ARCHIVÉE - Document d'information - Nouvelle norme nationale concernant le vin de glace au Canada

Cette page Web a été archivée

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le Canada figure parmi les principaux producteurs mondiaux de vin de glace. Le gouvernement du Canada présente des modifications réglementaires en vertu de la Loi sur les produits agricoles au Canada selon lesquelles le vin étiqueté comme étant du vin de glace doit être fait uniquement à partir de raisins gelés naturellement sur vigne.

La nouvelle norme nationale permet d'assurer que le vin qui entre au Canada correspond à une définition commune et démontre à nos partenaires commerciaux que le vin de glace produit au Canada est conforme à une norme nationale.

Les consommateurs profitent de l'établissement de la nouvelle norme nationale qui définit clairement le vin de glace. Les producteurs jouissent également d'une augmentation des parts des marchés internationaux, contribuant ainsi à renforcer la position du Canada comme chef de file mondial dans la production de vin de glace.

Le vin de glace est la principale exportation de vin en termes de valeur monétaire pour le Canada. Il représente 45 % des revenus d'exportation de vin du Canada, mais constitue seulement 1,2 % du volume d'exportation de vin du Canada.

Outre la nouvelle norme nationale concernant le vin de glace, des modifications réglementaires ont aussi été apportées au Règlement sur les aliments et drogues et au Règlement sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation. Ces modifications réglementaires permettent aux fabricants de vin de placer les renseignements obligatoires à inscrire sur une étiquette dans un « champ visuel unique ».

En permettant l'utilisation d'un champ visuel unique, les fabricants de vin peuvent placer les renseignements obligatoires à inscrire sur une étiquette n'importe où sur le contenant de vin, à l'exclusion du dessus et du dessous du contenant, pourvu que l'on puisse voir tous ces renseignements sans avoir à tourner le contenant.

Les modifications réglementaires ne changent en rien les renseignements obligatoires à inscrire sur l'étiquette du contenant, notamment le nom usuel, la quantité nette, le pays d'origine et la teneur en alcool par volume, pour que les Canadiens puissent faire des choix éclairés.

De nombreux pays, y compris les États-Unis, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, permettent déjà aux fabricants de vin d'indiquer les renseignements devant figurer sur l'étiquette dans un champ visuel unique.

Pour de plus amples renseignements sur les modifications réglementaires :

Date de modification :