Vidéos – La salubrité des aliments au Canada

Voici un aperçu du projet de Règlement sur la salubrité des aliments au Canada et des répercussions possibles sur les entreprises alimentaires.
Ce que les entreprises alimentaires doivent savoir – Transcription

Narrateur : Les Canadiens s'attendent à ce que la nourriture qu'ils consomment soit salubre. La salubrité des aliments est aussi importante pour les entreprises, car elles souhaitent que leurs clients soient en bonne santé, satisfaits et loyaux. La salubrité des aliments, c'est la loi, mais c'est bon aussi pour les affaires.

Pour assurer la salubrité des aliments, il faut intégrer des mesures préventives à toutes les étapes de la chaine alimentaire. Et c'est précisément ce que le gouvernement du Canada propose dans un nouvel ensemble de règles, soit le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada.

Le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada proposé vient consolider plusieurs règlements existants concernant les aliments. Les règles seraient généralement les mêmes, que vous importiez, exportiez ou que vous faites du commerce à travers les frontières provinciales.

Revenons au mot clé : prévention. Le Règlement proposé repose sur trois éléments clés – les mesures de contrôle préventif, la traçabilité et les licences, et la prévention est intégrée dans chacun d'eux. Commençons avec les mesures de contrôle préventif.

Andréa Frenette, Inspectrice, Agence canadienne d'inspection des aliments : Quand j'inspecte un établissement alimentaire, je dois m'assurer que des systèmes sont en place afin de maîtriser les risques potentiels pour la salubrité des aliments.

Narrateur : Un exemple simple est un poste de lavage des mains comme celui-ci. Est-ce que les employés se lavent les mains avant de manipuler des aliments afin de prévenir la propagation de bactéries? Est-ce qu'ils observent les procédures de salubrité alimentaire?

Avoir en place des mesures de contrôle préventif, et un plan écrit qui décrit les étapes prévues pour gérer tout risque éventuel reliés aux aliments, aiderait grandement à garder les aliments salubres.

Le Canada n'est pas le seul pays à retenir cette option. Plusieurs grands partenaires commerciaux autour du monde renforcent également leur approche préventive relative à la salubrité des aliments.

Être capable de retracer les aliments est un autre élément important du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada proposé.

Parfois, des aliments sont rappelés quand il y a des motifs raisonnables de croire qu'ils présentent un risque pour la santé. En conservant des dossiers qui permettent de retracer l'origine et la destination d'un aliment, il devient plus facile de retirer rapidement un produit à risque du marché et de protéger ainsi les Canadiens.

Posséder une licence pour exploiter une entreprise alimentaire est le troisième élément clé du Règlement proposé.

Une licence permettrait à l'Agence canadienne d'inspection des aliments d'inspecter plus efficacement parce que nous aurions un registre des entreprises alimentaires existantes et des aliments qu'elles produisent. Cela permettrait aussi de communiquer plus facilement de l'information importante sur la salubrité des aliments.

Vous vous demandez peut-être quel sera l'impact sur votre entreprise. En plus des trois éléments clés, comme les mesures de contrôle préventif, la traçabilité et les licences, le Règlement proposé inclus également d'autres dispositions importantes.

Nous avons créé des outils et des ressources pour vous aider à mieux comprendre le Règlement et ce qui est attendu de vous.

Avant que le Règlement n'entre en vigueur, nous souhaitons connaître vos opinions. Pour en savoir plus au sujet du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada proposé et savoir comment nous faire parvenir vos commentaires, veuillez visiter notre site Web et restez branchés.

Un aperçu de la réglementation sur La salubrité des aliments pour les canadiens est présenté.
Importation d'aliments – Transcription

Des milliers de tonnes métriques d'aliments et de boissons arrivent tous les jours au Canada par navire, camion et avion. Grâce aux importateurs d'aliments, les Canadiens peuvent savourer une foule d'aliments toute l'année.

Même si nous avons un des meilleurs systèmes de salubrité des aliments au monde, nous devons continuer à évoluer pour relever les défis d'un système alimentaire mondial dynamique.

C'est pourquoi le gouvernement du Canada propose le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada, lequel serait applicable à tous les aliments, qu'ils soient importés, exportés, ou fabriqués au Canada pour le commerce à travers les frontières provinciales.

Le règlement proposé repose sur trois éléments clés qui harmoniseraient les exigences canadiennes en matière de salubrité des aliments avec les normes internationales.

Les licences, les mesures de contrôle préventif et la traçabilité.

Les licences – le premier élément – signifie que vous auriez besoin, en tant qu'importateur, d'une licence de l'Agence d'inspection des aliments pour importer des aliments au Canada.

En second lieu, vous auriez besoin de mettre en place des mesures de contrôle préventif afin de vous assurer que vos aliments sont salubres lorsque vous les importez au Canada. Le troisième élément, la traçabilité, signifie que vous seriez en mesure de retracer où vous avez acheté vos aliments et à qui vous les avez vendus.

Examinons plus en détail les mesures de contrôle préventif et leur signification.

Comme importateur, il vous faudrait comprendre les risques associés aux aliments que vous importez, et travailler avec vos fournisseurs étrangers pour les contrôler.

Comment vous le feriez?

La première étape serait de connaître vos aliments. C'est-à-dire, être conscient des dangers biologiques, chimiques et physiques qui représentent un risque de contamination d'un aliment.

Il vous faudrait décrire les aliments importés; déterminer clairement ces risques potentiels et établir les étapes à suivre pour les contrôler.

La prochaine étape serait de connaître votre fournisseur étranger. Comme importateur, vous devriez avoir l'assurance que vos fournisseurs conditionnent, entreposent et transportent vos produits dans des conditions salubres.

Par exemple, savez-vous comment vos fournisseurs contrôlent les dangers, tels que la présence de vermines dans leurs établissements alimentaires?

Connaissent-ils les ingrédients que le Canada considère comme allergènes et est-ce qu'ils les ont correctement identifiés?

Ont-ils pris des précautions pour protéger les aliments contre toutes contaminations telles que la bactérie E-coli?

Est-ce que leurs employés sont qualifiés pour faire leur travail?

Vous devriez être en mesure de démontrer que vos fournisseurs étrangers adoptent les mêmes normes de salubrité alimentaire exigées de nos fabricants canadiens.

La dernière étape serait de clairement établir ces étapes dans un plan écrit et de le tenir à jour.

Les mesures de contrôle préventif aideront à protéger les consommateurs des aliments insalubres, et à réduire les probabilités de rappels d'aliments, qui coûtent très cher.

La tenue de dossiers clairs est également importante pour la traçabilité―le troisième élément clé.

Il vous faudrait décrire où vous avez acheté vos aliments et à qui vous les avez vendus. Ces dossiers sont particulièrement importants s'il y a des motifs raisonnables de croire qu'un aliment présente à risque pour la santé ou s'il doit être rappelé.

Nous aimerions obtenir vos commentaires avant que le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada n'entre en vigueur.

Pour en savoir plus au sujet du Règlement sur la salubrité au Canada proposé et savoir comment nous faire parvenir vos commentaires, veuillez visiter notre site Web et restez branchés.

Date de modification :