Ajout de virus de l'influenza aviaire à la liste des maladies à déclaration obligatoire

Le 25 avril 2012, Ottawa : Le gouvernement du Canada renforce son approche pour lutter contre l'influenza aviaire qui touche la volaille domestique en ajoutant à la liste des maladies à déclaration obligatoire les virus faiblement pathogènes H5 et H7 de l'influenza aviaire.

La plupart des virus de l'influenza aviaire sont faiblement pathogènes et ne présentent généralement pas ou peu de signes de maladie visibles chez les animaux infectés. Toutefois, les virus H5 et H7 peuvent muter et devenir hautement pathogènes et entraîner la mort de volailles domestiques.

À compter de maintenant, tous les cas présumés ou confirmés d'influenza aviaire faiblement pathogènes H5 et H7, ainsi que tous les cas d'influenza aviaire hautement pathogènes, doivent être signalés à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

« Cette modification réitère l'engagement du gouvernement du Canada de protéger la santé des animaux, la santé de la population et la viabilité de l'économie de notre industrie avicole, affirme le Dr Brian Evans, vétérinaire en chef du Canada. Nous devons demeurer vigilants afin de prévenir la propagation de l'influenza aviaire, s'y préparer et intervenir. »

La modification des Règlement sur les maladies déclarables officialise la démarche actuelle du Canada dans la lutte contre l'influenza aviaire chez la volaille domestique, mais n'apporte pas de changements importants dans la façon dont l'ACIA intervient en cas d'éclosion de maladie.

Lorsque l'on signale la présence d'un virus de l'influenza aviaire dans un troupeau de volailles domestiques, l'ACIA travaille de concert avec l'industrie et avec ses partenaires des gouvernements provinciaux et territoriaux pour limiter la propagation et éradiquer la maladie, et pour permettre au Canada de retrouver son statut de pays exempt de maladie le plus rapidement possible.

L'ACIA exerce une surveillance à l'égard de la volaille domestique afin de détecter la présence du virus de l'influenza aviaire hautement pathogène et des virus faiblement pathogènes H5 et H7, conformément au Système canadien de surveillance de l'influenza aviaire à déclaration obligatoire. Il s'agit d'une initiative conjointe du gouvernement, de l'industrie et des agriculteurs, qui répond aux normes de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). En outre, l'ACIA participe à l'Enquête canadienne interagences sur l'influenza aviaire chez les oiseaux sauvages, dans le but de détecter les virus de l'influenza aviaire qui circulent chez les oiseaux sauvages pouvant constituer une source de préoccupation pour l'industrie avicole.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'influenza aviaire, visitez le site Web de l'ACIA à www.inspection.gc.ca.

Pour en savoir davantage sur les modifications à la réglementation, consultez le www.canadagazette.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter pour connaître les faits nouveaux sur la santé des animaux : www.twitter.com/ACIA_Animaux.

Demandes de renseignements des médias

Agence canadienne d'inspection des aliments
Relations avec les médias : 613-773-6600a

Date de modification :