et de saline sont commandées auprès du laboratoire de microbiologie et santé animale de l'ACIA à Ottawa (Fallowfield). Un formulaire spécifique est disponible au bureau de district de l'ACIA. Les milieux de transport (MTE) et les fioles de collecte (saline) sont expédiés ensemble dans un contenant de mousse de polystyrène inséré dans un manchon de carton ondulé, qui est placé dans une boîte de mousse de polystyrène de plus grande dimension contenant des blocs réfrigérants. Si les fioles de MTE devaient se réchauffer durant le transport, ceci ne compromettrait pas leur utilisation. Toutefois, dès réception, les milieux MTE et les fioles de collecte (saline) doivent être entreposés à 4°C jusqu'à leur utilisation. Le contenant de mousse contient 10 fioles de MTE et 6 à 7 fioles de saline. Deux fioles de MTE sont requises pour chaque animal testé. Le manchon extérieur de chaque contenant de mousse maintient le tout ensemble. Des flèches rouges indiquent la position verticale des fioles. Retirez le manchon de carton pour libérer le contenant de mousse (Le dessus de chaque contenant de mousse est identifié en anglais et en français). Retirez le dessus du contenant pour accéder aux fioles de MTE et de saline et vérifier qu'il y a bien une étiquette (fixée sur chacune des fioles) et une date d'expiration (écrite sur l'étiquette). Toutes les fioles de MTE doivent avoir une étiquette et être inoculées au plus tard à la date d'expiration mentionnée pour être acceptées pour culture. Les fioles de MTE ont une durée de conservation de 90 jours après la date de production.
    2. Milieu de transport pour Trichomonas foetus (TFTM) : le milieu de transport provient du laboratoire de l'ACIA à Saskatoon. Un formulaire de commande spécifique est disponible auprès du bureau de district. Le formulaire doit être envoyé par télécopie au laboratoire. Ce milieu de transport doit aussi être entreposé à C dès sa réception, jusqu'à son utilisation. Sa durée de conservation est de 14 jours suivant sa date de production. Le milieu peut être inoculé jusqu'à la date d'expiration incluse.

Échantillonage

6. Une bonne technique de collecte et de la minutie lors de l'entreposage et de l'envoi sont déterminants pour obtenir une sensibilité optimale du test diagnostique. Lors de l'échantillonnage, tous les milieux de transport (MTE et TFTM) et le milieu de collecte (saline) doivent être amenés une température ambiante de 18-37°C avant leur inoculation. La date d'échéance du milieu de transport doit être vérifiée avant de débuter la prise d'échantillon. Une vidéo (DVD) produite par le laboratoire de l'ACIA à Saskatoon est disponible au bureau de district pour visualiser la technique de collecte pour Tritrichomonas.

7. Deux échantillons distincts doivent être prélevés si le dépistage pour les deux (2) organismes est requis.

8. La contention de l'animal est requise pour éviter des blessures à celui-ci ainsi qu'à la personne qui effectue la collecte. Du matériel de prélèvement distinct doit être utilisé pour chaque animal.

