Modification des programmes de lutte contre la rage et la maladie débilitante chronique

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est toujours déterminée à lutter contre les maladies animales au Canada et elle maintiendra un rôle de premier plan à l'échelle nationale et internationale. Elle est en discussion avec des partenaires, tels que les gouvernements provinciaux et territoriaux, l'industrie et les vétérinaires privés, pour déterminer leur niveau de participation à mesure que ces programmes sont modifiés.

Rage

L'ACIA est un chef de file mondial dans le domaine des travaux scientifiques sur la rage. L'ACIA modifie certaines activités liées au programme de lutte contre la rage. Elle est en discussion avec les ministères provinciaux responsables de la santé, de l'agriculture et des ressources naturelles, et avec la communauté des vétérinaires, afin de les aider à élaborer des protocoles sur le prélèvement et la soumission d'échantillons d'animaux infectés par la rage, ainsi qu'à intervenir lors de cas soupçonnés de rage.

Les modifications devraient entrer en vigueur en avril 2014.

La rage demeurera une maladie à déclaration obligatoire au Canada. Cela signifie que les propriétaires d'animaux, les vétérinaires et les laboratoires devront continuer de signaler les cas soupçonnés de rage à l'ACIA. De plus, l'Agence continuera de réaliser les activités suivantes :

  • analyser, à ses frais, les échantillons prélevés chez des humains;
  • analyser, à ses frais, les échantillons prélevés chez des animaux soupçonnés d'être infectés par le virus et auxquels des animaux de compagnie et des humains pourraient avoir été exposés (exposition minimale de Catégorie II, conformément à la définition de l'OIE);
  • analyser des échantillons qui ne répondent pas aux critères susmentionnés, s'ils sont couverts par une entente officielle conclue avec l'ACIA qui comprend un mécanisme de recouvrement des coûts;
  • offrir une expertise à titre de laboratoire de référence de l'OIE pour la rage (activités de diagnostic et de recherche et avis scientifiques);
  • homologuer des vaccins contre la rage;
  • fournir des renseignements publics sur les cas de rage au Canada;
  • administrer les mesures de contrôle des importations et la certification des exportations au chapitre de la rage;
  • s'acquitter de ses obligations internationales en matière de déclaration quant à la rage.

Consultez la fiche de renseignements sur la rage.

Maladie débilitante chronique

La maladie débilitante chronique (MDC) est endémique chez les animaux sauvages dans certaines régions du Canada. À la suite d'un examen des connaissances scientifiques actuelles et des outils de diagnostic et de contrôle disponibles, l'ACIA a conclu qu'une éradication n'était plus possible.

Par conséquent, l'Agence modifie le but de son programme sur la MDC afin que celui-ci ne soit plus d'éradiquer la maladie, mais bien de prévenir sa propagation dans de nouvelles régions géographiques et chez de nouvelles espèces.

Afin de déterminer la meilleure façon de gérer cette maladie à l'avenir, l'Agence a déjà amorcé le processus collaboratif de consultation des intervenants de l'industrie et des provinces dans les régions les plus touchées par la MDC. Les consultations publiques des intervenants se poursuivront afin d'établir la meilleure façon de procéder.

Consultez la fiche de renseignements sur la maladie débilitante chronique.

Date de modification :