Comment prévenir et détecter la maladie dans les petits élevages et chez les oiseaux de compagnie

Les maladies hautement pathogènes comme l'influenza aviaire et la maladie à virus vélogène de Newcastle peuvent causer des affections graves et entraîner la mort chez beaucoup d'espèces d'oiseaux. Heureusement, vous pouvez protéger vos oiseaux et les garder en santé.

En respectant cinq règles de base en ce qui a trait aux soins quotidiens de vos oiseaux, vous pouvez réduire les risques que représentent les maladies dangereuses.

1. Évitez les contacts avec les oiseaux sauvages et les autres animaux

Les oiseaux sauvages et les autres animaux comme les souris peuvent être porteurs de divers virus, parasites et bactéries pathogènes. Assurez-vous de tenir vos oiseaux, leurs aliments et leur eau loin des animaux sauvages. Ramassez rapidement les aliments et la litière renversés et conservez la nourriture des animaux dans des contenants hermétiques pour éviter d'attirer des visiteurs indésirables.

Mesures de biosécurité pour atténuer les risques zoosanitaires que posent les oiseaux sauvages

Les virus de l'influenza aviaire (IA) circulent parmi les oiseaux sauvages dans le monde entier. En général, les oiseaux sauvages peuvent être porteurs de l'IA sans présenter de signes cliniques d'infection, et peuvent transmettre le virus à la volaille domestique. Certains virus de l'IA peuvent causer de graves maladies, voire la mort, chez les volailles domestiques.

Les virus de l'IA sont transmis par le biais des sécrétions et des matières fécales d'oiseaux. Les virus peuvent passer directement d'un oiseau à un autre, ou indirectement par le biais d'aliments, d'eau, d'équipement, de chaussures ou de vêtements contaminés.

Les propriétaires de volaille domestique peuvent mettre en place plusieurs mesures, appelées collectivement la biosécurité, afin de protéger leurs troupeaux contre l'IA. Pour atténuer le risque que posent les oiseaux sauvages, les exploitants devraient, par exemple :

  • Garder la volaille à l'intérieur et munir toutes les ouvertures, y compris les évents d'aération, de grillages pour empêcher le contact entre la volaille domestique et les oiseaux sauvages;
  • Conserver et distribuer les aliments et l'eau dans un espace clos afin de prévenir la contamination;
  • Nettoyer les aliments renversés et l'eau stagnante le plus rapidement possible afin de ne pas attirer les oiseaux sauvages;
  • Nettoyer tout équipement susceptible d'être contaminé au moyen d'un désinfectant commercial ou d'une solution composée de proportions égales d'eau et d'eau de javel.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments, en collaboration avec plusieurs partenaires, surveille les virus de l'IA chez les oiseaux sauvages grâce à une enquête annuelle. Tous les virus dépistés dans le cadre de cet exercice sont déclarés publiquement.

2. Nettoyez, nettoyez et nettoyez

Les virus, les parasites et les bactéries peuvent vivre dans la matière organique comme la litière et la terre. Éliminez le risque de propagation des maladies en nettoyant régulièrement et à fond les bâtiments agricoles, les cages, les casiers à œufs, les outils de jardinage et les contenants pour l'eau et les aliments. Aucun équipement ne devrait être partagé avec un autre propriétaire d'oiseaux ou emprunté. Nettoyez toujours vos mains, vos vêtements et vos chaussures avant et après avoir manipulé les oiseaux. Débarrassez-vous rapidement des oiseaux morts, de la litière et des œufs inutilisés.

Conseils sur le nettoyage et la désinfection pour les propriétaires de petits troupeaux

Le nettoyage et la désinfection contribuent à prévenir la transmission d'agents pathogènes à partir d'équipement contaminé comme des chaussures, des outils et des cages. Des procédures adéquates de nettoyage et de désinfection constituent une composante essentielle de tout programme de biosécurité pour les petits troupeaux.

La plupart des désinfectants sont inefficaces s'il y a présence de matière organique. On doit donc éliminer complètement cette dernière avant d'appliquer un désinfectant adéquat sur les articles à nettoyer.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) recommande une procédure de nettoyage et de désinfection simple, qui s'effectue en trois étapes. Nettoyez et désinfectez les articles à l'extérieur ou dans une salle adéquatement ventilée et portez des lunettes de protection et des gants.

  1. Retirez toute matière organique des chaussures, des outils et de tout autre équipement à l'aide d'une brosse ou d'une éponge et avec du détergent et de l'eau chaude propre.
  2. Nettoyez encore les articles avec une solution de 50 millilitres d'agent de blanchiment ménager (hypochlorite de sodium, 5 % à 6 %) et 4 litres d'eau. Laissez reposer jusqu'à ce que la surface soit sèche.
  3. Nettoyez une dernière fois les articles avec de l'eau chaude à laquelle vous aurez préalablement ajouté un désinfectant ménager ordinaire, en suivant le mode d'emploi.

3. Repérez les signes de maladie et signalez-les tôt

Les propriétaires d'oiseaux sont tenus par la loi d'aviser les autorités de la présence de maladies aviaires graves, comme l'influenza aviaire. Appelez un vétérinaire ou un bureau régional de l'Agence canadienne d'inspection des aliments si vous pensez que vos oiseaux sont malades.

Parmi les signes à rechercher :

  • manque d'énergie, de mouvement ou d'appétit;
  • réduction de la production d'œufs
  • enflure autour de la tête, du cou et des yeux;
  • toux, difficulté à respirer ou éternuements;
  • signes de nervosité, tremblements ou manque de coordination;
  • diarrhée; ou
  • mort subite.

On n'est jamais trop prudent. Signalez tout oiseau que vous pensez être malade. Une déclaration précoce peut limiter considérablement l'effet d'une maladie sur la santé de vos oiseaux.

4. Limitez l'exposition aux visiteurs

Les gens peuvent aussi propager des maladies aviaires. En règle générale, ne permettez pas aux visiteurs d'entrer en contact avec vos oiseaux. Si quelqu'un doit pénétrer dans votre propriété ou manipuler vos oiseaux, assurez-vous que ses vêtements, ses mains et ses chaussures sont propres et exempts de débris. Donnez-lui des couvre-chaussures ou couvre-bottes ou utilisez un bain de pieds pour empêcher l'introduction de maladies dans votre propriété ou leur propagation vers l'extérieur. De même, les pneus et les passages de roues de tous les véhicules qui ont été en contact avec des oiseaux devraient être nettoyés avant que les véhicules ne pénètrent dans votre propriété.

5. Gardez les nouveaux oiseaux dans un lieu distinct

Évitez que vos oiseaux ne soient en contact avec des maladies. Les nouveaux oiseaux devraient être isolés et surveillés pendant au moins 30 jours avant d'être mis en présence de vos autres oiseaux. Assurez-vous de vous procurer vos nouveaux oiseaux auprès de fournisseurs de bonne réputation qui appliquent des mesures rigoureuses de prévention des maladies. Les oiseaux devraient être isolés pendant au moins deux semaines au retour de foires ou d'expositions.

Date de modification :