  1. Mâle :
    1. Un échantillon de liquide préputial (smegma) est prélevé. L'échantillonage ne peut être effectué que 7 jours après un service naturel ou la récolte de sperme à l'aide d'un vagin artificiel.
    2. L'utilisation de nouveaux gants jetables est requise entre chaque animal. Les longs poils et les amas de fèces à l'entrée du fourreau doivent être coupés à l'aide de ciseaux pour diminuer la contamination. On doit prendre soin de désinfecter puis rincer les ciseaux entre chaque animal. Il n'est pas conseillé de laver le prépuce, puisque le lavage peut introduire des contaminants et/ou rincer et éliminer les organismes recherchés. Tout désinfectant doit être évité. Si la région préputiale est excessivement sale, un nettoyage minutieux à l'eau de la partie externe seulement peut être effectué, suivi d'un assèchement à l'aide de serviette de papier.
    3. Insérer la pipette dans le fourreau jusqu'à la moitié de la gaine préputiale. Connecter une seringue de 20 ml et appliquer une pression négative. Maintenir la pipette parallèle au fourreau. Si on est inquiet d'introduire des contaminants lors du passage de l'orifice préputial, la gaine de plastique qui recouvre la pipette peut demeurer en place jusqu'à ce que la partie la plus contaminée à l'entrée du fourreau soit dépassée. Avancer la pipette jusqu'au fornix. À l'aide de mouvement de va-et-vient allant du fornix jusqu'à 5 cm de l'entrée du fourreau, glisser la pipette 10-15 fois pour effectuer un délicat grattage de la muqueuse préputiale. Il est important que la pipette entre en contact avec le gland du pénis. Le grattage sera recueilli grâce à la pression négative dans la pipette. Retirer la pipette et la seringue.
  2. Femelle :
    1. Le mucus cervical ou des écoulements vaginaux doivent être prélevés.
    2. Utiliser une paire de gants jetables distincts entre chaque animal. La vulve est nettoyée de ses débris à l'aide de serviettes en papier. Éviter l'utilisation de désinfectant.
    3. Immobiliser le col par palpation transrectale et introduire la pipette dans le tiers antérieur du vagin. Avancer la pipette jusqu'au col. Une pression négative est appliquée à l'aide de la seringue. Des sécrétions vaginales peuvent aussi être collectées dans le vagin antérieur. Une fois du matériel collecté, retirer la seringue et la pipette.

Préparation de l'échantillon et emballage

9. La fiabilité d'une épreuve diagnostique est directement liée à la nature des spécimens ou aux échantillons reçus et à leur état. Il est très important de bien identifier les animaux et de fournir des renseignements complets et exacts sur les formulaires.

10. Chaque fiole doit porter une inscription à l'encre indélébile, correspondant au numéro inscrit sous la colonne No d'ampoule du formulaire de soumission attribué à l'animal échantillonné. Pour l'analyse de Campylobacter, deux fioles doivent être identifiées avec le même numéro qui correspond à l'animal testé.

11. Tritrichomonas :

  1. Identifier correctement les fioles de transport TFTM. Expulser tout le matériel récolté dans la fiole. Aspirer doucement du milieu de transport dans la pipette et rincer à répétition tout contenu résiduel de la seringue et pipette dans le milieu de transport
  2. Les milieux de transport pour Trichomonas foetus sont expédiés dans des contenants isolés qui devraient être réutilisés pour envoyer les échantillons au laboratoire. Remettre les fioles de transport TFTM dans leur boîte d'origine. Les spécimens inoculés doivent être emballés pour prévenir l'exposition à la lumière et les variations de température. Pour prévenir les variations de température pendant l'expédition, les échantillons mis dans un contenant isolé seront protégés à l'aide de papier journal ou tout autre matériel isolant pour combler les espaces vides. Les échantillons doivent être conservés entre 10-37°C. Si les échantillons sont conservés et expédiés à 4°C ou moins, la viabilité des organismes diminue et la sensibilité du test diminuera. L'utilisation de contenant isolé est essentielle. Les échantillons gelés ou expédiés sur la glace ne donneront pas de résultats fiables et de nouveaux échantillons seront requis. Lors des mois d'été, des précautions doivent être prises pour éviter que les échantillons soient exposés à des températures excédant 39°C. Les échantillons doivent parvenir au laboratoire de Saskatoon dans les 5 jours de la collecte, sinon ils seront déclarés impropres et ne seront pas analysés.

