ARCHIVÉE - Violation de la mise en quarantaine au cours d'une enquête sur la maladie animale

Le 2 avril 2012, Ottawa :

Cette page Web a été archivée

L'information archivée sur le Web sert à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes du gouvernement du Canada relatives aux sites Web et n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis sa date d'archivage. Pour obtenir l'information dans un format autre que ceux offerts, communiquez avec nous.

Le 2 avril 2012, Ottawa : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) collabore avec la police provinciale afin de retracer des moutons qui ont été retirés d'une exploitation agricole en violation de l'ordonnance da mise en quarantaine. Les moutons avaient été mis en quarantaine dans le cadre d'une enquête en cours sur la tremblante du mouton dans une ferme de l'Est de l'Ontario.

« L'ACIA est déterminé à protéger la santé du bétail et prend la gestion des maladies animales très au sérieux », a déclaré le Dr Brian Evans, vétérinaire en chef du Canada. « L'ACIA reconnaît les difficultés supplémentaires auxquelles doivent faire face les propriétaires qui sont confrontés à des mesures de contrôle des maladies; toutefois, l'éradication des maladies animales, telle que la tremblante, est un élément crucial afin d'assurer la survie à long-terme de l'industrie reliée à l'élevage de moutons. »

On soupçonne que ces moutons sont atteints de la tremblante du mouton, une maladie mortelle qui s'attaque aux moutons et aux chèvres. Bien qu'elle ne présente aucun risque pour la santé humaine, c'est une maladie grave que l'ACIA tente d'éradiquer au Canada. L'approche du Canada pour les cas confirmés ou soupçonnés est basée sur des principes scientifiques acceptés à l'échelle internationale et tente de réduire au minimum les interruptions auprès des éleveurs.

Les violations des ordonnances de quarantaine menacent l'industrie de l'élevage et l'économie. Toute personne qui contrevient à une ordonnance de mise en quarantaine peut faire l'objet de poursuites au criminel en vertu de la Loi sur la santé des animaux.

Ces animaux peuvent poser un risque de tremblante et les établissements qui les accueillent pourraient devoir faire l'objet d'une quarantaine et de mesures réglementaires ultérieures.

« Notre organisme appuie l'éradication de la tremblante du mouton », a déclaré la Dre Paula Menzies, représentant les Small Ruminant Veterinarians of Ontario. « Nous sympathisons avec les propriétaires des troupeaux affectés, mais le Canada doit gérer efficacement cette maladie. »

La tremblante du mouton est une maladie déclarable au Canada. Par conséquent, tous les cas présumés doivent être déclarés rapidement à l'ACIA. La tremblante est une maladie figurant sur la Liste de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), ce qui signifie que le Canada doit intervenir en cas de détection de cas suspects conformément à ses obligations internationales et commerciales.

Pour en savoir plus sur la tremblante du mouton

  • faites le 1-800-442-2342
  • consultez le site www.inspection.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter pour connaître les dernières nouvelles en matière de santé des animaux : www.twitter.com/CFIA_Animaux.

Questions des médias :

Relations avec les médias de l'ACIA
613-773-6600

Date de modification :