12. Campylobacter :

  1. Identifier correctement 2 fioles MTE et une fiole de saline. Ouvrez la fiole de saline. Recueillir un échantillon de liquide préputial tel que décrit plus haut. Immerger l'extrémité de la pipette dans la saline et y transférer l'échantillon. Expulser le matériel résiduel en aspirant de la saline et en rinçant délicatement à plusieurs reprises à l'aide du piston.
    Remarque : l'échantillon ne doit pas demeurer dans la saline plus de 15 minutes avant le transfert et l'inoculation dans les fioles de milieu de transport MTE.
  2. Utiliser une seringue stérile jetable de 3 ml et une aiguille fine (au plus 20 G) et aspirer délicatement 2 ml de la couche supérieure de saline. Évacuer tout l'air de la seringue avant le transfert. Les bouchons des fioles de MTE sont couverts par un morceau de ruban adhésif. Soulever l'extrémité libre du ruban adhésif pour exposer la membrane en caoutchouc du bouchon. (Ne pas dévisser le bouchon des fioles de MTE, car cela pourrait modifier la composition du mélange gazeux qu'elles contiennent).
  3. Injecter 1 ml de saline aspirée (étape b ci-dessus) à travers la membrane de caoutchouc dans la fiole MTE. Replacer le ruban adhésif sur la membrane de caoutchouc. Ne pas injecter la saline directement à travers le ruban adhésif.
  4. Répéter l'opération pour la deuxième fiole de MTE, en utilisant le 1 ml de la saline restant dans la seringue. Mélangez le contenu en agitant délicatement les fioles de MTE.
  5. Replacer les fioles MTE et les fioles de saline usagées dans la partie inférieure du contenant de mousse d'où elles avaient été retirées. Quand le contenant de mousse est rempli de fioles de MTE et saline, replacez le couvercle du contenant et glisser le manchon de carton ondulé par-dessus, avec les flèches rouges pointant vers le haut.
  6. Placer le contenant de mousse dans une autre boîte de mousse de polystyrène plus grande sans bloc réfrigérant (la température pendant le transport devrait se situer entre 18-37°C) et retourner au laboratoire de l'ACIA à Ottawa sans délai. Utiliser le mode de transport disponible qui est le plus rapide et sécuritaire, et envoyer les échantillons en semaine seulement pour éviter qu'ils soient retenus en transit ou au laboratoire les fins de semaine ou lors de journées fériées. Les fioles de MTE doivent parvenir au laboratoire de diagnostic dans les 48 heures suivant leur inoculation. Les échantillons qui arrivent au laboratoire après ce délai seront déclarés impropres à être analysés.
  7. Les échantillons doivent être protégés contre les températures extrêmes pendant leur transport. Chaque facteur influençant la viabilité de l'organisme recherché affectera la sensibilité du test effectué, compromettant la fiabilité du résultat d'analyse. Si les échantillons arrivent au laboratoire froid ou congelés, ils seront déclarés impropres et ne seront pas analysés.

Considération particulière

13. Pour des raisons de sécurité, lorsqu' un animal est difficilement manipulable et que la prise d'un second échantillon est impossible, on peut suivre la procédure décrite ici pour soumettre l'échantillon unique pour l'analyse des 2 organismes. Prendre note cependant, que l'utilisation de cette procédure peut affecter la sensibilité du test. La première moitié de l'échantillon est inoculée dans le milieu de transport TFTM provenant du laboratoire de Saskatoon, en versant le matériel le long de la paroi interne de la fiole, juste au-dessus du liquide de transport TFTM. Remettre le bouchon et inverser le tube à plusieurs reprises pour mélanger l'échantillon et le milieu de transport. L'autre moitié de l'échantillon est inoculée dans une fiole de saline fournie par le laboratoire d'Ottawa pour l'analyse de Campylobacter. Pour la suite de la manipulation de chaque échantillon, vous référer à la procédure décrite plus haut (point 11 et 12). Ne pas transférer la totalité de l'échantillon dans la fiole de saline, pour ensuite séparer celui-ci entre les milieux de transport MTE et TFTM. L'échantillon pour l'analyse de Tritrichomonas ne doit pas avoir été dilué au préalable dans la saline, car ceci diminuerait davantage la sensibilité du test.
Remarque : Cette procédure doit être réservée à des cas exceptionnels où le prélèvement de 27nbsp;échantillons serait dangereux pour le collecteur.

Formulaires de soumission

14. Le vétérinaire accrédité peut se procurer les formulaires nécessaires au bureau de district de l'ACIA. Une copie du formulaire de soumission dûment rempli est envoyée au bureau de district, et pour chaque épreuve demandée, il faut acheminer au laboratoire une copie qui accompagne chaque échantillon.

15. Les formulaires doivent être soigneusement remplis. Toutes les copies doivent être lisibles. Y inscrire tous les renseignements nécessaires, notamment ceux figurant sur les étiquettes d'oreille, les tatouages et les autres marques d'identification. Consigner également le type d'épreuve demandée, ainsi que la date et le lieu du prélèvement. Le vétérinaire accrédité doit inscrire son nom, son adresse (y compris son code postal) et son numéro de téléphone, en plus d'apposer sa signature au bas du formulaire. Il faut aussi fournir le code de l'expéditeur et le code d'identification du bureau de district où se trouvent les animaux.

16. Utiliser le formulaire CFIA/ACIA 5473 - Soumission d'échantillons pour l'importation, l'exportation et l'insémination artificielle. Les directives sur la façon de transmettre les échantillons sont inscrites sur ce formulaire. Un numéro de notification de laboratoire, qui est disponible par l'entremise d'un vétérinaire de district de l'ACIA, doit être inscrit dans la section « Motif du test » du formulaire CFIA/ACIA 5473. Le laboratoire de l'ACIA ne procédera pas à l'analyse si le numéro de notification est manquant.

17. Il incombe au vétérinaire accrédité de fournir tous les renseignements demandés ou d'envoyer de nouveaux prélèvements lorsque les premiers ne satisfont pas aux exigences du laboratoire pour les épreuves demandées. Les laboratoires peuvent refuser d'analyser les prélèvements qui sont accompagnés de formulaires incomplets. Vous pouvez vous adresser à un vétérinaire de district de l'ACIA pour obtenir des exemples de formulaires remplis et pour vous informer au sujet de la distribution des formulaires devant accompagner les prélèvements envoyés aux laboratoires de l'ACIA.

Expédition des échantillons

18. Il est essentiel que les prélèvements soient acheminés au laboratoire approprié dans les délais exigés pour faciliter les analyses et éviter la reprise des échantillons. En cas de doute, consulter le vétérinaire de district avant d'expédier les échantillons.

19. Lorsque des ampoules se brisent, il faut effectuer un nouveau prélèvement, ce qui retarde sensiblement l'obtention des résultats des épreuves. L'expéditeur est tenu, légalement aussi bien que moralement, d'assurer la sécurité des personnes manipulant les échantillons au cours du transport et au laboratoire. C'est pourquoi l'utilisation d'un emballage approprié est exigée pour l'acheminement de prélèvements à un laboratoire.

20. Le vétérinaire accrédité doit s'assurer que les méthodes d'emballage et d'expédition des échantillons sont conformes aux règlements en vigueur pour ce type d'échantillons.

21. Les formulaires de demande d'analyse qui accompagnent les prélèvements doivent être insérés dans une enveloppe qui sera ensuite apposée à l'extérieur de l'emballage de protection.

22. Ne jamais confier au propriétaire de l'animal ou à l'exportateur l'envoi des échantillons. Le vétérinaire accrédité doit être en mesure d'assurer le contrôle des échantillons qu'il expédie aux laboratoires.

23. Le vétérinaire accrédité doit assumer les frais d'expédition.

Laboratoires

24. Les échantillons pour l'analyse de Campylobacter sont expédiés au laboratoire de l'ACIA à Ottawa (Fallowfield). Les échantillons pour l'analyse de Tritrichomonas doivent être expédiés au laboratoire de l'ACIA à Saskatoon. La liste des laboratoires de l'ACIA est fournie au module 3.3 Laboratoires comme référence.

Résultat des épreuves

25. Les résultats des épreuves effectuées dans des laboratoires de l'ACIA sont transmis au moyen du Système informatisé pour l'enregistrement et le suivi des analyses de laboratoire (SIESAL). Les résultats sont acheminés au vétérinaire accrédité par l'intermédiaire du bureau de district local. Le vétérinaire accrédité est responsable d'aviser le propriétaire du résultat.

Frais d'analyse de laboratoire

26. Le vétérinaire accrédité doit assumer les frais d'analyse de laboratoire. Le bureau de district va facturer les frais applicables pour toute épreuve effectuée dans un laboratoire de l'ACIA, quel que soit le résultat de l'épreuve. L'avis sur les prix de l'ACIA peut être consulté pour de plus amples informations

Date de modification :